Sur son nouveau site web, l’Art Institute of Chicago offre un accès libre à des milliers d’images de sa collection

L’Art Institute of Chicago offre maintenant un accès illimité à des milliers d’images – 44 313 pour être exact – à partir de ses archives numériques. Cette stratégie Open Content accompagne la refonte du site Web du musée.  Le musée permet donc désormais aux téléspectateurs de télécharger et d’utiliser librement 44 313 images -disponibles sous la licence Creative Commons Zero (CC0)- et de mieux les admirer.

« Dans le cadre d’une initiative pluriannuelle visant à repenser complètement notre site Web, nous avons scruté toutes les couches de l’expérience numérique des visiteurs. Avec de nouvelles idées en tête, nous avons créé un nouveau site qui met en valeur l’ensemble des offres dynamiques du musée – la collection, les expositions et la programmation publique – et aide les utilisateurs à communiquer plus intimement avec les histoires qui se cachent derrière l’œuvre », explique Michael Neault, directeur créatif exécutif, Experience Design à l’Art Institute of Chicago.

6 versions de site web depuis 1995

L’Art Institute est en ligne depuis les débuts du Web. Le musée a mis en ligne environ six versions différentes depuis son premier site Web en 1995.

Bien que le Web ait radicalement changé, « notre mission et nos valeurs sont restées stables ».

L’une des expressions qui a inspiré le nouveau site Web – «un musée de la pensée vivante» – a été inventée il y a plus d’un siècle par le troisième président du musée et a été reprise, plus récemment, par le président du musée, James Rondeau.

Cette idée de «pensée vivante» a contribué à orienter la réflexion conceptuelle de notre stratégie numérique. 

« Lorsque vous visitez le nouveau site pour la première fois, nous souhaitons qu’il ressemble à une toile qui capte l’énergie de toutes les activités du musée: événements en direct et conférences, bourses d’études sans cesse grandissantes, collections diversifiées et programme d’expositions solide. Plus vous naviguerez dans le site en profondeur, plus vous comprendrez que l’Art Institute n’est pas un monument statique mais une expérience artistique en changement constant » explique le musée. 

Un site web connecté à tous les réseaux

« Il n’est pas surprenant que l’Internet et son utilisation aient radicalement changé depuis la dernière refonte de notre site en 2012. Alors que nous dirigions principalement nos navigateurs vers des sites spécifiques, nous laissons souvent les contenus nous parvenir directement par le biais des médias sociaux. Même les appareils que nous utilisons ont changé: aujourd’hui, les utilisateurs accèdent au Web par le biais d’appareils mobiles autant que par le biais d’ordinateurs de bureau. Cette tendance s’accentue chaque année. Un nouvel environnement appelle une nouvelle définition de «refonte» ».

Partant de ce constat, le musée a conçu un nouveau site web totalement responsive qui se présente comme une plateforme très interconnectée aux réseaux sociaux.

« Nous avons élargi notre champ d’action pour englober la nature interconnectée du Web, sachant que l’affichage de notre contenu sur d’autres plates-formes est tout aussi important que l’apparence de notre propre site. Avec cette refonte, nous sommes passés de la création d’un site Web singulier à une présence plus dynamique sur le Web. Ainsi, quelle que soit la manière dont notre public rencontre notre contenu numériquement (abonnements aux courriels, recherches par mot-clé sur les moteurs de recherche ou récits sur les réseaux sociaux), nous souhaitons l’aider à trouver les œuvres qui l’inspirent ».

Recherche améliorée, recommandation facilitée, shopping enrichi

En naviguant sur le nouveau site, l’internaute ou le mobinaute rencontrera probablement ses artistes favoris (tels que SeuratPicasso ou Warhol), mais grâce à des fonctionnalités telles que le moteur de recommandation, le musée s’efforce de présenter des œuvres moins connues qui sont tout aussi intéressantes mais qui risquent d’être oubliées.

Une navigation simplifiée et des outils de recherche améliorés permettent également aux personnes planifiant une visite de musée de trouver facilement des informations pertinentes.

Pour plus de conseils, le musée a intégré au site web des services déjà offerts  sur les mobiles telles que l’application mobile pour les visites audio et JourneyMaker, l’outil interactif qui guide les enfants et les familles à travers les galeries.

Pour les visiteurs pressés, le site web propose Ce qu’il faut voir en une heure, un guide des œuvres les plus emblématiques des galeries.

