Le musée du Palais de la Cité Interdite va proposer un voyage en VR dans son chef d’oeuvre « le long de la rivière »

Le chef-d’œuvre de l’hstoire des beaux-arts chinois, « Le long du fleuve au cours du festival de Qingming », du peintre du XIIe siècle Zhang Zeduan, est sans conteste la peinture chinoise ancienne la plus célèbre. Conservée au Musée du Palais de Pékin, elle fera prochainement l’objet d’une visite en réalité virtuelle. 

La peinture présentée sur un rouleau de 5,28 mètres de long offre une représentation panoramique de la vie urbaine florissante à Bianliang (aujourd’hui Kaifeng dans la province du Henan), qui fut la capitale de la dynastie des Song du Nord (960-1127).

Le chef d’oeuvre, peinture chinoise ancienne la plus célèbre, est conservé par le Musée du Palais de Pékin, à la Cité Interdite, mais le rouleau ne peut être présenté au public que par intermittence pour des raisons de trop grande fragilité.

En 2015, lorsque l’oeuvre a été exposée, des milliers de visiteurs ont fait la queue pendant la nuit pour voir la peinture. Mais les règles du musée l’obligent à rester en stockage contrôlé pendant au moins trois ans, après son exposition.

Une visite virtuelle en mai 2018

Les visiteurs du musée pourront prochainement -et à tout moment- embarquer pour un tour virtuel en bateau le long de la «rivière» et se plonger dans la vie urbaine de Bianliang, grâce à la technologie dé réalité virtuelle. Le lancement de ce voyage numérique est annoncé pour mai 2018.

Wang Yamin, directeur adjoint du Palace Museum et membre du 13ème Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois, a révélé le projet au China Daily le 6 mars 2018, en marge des deux sessions.

« Les visiteurs pourront observer de près le paysage en faisant un voyage sur l’eau », a expliqué Wang Yamin« Après cela, ils pourront faire du shopping à Bianliang car nous allons également proposer une nouvelle gamme de souvenirs autour de ce voyage ».

Le « voyage » devrait durer environ 40 minutes, combinant la technologie de réalité virtuelle et de projection immersive sous un dôme, a précisé Wang Yamin. « Faire porter des lunettes VR trop longtemps étourdirait nos visiteurs. Nous allons donc nous débarrasser des lunettes pour offrir une expérience plus confortable. »

Selon Wang Yamin, la nouvelle expérience sera installée dans le pavillon de tir à l’arc, une salle autrefois utilisée par les empereurs pour pratiquer leur entrainement.

Réveiller le « patrimoine culturel endormi »

Le directeur adjoint du Palace Museum a déclaré que la nouvelle exposition réveillerait le «patrimoine culturel endormi» de la nation et ferait pleinement la synthèse des recherches académiques et des nouvelles technologies numériques.

 

Travelling vidéo de la peinture, dans sa version de 1737:

« Le Musée du Palais possède une vaste collection de reliques culturelles précieuses qui nous offrent de nombreuses sources d’inspiration pour la créativité », a ajouté Wang Yamin.

Au cours des dernières années, le musée a été reconnu pour ses innovations numériques, telles qu’une application mobile, des jeux en ligne et un nouvel espace digital. Le plus grand musée de Chine, qui a accueilli en 2017 plus de 16,7 millions visiteurs, s’est aussi fait le champion des produits dérivés.

Le musée a déjà créé près de 10 000 types de souvenirs et 150 de ses collaborateurs travaillent à développer de nouveaux produits dérivés et numériques.

Pour développer ces activités de diversification, le directeur adjoint du Palace Museum a profité de sa présence au Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois, dont il est membre pour réclamer la simplification des règles administratives régissant les institutions publiques afin de

. pouvoir récompenser les collaborateurs en « utilisant une partie de nos revenus de vente comme des bonus »

. et de donner aux musées publics une plus grande flexibilité pour donner plus d’impulsion au développement des produits culturels.

Le Musée du Palais, également connu sous le nom de Cité Interdite, fut le siège de la cour impériale de 1420 à 1911. Sa collection comprend 1,86 million d’objets, soit environ 42 pour cent des reliques culturelles les plus précieuses de la Chine.

Une version numérique déjà présentée en 2010

Une version numérique 3D animée et interactive du célèbre rouleau peint avait déjà été réalisée et présentée pendant trois mois lors de l’Exposition universelle 2010 de Shanghai, au sein du pavillon de la Chine, La peinture animée par ordinateur, avec des personnages et des objets en mouvement et représentant plusieurs scènes, en cycle de 4 minutes de jour et de nuit, a été l’une des principales attractions du pavillon chinois, attirant jusqu’à deux heures de files d’attente.

Présentation vidéo de la version numérique de Shanghai Expo 2010 :

Après l’Expo, cette version numérique a été présentée à l’AsiaWorld-Expo de Hong Kong du 9 au 29 novembre 2010 puis au Macau Dome à Macao du 25 mars au 14 avril 2011. Le tableau numérique a même fait le voyage pour Taiwan et a été exposé à l’Expo Dome à Taipei du 1er juillet au 4 septembre 2011. Du 7 décembre 2011 au 6 février 2012, la reproduction numérique a été exposée au Singapour Expo dans une exposition intitulée Un chef-d’œuvre en mouvement: la dynastie Song en tant qu’art vivant.

La nouvelle version numérique pourrait connaitre le même succès international.

Source: China Daily, ecns, english.cctv.com

Date de première publication: 11/03/2018

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

Le Musée du Palais de la Cité Interdite présente une exposition numérique de 9 chefs d’oeuvres historiques de la Chine

Pour son 92ème anniversaire, le musée de la Cité Interdite dématérialise sa billetterie et ouvre une nouvelle exposition numérique en VR

Pour son expo d’été consacrée à la Cité Interdite, le Grimaldi Forum propose une animation numérique interactive mettant en valeur les porcelaines impériales

La nouvelle application mobile de la Cité Interdite combine ancienne ville chinoise virtuelle et communauté numérique

Le musée du Palais / Cité Interdite de Pékin va numériser toute sa collection et la mettre à disposition du public

La Cité interdite de Pékin lance une galerie numérique pour explorer l’histoire et la riche collection du Musée et Palais

Le Musée du Palais et de la Cité Interdite de Pékin lance une nouvelle application pour tablettes consacrée à sa collection de céramiques

Laisser un commentaire