Le Musée d’art et d’histoire de Genève accueille une exposition d’art numérique conçue par un collectif russe

Du 18 mai au 7 octobre 2018, le Musée d’art et d’histoire de Genève accueille Theatrum Mundi, une exposition créée par le collectif russe AES+F. Spécialisé dans la création de vidéos qui revisitent l’art classique selon les codes esthétiques du monde d’aujourd’hui, AES+F propose un univers narratif syncrétique mêlant sculptures, dessins, collages et peintures numériques.

Actif depuis 1995, le collectif russe AES+F développe un univers narratif mêlant thèmes de l’art classique et codes esthétiques du monde contemporain. Mettant au centre de leur travail le numérique, le collectif crée des vidéos immersives qui constituent de véritables fresques animées, soigneusement mises en scène.

Emprunter au passé pour parler du présent

Le collectif AES+F a été fondé en 1987 par Tatiana Arzamasova et Lev Evsovich, architectes conceptuels, et Evgeny Svyatsky, graphiste pluridisciplinaire. Le photographe Vladimir Fridkes a rejoint le groupe en 1995.

C’est lors de la Biennale de Venise de 2007 que le collectif a acquis une renommée internationale, avec sa vidéo La Dernière Révolte (2005-2007), mêlant installation vidéo, collage numérique et impression numérique sur toile.

Last Riot from AES+F on Vimeo.

Dès lors, AES+F n’a eu de cesse d’expérimenter techniques numériques tout en continuant à s’intéresser à des techniques plus traditionnelles comme la sculpture, mais aussi la peinture, le dessin et le design architectural.

En créant un dialogue poétique entre tradition et modernité, le collectif plonge les spectateurs dans de grandes œuvres narratives qui explorent les valeurs, les perversions et les conflits de la culture contemporaine à l’échelle mondiale.

Theatrum Mundi : une exposition rétrospective

Organisée autour des deux dernières vidéos Allegoria Sacra (2011-2013) et Inverso Mundus (2015), l’exposition propose un panaroma des œuvres du collectif sur ces dix dernières années.

Le parcours de l’exposition commence avec la diffusion en format monumental d’Inverso Mundus, la dernière vidéo de AES+F. La deuxième salle est consacrée, à travers des vidéos, des sculptures et des peintures numériques, à la vidéo La Dernière Révolte. La troisième et dernière salle est dédiée à Allégorie Sacrée, avec des vidéos, des photographies grand format et des peintures numériques. Les vidéos, constituées à partir de centaine de milliers de photos numérique, confère à l’image un mouvement très captivant.

Source : Musée d’art et d’histoire de Genève, AES+F

Date de première publication : 15/06/2018

Les musées de la Ville de Genève sont membres du CLIC France

. La maquette en relief de la Ville de Genève, en 1850, s’explore désormais en ligne et en 3D

.Avec Outings Project, les oeuvres du musée d’art et d’histoire de Genève sortent dans la rue

.Le canton Suisse de Berne soutient sept projets de médiation numérique pour environ 240 000 euros

Laisser un commentaire