A Ottawa, le Musée des sciences et de la technologie du Canada rouvre ses portes après 3 ans de rénovation

Le 17 novembre 2017, le nouveau Musée des sciences et de la technologie du Canada a ouvert ses portes à Ottawa, après une cure de rajeunissement de trois ans et une offre de médiation et de services numériques fortement enrichie. Inauguré en 1967 à l’occasion du Centenaire du Canada, le Musée célébrait cette même semaine son 50e anniversaire, dans le cadre des festivités marquant le 150e anniversaire du Canada.

Ingenium - Mus-es des sciences et de l-innovation du Canada-Une

Musée des sciences et de la technologie du Canada (Groupe CNW/Ingenium : Musées des sciences et de l’innovation du Canada)

L’un des trois musées membres de la famille d’Ingenium – Musées des sciences et de l’innovation du Canada, le Musée des sciences et de la technologie du Canada compte maintenant un espace d’exposition complètement remodelé, d’une superficie de plus de 7 400 m².

« Le Musée des sciences et de la technologie du Canada, l’un des musées Ingenium, rouvre ses portes afin de faire vivre une nouvelle expérience immersive à ses visiteurs. Canada 150 offre aux Canadiens et aux communautés l’occasion de se rassembler et de célébrer leurs réalisations, ainsi que la place qu’ils occupent dans le monde. Je vous invite à découvrir les nouvelles expositions du Musée, lesquelles mettent en valeur le savoir-faire canadien dans les secteurs des sciences, de la technologie et de l’innovation » a expliqué Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien.

« Le Musée des sciences et de la technologie du Canada joue un rôle essentiel dans la création d’une culture de curiosité au pays. Notre gouvernement est fier d’appuyer cet important musée, qui stimule les jeunes et les incite à faire carrière dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie ou des mathématiques. » a commenté Kirsty Duncan, ministre des Sciences.

« Le nouveau musée marie le passé et l’avenir. L’expérience de la technologie est à la portée de nos visiteurs grâce à nos applications numériques, à notre immense voûte composée d’ampoules LED, ainsi qu’à nos applications de réalité virtuelle et augmentée. Nous croyons aussi qu’en amenant nos visiteurs à explorer le processus d’innovation dans le cadre d’expériences pratiques, nous stimulerons la créativité des générations à venir et les préparerons mieux à relever les défis qui les attendent. » a complété Christina Tessier, directrice générale du Musée des sciences et de la technologie du Canada.

Lieu de convergence du passé, du présent et de l’avenir

Dans cette nouvelle version, le public retrouvera tout ce qu’il aimait de l’ancien musée (les locomotives et la Cuisine bizarre) en plus de découvrir encore plus d’objets et d’éléments interactifs. Le Musée nouveau raconte ainsi l’histoire de l’innovation au Canada dans un environnement immersif, éducatif et amusant.

Lieu de convergence du passé, du présent et de l’avenir, le Musée s’intéresse à la créativité et à l’ingéniosité humaine qui sont au cœur des découvertes scientifiques et technologiques. Les visiteurs pourront découvrir l’histoire de l’innovation au Canada – et s’en imprégner totalement – en explorant les 11 nouvelles expositions permanentes, en assistant à des démonstrations en direct, en faisant l’expérience d’applications mobiles et de réalité augmentée, ou en bricolant à l’atelier de fabrication Exploratek.

Même les tout jeunes visiteurs pourront assouvir leur curiosité naturelle à la ZOOOM – Zone d’innovation pour enfants, une aire d’apprentissage ludique destinée aux enfants de huit ans et moins.

Les nouvelles activités numériques

VR booth - Steam

Les visiteurs retrouveront les expositions interactives déjà existantes, mais dans une version améliorée, ainsi que des nouveautés inédites:

  • La Cuisine Bizarre +, reprenant le cadre de l’ancienne, cette exposition invite le visiteur à vivre une expérience axée sur les perceptions et les illusions.
  • Les Mondes Cachés, qui met en vedette les instruments permettant d’explorer autant l’infiniment petit que les abysses et les confins de l’Univers. Les visiteurs pourront découvrir une série de microscope du plus ancien, au premier électronique mis au point par deux étudiants de l’Université de Toronto en 1938.

