Le 03 septembre 2017, Muséosprint invite le public à se réapproprier le musée du château de Flers

Partager :

Le 03 septembre 2017 petits et grands sont invités à investir le musée du château de Flers et de proposer leur propre expérience de visite lors de Muséosprint. Ce événement collaboratif et créatif est organisé par l’Association Muséomix Normandie et le monument pour inciter le public à créer, inventer et tester de nouveaux dispositifs. 

 

Image2

Muséomix vs Muséosprint

Le principe de Muséoprint est une adaptation de l’événement Muséomix qui depuis 2014 rassemble sur trois jours des participants bénévoles d’horizons divers au sein de plusieurs musées simultanément dans le monde dans le but d’imaginer, inventer, fabriquer et tester de nouveaux outils pour expliquer et raconter le musée. Il est organisé tous les ans au mois de novembre par une communauté locale, souvent à échelle régionale. Mais Museomix est le plus souvent inaccessible aux structures de taille réduite, notamment faute d’espace, de moyens ou de personnel suffisants.

C’est pour cela que depuis 2015, la communauté Museomix de Normnadie le décline en Muséosprint, une journée marathon plus adapté aux petites structures.

(A lire sur le site du CLIC France : Hackaton muséal: la démarche Muséomix se décline sous d’autres formes et pour d’autres types de lieux)

La troisième édition de Muséoprint

Après la Villa Montebello à Trouville-sur-Mer en juin 2015 et le Musée municipal de Vire en juin 2016 c’est le musée du château de Flers qui accueille Muséosprint 2017.  Ce site culturel propose depuis 2016 une nouvelle scénographie qui met en lumière l’histoire du château et de ses propriétaires ainsi que des animations pour tous et son application mobile « Flers virtuel 2 : le château ».

« Accueillir un muséomix au musée de Fers me tenait à cœur! Rendre les visiteurs -petits ou grands- acteurs, leur offrir la possibilité de réinventer »leur » musée et rencontrer des personnes issues de secteurs créatifs, sont pour moi essentiels pour rendre le musée vivant » explique Hélène Tarantola, responsable du musée du château de Flers.

Les participants, répartis en équipe, sont réunis au musée du château de Flers qui devient un laboratoire de médiation dans lequel ils laissent cours à leur imagination. Chaque groupe est aidé par des professionnels du musée, des membres de l’association et des acteurs du numérique.

L’édition de 2017 a la particularité d’être ouverte aux enfants âgés de huit ans minimum. Ainsi les équipes regroupant adultes adolescent et enfants permettant ainsi de confronter les points de vue et de découvrir le musée autrement.

Vue du château de Flers © Wiki commons
Vue du château de Flers © Wiki commons

Programme

De 9h00 à 12h30: visite du musée en compagnie de la directrice du musée ainsi qu’une présentation des différents outils numériques mis à leur disposition tout au long de la journée avec les Bains Douches Numériques. Aidés par les équipes du musée, les membres de l’association et les professionnels du numérique les participants peuvent créer et partager leurs idées.

Le midi : pause déjeuner dans les jardins du musée.

De 14h00 à 17h00 :  les participants concrétisent leur idées de la matinée et présenteront leur réalisation numérique, graphique ou physique.

17h00 : présentation des projets aux autres équipes.

« Une captation photo et vidéo de la journée sera effectuée par une personne des bains douches numériques »
Coralie Miachon, directrice de la culture pour Flers Agglo.

Le public extérieur pourra également observer les équipes en pleine réflexion, voire proposer quelques idées aux participants.

Pour ceux qui ne désirent pas prendre part à l’événement il est possible de 9h00 à 17h00 de visiter le musée, observer les équipes et assister aux présentations des prototypes créés pendant la journée.

Sources : Muséomix, Ouest France, Mapado

Mise en ligne : 01/09/2017

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13 

Hackaton muséal: la démarche Muséomix se décline sous d’autres formes et pour d’autres types de lieux

En novembre et décembre 2016, la BNF, l’Ardèche et le musée Compa font appel aux remixeurs

Le Musée Lorrain de Nancy invite les familles à mixer leurs idées lors du premier MuséoLabo du 21 novembre 2015

Pour son exposition d’art russe, le Grimaldi Forum propose aux visiteurs de composer et partager leur accrochage numérique

L’artiste Japonaise Chiharu Shiota invite le public à participer à la création de sa nouvelle installation

Avec le projet « Hidden Treasures of Creativity », Adobe et le Munch Museum offrent une version numérique des pinceaux de l’artiste norvégien

Partager :

Laisser un commentaire