Que voir en une heure: guide rapide des galeries qui emmène les visiteurs vers certaines des œuvres les plus appréciées et les plus reconnaissables.

Et pour ceux qui sont à la recherche de cadeaux de noel, le nouveau site web propose un espace shopping entièrement repensé et actualisé. L’occasion de découvrir une large gamme de livres, vêtements et objets conçus, et tous inspirés par la collection.

Mieux admirer les oeuvres

Dans la nouvelle version de son site web, l’Art Institute a considérablement amélioré les capacités de visualisation des images sur les œuvres, leur permettant d’être visionnées avec beaucoup plus de détails qu’auparavant.

« Le visiteur du site web peut ainsi découvrir les traits du pinceau dans The Bedroom de Van Gogh, les détails des coups de fusain de Harvest Talk de Charles White ou la richesse synesthésique de Blue and Green Music de Georgia O’Keeffe «  écrit sur le blog du musée, Michael Neault.

Le nouveau site web est également doté d’un nouvel outil de recherche qui facilite l’exploration et la recherche dans la vaste collection du musée.

Libre utilisation même commerciale des images des oeuvres

Le nouveau site web de l’AIC a mis en ligne des milliers d’images (44 313 pour être exact et en croissance régulière) d’oeuvres tombées dans le domaine public dans un format en accès libre. Ces images sont disponibles sous la licence Creative Commons Zero (CC0), et peuvent donc être téléchargées gratuitement pour des usages non commerciaux mais également commerciaux.

Images en libre accès Des milliers d’images du domaine public, telles que celle-ci, sont maintenant disponibles en libre téléchargement.

« L’Art Institute of Chicago est heureux d’offrir gratuitement et sans restriction plus de 50 000 images d’œuvres de la collection considérées comme appartenant au domaine public ou auxquelles le musée renonce autrement à tout droit d’auteur dont il dispose. Ces images sont disponibles sous la désignation Creative Commons Zero (CC0) et dans les conditions générales de ce site«  explique le musée sur sa page « image licensing ».

Le public est donc libre de télécharger et d’utiliser les images disponibles sur ce site Web à des fins quelconques, y compris pour des utilisations commerciales et non commerciales, gratuitement et sans autorisation supplémentaire du musée. 

Le musée ne demande pas à être informé des usages faits de ces images, non soumises à des restrictions de droits d’auteur. Le musée demande simplement d’inclure la légende suivante avec les reproductions des images: (artiste), (titre), (date), (moyen), (taille), (numéro d’acquisition), The Art Institute of Chicago. Ces informations, disponibles sur la page d’objet de chaque œuvre, sont également disponibles sous Creative Commons Zero (CC0).

Pour demander une image non désignée par [CC0] ou indisponible sur le site Web dans la résolution ou le format requis (y compris les fichiers TIFF), l’utilisateur doit contacter Art Resource, le partenaire de l’Art Institute of Chicago pour la distribution mondiale et le traitement des demandes de licence, concernant les images du musée.

Après le Rijks et le Met

Le blogueur et historien de l’art Bendor Grosvenor, un défenseur de l’accès ouvert à l’image qui a critiqué les institutions britanniques pour leur politique de diffusion limitée de leurs images d’oeuvres, a salué cette initiative dans un article du blog Art History News.

Le Metropolitan Museum of Art a mis en ligne toutes les œuvres du domaine public de sa collection en février 2017. Durant les six mois suivant cette politique d’ouverture, le musée a publié des résultats spectaculaires: le site Web du Met a enregistré une augmentation de 64% du nombre de téléchargements d’images, une croissance de 17% du trafic vers la collection en ligne. Dans la même période, les utilisateurs qui ont téléchargé des photographies auraient passé cinq fois plus de temps sur le site web.

SOURCES: Art Institute of Chicago, Artnet News, Art History News

Date de première publication: 24/10/2018

Photos: Art Institute of Chicago

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

L’Art Institute of Chicago fait la promotion de ses nouveaux outils numériques dans une nouvelle campagne publicitaire

L’Art Institute of Chicago lance un nouvel outil interactif pour améliorer l’expérience de visite des familles

L’Art Institute of Chicago loue une réplique de la chambre de Van Gogh sur Airbnb pour promouvoir une exposition de l’artiste

L’Art Institute of Chicago lance une campagne de communication décalée « Champions du monde de l’Art »

L’Art Institute de Chicago co-crée une application iPad destinée aux malades d’Alzheimer

Laisser un commentaire