Covid-19 / Quand les musées du Monde rouvrent leurs portes ! (16/05/2020)

Rome, Florence, Lausanne, Pékin, Berlin, Shanghai, Hong-Kong …. des musées et monuments du monde préparent l’après covid et s’apprêtent à rouvrir leurs portes au public, mais avec de nombreuses restrictions. Tour du monde de ces réouverture et de leurs conditions.

Image carousel: des visiteurs dans la galerie des Offices, à Florence (Wikimedia Commons)

  • Réouverture des musées italiens autorisée à partir du lundi 18 mai 2020

Les musées italiens pourront rouvrir leurs portes à compter du 18/05/2020, a indiqué Giuseppe Conte, président du Conseil des ministres, lors de la présentation de la phase II du plan de « déconfinement » en Italie le 26/04/2020. 

Les magasins, bars, cafés, restaurants, coiffeurs et musées font partie des activités commerciales et culturelles qui peuvent reprendre à partir de ce lundi. Plusieurs grands musées ont déjà annoncé leur réouverture à cette date.

. A Florence, le directeur des Offices, Eike Schmidt a déclaré dans une interview accordée au magazine Apollo qu’il était prêt à la réouverture des portes à la mi-mai, conditionnée au respect des mesures de distanciation sociale.

« Nous réduirons le nombre de personnes pouvant être dans la galerie en même temps – sans doute de moitié par rapport à la capacité totale de 900 personnes », a-t-il précisé.

L’expérience pourrait n’en être que plus agréable pour les visiteurs qui «pourront interagir avec les œuvres d’art plus qu’avec une foule de gens», s’enthousiasme Eike Schmidt.

L’institution Florentine, précise également que les amateurs d’art pourront continuer à admirer les œuvres de Raphaël prêtés par la galerie des Offices aux Écuries de Quirinal dans le cadre de l’exposition phare célébrant la mémoire du peintre décédé il y a 500 ans. Un prêt qui pourrait être étendu « jusqu’à la fin de l’année », a affirmé Schmidt.

. A Rome, le MAXXI, musée national des Arts du XXIe siècle, signé Zaha Hadid et inauguré en 2010, en fait partie. Sur ses 11 000 m², les mesures de protection sanitaire prévoient des réservations par téléphone ou Internet, des masques et gants pour les agents et visiteurs, dont la température sera prise par caméra thermique et du gel hydroalcoolique sera à disposition dans les salles, quotidiennement désinfectées.

« Le redémarrage se fera par petits groupes, qui ne se croiseront pas, sans audioguide. Le prix du billet «solidaire» est fixé à 5 € jusqu’en décembre« , explique sa présidente, Giovanna Melandri, au journal La Croix. « Nous commencerons par la réouverture de la rétrospective dédiée à l’architecte Gio Ponti. Puis, nous rouvrirons l’expo «At Home», pour laquelle nous avons sollicité la réflexion d’un groupe d’architectes sur la pandémie et un nouveau concept des espaces de vie. »

. Toujours à Rome, la Galerie Borghèse qui abrite des chefs-d’œuvre du Titien, du Caravage, du Bernin ou de Canova, rouvrira également durant la semaine du 18 mai 2020. Les services accueil, bar-restaurant et boutiques sont déplacés à l’extérieur et un système de comptage électronique des visiteurs (600 000 en 2019) permettra de réguler les flux et de le limiter à 40 personnes par étage. Les réservations se feront par téléphone et en ligne, le contrôle des billets par lecteur optique, mais pour faciliter l’accès à tous, le guichet « last minute » sera ouvert, avec paiement sans contact. À la place des audioguides, les visiteurs pourront télécharger une application ou se faire accompagner par des guides. Bien qu’ayant perdu 1,2 million d’euros, la Galerie proposera un tarif famille avantageux et un dispositif didactique sur son histoire.

Les voyages entre les régions et en Italie depuis l’étranger seront autorisés à partir du 3 juin.

