Première mondiale: le musée Boijmans de Rotterdam ouvre l’intégralité de ses réserves et de sa collection au public

Partager :

Le 6 novembre 2021, le musée Boijmans Van Beuningen de Rotterdam est devenu la première institution muséale au monde à offrir un accès public à sa collection complète et à ses réserves. Décrit comme le « musée du futur », le nouveau lieu de stockage a été conçu pour ressembler à l’arche de Noé et a été spécialement créé pour conserver et exposer plus de 150 000 œuvres.

Le samedi, 7 novembre 2021, le roi des Pays-Bas, Willem-Alexander, a ouvert le Dépôt, nouveau bâtiment en forme de bol, situé à côté du bâtiment original du musée Boijmans dans les années 1930, dans lequel sont conservés les 151 000 objets de la collection.

Suivant la vision du musée, soutenue par la Fondation De Verre Bergen et la municipalité de Rotterdam, l’ensemble de la collection du musée est désormais accessible sous un même toit dans un dépôt ouvert au centre-ville, au lieu d’un dépôt fermé dans une banlieue industrielle anonyme.

Le public peut dorénavant entrer dans les réserves et y découvrir des œuvres d’artistes inconnus ou des grands maîtres, soigneusement disposées et étiquetées sur cinq étages, avec des températures de stockage différentes. Ce bâtiment ouvert unique présentera également des chefs-d’œuvre moins connus de Salvador Dali et Vincent Van Gogh. Plus qu’une réserve, le Dépot se veut un lieu de vie avec des espaces d’activités mais également un café et un restaurant panoramique donnant sur la ville de Rotterdam.

Le Depot Boijmans Van Beuningen s’annonce comme la nouvelle expérience culturelle de Rotterdam d’autant plus que le musée est fermé pour rénovation jusqu’en 2028.

« C’est la seule réserve d’art publique entièrement accessible qui est ouverte dans le monde. Il y a dans certains musées une sorte de dépôt, mais c’est toujours une très petite surface » a expliqué Sjarel Ex, directeur du musée. « Si vous ne montrez pas les œuvres et que les gens arrêtent de parler et de penser à une œuvre d’art, il est très probable qu’elle sombre dans l’oubli. Hors de vue, hors du cœur. Ouvrir cette collection est important. Les objets et les œuvres d’art que les artistes et les designers ont produits sont une partie essentielle de notre réflexion et de notre action. Ce nouvel outil nous aide à préserver et à ouvrir ces trésors. Le meilleur reste à venir : le bâtiment tel que nous l’avons conçu va maintenant nous façonner« .

  • Un projet né en 2004

L’idée d’un nouveau bâtiment pour sauvegarder la collection d’art a été évoquée pour la première fois en 2004. Les caves sous le musée n’étant pas adaptées au stockage en raison des inondations, la ville et le musée ont décidé de les déplacer dans un espace aux normes, situé à côté du bâtiment du musée en cours de rénovation.

Les musées du monde entier présentent généralement une moyenne de six à dix pour cent de leur collection, c’était 5% pour le Boijmans. La majorité des œuvres et le travail associé à la conservation sont donc cachés. Le dépôt rompt avec cette tradition de dissimulation et rend visibles toutes ces œuvres d’art invisibles. Evolution des points de vue sur la gestion des collections, jamais auparavant une réserve de musée n’aura été rendue accessible à cette échelle pour le grand public.

  • La collection Boijmans Van Beuningen

La collection Boijmans Van Beuningen est la seule aux Pays-Bas à présenter au visiteur sept siècles d’histoire de l’art (occidental), de 1400 à nos jours. Le musée offre une perspective internationale et établit des liens entre l’art contemporain et le design, reliant les maîtres anciens, le design, les estampes et les dessins. boijmans.nl/en/collection

Non seulement l’étendue et la composition de la collection sont uniques aux Pays-Bas, mais la qualité des œuvres individuelles est également élevée. L’esprit d’entreprise et l’initiative privée de Rotterdam jouent un rôle de premier plan dans les 172 ans d’histoire du musée. Les barons du port ancestral ont souligné leur orientation internationale et leur vision du monde en collectionnant des œuvres d’art de haute qualité. Ces collectionneurs et le musée ont ainsi réuni un vaste, collection d’art internationale dans laquelle non seulement presque tous les grands maîtres sont représentés avec des pièces importantes, mais aussi les plus belles œuvres d’artistes moins connus. Aucun musée aux Pays-Bas ne possède une collection avec un tel caractère international et s’étend sur autant de siècles.

