Le Musée du Louvre a collecté 1 million d’euros pour replanter la Grande Allée des Tuileries

Partager :

Grâce à la mobilisation et la générosité de plus de 4 500 donateurs, le musée du Louvre a annoncé le 15 janvier 2021 avoir rassemblé 1 million d’euros pour restaurer la Grande Allée des Tuileries. L’objectif de la campagne « Tous mécènes ! » est une nouvelle fois atteint ! D’ici quelques semaines, 92 ormes seront plantés et 26 bancs seront rénovés, « redonnant toute sa splendeur » au joyau des jardins « à la française ». 

Le musée du Louvre a remercié chaleureusement les 4 575 généreux donateurs (218.6 euros de don moyen), la Société des Amis du Louvre, Parfums Christian Dior ainsi que Stéphane Marie, présentateur de l’émission « Silence, ça pousse ! » sur France 5 et ambassadeur de cette 11e campagne « Tous mécènes ! ».
  • Un engouement populaire pour les Tuileries, poumon vert de la capitale

Le succès de cette campagne témoigne, cette année encore, de « la volonté du public de prendre part, à la hauteur de ses moyens, aux projets de restauration et de préservation du patrimoine national ».

Si de nombreux donateurs sont fidèles au Louvre, le jardin des Tuileries a attiré cette année 32 % de nouveaux bienfaiteurs. Le don moyen est de 200 € et le don le plus fréquent est de 50 €.

Le parrainage des arbres et des bancs a particulièrement enthousiasmé les contributeurs : les 92 arbres ont tous été parrainés 1 mois seulement après le lancement de la campagne (don de 1 500 € ou plus).

Plus de 1000 donateurs ont fait le choix de dédier leur don à un proche. Le nom de ce dernier apparaîtra alors sur le mur des donateurs sur tousmecenes.fr ou à côté de l’arbre ou du banc parrainé.

  • Replanter 92 ormes, un projet ambitieux

Lancée le 14 septembre 2020, la campagne « Tous mécènes ! des Tuileries » avait pour ambition de rassembler 1 million d’euros, nécessaire à la plantation de 92 ormes majestueux et à la restauration de 26 bancs en pierre de taille de la Grande Allée des Tuileries.

En 1665, André Le Nôtre, créateur des jardins de Louis XIV, conçoit cette perspective exceptionnelle, qui s’étend du palais des Tuileries jusqu’à la future avenue des Champs-Elysées. Or l’abattage des arbres sous la Révolution a dénaturé son dessin originel et transformé ce chemin arboré en un large espace minéral, peu propice à la promenade.

Le musée du Louvre a donc conçu un ambitieux projet de rénovation de la Grande Allée, pour magnifier le grand axe historique de Paris. La replantation de deux alignements d’ormes permettra de retrouver les dispositions du jardin du 17e siècle. En apportant plus de fraîcheur et de nature, ce projet permettra d’améliorer le confort du public tout en favorisant la biodiversité.

Le choix de l’orme s’est fait sur la base d’une abondante documentation historique, scientifique et paysagère. Il s’agit d’une essence présente au jardin des Tuileries depuis l’époque de Le Nôtre mais qui a presque disparu aujourd’hui. Les ormes ont en effet été décimés par une maladie, la graphiose, dans les années 1970. Depuis lors, l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) a mis au point une nouvelle variété résistante à la graphiose, Ulmus minor Vada ® ‘Wanoux’, qui a été choisie pour la Grande Allée.  Cet arbre est adapté au sol du jardin des Tuileries et à l’évolution des conditions climatiques.

  • L’enthousiasme des donateurs

Les messages laissés dans le livre d’or (www.tousmecenes.fr/fr/livre-dor/) témoignent de l’attachement des donateurs au jardin des Tuileries, havre de verdure au cœur de Paris.

« Par ces arbres qui traverseront les générations, hommage à Louise et Alphonse qui m’ont donné d’être ce que je suis et qui continueront ainsi d’exister un peu dans le monde de demain où les plus jeunes jouiront de la vie, de la douceur d’une promenade, de la richesse des visites au musée du Louvre… « , Annick, donatrice.

« J’ai eu, en compagnie de mes frères, le privilège de grandir entre ce jardin magnifique et les murs du Louvre, aussi je suis heureuse de pouvoir contribuer un peu à son embellissement, en souvenir et pour le plaisir de tous !« , Dominique, donatrice.

  • Concours Instagram  #ObjectifTuileries

Le concours Instagram lancé le 14 septembre 2019, en partenariat avec l’Hôtel Le Meurice, a rencontré un large succès populaire : près de 1 000 photos ont été postées avec le hashtag #ObjectifTuileries.

Le vainqueur se verra offrir un tea-time pour 2 personnes à l’Hôtel Le Meurice suivi d’une visite exclusive du jardin.