Cette réouverture et le retour des touristes sont très attendus car le confinement aurait fait perdre aux musées d’Etat italiens « 516 millions d’euros par semaine ». Selon la même étude, réalisée par Boston Consulting Group, « les 358 établissements d’Etat génèrent 27 milliards d’euros par an, en comptant toutes les dépenses que font sur place 53 millions touristes et amateurs d’art ».

(Sources: presse)

  • Réouverture du Musée de l’Elysée Lausanne, le mardi 12 mai 2020

Le 5 mai 2020, le Musée de l’Elysée a annoncé sa réouverture le mardi 12 mai 2020. Mais le musée a adopté « une série de mesures d’hygiène pour assurer la santé de toutes et de tous ».

Afin de respecter les règles de distances, le nombre de visiteurs simultanés sera limité à l’intérieur du musée à 50 personnes. Des mesures particulières ont été prises pour assurer une circulation fluide dans les espaces d’exposition. Cependant, des files d’attente peuvent être possibles, spécialement les week-ends. Afin d’éviter les horaires d’affluence, nous vous invitons à favoriser les visites en semaine.

Les visites guidées et les événements sont annulés jusqu’à nouvel ordre. Le Café Elise reste temporairement fermé.

Le musée reste ouvert aux heures habituelles: du mardi à dimanche de 11h à 18h, et le jeudi en nocturne, jusqu’à 20h.

L’exposition René Burri, l’explosion du regard et le projet Artificial Intersections du LabElysée sont prolongés jusqu’au lundi 1er juin 2020 (entrée libre).

(Source: Musée de l’Elysée)

  • Les Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique devrait rouvrir le 19 mai 2020, avec des précautions sanitaires étendues aux musées belges

Les Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique devraient rouvrir leurs portes, de manière partielle, au public le mardi 19 mai. Mais cette date sera confirmée par l’analyse des deux premières phases de « déconfinement » qui commencent les lundis 4 et 11 mai.

Les règles sanitaires proposées par les Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique ont été retenues par le Conseil national de sécurité pour être applicables dans les autres musées du pays. Mode d’emploi. (Lire l’article du Clic France : Les Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique devrait rouvrir le 19 mai 2020, avec des précautions sanitaires étendues aux musées belges)

(Sources: Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique, RTBF)

  • Petit ou grand musée Français ? 
Le mardi 28 avril 2020, lors d’une audition à l’Assemblée nationale, Edouard Philippe a annoncé les détails de son plan de « déconfinement » qui sera mis en place dès le 11 mai 2020. Et parmi les établissements ayant l’autorisation de rouvrir à cette date : les « petits musées »… Mais les questions ne manquent pas. Qu’est-ce qu’un petit musée ? Quels sont les établissements concernés ? A quelle capacité d’accueil peut-on considérer qu’un musée peu rouvrir ? 

Les musées ne peuvent eux-mêmes répondre à cette question et sont dans l’attente d’informations de la part du ministère de la Culture, qui a tout autant été pris au dépourvu par les annonces du Premier ministre lors de cette audition à l’Assemblée.

« Est-ce la taille, le nombre de visiteurs, l’étendue de l’équipe muséale qui fait un petit ou un grand musée ? C’est l’inconnue totale. On attend les prochaines réunions » ont ainsi expliqué différents musées « dépendant de la tutelle publique » au quotidien Parisien.

Sur le site web sortiraparis, Steven Carnel, co-fondateur du Musée de l’Illusion, à Paris, propose une définition bien précise de ce que peut-être un « petit musée », et considère son établissement comme tel : « On a « petit musée » et à contrario « grand musée », avec de nombreuses salles et une fréquentation assez conséquente » explique-t-il. Il poursuit : « Nous, on se considère comme un petit musée à partir de deux critères : la superficie et le nombre de visiteurs. Notre établissement fait 400m2, et nous avons un nombre limité de personnes chaque jour« . Et de conclure en se basant sur les directives gouvernementales édictées avant le confinement : « A ce moment-là, il y avait des interdictions d’ouverture pour les espaces de plus de 800 m2. On se base là-dessus pour le déconfinement« . Sur le même site web, Nicolas Laugero Lasserre, responsable du centre d’art urbain Fluctuart et de la galerie d’art Artistik Rezo, situé dans le 11e arrondissement de Paris ajoute « C’est une question de capacité de l’établissement, en ce qui concerne les ERP (établissements recevant du public, ndlr). La capacité des établissements entraîne un risque sanitaire plus ou moins important« . Troisième critère à prendre en compte également, selon lui, la configuration des espaces : et pour cause, les configurations « très confiné« , entraîneront également « une plus grande prudence et une limitation de la jauge » dans l’accueil des visiteurs.