La collection d’art contient aujourd’hui plus de 151 000 objets, dont plus de 63 000 peintures, photographies, films, objets préindustriels et design, installations d’art contemporain, sculptures et 88 000 estampes et dessins.

  • Les nouvelles réserves

Dans le nouveau dépôt, les œuvres d’art sont stockées, organisées et exposées en fonction de leur taille et des exigences climatiques, plutôt que sur la base du mouvement artistique, de l’époque ou du créateur.

Il existe cinq zones climatiques différentes, adaptées à différents matériaux tels que le métal, le plastique, le papier, la photographie en noir et blanc et en couleur.

Les œuvres d’art sont disposées comme dans une réserve fermée. Les objets de collection sont emballés, suspendus à une étagère ou exposés sur des étagères dans l’un des quatorze compartiments de rangement, ou exposés dans l’une des treize grandes vitrines flottantes de l’atrium.

Les collections généralement moins accessibles, comme les estampes, dessins et photos des dépôts concernés, peuvent être étudiées sur demande. Certaines sous-collections, telles que les collections de films et de vidéos, ont été entièrement numérisés pour des raisons de conservation mais aussi pour permettre un plus grand accès au public pour les visionner dans une salle de cinéma et deux petites cabines.

Cette accessibilité est non seulement utile pour le grand public, mais elle facilite également la conduite de recherches en histoire de l’art par des tiers et le développement de nouveaux programmes pédagogiques.

  • Un bâtiment pour la conservation
En plus d’abriter la collection en toute sécurité et de la présenter largement au public, Depot Boijmans Van Beuningen a été conçu comme un bâtiment de travail, où le service de collection et de recherche travaille sur l’enregistrement, la gestion, la conservation, la restauration, et facilite et mène des recherches.

L’objectif du projet est de rendre visible au visiteur non seulement les objets, mais aussi le soin apporté à une collection d’art si précieuse.

« Le dépôt fait un bond en avant en termes de collecte, de conservation et d’accès au public. Là où les chefs-d’œuvre se réunissent dans des présentations muséales, le dépôt est ouvert en tant qu’archive visuelle accessible. Le dépôt sert de salle des machines au musée, non seulement après la réouverture, mais aussi pendant la rénovation du musée, tandis que des chefs-d’œuvre de la collection peuvent être vus ailleurs. Avec ce dépôt, le musée rouvert aura le pouvoir de livrer des expositions dans lesquelles tout se réunit visiblement, la qualité des objets d’art, d’excellentes conditions de recherche et le soin pérenne qui permet à la collection de continuer à exister. » se félicite le musée.

  • Un lieu ouvert et multi-activités

C’est également un nouvel instrument dans l’histoire du musée pour rapprocher les habitants de Rotterdam des trésors de l’histoire de l’art dont ils sont pour la plupart propriétaires.

Tout a été fait pour bien accueillir les visiteurs: entrée du dépôt avec des passages publics et collectifs, point d’information, mezzanine avec des casiers transparents et boutique, l’ensemble conçu par l’artiste John Körmeling.

Au cours du parcours à travers le dépôt, les gens entrent en contact avec la collection d’art de diverses manières.

Le point d’observation majeur imaginé par le cabinet MVRDV est l’atrium avec les escaliers qui se croisent et les treize grandes vitrines en verre contenant des pièces de collection. Ces vitrines, conçues en collaboration avec l’artiste Marieke van Diemen, sont meublées d’art, de mode et de design, comme des œuvres de Maurizio Cattelan, Iris van Herpen, Auguste Rodin, Carolein Smit, Carel Fabritius, Suzan Drummen, Gijs Frieling et Job Wouters, et Sarkis.

Les escaliers de l’atrium sillonnent les six étages d’ateliers de restauration, une salle de cinéma, deux petites cabines de cinéma, deux salles d’étude et deux galeries d’exposition.

La majeure partie de l’espace est occupée par les vingt compartiments du dépôt, dont quatorze pour le stockage d’art du musée et six pour la location : cinq dépôts privés et un dépôt commun pouvant être loué par m2.

Dans les studios de restauration, les visiteurs peuvent regarder derrière une vitre les spécialistes qui restaurent, par exemple, les « peupliers près de Nuenen » de Van Gogh ou la « salle des miroirs à l’infini – le champ de Phalli (spectacle au sol) », tout en étant informés grâce à une couche éducative interactive.

