Le musée Danicourt de Péronne lance le site internet Ambiani.fr afin de valoriser son exceptionnelle collection de monnaies

Le 10 octobre 2017, à l’occasion de son 140e anniversaire, le musée municipal Alfred-Danicourt (Péronne, Somme) a lancé le site «Ambiani», outil numérique de présentation et de valorisation de son exceptionnelle collection de plus de 400 monnaies.

Sans titre-1
© Ambiani

Le musée Alfred-Danicourt possède l’une des plus grandes collection de monnaies anciennes de France. Le médaillier gaulois d’Alfred Danicourt, qui regroupe plus de 400 monnaies en or, argent, bronze, cuivre ou potin, est même l’un des plus beaux ensembles numismatiques celtiques au monde.

Une partie de la collection comprend plusieurs dizaines de monnaies gauloises en provenance de la Somme et pouvant donc être rattachées directement à l’histoire du territoire : Ambiens, Viromanduens… Sa monnaie la plus célèbre reste le fameux statère de Vercingétorix, monnaie frappée en 52 av JC. Mais la présentation sous vitrine de la collection génère une frustration des publics, qui ne peuvent admirer qu’une seule face de chaque monnaie.

Ainsi est né le projet Ambiani.

A lire sur le site du CLIC France  : D. de Sousa (Musée Alfred-Danicourt) : « nous sommes désormais la première collection numismatique au monde à être accessible en 3D sur le web »

Qu’est-ce-qu’Ambiani?

Il s’agit de:

. la rencontre entre deux startups picardes ewill (Amiens) et Studio-Ramble3d (Compiègne), et l’équipe du Musée municipal Alfred-Danicourt (Péronne) ;
. une prouesse technologique et scientifique réalisée à partir du médaillier gaulois d’Alfred Danicourt, trésor national conservé à Péronne ;
. un site internet et une web application novateurs comportant divers volets (pédagogique, ludique, interactif) ;
. une première mondiale dans le domaine de la numismatique ancienne et de la 3D : aucune collection numismatique dans le monde n’est présentée en 3D.

Teaser de présentation du projet Ambiani

Une expérience interactive inédite

Ambiani.fr valorise la collection de monnaies gauloises via internet et in situ, de façon totalement inédite, en permettant aux visiteurs de faire notamment pivoter chaque pièce sur 360°, depuis le musée même ou depuis leur salon, à partir de leur smartphone ou d’un matériel fixe ou nomade mis à disposition. Le projet s’accompagne d’un outil pédagogique inédit, atelier de frappe virtuel destiné à favoriser l’appropriation du vocabulaire de la numismatique et l’iconographie celtique.

© Ambiani.fr
© Ambiani.fr

Selon le musée Alfred-Danicourt, le site internet Ambiani.fr sera :

. le 1er ensemble archéologique gaulois accessible en totalité en 3D sur le web ;
. la 1ère collection publique numismatique disponible à la consultation par tous et depuis le monde entier ;
. le 1er atelier de frappe virtuel de statère à destination du jeune public.

L’objectif d’Ambiani c’est aussi d’élargir au maximum le spectre du public potentiel et de l’amener à vouloir en savoir plus sur les Gaulois et leurs monnaies.

Le projet touche tout public amateur ou averti intéressé par la numismatique antique, les scientifiques et collectionneurs du monde numismatique, où qu’ils se trouvent sur la planète, les enseignants travaillant sur l’Antiquité et l’histoire des arts, et bien sûr toute personne désirant en savoir plus sur les monnaies antiques de notre pays.

Le projet numérique Ambiani a été cofinancé par la Ville de Péronne (20%), la DRAC Hauts-de-France / Ministère de la Culture et de la Communication (40%), des fonds européens (28%) et un mécénat culturel (12%).

Les acteurs du projet

Le Musée municipal Alfred-Danicourt de Péronne, labellisé Musée de France, possède une « Joconde de l’archéologie », un trésor national : son médaillier gaulois, légué au musée par l’ancien maire collectionneur Alfred Danicourt en 1887. La collection comporte notamment un rarissime statère d’or de Vercingétorix.

Comme l’explique le musée: « les Hauts-de-France possèdent deux richesses que le public associe peu : l’archéologie d’une part, et le talent et l’initiative technologiques d’autre part ». Ces deux richesses ont été réunies pour ce projet, qui associe notamment 2 start-ups régionales: 

La société ewill est une agence web, spécialisée dans la conception et la réalisation de sites et d’applications internet Open Source (gratuite et adaptable) : elle propose une solide expérience technique, une maitrise des technologies les plus performantes, et une recherche constante de la solution la plus adaptée.

Le Studio-Ramble3d réalise du contenu 3D pour divers secteurs d’activités tel que l’architecture, le design, l’immobilier, l’industrie… une équipe de professionnels dynamiques et réactifs, plus de 14 ans d’expérience dans le milieu de la 3D, et une veille permanente sur les nouvelles technologies.

Ces deux sociétés, soutenues par la CCI Amiens-Picardie, possèdent quant à elles un savoir-faire unique et innovant dans la numérisation, la mise en valeur en 3D de locaux ou d’objets.

La stratégie du musée Alfred-Danicourt

Depuis plus de dix ans, le musée Alfred-Danicourt a choisi de démontrer un réel dynamisme « hors les murs » en s’appuyant sur l’outil numérique (mise en ligne des collections, expositions virtuelles, réseaux sociaux).

© Ambiani
© Ambiani

Mises en ligne depuis 2008 sur le site Joconde du Ministère de la Culture et de la Communication, les notices du musée Danicourt et les expositions virtuelles, dont les notices des monnaies gauloises, ont généré plus de 300 000 consultations. Sur l’année 2015, l’exposition virtuelle « Le Médaillier Danicourt » est encore arrivée première en termes de fréquentation numérique parmi les 25 expositions virtuelles proposées par le site Joconde, ce qui démontre la forte attractivité de cette collection archéologique unique, qui méritait bien un site dédié…

Au delà de sa fonction de valorisation de la collection, le musée espère que le site Ambiani.fr constituera un point d’attractivité favorisant une communication touristique sur une thématique patrimoniale et archéologique du territoire, complémentaire de la thématique Grande Guerre. Il s’inscrit donc parfaitement dans une démarche d’affirmation du statut de Pays d’Art et d’Histoire du territoire, dont la demande est en cours d’instruction.

Le musées en quelques chiffres

Date de création : 7 octobre 1877
Nombre d’œuvres dans la collection : 5000 œuvres et objets
Surface ouverte au public : 150 m2
Nombre de visiteurs en 2016 : 4 000 visiteurs/an.

Sources : Musée municipal Alfred-Danicourt (Péronne) (communiqué)

Mise en ligne : 19/10/2017

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

Céline Chanas (Musée de Bretagne) : « Le portail des collections est en quelque sorte la phase émergée de l’iceberg et de notre projet numérique »

Avec le projet Ktiv, la Bibliothèque Nationale d’Israël numérise le patrimoine juif et le rend accessible à tous

Le musée de Bretagne partage 170 000 objets et documents numérisés de ses collections sur sa nouvelle plateforme

Sur une nouvelle plateforme web, le musée Nicéphore Niépce met en ligne 20 000 photographies libres de droit

Paris Musées lance une nouvelle plateforme de découverte et de valorisation des collections des musées de la Ville de Paris

Laisser un commentaire