En coopération avec Telefonica, le Museo del Prado souhaite faciliter et enrichir l’exploration de ses données de collections avec l’intelligence artificielle

Le mardi 8 octobre 2019, le groupe Telefónica a annoncé un mécénat du Museo del Prado pour imaginer une offre enrichie de ressources documentaires qui ajoute un contexte historique aux œuvres et aux artistes présents dans la collection du XIIe au XIXe siècle du musée. Utilisant l’intelligence artificielle et l’infographie automatisée, cet outil va aussi connecter les ressources numériques de l’institution avec d’autres sources en ligne telles que Wikidata et Wikipedia.

L’objectif du projet R&D est de contextualiser les œuvres et les artistes du Musée en les présentant sous la forme d’une chronologie à plusieurs niveaux qui pourra être personnalisée par les utilisateurs et qui comprend, par exemple, des événements qui se déroulaient au moment où Velázquez peignait Las Meninas, ou qui étaient philosophes et scientifiques contemporains de Goya ou quelles guerres ont eu lieu du vivant de Rubens.

« L’utilisation de l’intelligence artificielle pour la lecture élargie des collections et la création de la chronologie basée sur la technologie sémantique, en utilisant une gamme de sources de données externes telles que Wikipedia comme base contextuelle, est une innovation au niveau mondial dans le secteur du musée . Grâce à l’utilisation de ces ressources, le Museo Nacional del Prado a renforcé sa position de leader dans l’application des technologies numériques les plus récentes et de pointe dans le but de diffuser ses œuvres et artistes, se consolidant comme une référence internationale pour les musées et les institutions culturelles. dans l’utilisation des principes du web sémantique, du web interconnecté et plus récemment de l’intelligence artificielle » explique le musée.

Le Museo del Prado est à nouveau à la pointe des musées en ligne dans son application de l'intelligence artificielle à ses collections
Eduardo Navarro, directeur général de la communication, Marca, Asuntos Públicos y Sostenibilidad de Telefónica; Javier Pantoja, Jefe de Área de Desarrollo Digital del Museo Nacional del Prado; Javier Solana, président du Real Patronato del Museo Nacional del Prado, et Miguel Falomir, directeur du Museo Nacional del Prado. Photo © Museo Nacional del Prado

Enrichir et organiser l’offre de contenus numériques

Grâce au parrainage de Telefónica, le Museo del Prado souhaite ainsi une fois de plus être à la pointe des musées et de leur extension numérique par l’application de l’intelligence artificielle pour offrir plus d’informations et plus de contenus sur les artistes et œuvres de ses collections.

En 2015, le projet en ligne du Prado avait donné lieu au lancement du site Web sémantique actuel du Musée, qui a été reconnu sous la forme de prix tels que deux prix Webby pour le meilleur site Web d’une institution culturelle. (Lire l’article du Clic France: Le Museo del Prado lance un nouveau site personnalisé et sémantique pour « transformer complètement l’expérience numérique du musée »)

Seconde phase du projet numérique

Le Musée passe maintenant à la deuxième phase de son projet numérique, qui vise à « obtenir une compréhension maximale de ses œuvres et artistes en les replaçant dans le contexte historique, politique, philosophique, artistique et scientifique dans lequel ils ont été créés ».

Ce nouvel outil propose tout d’abord une lecture facilitée des textes documentaires, comprenant 5 500 fiches sur des œuvres individuelles en version espagnole et près de 2 700 en version anglaise. Ce « moissonnage » est produit avec l’aide d’un moteur NLU (notamment utilisé pour les chatbots) qui reconnaît les éléments dans les textes. Grâce à cette intelligence artificielle, il est possible d’extraire les principaux concepts et sujets couverts dans les entrées de chaque œuvre. Le moteur Gnoss-Sherlock utilisé à cet effet comprend une base de connaissances dérivée de Wikipédia et analyse également les informations présentes sur le site Web du Musée.

Interactive timeline, Museum Nacional del Prado.
Source: kvadratinterwoven.com

Une chronologie pour contextualiser les oeuvres d’art

Une grande partie des informations nécessaires à la compréhension d’une œuvre d’art réside dans une description de celle-ci mais la nouvelle lecture élargie du Prado offre aussi le contexte qui facilite la compréhension des œuvres en les replaçant dans leur contexte historique. Il offre ainsi aux lecteurs d’aujourd’hui « un contexte explicatif pour les textes qui décrivent le travail des artistes, contribuant ainsi à garantir qu’ils sont informatifs et orientés vers l’apprentissage ».

