Philanthropie: le Musée des beaux-arts de Montréal propose pour la seconde année consécutive des enchères virtuelles

Partager :

Suite au succès de la première édition, le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) propose pour la seconde année consécutive une vente aux enchères virtuelle, afin de récolter de l’argent pour continuer à financer ses programmes. Du 4 au 11 novembre 2021, les amateurs d’art sont invités à proposer des mises pour 70 lots, qui peuvent prendre la forme d’œuvres d’art ou la participation à des événements spéciaux.

[PARTENARIAT CLIC] Le CLIC France est partenaire de l’Association Française des Fundraisers autour de la 11ème Conférence de fundraising pour la culture, le 16 et 17 novembre 2021.

Dans ce cadre, le 17 novembre, de 14:00 à 15:00, le CLIC France co-organise une table-ronde sur le thème « DONATEURS INDIVIDUELS. Retour sur les innovations de collecte nées de la crise sanitaire dans le secteur muséal : bilan et projection« 

Avec Danielle Champagne, Directrice générale de la Fondation du Musée des beaux-arts de Montréal et Josy Carrel-Torlet, directrice du développement en charge des publics, du numérique, de la communication, du mécénat et des activités commerciales, de Paris Musées. Rencontre animée par Pierre-Yves Lochon, administrateur du CLIC France. Table ronde en présentiel et en ligne. [PARTENARIAT CLIC] 11ème Conférence de fundraising pour la culture, le 16 et 17 novembre 2021 / table-ronde et tarif spécial

Comme pour la première édition organisée en novembre 2020, ces enchères virtuelles visent à pallier au moins partiellement la perte des revenus engendrées par l’annulation du bal annuel du musée et de sa fondation.

Les 70 lots mis en vente sont répartis en trois catégories distinctes : des oeuvres d’art, des expériences uniques et des lots symboliques liés aux activités du Musée.

La conservatrice de l’art québécois et canadien contemporain du Musée des beaux-arts de Montréal, Eunice Bélidor, a sélectionné pour ce nouvel « Encan » plusieurs artistes dont les œuvres seront proposées à la vente. Parmi les 70 lots, on peut trouver notamment une sérigraphie de l’artiste Caroline Monnet, une photographie de l’Antarctique par Jessica Houston, et plusieurs images de la série photographique Attente, de Jennifer Alleyn.

  • Des activités exclusives aux enchères

En plus de mettre en vente des œuvres d’art contemporaines, le musée propose également des activités exclusives.

Pour une mise à prix de 10 000 $, il sera ainsi possible pour deux personnes de passer une nuit au musée et de profiter d’un repas gastronomique. Plusieurs dégustations gastronomiques seront aussi proposées dans l’enceinte de l’établissement. Des visites privées dans des expositions du MBAM font également partie des lots.

À l’extérieur du musée, des visites d’ateliers d’artistes sont proposées à la vente. Pour les amateurs de mode, des bijoux et vêtements de créateurs apparaissent également dans le catalogue.

  • Mission artistique, éducative et sociale

Le musée propose de parrainer une activité éducative pour une classe du primaire et du secondaire, et de financer une visite guidée destinée aux élèves du secondaire.

Le choix des lots a été réfléchi afin de générer des retombées positives dans la communauté et de soutenir le travail exceptionnel d’artistes contemporains d’ici. Dans cette optique, les artistes et galeristes participants seront rémunérés au prix du marché pour les œuvres vendues. Seul le montant excédentaire sera versé à la Fondation du Musée, afin qu’il puisse continuer sa mission artistique et sociale.

  • Une première édition réussie 

Le premier encan philanthropique virtuel « Ceci n’est pas un bal », qui a eu lieu du 5 au 12 novembre 2020, a dépassé les objectifs fixés .

Grâce aux généreuses contributions de précieux donateurs, ces toutes premières enchères en ligne ont permis de collecter plus de 215 000 $ canadiens (149 000 euros) de revenus.

Comme l’un des objectifs était de mettre en vente des œuvres réalisées par des artistes québécois et canadiens et de payer celles-ci aux artistes et galeristes participants au prix du marché, le bénéfice net de ce premier encan s’élevait à 115 000 $ canadiens (80 000 euros) et a permis de vendre 20 œuvres d’art à des amateurs et collectionneurs heureux.

Plus de 100 personnes avaient misé sur plus de 70 lots composés d’une sélection d’œuvres d’art d’artistes d’ici et des expériences exclusives au Musée et à travers le Québec afin d’encourager l’ écosystème artistique et l’économie locale. (ARTICLE CLIC: Le premier encan en ligne du Musée des Beaux Arts de Montréal a permis de récolter près de 100 000 euros)

Le site web de la vente 2021: macause.com/mbam/encan

SOURCE: MBAM

PHOTOS: MBAM

Date de première publication: 09/11/2021

Partager :

Leave a Comment