Le 11 mai pourrait donc voir ouvrir les petits musées et les galeries d’art, mais avec moins de 10 visiteurs simultanés.  Et surtout des mesures sanitaires très strictes (accès limité, signalétique au sol pour éviter que les visiteurs se croisent, plaques de Plexiglas pour l’accueil des personnes et la boutique, écriteaux dans chaque salle expliquant les règles à suivre et mise à disposition de distributeurs de gel hydroalcoolique voire de masques).

Articles à lire: 

Franck Riester : “Je ne suis pas du tout sur cette ligne de date lointaine : dès qu’on peut, on ouvre !” (Télérama.fr, 05/05/2020)

Christophe Girard : “Comment nous allons rouvrir les lieux culturels à Paris” (Telerama.fr, 04/05/2020)

. « Coronavirus, plan de déconfinement : c’est quoi, un petit musée ? » (Sortir à Paris, 30/04/2020)

. « Déconfinement : mais c’est quoi, un «petit musée» ? » (Le Parisien, 29/04/2020)

. « Petits musées, grandes questions… » (Le Point, 30/04/2020)

  • Chine : la Cité interdite de Pékin va officiellement rouvrir le 1er mai 2020

Le site de la Cité Interdite de Pékin en Chine va rouvrir le vendredi 1er mai 2020, après trois mois de fermeture. Cette décision symbolique est une étape supplémentaire dans le cadre du déconfinement lancé par les autorités chinoises.

. ces visiteurs devront porter des masques et montrer leur code de santé sur leur téléphone portable, qui prouve qu’ils ne sont pas porteurs du virus

. une distance sociale d’au moins un mètre sera imposée entre chaque visiteur

. des contrôles de températures auront lieu à l’entrée et quiconque aura de la fièvre ou toussera sera interdit d’entrée.

Pékin a également récemment annoncé que les musées de la ville allaient progressivement rouvrir à partir du 1er mai.

(Sources: presse)

  • Musées de Berlin: vers une réouverture au début mai 

Les 170 musées de Berlin pourraient rouvrir dès le 4 mai 2020, avec de nouvelles normes d’hygiène, un nombre limité de visiteurs, des créneaux horaires aménagés pour les publics sensibles et peut-être même des heures d’ouverture étendues.

Bien que la situation reste encore « très, très fragile », comme l’a rappelé récemment la Chancelière allemande Angela Merkel, les musées de Berlin devraient rouvrir leurs portes le 4 mai 2020, rapportent les sites Artnet et Frankfurter Allgemeine Zeitung. Et l’information a été confirmée par l’un des représentants des musées de la ville.

L’Association Allemande des Musées a énoncé dans un communiqué une liste de recommandations, pour que cette réouverture se fasse dans les meilleures conditions. La priorité numéro une restant la sécurité du personnel et du public, les musées devraient mettre en place des mesures d’hygiène drastiques : vitre en plexiglass aux caisses, tickets à scanner par les visiteurs, désinfectant pour les employés et nettoyage beaucoup plus régulier des galeries, et de leurs espaces de service.

Les musées devront également réduire le nombre de visiteurs, créer des créneaux horaires réservés aux publics les plus sensibles (comme par exemple les personnes âgées) et sans doute étendre leurs heures d’ouverture.

Des mesures complexes et sans doute onéreuses, mais des conditions indispensables pour que les musées accueillent à nouveau de vrais visiteurs.

La semaine du 23 avril, plusieurs musées du Land de Brandebourg, en Allemagne, ont ouvert leurs portes au public, en imposant à leurs visiteurs de se conformer aux mesures de distanciation sociale.

