Nouvelle scénographie et nouveaux outils de médiation, le Musée de la Poste de Paris a rouvert le 23 novembre 2019

Le Musée de la Poste de Paris a rouvert ses portes le 23 novembre 2019. Le lieu a fait l’objet d’une profonde restructuration architecturale, tout en gardant l’âme du bâtiment du Musée de La Poste, inauguré en 1973. Le nouveau musée propose un parcours repensé, une scénographie modernisée et de nombreux outils de médiation, associant pédagogie et expérience ludique.

 

Le vendredi 24 janvier 2020, le CLIC France et le musée de la Poste invitent les membres du réseau CLIC à visiter et tester les outils numériques du nouveau musée de la Poste.

Ce sera la première visite du CLIC France en 2020. Visite réservée à 25 membres du CLIC France, à jour de leur inscription. Les participants seront guidés par des représentants du musée de la Poste et des sociétés Livdeo et Opixido. Inscription ouverte par mail visite@club-innovation-culture.fr.

 

Le nouveau bâtiment est plus ouvert vers l’extérieur et beaucoup plus visible et s’intègre davantage dans le boulevard de Vaugirard. Il entend devenir « un lieu culturel contemporain ».

L’établissement, de nouveau accessible au public depuis le 23 novembre 2019, offre un impressionnant panorama des mutations de la société française à travers celle de cette entreprise ancrée dans le quotidien de chacun. Le millier de pièces exposé n’est qu’une infime partie d’une colossales collection.

Initialement fondé sur la mise en accessibilité aux personnes en situation de handicap de tous les établissements recevant du public (ERP), le projet porte aussi sur la « réaffirmation d’une ambition culturelle et patrimoniale dans le paysage muséal français ».

Le projet a permis la revalorisation complète du bâtiment à travers un nouveau concept muséographique et architectural incluant notamment une colonne de verre centrale ainsi que de grandes ouvertures sur les façades nord et sud.

L’opération vise également des objectifs environnementaux ambitieux et novateurs pour un site muséal, notamment la certification HQE niveau excellent bâtiment durable et le label Accessibilité délivrés par Certivéa.

Après cinq ans de travaux débutés en 2015 et 20 millions d’euros, le musée situé boulevard du Vaugirard (XVe) a donc dévoilé son nouvel agencement, dont une galerie verticale vitrée de 20 m de haut et 7 m de large.

Plus lumineux grâce à une colonne de verre montée sur trois étages appelée « le totem » et mis aux normes, les 5.000 mètres carrés et les 7 étages qui composent les lieux sont désormais accessibles à tous et n’ont plus rien à voir le passé.

Une nouvelle scénographie

Le nouveau musée propose une scénographie totalement repensée et organisée sur trois plateaux, un hall d’accueil lumineux, une boutique en mezzanine plus vaste, des ascenseurs panoramiques, deux ateliers pédagogiques et des espaces privatisables avec un auditorium au dernier étage du bâtiment.

La façade sur le boulevard de Vaugirard a été remise en valeur pour redonner leur sens aux sculptures d’origine, dessinées par l’artiste Robert Juvin.

Une ouverture vitrée est intégrée directement sur la galerie d’exposition temporaire qui révèle la profondeur des nouveaux espaces intérieurs.

Le projet architectural et muséographique a été confié au cabinet Jung Architectures et la maitrise d’ouvrage à Poste Immo, filiale immobilière du Groupe La Poste.

4 étages, 4 thématiques d’exposition

. Le rez-de-chaussée est consacré aux expositions temporaires. Pour la réouverture et jusqu’au 23 mars 2020, « Le Musée de la Poste sort de sa réserve ». De la voiture postale hippomobile, au drone en passant par l’Horloge aux trois cadrans, aux encriers ou aux toiles et sculptures d’art moderne, 300 œuvres, documents et objets issus des fonds de l’institution sont présentés.

. Le niveau 2 est consacré à l’art et le timbre, avec des peintures, des sculptures, des collages de Calder, du street artist C215, d’Arman, de Klein, Picasso, Miro et bien d’autres.

. Le niveau 3 présente la section « Des hommes et des métiers ». Une histoire de la poste et de la France,  notamment avec des reconstitutions de bureaux de postes, les coulisses sur l’expédition des courriers, mais aussi une cabine téléphonique interactive.

. Le niveau 4 est consacré à la conquête du territoire et présente des accessoires, des costumes et véhicules démontrant la nécessité pour la poste de communiquer de plus en plus vite à travers les âges.

Outils numériques fixes et mobiles

De nombreux outils fixes de médiation ont été déployés sur les différents niveaux et dans les salles.

Le visiteur peut ainsi manipuler des tables multitouch, des cartels numériques et des bornes vidéos.

Une table tactile permet de suivre de façon ludique l’acheminement du courrier dans différentes villes. Des casques audio invitent à l’écoute tandis que des douches sonores se déclenchent en fonction des déplacements des visiteurs dans les salles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Opixido a également conçu des outils plus interactifs et impliquants comme l’expérience ci-dessous, utilisant la technologie Kinect de Microsoft. Cette animation permet d’envoyer des SMS avec des gestes.

Un guide mobile de visite, sans téléchargement, a également été développé par Livdeo.

Site web présentant le projet

SOURCE: Musée de la Poste (dossier de presse et site web)

PHOTOS: Musée de la Poste et Sinapses Conseils 

Date de première publication: 11/12/2019

Le Musée de la Poste, Livdeo et Opixido sont membres du CLIC France

. « Le Musée de La Poste rouvre après cinq ans et 20 millions de travaux » (Les Echos, 23/11/2019)

. « Le Musée de La Poste de Paris dans ses nouveaux habits de lumière » (Le Monde, 21/11/2019)

. « Les habits neufs du Musée de La Poste » (La Croix, 1/12/2019)

. « Une passionnante expo du Musée de la Poste raconte cinq siècles de transport du courrier » (Télérama, 5/12/2019)

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

DOSSIER / Tour de France des ouvertures ou réouvertures de musées et lieux de patrimoine, en 2019

Le 5e Lieu de Strasbourg valorise son patrimoine, son architecture, sa collection de dessins et sa vie culturelle

Le nouveau musée de la Libération de Paris ouvre en offrant une expérience de réalité mixte, une application mobile et plusieurs autres outils numériques

Laisser un commentaire