La nouvelle application mobile de la Cité Interdite combine ancienne ville chinoise virtuelle et communauté numérique

Les internautes chinois et du monde entier sont maintenant en mesure de dialoguer et de «construire» leurs maisons dans une ancienne ville chinoise virtuelle sur la nouvelle application mobile « Palace Museum Community », lancée par la Cité Interdite de Pékin.

(c) China Daily / ECNS
(c) China Daily / ECNS

En 2014, après avoir publié une série d’applications mobiles, Shan Jixiang, directeur du musée, avait déclaré que l’institution envisageait de construire une communauté numérique complète dans un délai de trois ans. Le directeur a annoncé le jeudi 18 mai 2017 que « The Palace Museum Community » était une étape cruciale pour atteindre cet objectif.

Shan Jixiang a expliqué: « les outils numériques lancés précédemment ont déjà attiré de nombreux fans, j’espère que la nouvelle communauté les rassemblera ».

Le jeudi 18 mai 2017, le Musée du Palais de Pékin- l’ancien Palais impérial de Chine, également connu sous le nom de Cité Interdite – a donc annoncé le lancement de sa nouvelle application mobile dans l’Apple Store.

L’application « The Palace Museum Community », qui se présente comme une ville virtuelle à l’architecture traditionnelle chinoise, se veut surtout une plate-forme sociale en ligne.

Une des missions majeures proposée par l’application est de lire, partager et publier des articles sur le musée et d’autres contenus sur la culture traditionnelle. En remplissant ces missions, les utilisateurs peuvent gagner des points, faire progresser leurs niveaux et ainsi enrichir leurs constructions virtuelles.

cite interdite app social 1cite interdite app social 4

Cette nouvelle application mobile combine donc construction virtuelle à la sim city et plateforme de communauté en ligne.

Yu Zhuang, chef de l’équipe des nouveaux médias au Palace Museum, explique que « l’application sert également de hub pour connecter les neuf applications et autres plates-formes numériques qui ont déjà été lancées par le musée. Des services tels que l’information sur les expositions, l’orientation touristique, l’affichage numérique des collections dans les réserves et les résultats des recherches universitaires sont également combinés dans le jeu interactif ».

Ecosystème numérique complexe

Yu Zhuang ajoute: « le numérique nous fourni de nouveaux canaux pour élargir l’influence du musée dans la vie quotidienne de nos publics ».

Depuis 3 ans, le musée a développé une série d’outils numériques:

. « 365 Days of Masterpieces », publié en 2015, est une application de calendrier pour présenter chaque jour une pièce de la collection. L’application s’est placée parmi les applications Apple Store les plus téléchargées en  2015 dans la division chinoise.

. les images haute résolution de 100 chefs d’oeuvres du musée ont été mises en ligne sur Google Arts & Culture.

La Cité Interdite ne déploie pas seulement des outils mobiles et hors les murs. En 2016, le musée a ouvert une salle d’exposition numérique dans sa Galerie Duanmen.

Vers une fin prochaine de la billetterie matérialisée

Le 4 mai 2017, le Musée du Palais de Beijing a annoncé son intention d’arrêter de vendre des billets papier à ses guichets. Une telle décision pourrait être appliquée plus tard en 2017. Mais dès juillet 2017, le musée diminuera progressivement le pourcentage de billets disponibles dans les guichets physiques.

Selon Shan Jixiang, « un système basé sur Internet sera mis en place pour mieux coordonner le nombre de visiteurs aux différentes heures de la journée. Le musée travaillera avec des plates-formes de réservation en ligne et des applications mobiles, ainsi qu’avec des canaux de paiement numérique comme Alipay et WeChat Wallet. le système de paiement en ligne aura des versions en anglais et dans d’autres langues pour aider les visiteurs étrangers. Pour les personnes qui ne connaissent pas les paiements en ligne, nous laisserons quelques fenêtres de guichets ouvertes pour les aider ».

Le Musée du Palais a ouvert son système de tickets en ligne en 2011, et ses statistiques montrent que près de la moitié des billets sont désormais vendus par Internet. Le nombre de billets vendus aux guichets au premier trimestre 2017 a diminué d’environ 10% par rapport à la même période de l’année précédente.

Le Musée du Palais, ancien palais des empereurs de de Chine de 1420 à 1911 et également connu sous le nom de Cité Interdite, a reçu plus de 16 millions de visiteurs en 2016. En raison des problèmes de sécurité causés par la surfréquentation, le musée a fixé un contingent quotidien maximal de 80 000 visiteurs en 2015.

SOURCES: China Daily, ECNS, Cité Interdite

Date de première publication: 22/05/2017

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Le musée du Palais / Cité Interdite de Pékin va numériser toute sa collection et la mettre à disposition du public

La Cité interdite de Pékin lance une galerie numérique pour explorer l’histoire et la riche collection du Musée et Palais

Le Musée du Palais et de la Cité Interdite de Pékin lance une nouvelle application pour tablettes consacrée à sa collection de céramiques

Alibaba Group va aider le British Museum à vendre ses produits dérivés en Chine, sur le web et dans des boutiques propres

Roei Amit (RMN-GP): « Dans l’exposition Monet à Hong Kong, le numérique cherche à atteindre un nouveau public malgré le nombre limité d’œuvres »

Les grottes bouddhistes chinoises de Mogao se visitent maintenant à distance en haute définition et en immersion

Laisser un commentaire