(Sources: Artnet)

  • Shanghai lance un pass spécial culture et tourisme

Un « passeport électronique » culturel et touristique couvrant l’hébergement, la nourriture, les attractions touristiques, les itinéraires touristiques et le shopping a été lancé le jeudi 23 avril 2020 dans le cadre des efforts de la ville pour revitaliser un marché durement touché par l’épidémie de coronavirus.

Le passeport électronique offre des coupons de réduction et des points de récompense. Il couvre plus de 100 sites culturels et des produits touristiques de plus de 200 entreprises, a déclaré la Shanghai Culture and Tourism Administration.

Sont inclus des forfaits à prix réduit dans des hôtels internationaux, un seul pass pour sélectionner les attractions touristiques de la nouvelle région de Pudong telles que la tour Jin Mao et Century Park, un Shanghai City Pass, un pass touristique d’une journée ou de deux jours pour la ville de Shanghai, un laissez-passer touristique annuel pour la région du delta du fleuve Yangtze, des coupons discount dans des restaurants et dans des centres commerciaux.

Ce pass permet également de réserver en un clic des visites dans plus de 140 lieux culturels et touristiques de la ville.

Le passeport peut être obtenu via Visit Shanghai (游 上海), une application permettant aux touristes d’accéder aux dernières ressources culturelles, touristiques et d’accueil de Shanghai.

Vue aérienne du PMoA et du quartier de Pudong (c) Ateliers Jean Nouvel

L’application contient également des informations sur la culture, le tourisme, la nourriture, le shopping, le trafic et les sports. Elle utilise la 5G, la réalité virtuelle et la réalité augmentée pour afficher les attractions touristiques, la nourriture et les transports dans la ville.

« Des plans de garantie de sécurité couvrant plus de 100 attractions touristiques et environ 6 000 hôtels dans la ville seront publiés pour éliminer les préoccupations des résidents et des touristes, et des événements touristiques sur différents thèmes tels que le shopping, la gourmandise, la santé, le tourisme nocturne, l’art et le tourisme d’affaires vont être lancés progressivement « , a déclaré Cheng Meihong, directeur adjoint de l’administration de la culture et du tourisme.

Le 19 mai 2020, Journée du tourisme en Chine, l’administration lancera également un certain nombre d’itinéraires culturels et touristiques en ligne. Les agences de voyage basées à Shanghai proposeront des visites, « y compris des promenades en ville, des excursions en bus, des parcours sur le thème des fleurs, des randonnées et des sorties de printemps ». Les hôtels, les centres commerciaux et les restaurants de la ville offriront également des réductions et organiseront des tirages au sort pour « stimuler la consommation ».

  • Réouverture progressive des musées chinois
Depuis le 15 mars 2020, 180 musées à travers la Chine ont pris des réservations et autorisé les visiteurs sous de nouvelles restrictions. Le nombre de visiteurs est ainsi limité à 2 000 personnes à l’intérieur du musée de Shanghai et jusqu’à 5 000 au musée d’art de Chine. Les masques sont obligatoires et les visiteurs doivent réserver leurs billets à l’avance via un programme de QR code. 

À Shanghai, la Power Station of Art a rouvert ses portes le 13 mars, avec des mesures de précaution supplémentaires, y compris des contrôles de température, la vérification du « carnet de santé » des visiteurs – un système qui indique si le citoyen doit être en quarantaine – et un système de réservation en ligne pour limiter le nombre de visiteurs simultanés. L’OCAT Shanghai a relancé son espace le 17 mars et prolongé l’exposition en cours jusqu’au 3 avril. Le Centre Pompidou Westbund est à nouveau accessible depuis le 20 mars. Certaines galeries privées de Shanghai ont annoncé leurs expositions à venir pour avril et mai.

(Sources: presse)

  • Hong Kong ; les musées referment !
À Hong Kong, les musées qui ont rouvert en mars alors que des signes encourageants indiquaient que la maladie était contenue ont été contraints de fermer à nouveau, le 23 mars, lorsqu’une deuxième vague d’infections a frappé la région.

(Source: presse)

PHOTOS: wikimedia commons

Date de première publication: 16/04/2020

À-lire-sur-le-site-du-CLIC1

Laisser un commentaire