Le Musée national d’histoire et de culture afro-américaines (Smithsonian) lance une nouvelle initiative numérique, le « musée consultable »

Partager :

Le 18 novembre 2021, le Musée national d’histoire et de culture afro-américaines (National Museum of African American History and Culture, NMAAHC) de la Smithsonian Institution a lancé sa toute dernière initiative numérique, le musée consultable (« Searchable Museum »). A l’occasion de son cinquième anniversaire, le NMAAHC souhaite ainsi continue d’intéresser le public du monde entier avec des expositions en ligne, des colloques virtuels et des programmes numériques. Le « musée consultable » ambitionne de partager les collections et la programmation de l’institution au-delà de ses murs sur le National Mall de Washington.

Le musée consultable (Searchable Museum) dépasse donc les murs du musée pour offrir une riche expérience numérique qui comprend notamment une présentation multimédia des récits historiques, des collections et des ressources éducatives du NMAAHC.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par NMAAHC (@nmaahc)

En préparation depuis plus d’un an, l’initiative Searchable Museum est l’un des plus grands développements numériques du musée, « en apportant le contenu évocateur du musée et l’expérience immersive des visiteurs en personne dans les foyers du monde entier ».

Le projet Searchable Museum a été rendu possible grâce au soutien financier de son mécène, Bloomberg Philanthropies.

  • Préparer, remplacer ou prolonger une visite physique

L’utilisation par le Searchable Museum des technologies émergentes et de l’expertise scientifique permet au NMAAHC de s’inspirer de la structure narrative et du ton innovant de son expérience in-situ tout en offrant aux visiteurs virtuels la possibilité d’explorer le contenu de l’exposition à leur propre rythme.

Pour préparer sa visite, la remplacer quand on vit loin de Washington ou la revivre, Searchable Museum offre aussi aux publics la possibilité de s’engager dans les expositions du musée en plongeant plus profondément dans l’histoire et la culture afro-américaines.

  • Une première exposition numérique 

La première exposition numérique de la plateforme porte sur le thème « Esclavage et liberté », une des thématiques fondamentales des galeries d’histoire David M. Rubenstein du musée, entièrement repensée pour l’espace numérique.

« En rassemblant les dernières technologies et en exploitant l’expérience universitaire et éducative des équipes du musée, le Searchable Museum raconte l’histoire complexe de l’histoire de notre pays d’une manière que seul le Musée national d’histoire et de culture afro-américaines peut faire », a déclaré Kevin Young, Andrew W. Mellon Directeur du musée« Ce projet en cours offre une chance aux Américains de réaliser notre passé commun, en apportant l’expérience unique du musée chez eux et sur leurs téléphones. Permettre au public de revisiter virtuellement la lutte originelle pour la liberté américaine dans l’exposition « Slavery and Freedom » nous rappelle le caractère central du voyage afro-américain vers l’expérience américaine – une histoire de triomphe, de résilience et de joie au fil des siècles. Avec ce lancement, nous sommes impatients de poursuivre la sensibilisation et les efforts numériques du musée ».

L’exposition physique a été transformée en une expérience en ligne combinant des éléments de collection numérique existants et nouvellement créés, du contenu d’exposition numérisé, des contenus multimédias, tels que des modèles 3D, des vidéos et des podcasts audio, et des technologies de pointe pour offrir un environnement virtuel innovant.

Le site sera également à l’écoute de ses utilisateurs, offrant des opportunités d’enquête sur des sujets spécifiques via des liens vers du contenu en ligne et des ressources éducatives connexes, permettant de partager pour la première fois de nouveaux objets des collections du musée.

  • Plusieurs thématiques et de nombreux contenus inédits

Double numérique du parcours physique, l’exposition virtuelle explore l’histoire de l’esclavage et de la liberté – le cœur de la fondation de l’Amérique – commençant au 14ème siècle et se terminant par la guerre civile et la reconstruction. À travers des récits à la première personne et des objets, l’exposition examine l’héritage économique et politique de la création de l’esclavage moderne et le concept de liberté, qui ont tous deux été à la base du développement des États-Unis. Plus important encore, il considère la résistance, la résilience et la survie des Afro-Américains asservis alors qu’ils se sont battus pour conserver leur humanité dans des conditions inhumaines et les contributions des Afro-Américains libres et asservis à la construction de l’Amérique.

L’exposition  numérique se compose notamment des sections suivantes: 

. L’ascenseur historique qui transporte les visiteurs dans le temps depuis le début des années 1400 à travers des images de différents siècles.

. la section « navires négriers de la traite transatlantique des esclaves » affiche plusieurs noms et les statistiques des plus de 40 000 navires négriers qui ont traversé l’Atlantique et des récits à la première personne de la traite transatlantique des esclaves.

