Le musée d’Orsay et l’association Aware annoncent un partenariat scientifique et numérique autour des artistes femmes

Partager :

À l’occasion de la journée internationale des droits de la femme le 8 mars,, le musée d’Orsay et AWARE ont annoncé leur association pour enrichir le site internet de l’association des recherches réalisées par l’équipe scientifique du musée d’Orsay sur les artistes femmes de la seconde moitié du XIXe siècle jusqu’à l’entre- deux- guerres. Tout au long de l’année 2021, seront ainsi mises à l’honneur 40 artistes parmi lesquelles Sarah Bernhardt, Félicie de Fauveau, Rosa Bonheur, Mary Cassatt ou Berthe Morisot.

Depuis sa création en 2014, l’association AWARE : Archives of Women Artists, Research and Exhibitions travaille à rendre visible internationalement les artistes femmes du XXe siècle et leurs œuvres trop souvent méconnues en produisant sur son site Internet des contenus de qualité, gratuits, bilingues français/anglais. Les textes biographiques en ligne concernent des artistes, nées entre 1860 et 1972, sans limite de médiums ni de pays.

  • Plus de 700 portraits déjà en ligne
Les partenariats tissés en France et à l’international – à l’occasion notamment des saisons culturelles – avec des musées, universités, des historiennes de l’art mais aussi des mécènes contribuent également au développement croissant de cette base de données et permettent la mise en ligne hebdomadaire de nouveaux portraits d’artistes ou d’articles de recherche.

Plus de 700 portraits sont actuellement en ligne sur le site d’AWARE.

  • Un nouveau partenariat avec le musée d’Orsay

Grâce à ce nouveau partenariat avec le musée d’Orsay, le site d’AWARE élargit ses bornes chronologiques à la création artistique du milieu du XIXe siècle.

Les notices rédigées – par l’équipe scientifique du musée d’Orsay et des auteurs extérieurs proposés par l’Etablissement – concernent 40 femmes artistes.

Ces informations seront régulièrement mises en ligne entre mars et décembre 2021 sur awarewomenartists.com.

  • Le musée d’Orsay et les femmes dans l’art

Depuis plusieurs années déjà, le musée d’Orsay a souhaité faire redécouvrir le travail des artistes femmes présentes dans ses collections.

Ainsi fut présentée en 2015, à la fois au musée de l’Orangerie et au musée d’Orsay, l’exposition Qui a peur des femmes photographes ? En s’appuyant sur des recherches nouvelles comme sur les nombreuses histoires de la photographie qui, depuis une quarantaine d’années, ont réévalué l’extraordinaire contribution des femmes au développement du médium, l’exposition et la publication qui l’accompagnait furent les premières du genre en France.

En 2019, c’est à l’artiste majeure de l’impressionnisme, Berthe Morisot, que le musée d’Orsay a rendu hommage, en retraçant le parcours exceptionnel d’une peintre, qui à rebours des usages de son milieu social, devient une figure majeure des avant-gardes parisiennes.

Au même moment, le musée a développé au sein de ses collections permanentes un parcours en hommage à Linda Nochlin, « Art, femmes et pouvoir », interrogeant la place occupée par les femmes dans ce grand récit de la modernité naissante. Femmes artistes, critiques d’art, collectionneuses, donatrices, mécènes, ce parcours a mis en lumière une trentaine de personnalités à travers une centaine d’œuvres.

En septembre 2019, les musées d’Orsay et de l’Orangerie, l’association AWARE : Archives of Women Artists, Research and Exhibitions et le musée national d’Art moderne – Centre Pompidou et l’association AWARE : Archives of Women Artists, Research and Exhibitions, ont organisé le colloque « Faire œuvre. La formation et la professionnalisation des artistes femmes aux XIXe et XXe siècles ».

Réunissant des spécialistes, ce colloque international a permis de mettre l’accent sur les structures d’enseignements artistiques et l’enjeu majeur que représente alors pour les femmes, souvent cantonnées à la pratique amateur ou appliquée, la construction d’un parcours professionnel dans la sphère des « Beaux-Arts ». Les actes de ce colloque seront publiés au printemps 2021.

En 2022, le musée d’Orsay, en partenariat avec le musée des Beaux-Arts de Bordeaux, célèbrera à travers une exposition rétrospective le centenaire de la naissance de Rosa Bonheur, femme libre et artiste à la renommée internationale tout au long du XIXe siècle.

  • De nouvelles acquisitions « féministes »

Enfin, l’Etablissement a enrichi récemment ses collections d’œuvres d’artistes femmes en acquérant le Portrait de Guillaume Apollinaire par Marie Laurencin, pour le musée de l’Orangerie et en recevant en legs un tableau de la même artiste.

Plus récemment, ce sont deux pastels de la peintre Marguerite-Jeanne Carpentier qui ont rejoint les collections du musée d’Orsay.