Des salles présenteront des expositions qui se concentrent sur les œuvres d’art en tant qu’objet matériel plutôt que sur les développements et les idées de l’histoire de l’art.

Des activités (visites, ateliers) seront régulièrement proposés aux visiteurs.

  • Une réserve privée

En plus de son rôle de « salle des machines du musée » et espace de contact et de dialogue avec le public, le dépôt aura également une fonction commerciale.

Une partie du bâtiment est louée comme espace de stockage d’art de collectionneurs privés et pour des collections d’entreprises telles que KPN et Rabobank, ou de collectionneurs tels que la Lakeside Capital Collection d’Ali Keles.

Les locataires de ces compartiments peuvent à leur tour ouvrir leurs dépôts au public. Ils bénéficient du même service et du même professionnalisme que la collection du musée. Le dépôt contient également un compartiment de collecte où quelques mètres carrés, des racks individuels ou des étagères peuvent être loués.

  • Un restaurant avec vue imprenable sur Rotterdam

Le sixième étage, accessible par un ascenseur spécifique, est situé à une hauteur d’environ 35 mètres et offre une vue imprenable sur la ville. Les visiteurs y trouveront le restaurant Renilde avec une terrasse sur le toit et l’espace événementiel à louer Coert.

Le restaurant et l’espace événementiel portent le nom du conservateur de Boijmans (Renilde Hammacher) des années 1960 et 1970 et du directeur de Boijmans (Coert Ebbinge Wubbe) de l’époque.

Un magasin du dépôt avec des produits liés à la collection fait également partie de l’expérience. Conçue par John Körmeling, la boutique .
  • Conception du dépôt

L’ambition du cabinet d’architecture MVRDV était de concevoir un dépôt public le plus accueillant possible, pour les conservateurs, les chercheurs et les visiteurs.

Une forme ronde a été choisie pour que le dépôt soit visible de tous les côtés et le bâtiment n’a pas de dos. Le dépôt doit sa forme repliée à son encombrement relativement réduit (40 mètres). En conséquence, le bâtiment se projette vers le haut. Le diamètre du toit est de 60 mètres. La façade réfléchissante, composée de 6 609 m2 de verre répartis sur 1 664 panneaux, garantit que le bâtiment se fond visuellement dans son environnement. Chaque jour, selon les conditions météorologiques, le dépôt est différent, comme dans un tableau vivant.

Les bouleaux, les graminées et les pins placés sur la toiture primée contribuent à retenir l’eau, à favoriser la biodiversité et à réduire le stress thermique en ville. Les arbres de ce projet ont été préparés pour leur nouvelle maison dans une pépinière pendant trois ans. Leurs racines sont interconnectées, ce qui leur permet de résister aux intempéries même à une hauteur de 35 mètres.

  • Une coopération fructueuse

Le Depot Boijmans Van Beuningen est une collaboration entre le Museum Boijmans Van Beuningen, la municipalité de Rotterdam et la Fondation De Verre Bergen.

Le dépôt a été conçu par MVRDV et construit par BAM Bouw en Techniek.

« Le dépôt déjà emblématique de Boijmans Van Beuningen est un atout formidable pour Rotterdam. La polyvalence du bâtiment m’interpelle : c’est à la fois un lieu pour flâner de manière accessible entre beaucoup de grand art, et un lieu pour profiter d’une architecture particulière, que l’on soit à l’extérieur ou à l’intérieur. Ajoutez le restaurant sur le toit Renilde : profitez d’un moment culinaire avec une vue spectaculaire sur notre ville. Enfin, c’est un lieu où nous pouvons captiver les futurs créateurs et conservateurs – les enfants et les étudiants d’aujourd’hui – pour l’art, la restauration et la conservation. Nous avons un nouveau joyau pour le public. Cela fait de moi un fier Rotterdamois ! ». Dit Kasmi – Échevin de la Culture, du Tourisme et de l’Éducation.

A l’occasion de l’ouverture du Depot, l’installation vidéo ‘Het leven verspillen aan jou’ de l’artiste Pipilotti Rist peut être visionnée tous les jours après le coucher du soleil dans l’espace public entre le Dépôt et le Museum Boijmans Van Beuningen.

L’accès au Depot est payant, de 10 (étudiants, tarif réduit) à 20 euros (plein tarif) et la réservation est obligatoire en ligne.

SOURCES: Museum Boijmans Van Beuningen

PHOTOS: Museum Boijmans Van Beuningen

Date de première publication: 08/11/2021

Partager :

Leave a Comment