Le nouveau site web du Centre Pompidou présente 120 000 œuvres de sa collection et un magazine en ligne

Le 17 novembre 2020, le musée national d’Art moderne lance une nouvelle version de son site web, dont l’interface et les fonctionnalités ont été repensées. La nouvelle plateforme qui succède au Centre Pompidou Virtuel lancé en met à disposition du public un accès à 120 000 œuvres de la collection, un magazine d’actualité et de nouveaux services interactifs.

Dans le cadre du déploiement de son offre numérique et de sa démarche d’ouverture à l’innovation, le Centre Pompidou lance son magazine en ligne et une toute nouvelle version de son site Internet. « Pilier de sa stratégie numérique qui vise à développer des contenus et services sur tous les canaux afin de
rendre la culture accessible au plus grand nombre », le nouveau site est mis en ligne le mardi 17 novembre 2020.

Adapté aux nouveaux usages et attentes des publics, le nouveau site a été conçu pour augmenter l’expérience de visite en ligne. Centré sur le parcours de l’utilisateur, il propose un accès libre et facilité à l’ensemble des œuvres de la collection, des ressources pédagogiques et culturelles enrichies, des outils et des contenus innovants tels que Le Magazine, un média en ligne dédié à l’actualité et aux coulisses du Centre Pompidou, « au prisme de la création moderne et contemporaine sous toutes ses formes ».

  • Plus de 120 000 œuvres présentées en ligne

La nouvelle plateforme est particulièrement riche par la présentation de 120 000 œuvres documentées, dont 90 000 sont numérisées (elle en présentait respectivement 87 000 et 61 000 lors de son lancement en 2012).

Grâce à un système de filtre et d’indexation avancé, il est possible de rechercher les œuvres par artiste, mouvement artistique, thématique, période, et même par type d’acquisition ou numéro d’inventaire.

Chaque œuvre fait l’objet d’une page dédiée qui permet d’en savoir plus sur cette œuvre, en consultant une ou des reproductions photo (légèrement zoomable), des textes de cartels développés, des vidéos et invite à suivre des liens vers des conférences, des captations sonores, des événements et même des produits dérivés de la boutique, en lien avec l’œuvre.

  • Un nouveau magazine d’actualité en ligne

Autre nouveauté : son magazine en ligne, dédié à l’actualité et aux coulisses du Centre Pompidou, mais également de l’art, dans lequel seront publiés entretiens, articles de fond ou portraits. Ces contenus sont organisés en plusieurs rubriques: À la Une, Expositions, Collection, Société, Cinéma, Scènes, Littérature, Coulisses et La recherche.

« Avec le lancement de son magazine en ligne, gratuit et accessible sur tous les supports numériques, le Centre Pompidou complète son offre numérique. Ce nouveau média, riche de contenus inédits, multiplie les points de vue sur la programmation, et tente d’éclairer les enjeux contemporains du monde. Il poursuit ainsi notre mission de service public : rendre l’art et la culture toujours plus accessibles au plus grand nombre » explique le Centre Pompidou.

A son lancement, le Magazine propose déjà quelque 70 articles parmi lesquels le « fabuleux destin de Catherine Meurisse », ou l’autrice revient sur son parcours, l’histoire du « Centre Pompidou &… Simon Porte Jacquemus », la présentation de l’exposition Matisse, comme un roman, par sa commissaire Aurélie Verdier,
ou encore un portrait d’Eliane Radigue, pionnière française de la musique électronique, ou du cinéaste Christian Petzold.

Se faisant l’écho de la transdisciplinarité et des grandes lignes d’engagement du Centre Pompidou, en 3 langues, le magazine propose des contenus en 3 langues (français, anglais, espagnol). Il est piloté par le pôle éditorial au sein de la direction de la communication et du numérique.

  • Valoriser les contenus numériques

La nouvelle plateforme met également en valeur les autres contenus numériques qui font déjà la force du Centre Pompidou, tels que ses podcasts, ses vidéos (et notamment sa série jeunesse Mon Oeil), et sa sélection d’oeuvres VIP.

  • Un nouveau portail vidéo éditorialisé chaque semaine

Mis à jour chaque semaine avec des contenus inédits en lien avec la programmation, ce nouveau portail vidéo éditorialisé permet une plus grande immersion et une meilleure navigation dans les ressources vidéo.