  • Saison 2 des Petites histoires de grandes artistes

Face au succès de la première saison de sa série animée Petites histoires de grandes artistes, AWARE lance une Saison 2 au printemps 2021.

Destinées aux enfants à partir de 7 ans (mais aussi aux plus grandes), l’objectif de chaque épisode est de faire découvrir en moins de 3 à 5 minutes la vie et l’œuvre d’une artiste femme, avec notamment trois épisodes consacrés à des artistes du XIXe : Rosa Bonheur, Julia Margaret Cameron et Sarah Bernhardt.

 

Petites histoires de grandes artistes est un projet original de vidéos d’animation ludiques et éducatives, destinées aux enfants à partir de 7 ans ainsi qu’aux plus grands.

L’objectif de chaque épisode ? Faire découvrir en 3 min la vie et l’œuvre d’une artiste femme du XXe siècle. Imaginé par la scénariste Sophie Caron, chaque récit transmet l’originalité d’une démarche, son importance au sein d’un courant artistique, certains épisodes biographiques déterminants ainsi que les difficultés que l’artiste aura pu rencontrer dans l’exercice de sa pratique.

Le projet Petites histoires de grandes artistes est produit par AWARE et rendu possible grâce au soutien de la Fondation ENGIE.

A propos d’AWARE

« Tout au long du XXe siècle, les œuvres des artistes femmes furent peu montrées, acquises et commentées, alors qu’elles furent une force vive de la création, notamment des avant-gardes. C’est ce manque d’information sur leur travail qui rend aujourd’hui difficile leur mise en valeur ».

Ce constat, partagé par plusieurs historiennes de l’art et conservateur/trices de musée, a conduit Camille Morineau, conservatrice du Patrimoine, historienne de l’art spécialiste des artistes femmes, à l’initiative de l’accrochage 100 % féminin du Centre Pompidou elles@centrepompidou en 2009-2010, à créer AWARE : Archives of Women Artists, Research and Exhibitions.

L’ambition de l’association est de replacer les artistes femmes du XXe (et maintenant du XIXe) siècle dans l’histoire de l’art.

Cela passe par la publication de notices biographiques d’artistes femmes du monde entier sur le site awarewomenartists.com, mais aussi par la mise en ligne de parcours thématiques sur des sujets majeurs de l’histoire de l’art, d’une série de dessins animés destinés aux enfants ou encore de podcasts qui offrent ainsi des entrées ludiques pour mieux comprendre ou découvrir les vies et les œuvres des artistes femmes.

Le dernier épisode du podcast, publié le 7 avril 2021, est consacré à Germaine Richier, grande sculptrice de la seconde moitié du XXe siècle. Sa courte carrière a duré à peine plus de 25 ans, de 1933 à 1959 ; pourtant c’est l’une des rares femmes à avoir rencontré un succès international et ce très tôt, dans les années 1940-1950. C’est aussi la première femme à bénéficier d’une rétrospective au musée national d’Art moderne en 1956.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by AWARE (@awarewomenart)

Dans l’objectif de diffuser largement les recherches portant sur les artistes femmes, AWARE organise en outre, en collaboration avec des universités et musées, des colloques, tables rondes et journées d’étude en France et à l’étranger.

Elle participe également à différentes foires et biennales dans le monde afin d’accroitre la visibilité et la présence des artistes femmes (Art Paris Art Fair à Paris, The Armory Show à New-York…).

Afin de rendre hommage à la fois aux femmes dont la carrière artistique n’a pas été célébrée à sa juste valeur et valoriser la jeune création artistique, les Prix AWARE pour les artistes femmes, sont remis chaque année, en partenariat avec le ministère de la Culture, à une artiste émergente et à une artiste confirmée. 

2021 - AWARE Artistes femmes / women artists

AWARE donne en outre la parole aux artistes femmes en soutenant leur production grâce à des appels à projets, mais aussi au travers d’entretiens inédits comme c’est le cas pour les artistes du Prix d’honneur AWARE.

AWARE édite ses propres publications : les événements organisés par l’association, comme les colloques ou journées d’étude, font l’objet d’un ouvrage. Les actes ainsi retranscrits sont accessibles sur son site Internet et à la commande.

CEBTRE DE DOC DE AWARE

Des ressources bibliographiques relatives aux artistes femmes et à l’art féministe sont mises à disposition de tous et toutes. Certaines sont consultables au centre de documentation AWARE à Paris (sur rendez-vous) – qui rassemble plus de 2400 références –, ou en ligne.

Aware est présent sur facebook, twitter et instagram.

SOURCES: Aware, Musée d’Orsay

PHOTOS: Aware 

PHOTO carousel: visuel de la vidéo Petites histoires de grandes artistes consacrée à Camille Claudel 

Date de première publication: 13/04/2021

Le musée d’Orsay est membre du Clic France

Partager :

Laisser un commentaire