  • Dix ans de campagnes « Tous Mécènes ! »

Depuis 2010, le musée du Louvre lance chaque année un appel à la générosité du public pour un projet qu’il juge prioritaire : restauration, acquisition ou projet muséographique. 

« Le succès des campagnes « Tous mécènes ! » illustre d’années en années le souhait croissant du public de prendre part, à hauteur de ses moyens, aux projets d’enrichissement et de restauration des collections nationales et du domaine du Louvre » explique le musée. « Outre les sommes qu’elles permettent de collecter au profit des projets du musée, ces campagnes d’appel aux dons populaires permettent en effet de créer et renforcer le lien qui unit le Louvre à son public ».

Depuis 2010, ces campagnes sont devenues l’un des grands rendez-vous du musée du Louvre et ont rassemblé plus de 27 000 donateurs au total. C’est une opération qui compte aujourd’hui de nombreux fidèles : 10 000 des donateurs « Tous mécènes ! » se sont mobilisés sur plus d’une campagne et 300 donateurs ont participé à l’ensemble des 10 campagnes.

. En 2010, grâce à 7 200 donateurs, le musée du Louvre a réuni les 1 260 000 € manquants à l’acquisition du tableau Les Trois Grâces de Lucas Cranach.En 2011, ce sont 500 000 € que 1 900 donateurs ont rassemblés pour restaurer et remonter deux éléments d’architecture cairote dans le cadre de l’ouverture du département des Arts de l’Islam.

En 20124 500 donateurs ont permis de réunir les 800 000 € manquants pour l’achat de l’une des deux statuettes en ivoire qui est venue compléter une Descente de croix médiévale déjà conservée au Louvre.

En 2013, 6 700 donateurs ont offert un million d’euros pour la restauration de l’une des icônes du musée, la Victoire de Samothrace et la rénovation de l’escalier monumental qui lui sert d’écrin.

La campagne « Tous mécènes! » de 2014 a permis à plus de 4 500 donateurs de réunir 800 000 € pour la Table de Breteuil dite Table de Teschen.

En 2015L’Amour essayant une de ses flèches de Jacques Saly (1717-1776) a pu rejoindre les collections du département des Sculptures grâce à plus de 4 300 donateurs qui ont rassemblé près de 680 000 €.

En 2016, grâce à 3 700 donateurs, le musée du Louvre a réussi à réunir les 670 000 € nécessaires pour reconstituer le mastaba d’Akhethétep.

En 2017, grâce à la mobilisation d’un nombre record de 8 500 donateurs, près de 1,5 millions d’euros ont été réunis pour l’acquisition du Livre d’Heures de François Ier.

En 2018, grâce aux dons de 4 500 donateurs, le musée du Louvre a rassemblé plus d’un million d’euros pour la restauration de l’arc du Carrousel, monument emblématique de Paris et témoin des temps forts de l’histoire depuis 2 siècles.

En 2019, la campagne pour l’acquisition d’un Apollon citharède d’une grande rareté a été couronnée de succès grâce à la générosité de plus de 6 600 donateurs, qui ont réuni la somme de 1 285 000 euros. Pour les 10 ans de Tous mécènes!, Nikos Aliagas avait accepté d’être le parrain de cette campagne.

  • Le Louvre remercie les donateurs

Pour tout don, le Louvre remercie nominativement chaque donateur ou la personne de son choix dans le musée et sur le site www.tousmecenes.fr.

. Pour 30 € ou plus (soit 10,20 € après réduction fiscale), les donateurs recevront une invitation pour deux personnes pour découvrir les collections du musée du Louvre.

. Pour 200 € ou plus (soit 68 € après réduction fiscale), les donateurs seront invités à une visite privée thématique (invitation valable pour deux personnes).

. Pour 350 € ou plus (soit 119 € après réduction fiscale), les donateurs bénéficieront également pendant un an de la carte Amis du Louvre.

. Pour 500 € ou plus (soit 170 € après réduction fiscale), les donateurs seront invités à une soirée privée exceptionnelle (invitation valable pour deux personnes) et bénéficieront également de la carte Amis du Louvre.

  • Une réduction fiscale avantageuse

Quel que soit le montant du don, 66% de la somme vient en réduction de l’impôt sur le revenu du donateur (dans la limite de 20% du revenu imposable ; cette réduction  s’applique aux foyers fiscaux français).

Grâce au partenariat entre la Fondation pour les musées de France et le musée du Louvre, il est également possible de réduire son impôt sur la fortune immobilière de 75% du montant du don (dans la limite de 50  000 €). Les entreprises bénéficient d’avantages fiscaux et de contreparties spécifiques en matière de visibilité et de relations publiques.

. Le Louvre et Christie’s, avec Drouot, organisent une vente aux enchères pour financer des projets éducatifs du musée

Partager :

Laisser un commentaire