. « The Domestic Slave Trade » présente des extraits d’actes de vente et d’enchères d’esclaves, mettant en évidence les noms des Afro-Américains réduits en esclavage, ainsi que des citations des récits d’esclaves.

. « Le paradoxe de la liberté » représente Thomas Jefferson, auteur de la Déclaration d’indépendance, entouré des noms des 609 personnes qu’il a réduit en esclavage au cours de sa vie, ainsi que de données statistiques et de citations qui aident à éclairer ce paradoxe de la nation.

. « Le pot à sucre » plonge dans une plantation rustique et présente des objets en argent et des statistiques de production et de mortalité. Une narration visuelle qui juxtapose le profit et le pouvoir avec le coût humain de l’esclavage.

. « La tour du coton » est associée à des images de la période d’avant-guerre et à un bref récit examinant le commerce des esclaves et le produit de leur travail, le coton comme moteur du commerce, la violence dans la vie quotidienne des esclaves et les richesses qu’ils ont générées.

. « La cabane des esclaves de Point of Pines », l’une des deux cabanes d’esclaves restantes sur l’île d’Edisto, en Caroline du Sud, abritait des Afro-Américains esclaves sur la plantation de Point of Pines. Elle a ensuite servi de foyer à des Afro-Américains autrefois réduits en esclavage après la guerre de Sécession jusqu’aux années 1980. Elle a été modélisé pour offrir une expérience 3D pour permettre un premier regard à l’intérieur de la cabane.

  • Raconter les coulisses du musée

Le nouveau site Web propose également un contenu spécial qui emmènera les utilisateurs dans les coulisses du travail du musée et créera des liens nouveaux entre les histoires racontées par les expositions du musée :

. « Histoires moins connues » présente les histoires de personnes, de lieux et d’événements d’importance historique qui ne sont pas souvent racontés, y compris de nouvelles études et découvertes.

. « Présent au passé » aborde divers thèmes liés à l’expérience des Noirs à travers une chronologie reliant le présent au passé et racontant l’histoire américaine, des expériences contemporaines à la période de l’esclavage, démontrant les obstacles et les progrès continus de l’Amérique en tant que nation.

. « Comment nous savons ce que nous savons » : un regard en coulisse sur les ressources et les méthodologies qui aident le musée à comprendre, authentifier et préserver l’histoire présentée, y compris l’histoire orale, l’archéologie, les données statistiques, les archives, la généalogie, la conservation et plus encore. Cette section comprend de brèves vidéos d’experts et d’universitaires de musées donnant un aperçu de leur travail quotidien.

. « La constellation », les utilisateurs rencontrent un objet, un thème ou une image central qui ouvre des histoires liées à l’histoire et à la culture afro-américaines, éclairant le sujet sous un nouveau jour. Des points de connexion émanent de la constellation, y compris des citations, des vidéos, des objets, des podcasts et des histoires de descendants et de la communauté.

. « Pages ressources », liens externes vers des informations pertinentes relatives aux thèmes présentés sur le site Web, enrichissant le contenu de l’exposition virtuelle. Cette section comprend l’accès à des podcasts, des bases de données et des sites Web d’humanités numériques, des vidéos, des articles de blog, des histoires de collections, des histoires orales, des présentations universitaires et des liens vers des sites référentiels d’histoire et de culture.

Le musée continuera de mettre à jour et d’enrichir le musée consultable avec un nouveau contenu, et mettra à terme toutes ses expositions en ligne.

Au printemps 2022, le musée prévoit de lancer l’exposition « Making a Way Out of No Way » sur la plateforme Searchable Museum.

Accessible à www.SearchableMuseum.com , le site Web est gratuit et ne nécessite pas d’inscription préalable pour l’utiliser.

À propos du Musée national d’histoire et de culture afro-américaines (National Museum of African American History and Culture – NMAAHC)

Depuis son ouverture le 24 septembre 2016, le Musée national d’histoire et de culture afro-américaines a accueilli plus de 7,5 millions de visiteurs en personne et des millions d’autres grâce à sa présence numérique. Occupant un emplacement stratégique à côté du Washington Monument sur le National Mall à Washington, DC, le musée de près de 37 000 mètres carrés est devenue la destination culturelle la plus grande et la plus complète du pays consacrée exclusivement à l’exploration, la documentation et la présentation de l’histoire afro-américaine et de son impact sur l’histoire américaine et mondiale. nmaahc.si.edu @NMAAHC sur Twitter, Facebook et Instagram.

https://nmaahc.si.edu/

https://www.searchablemuseum.com/

https://www.searchablemuseum.com/slavery-and-freedom

SOURCE: Smithsonian Institution, NMAAHC

PHOTOS: Smithsonian Institution, NMAAHC, wikimedia commons

Date de première publication: 19/11/2021

Partager :

Leave a Comment