Avec le « .doc », le MusVerre de Sars-Poteries (Nord) s’ouvre au numérique

Située dans le département du Nord, la commune de Sars-Poteries se dotee du MusVerre, un nouveau musée consacré à la découverte du matériau qu’est le verre et qui ouvre le samedi 1er octobre 2016. Offrant 1 000 m² de surface d’exposition et d’espaces dédiés aux activités culturelles et aux ateliers pédagogiques, ce lieu jouxte l’atelier du verre et permet de mettre en valeur des collections témoignant de l’histoire industrielle verrière de la ville ainsi que de la création contemporaine.

clic 

En 1967, à l’initiative de Louis Mériaux, curé de Sars-Poteries, une première exposition avait rassemblé de nombreux « bousillés », des objets en verre que les ouvriers verriers avaient pour habitude de créer pendant leur temps de pause.

Depuis un demi-siècle, cette initiative a conduit à la création de plusieurs ateliers verriers successifs, dont l’actuel musée-atelier du verre du département du Nord. C’est à cet équipement que s’est ajouté le MusVerre en octobre 2016, afin d’en présenter la collection.

clic

La création contemporaine occupe une place aussi importante que les œuvres plus anciennes. Cette collection est notamment présentée par une « boîte-écrin » suspendue, offrant un panorama de la création en verre du milieu des années 1980 et confrontant l’art en France à celui d’autres pays, et à laquelle sont associées des bornes interactives permettant aux visiteurs de découvrir les principales techniques du verre utilisées par les artistes.

Le centre de documentation : le .doc

D’une surface d’environ 80 m², le centre de documentation du musée, appelé le « .doc », est conçu comme un lieu d’étude et de recherche, comprenant une salle d’accueil et des espaces d’archivage.

Le .doc est ouvert au public et aux professionnels sur rendez-vous, mais pour accueillir un grand nombre de visiteurs, des journées de libre accès sont également aménagées. Les documents peuvent être consultés sur place et il est possible de réaliser une consultation du catalogue informatisé à partir d’une borne informatique ou d’être aidé par un(e) documentaliste.

clic

La photothèque est constituée de 2 500 ouvrages traitant pour tous les pays du verre depuis l’Antiquité jusqu’à l’époque contemporaine. Environ 30 périodiques internationaux, spécialisés dans le verre ou généralistes, ont été dépouillés pour alimenter 4 000 dossiers documentaires sur les artistes,  designers, galeries, musées, verreries et écoles ayant un rapport avec le verre.

La photothèque comprend un fonds ancien d’environ 500 photographies papier et cartes postales, en grande partie numérisées, sur les verreries et les débuts du Musée du Verre à Sars-Poteries, ainsi que 432 visuels numériques de bousillés et 481 visuels numériques des œuvres contemporaines. Les archives anciennes sont également détenues au .doc et couvrent la même période.

Au-delà du verre, et avec l’appui de la médiathèque départementale, le .doc proposera une sélection d’ouvrages et de documents sur l’Avesnois, son histoire et son patrimoine.

Le CLIC France a posé six questions à Aude Cordonnier, Directrice du MusVerre :

. Le Musée de Sars-Poteries est grandement consacré à la découverte du matériau qu’est le verre. Comment amenez-vous les visiteurs à l’appréhender de façon tangible ?

Principalement, par la qualité de la muséographie, les ateliers d’expressions plastiques, les démonstrations…

. Comment le numérique est-il intégré à l’expérience du visiteur ? Quels contenus les bornes présentent-elles ?

Aujourd’hui, nous disposons d’un livre d’or numérique, mais nous réfléchissons, avec les acteurs du territoire, à la mise en place d’outils numériques (géocatching notamment).

. Proposez-vous des audioguides pour la visite ? Des applications sont-elles disponibles sur le parcours ?

Non, nous ne le souhaitons pas car nous préférons laisser le visiteur découvrir librement les œuvres. Nous préparons néanmoins des applications interactives (pour 2017) basées sur l’expérience sensible et l’interpellation individuelle.

. Le musée possède un important centre de documentation, dont le contenu est notamment consultable grâce à un catalogue informatisé. Ce catalogue est-il disponible en dehors du musée ?

Nous avons une base de données qui est accessible, pour le moment, uniquement sur les postes du centre de documentation. Mais nous espérons un jour pouvoir le mettre en ligne…

La base de données permet d’avoir un catalogue, mais est aussi un outil de gestion des ouvrages, archives et autres documents du centre de documentation. Par conséquent, seules les personnes habilitées (service conservation) peuvent y contribuer.

. Avez-vous la volonté de développer la présence du musée sur les réseaux sociaux ?

Oui, sur les réseaux sociaux permettant un rapport différent au musée, moins vertical, basé sur l’échange et l’écoute de tous.

. Avez-vous des projets numériques que vous souhaiteriez développer à l’avenir ?

Oui, notamment en relation avec d’autres arts (la musique, la danse, par exemple).

Sources : MusVerre

Photos : MusVerre

Date de première publication : 30/09/2016

Interview réalisée par mail le 28/09/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Le musée du verre de Corning (NY) met l’accent sur le numérique et l’éducatif

Le Louvre Lens s’implante dans les écoles du Nord avec 20 futurs centres numériques

B.Ythier, C.Durant (Cité de la tapisserie d’Aubusson): « Le travail de numérisation en gigapixels permet une immersion originale du visiteur »

Laisser un commentaire