CrazyKitchen

  • L’exposition Concevoir le Son, permet de découvrir un analyseur de son de Koening datant de 1889, un phonautographe, conçu par Alexander Graham Bell en 1874, un thérémine, premier instrument de musique électronique et le tout premier synthétiseur créé par le physicien canadien Hugh Le Caine. Les visiteurs pourront aussi expérimenter le vrai silence dans une salle anéchoïque, tandis que les enfants créeront leur propre musique sur des platines tourne-disque interactives géantes.
  • L’exposition Retour aux re-sources aborde des sujets, tels que les matériaux et l’énergie, de façon originale et concrète. Notamment, une automobile, un grille-pain, un téléphone intelligent et une salade sont exposés en version éclatée et accompagnés de la liste des matériaux et éléments qui les composent. Un tableau périodique sur écran géant permet d’assembler les éléments de notre choix et de découvrir les produits que l’on peut obtenir de leur combinaison.

From-Earth-to-us-20171031-6

  • La Technologie du quotidien, explore la relation complexe des Canadiens avec les technologies ménagères depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Des petits outils à main, comme les ustensiles et le fer à repasser, aux gros appareils, comme le réfrigérateur et la voiture familiale, notre quotidien est constamment façonné par les technologies utilisées à la maison.
  • Artebots est une application jeu mobile qui permet de découvrir la collection du Musée aux utilisateurs de façon ludique et captivante non seulement dans les expositions, mais va également au-delà des murs du Musée. Grâce à la réalité augmentée, l’utilisateur peut recueillir, tester, explorer et créer tout ce que vous pouvez imaginer, à l’aide des artefacts de l’importante collection du Musée. Artebots a été développé par Ingenium, en partenariat avec le studio montréalais CREO. Cette application est téléchargeable à partir de l’App Store et Google Play.

  • Ingénia, est la projection que l’on peut admirer sur la façade du musée. Réalisée par l’ONF cette projection met en scène et en lumière les thèmes des expositions du Musée et des artefacts de sa collection. Dans un récit en boucle de trois minutes, les différents sujets scientifiques et technologiques sont regroupés selon plusieurs matrices qui se superposent.

DSC_6355

Le nouveau musée en Chiffres

  • Superficie de l’espace d’exposition = 7 400 m²
  • Nombre d’expositions = 11
  • Nombre d’objets = plus de 2 900
  • Durée des travaux de construction = 26 mois

Au sujet d’Ingenium – Musées des sciences et de l’innovation du Canada 

Dévoilée en juin 2017, la nouvelle marque nationale Ingeniumvise à préserver et à raconter l’histoire du patrimoine scientifique et technologique du Canada. Cette désignation, qui célèbre l’ingéniosité, englobe trois musées nationaux : le Musée de l’agriculture et de l’alimentation du Canada, le Musée de l’aviation et de l’espace du Canada et le Musée des sciences et de la technologie du Canada. Sous la marque d’Ingenium, ces trois musées deviennent des lieux où le passé rencontre l’avenir, et où les visiteurs peuvent apprendre et explorer, s’amuser et découvrir. Ingenium se tourne aussi vers l’avenir; il compte un Centre de conservation des collections à la fine pointe, des plateformes numériques et sociales, des expositions itinérantes d’envergure nationale et internationale qui sauront instruire, divertir et captiver tous les publics du Canada et du monde entier.

Pour en savoir davantage, le site web ingeniumcanada.org.

SOURCE: Ingenium – Musées des sciences et de l’innovation du Canada (communiqué de presse)

Date de première publication: 20/11/2017

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

.Des start-ups du secteur patrimoine au second forum Enterprising Culture, au Canada, du 31 octobre au 3 novembre 2017

.Le Conseil des arts du Canada créé un fonds de 88 millions $ canadiens pour « penser les arts à l’ère du numérique »

.Verus Art et le Musée des Beaux-Arts du Canada lancent une première collection de recréations d’œuvres d’art en 3D

.Ottawa rassemble les images de ses musées et archives dans un catalogue numérique commun

Laisser un commentaire