Ainsi, l’internaute peut désormais sélectionner des contenus par catégories (Art moderne et contemporain, Spectacles et concerts, Cinéma, Jeune public ), choisir de consulter des listes thématiques spécifiques : « Tout savoir sur le pop art » , « la websérie Mon Œil », « découvrir David Goldblatt » ou encore visionner les visites d’exposition guidées par les commissaires, les tutoriels réalisés pour les enfants, les conférences-débats en live ou les contenus immersifs produits autour des œuvres issues de la collection.

  • Des archives consultables facilement et librement

Grâce à un fonds d’archives riche de plus de 27 000 ressources, les internautes ont accès librement à toute la richesse historique de la programmation et des événements qui ont eu lieu depuis l’ouverture du Centre Pompidou : plus de 2 700 vidéos de parole d’artistes et de conservateurs, près de 2 300 archives sonores de conférences et interviews, et les affiches iconiques des expositions présentées au Centre Pompidou.

Au-delà d’un usage grand public qui permet de découvrir des contenus rares, ces archives peuvent aussi enrichir les travaux des professionnels et chercheurs. Un espace leur est par ailleurs consacré sur le site pour faire connaître les projets de recherche menés par le Musée national d’art moderne.

  • Un plan interactif et un agenda enrichi pour s’immerger dans les espaces et la programmation

Avant, pendant ou après sa visite, l’internaute peut naviguer à l’intérieur du Centre Pompidou grâce à un plan interactif qui lui permet de se repérer dans l’espace, de découvrir les œuvres présentées dans chaque salle du Musée avec ses contenus pédagogiques associés.

Le plan permet également d’afficher l’ensemble de la programmation en temps réel : aussi devient-il aisé pour les visiteurs in situ de repérer les expositions, ateliers, projections, débats, performances qui ont lieu au sein du bâtiment.

Enfin, l’agenda en ligne a été optimisé pour pouvoir consulter plus simplement toute la programmation, en utilisant des filtres qui permettent de caractériser les offres recherchées par typologie (pour les enfants, les adultes, les expositions, les ateliers,…) mais également par date, afin de consulter en un clin d’œil la programmation de la semaine ou du week-end au Centre Pompidou.

Tous les contenus sont organisés par type de médias mais également par profil d’utilisateurs (journalistes, enseignants, champs social, adhérents, mécènes, entreprises et également artistes).

Plus intuitif et ergonomique, et laissant une place très grande aux vidéos plein écran, le parcours de navigation a été conçu avant tout pour les utilisateurs de smartphones, mode d’accès désormais majoritaire des visiteurs (à plus de 55 %). Entièrement conçu en responsive design, le nouveau site web peut s’adapter automatiquement à tous type d’écrans (smartphones, ordinateurs, tablettes etc.).

Ce nouveau site a été développé avec le soutien du Groupe Pernod Ricard, mécène majeur du Centre Pompidou.

3 QUESTIONS A … Serge Lasvignes, président du Centre Pompidou

En lançant un magazine en ligne, le Centre Pompidou intensifie sa présence sur l’espace numérique. Quel est le sens de cette démarche ? 

Serge Lasvignes – La présence en ligne est devenue une part nécessaire, essentielle de notre activité. Elle est un outil précieux de médiation et de transmission, qui donne la possibilité de montrer, illustrer, expliquer, commenter, documenter notre collection, nos expositions ou nos spectacles. Elle est aussi un puissant vecteur relationnel qui permet d’introduire un nouveau rapport entre le public et « l’institution ». On peut découvrir les mystères du Centre Pompidou, les dessous d’une exposition, tout ce back office qui souvent passionne le public et donne au musée une nouvelle réalité, plus proche, engageante, rassurante. On est aussi en mesure de développer cette interactivité qui est, pour moi, l’un de nos axes d’avenir : faire participer le public à la préparation d’une exposition, tester sa connaissance de l’art, jouer aussi (pourquoi pas ?) à partir de nos œuvres…

Le résultat, c’est non seulement l’enrichissement de la relation avec le public qui vient voir nos expositions, mais aussi la faculté d’atteindre un public qui ne fait pas partie de nos habitués, mais va se laisser accrocher par une exposition virtuelle, un podcast ou un jeu.

