Netflix et le Brooklyn Museum de NYC lancent une exposition virtuelle des costumes de The Crown et Le Jeu de la dame

Le 30 octobre 2020, en partenariat avec Netflix, le Brooklyn Museum a rouvert virtuellement ses portes avec une exposition imaginaire, baptisée “The Queen and The Crown: A Virtual Costume Exhibition”. Cette expérience unique présente dans un univers 3D interactif les costumes des séries The Crown, dont la saison 4 arrive le 15 novembre 2020 sur la plateforme, et de The Queen’s Gambit, une mini-série d’époque, en ligne depuis le 23 octobre 2020. Cette exposition numérique est disponible gratuitement jusqu’au 13 décembre 2020.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Through December 13, virtually walk through our soaring Beaux-Arts Court and enjoy our first-ever online fashion exhibition, featuring 360-degree views of costumes from @netflix’s new limited series « The Queen’s Gambit » and the fourth season of « The Crown », along with related objects from our collection. Tap link in bio to experience The Queen and The Crown: A Virtual Exhibition of Costumes from “The Queen’s Gambit” and “The Crown.”⁠ #TheQueenandTheCrown⁠⠀ ⁠⠀ Olivia Colman in The Crown, Season 4. ⁠⇨ Amy Roberts (British, born 1970). Queen Elizabeth’s “Braemar Games” ensemble from The Crown, Season 4. Fine wool tweed suit, silk blouse. ⇨ Marcin Dorocinski and Anya Taylor-Joy in The Queen’s Gambit. ⇨ Gabriele Binder (German, born 1961). Beth’s “Endgame Dress” from The Queen’s Gambit. Alpaca wool. (Photos: Courtesy of Netflix) ⇨ Hew Locke (Scottish, born 1959). Koh-i-noor, 2005. Mixed media. Brooklyn Museum; Gift of Charles Diamond and bequest of Richard J. Kempe, by exchange, 2007.54. © Hew Locke. ⇨ Arthur Tress (American, born 1940). Boys on Checker Floor, Far Rockaway, NY, 1980. Gelatin silver photograph. Brooklyn Museum; Gift of William and Marilyn Braunstein, 2009.86.8. © Arthur Tress. (Photos: Brooklyn Museum)⁠

Une publication partagée par Brooklyn Museum (@brooklynmuseum) le

La mini-série The Queen’s Gambit se déroule dans les années 1950-1960, et son héroïne, Beth (incarnée par Anya Taylor-Joy), est vêtue de tenues plus glamours et soignées les unes que les autres. Inspirées entre autres par Pierre Cardin, elles ont été imaginées par la cheffe costumière Gabriele Binder.

Dans l’exposition virtuelle, les visiteurs peuvent cliquer sur les tenues pour avoir accès aux détails et chaque tenue issue du programme The Queen’s Gambit est accompagnée d’un clip vidéo qui restitue le moment de la série où Beth la porte. 

Dans la partie consacrée à la nouvelle saison de The Crown, série qui retrace l’histoire de la reine Elizabeth II, l’exposition propose d’observer la robe reconstituée du mariage de Lady Di et du prince Charles, mais également les tes tenues de la reine Elizabeth II, de la Princesse Margaret ou de la Première ministre Margaret Thatcher, imaginées par la costumière Amy Roberts, détentrice d’un Emmy.

  • Visite à 360 degrés et en 3D

La visite est complétée par la modélisation 3D d’objets de la collection du Brooklyn Museum, en lien avec la thématique.

L’exposition est notamment présentée dans une reconstitution de la cour du musée, située au troisième étage. Les visiteurs virtuels peuvent effectuer une visite autoguidée de l’environnement immersif à 360 degrés et en 3D. Matthew Yokobosky, conservateur principal de la mode au Brooklyn Museum, a supervisé cette exposition.

L’exposition est accompagnée d’une conférence virtuelle modérée par Ruth E. Carter (la costumière oscarisée du film Black Panther), avec Gabriele Binder, Amy Roberts et Matthew Yokobosky.

La discussion amènera notamment les visiteurs dans les coulisses de la création des costumes pour les séries The Crown et The Queen’s Gambit .

« Le Brooklyn Museum a une longue histoire d’expositions de mode depuis les années 1930 et j’étais très enthousiasmé par l’idée de faire une exposition virtuellement à notre époque COVID en ce moment », a déclaré Matthew Yokobosky, au magazine Forbes.

The Queen and The Crown est créé par Netflix en collaboration avec le Brooklyn Museum, sous la direction de Matthew Yokobosky, conservateur principal, Mode et culture matérielle, au Brooklyn Museum.

Ce n’est pas la première exposition du Brooklyn Museum sur la mode. « The Queen and The Crown » fait suite à des expositions précédentes reliant le design de mode et les objets de musée, notamment « Killer Heels: The Art of the High-Heeled Shoe » (2014), « David Bowie is » (2018) et « Pierre Cardin: Future Fashion » (2019). Mais il s’agit de sa première exposition virtuelle imaginaire, c’est à dire uniquement proposée en ligne. Et c’est également une première pour la plateforme Netflix.

Accès gratuit à l’exposition, jusqu’au 13 décembre.

SOURCES: Netflix, Brooklyn Museum

PHOTOS: Netflix, Brooklyn Museum

Date de première publication: 02/11/2020

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

Les musées d’art de Harvard lancent une visite audio dédiée à la célèbre collection de pigments Forbes

Nouvelle Zélande: la Auckland Art Gallery lance une visite virtuelle enrichie de son exposition Edo en langue Māori

Avec leurs expositions virtuelles, deux musées américains permettent d’explorer les photos emblématiques de Dorothea Lange

Le seul musée de Keith Haring est gratuit et virtuel grâce à la la collection Nakamura et Google

UMA, le CLIC France et 64 institutions culturelles s’associent pour créer et diffuser la plus grande exposition virtuelle française

Laisser un commentaire