A titre d’illustration, et en mettant davantage l’accent sur l’éducation, une chronologie museodelprado.es/en/the-collection/timeline à plusieurs niveaux a été créée et mise en ligne en octobre 2019, qui contextualise et élargit les collections du Musée. Cette chronologie est enrichie par le graphique des connaissances du Prado et par des informations structurées provenant d’autres sources en ligne, en particulier Wikidata et Wikipedia, dans le but de fournir un contexte pour les œuvres et les artistes du Musée, du 12 e au 19 edes siècles. 

Ce contexte comprend des événements historiques, sur les monarques, les gouverneurs et les personnalités politiques de premier plan ainsi que les événements artistiques, scientifiques et philosophiques de la période concernée.

La configuration de la chronologie permet à l’utilisateur de sélectionner jusqu’à 5 couches différentes, dont l’une sera toujours celle du Prado, et de décider quels types d’éléments doivent apparaître dans chacun d’eux: œuvres, artistes, dirigeants, conflits militaires, écrivains , architectes, philosophes, etc., ainsi que l’ordre des couches, le Museo del Prado fonctionnant toujours comme couche de base et de référence.

Le nombre total d’éléments dans la chronologie est d’environ 50 000, offrant un contexte suffisamment large et étendu pour valoriser et re-contextualiser la collection et les artistes du Prado.

« La récente initiative du musée du musée du Prado de Madrid de soumettre sa collection à l’analyse par un logiciel dédié aidera le public à mieux comprendre ses collections grâce à des chronologies d’interprétation et à des informations facilement accessibles – révélant, par exemple, les influences sur les artistes et les circonstances historiques dans lesquelles ils ont créé leur travail » explique le chercheur Fabrizio Gallanti dans un article Art for AI, sur le site web kvadratinterwoven.com.

La chronologie est un premier exemple de l’application des technologies IA associées aux données ouvertes du musées et des autres plateformes. Le graphe de connaissances du Prado bénéficie également des normes du Web sémantique. Cela signifie que les concepts utilisés sur le site Web du Musée, tels que les artistes et leurs dates de naissance et de décès, rencontreront leurs concepts homologues dans d’autres sources d’informations, telles que Wikipedia et Wikidata, leur demandant les données associées pour une année spécifique, par exemple. Cela permet de fournir à chaque œuvre et artiste du Musée un contexte très spécifique tout en donnant à la collection dans son ensemble un vaste fond d’information qui est exceptionnellement utile à des fins d’enseignement et d’apprentissage.

Afficher la chronologie

Dans ce projet associant IA et collection, le Prado suit la route déjà empruntée par le Met Museum de NYC. (Lire l’artricle du Clic FRance: Le Met Museum, Microsoft et le MIT explorent l’impact et le potentiel de l’intelligence artificielle sur la connexion des publics mondiaux avec l’art)

Passerelle numérique

Un autre projet de R + D est entrepris par le musée du Prado, avec le soutien de Telefónica qui consiste en la création d’un outil de gestion des données analysées par l’intelligence artificielle afin de connaître le comportement des visiteurs du Musée et d’optimiser leur attention. Ce nouvel outil sera progressivement déployé en 2020.

SOURCES: Prado Museo, Telefonica

PHOTOS: Prado Museo, Telefonica

Date de première publication: 9/10/2019

À-lire-sur-le-site-du-CLIC133

Le Museo del Prado met en ligne gratuitement plus de 400 archives audiovisuelles couvrant une centaine d’années de son histoire

Le Met Museum, Microsoft et le MIT explorent l’impact et le potentiel de l’intelligence artificielle sur la connexion des publics mondiaux avec l’art

Près de 200 ans d’histoire du Museo del Prado sont maintenant disponibles gratuitement sur son site web

Le musée du Prado lance son premier MOOC sur Velasquez, en collaboration avec son mécène numérique Telefonica

Les Webby Awards 2016 récompensent le Museo del Prado, le LACMA, le MET, la Smithsonian et l’expérience Dreams of Dali

Le Musée du Prado coproduit un long métrage documentaire sur Bosch dans le cadre d’un accord global avec le diffuseur public RTVE

Le Museo del Prado lance un nouveau site personnalisé et sémantique pour « transformer complètement l’expérience numérique du musée »

 

Laisser un commentaire