Le numérique contribue ainsi à cette diversification qui est l’une de nos exigences de service public. La crise sanitaire que nous avons traversée, et en particulier la période de confinement ont multiplié les visites de notre site, transformé en plate-forme de ressources. Nous avons notamment attiré un grand public situé hors de Paris, dans la France entière. Il faut continuer à construire sur cet acquis provisoire.

Mais pourquoi un magazine ?

SL – Il est vrai que peu d’institutions culturelles se sont engagées dans cette forme éditoriale, que ce soit en France ou à l’étranger. Mais le magazine touche pour moi à l’originalité intrinsèque du Centre Pompidou. Le projet de Georges Pompidou était de créer un lieu où l’art serait en prise directe sur la société, où la culture vivrait de telle sorte que l’on ferait tomber les cloisons entre les disciplines, les spécialités…

La forme éditoriale du magazine poursuit à travers les ans le même objet. Elle permet à la fois de montrer comment nos propositions, expositions ou spectacles s’inscrivent dans la réalité contemporaine, et d’interroger l’état de cette société, ses espoirs, ses ambitions ou ses peurs. La culture est facteur de liberté et d’émancipation sociale. C’est ma conviction. Mais elle ne peut jouer ce rôle, au-delà de l’école, que si elle sort des lieux clos institutionnels et si elle met sans cesse « en relation » : les gens avec les gens, les œuvres avec la vie des gens, les artistes avec les philosophes ou les scientifiques, etc. Le magazine fait partie des modestes instruments qui aident à poursuivre cette grande ambition.

 

La culture est facteur de liberté et d’émancipation sociale. C’est ma conviction. […] Nous avons le devoir d’être à l’écoute du temps. De nous réinventer sans cesse. L’immobilisme nous est interdit. Serge Lasvignes

Précisément, ces sujets, afin de toucher le plus grand nombre, doivent être accessibles à tous les lectorats…

SL – Dès sa conception, le magazine en ligne a été pensé pour être accessible à toutes et tous. On y retrouve tous les formats journalistiques (entretiens, portraits, tribunes…), sur tous les supports (textes, images, vidéos…). Nous avons le devoir d’être à l’écoute du temps. De nous réinventer sans cesse. L’immobilisme nous est interdit.

Nous devons, en deux mots, rester en prise. Rester en prise, cela veut dire comprendre l’évolution des mœurs, les nouvelles pratiques, les nouveaux chemins de la création. En allant chercher de nouveaux publics sur Internet, en contribuant à leur diversification, le magazine en ligne participe pleinement d’une meilleure lisibilité de la programmation du Centre Pompidou et rend concrète sa transdisciplinarité. Il réaffirme notre personnalité, vise à réduire le morcellement des savoirs, témoigne de la richesse et de la diversité avec lesquelles l’art peut saisir le monde. Et j’espère que ce magazine contribuera à le faire savoir.

(Interview et illustration extraites du magazine du site web du Centre Pompidou)

Fiche technique
Support: en accès libre et gratuit sur mobile et ordinateur (PC/Mac)
Disponible en français, anglais, espagnol
Développeur: Sword
CMS: Typo 3
Hébergement: OVH
Infogérance : LinkByNet
Moteur de Recherche : ElasticSearch

SOURCE: Centre Pompidou

PHOTOS: capture d’écran du site web du Centre Pompidou

Date de première publication: 17/11/2020

Le Centre Pompidou est membre du Clic France

À-lire-sur-le-site-du-CLIC133

Le Centre Pompidou dévoile sa première exposition en réalité virtuelle consacrée aux trois Bleus de Joan Miró

Prisme7, le premier jeu vidéo du Centre Pompidou permet d’interagir avec 40 oeuvres de la collection

Le 12 février 2020, le Centre Pompidou a installé « La Sirène » d’Henri Laurens dans un Centre commercial de Marseille

Avec Prisme 7, le Centre Pompidou lance son premier jeu vidéo

Le Centre Pompidou et Airbnb proposent une expérience unique de visite guidée avant l’ouverture du musée

Le Centre Pompidou et la Fondation Orange lancent un nouveau MOOC sur l’art moderne et contemporain

Naissance du fonds de dotation Centre Pompidou Accélérations, une rencontre inédite entre la création artistique et 8 entreprises

Laisser un commentaire