Une nouvelle salle immersive au Musée de la Guerre de 1870 de Gravelotte (Moselle)

Depuis le 9 février 2019, le Musée de la Guerre de 1870 et de l’Annexion situé à Gravelotte (Moselle), propose une salle immersive intitulée « Les moissons de la rage ». A travers des effets spéciaux, un scénario original et une scénographie immersive, les visiteurs sont plongés au cœur de l’Histoire, dans les derniers instants de la bataille de Saint-Privat de 1870.

Cette salle immersive projette un film en 360° qui complète le parcours numérique mis en place en septembre 2018.

 

Une salle immersive et un film en 360° 

Dans un décor reprenant la toile de tente de l’état-major de l’armée française, un court-métrage de 17 minutes est projeté à 360° sur les trois parois de la salle.

Le film permet de se mettre dans la peau d’un jeune soldat prussien. Le visiteur explore ainsi la vie de ce jeune soldat : sur le champ de bataille avec les tirs, sa fuite, sa capture par l’armée française jusqu’au dénouement de la guerre.

Les jeux sonores et de lumières reconstituent l’ambiance de cette bataille.

Comme l’explique le musée : « Le 16 août 1870. La violence de la bataille de Rezonville dépasse l’imagination. Sur le champ de bataille, l’horreur est partagée. Aux côtés d’un jeune soldat prussien qui voit sa section entière décimée par un tir d’obus, vivez sa fuite éperdue pour se mettre à l’abri et sa capture par les troupes françaises. Prisonnier, il sera le témoin des ultimes décisions du maréchal Canrobert et assistera au dénouement de la bataille de Saint-Privat. » 

Une salle immersive comme outil pédagogique

La salle immersive s’inscrit dans la volonté du musée de devenir un espace multimédia et d’agir sur les sens du visiteur. Ici, les visiteurs sont donc transportés dans la vie d’un soldat prussien.

Basée sur des faits historiques, cette fiction apporte un nouveau regard à ces trois jours de combats intenses et meurtriers avec plus d’un millier de morts. Et permet une prise de conscience de la violence du conflit.

Le visiteur découvre également les derniers jours du conflit franco-prussien, et ses conséquences dramatiques, avec la défaite française et l’annexion de la région.

Ce film, est également pensé comme outil pédagogique pour les scolaires : « un nouveau support pour mieux raconter une page d’Histoire de la Moselle ».

Un an de travail

Par ce dispositif, le Département de la Moselle poursuit le déploiement du numérique sur ses sites « Passionnément Moselle ».

Ce projet soutenu par le département Moselle, s’inscrit dans une volonté d’ouvrir les sites au numérique. Afin de rendre ces sites plus pédagogiques et attractifs.

« Les Moissons de la rage », court-métrage réalisé par Patrick Basso, et accompagné d’effets sonores et lumineux. Le film est le résultat d’un an de travail. Il a nécessité trois caméras et des écrans d’animations. Au préalable, un travail de documentation et de recherches historiques a été effectué. A la fiction se complète des images historiques et le récit final historique.

L’association Moselle Arts Vivants au département de la Moselle a conçu la salle immersive et les parcours numériques du musée de Gravelotte.

Le premier film de la salle immersive, « Les moissons de la rage », est proposé du 9 février au 15 décembre 2019. 

Informations pratiques : 

Musées de la Guerre de 1870 et de l’Annexion

11, rue de Metz Gravelotte

Tarif du musée :

  • Plein tarif : 7.00 €
  • Gratuit – 16 ans

SOURCE: Département de la Moselle 

Photos: Département de la Moselle 

Date de première publication: 27/02/2019

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

. Le Musée de la Grande Guerre (Meaux) accueille les familles dans un nouvel espace original et immersif

. Fresques de Michel-Ange: de la Chapelle Sixtine à l’exposition immersive d’Amsterdam

. Photographies, films et expériences immersives de réalité augmentée à couper le souffle : Anthropocène ouvre ses portes à Ottawa

. Au Musée de l’armée, la réalité augmentée permet une immersion dans la Grande Guerre de 14-18

Laisser un commentaire