Les habitants d’Aulnay et Sevran peuvent maintenant emprunter la reproduction d’un chef d’oeuvre du Louvre

Le 25 avril 2017, le Louvre a débuté un jumelage spécial et inédit de deux ans avec les villes d’Aulnay-sous-bois et Sevran qui a pour objectif de diffuser et donner un accès à l’art et la culture pour tous. Avec l’initiative « le Louvre chez vous », les habitants de ces deux villes ont désormais la possibilité d’exposer chez eux des copies de certaines des plus belles œuvres du célèbre musée du Louvre et ce, de manière gratuite.

                                       louvre

 Un emprunt d’oeuvres d’art gratuit pendant trois semaines

Pour son opération « Louvre chez vous », le musée mettra , d’ici janvier 2018, à disposition de deux centres sociaux une artothèque constituée de reproductions de 200 chefs-d’oeuvre (La Joconde, bien sûr, mais aussi La Dentellière de Vermeer ou encore Le Bain Turc d’Ingres). Les habitants des quartiers sont invités à les emprunter gratuitement pour une durée de 3 semaines.

Pour la première présentation, c’est au sein des maisons de quartier Marcelle-Paul à Sevran puis au centre social du Gros Saule que sont entreposés 67 reproductions des chefs d’œuvres du Louvre en attente d’être empruntés par les habitants.

« Beaucoup de gens considèrent à tort que ce musée n’est pas fait pour eux, explique Jean-Luc Martinez, le Président de l’établissement au Parisien. C’est faux. C’est un lieu qui appartient à tout le monde. Et pour le prouver, nous leur proposons d’emmener un petit bout du Louvre chez eux. »

Un projet riche et complet

Ce projet est né d’une initiative de l’ancien préfet d’Ile-de-France Jean-François Carenco qui a souhaité créer des jumelages entre des établissements culturels et des zones de sécurité prioritaire (ZSP). Cette initiative, innovante et ambitieuse avait pour objectif de démocratiser la culture dans ces zones et a donné naissance à un premier projet en mars 2016 à l’hôpital René-Muret à Sevran.

C’est pour cette raison que la ville de Sevran a été choisie pour ce nouveau partenariat qui va cette fois beaucoup plus loin, de nombreuses activités sont organisées en plus de la possibilité d’emprunt d’oeuvre.

louvre 2Un café Louvre sera organisé chaque mercredi et vendredi dans les deux villes

« Il s’agit de discuter autour de thématiques liées aux œuvres, précise au Parisien Anaïs Guedon, la chargée de projet. Ce mercredi, ce sera le sourire. »

Ce n’est pas tout, les habitants de Aulnay-sous-bois et Sevran bénéficient également d’animations courtes et conviviales qui leur seront proposés par les intervenants du Louvre afin de les accompagner dans la découverte de l’art. Ils sont également accueillis pour une visite au musée du Louvre, individuellement ou dans le cadre associatif afin de pouvoir admirer les originaux.

Les habitants, acteurs du projet

Inédit par son ampleur et son ambition, ce projet s’appuie sur une vingtaine de structures (sportives, culturelles, sociales et périscolaires) d’Aulnay-sous-Bois et de Sevran. Les acteurs de ces structures ont bénéficié d’une formation pour devenir les relais du Louvre : ils ont ainsi participé au choix des oeuvres de l’artothèque et conçoivent avec les équipes du Louvre une programmation d’ateliers et d’activités culturelles.

Peggy, 50 ans, habitante des Beaudottes, est la première à repartir avec son tableau. « On apprécie beaucoup plus une œuvre quand on nous l’explique, s’enthousiasme-t-elle. Et c’est un honneur d’avoir une telle œuvre à la maison. Surtout pour des gens comme nous qui sommes un peu exclus de tout ».

louvre 1
(c) Le Parisien

Les habitants sont très engagés dans ce projet et enrichissent grandement ce partenariat en organisant divers événements comme à Aulnay où des élèves du conservatoire de danse ont monté un spectacle en s’inspirant du tableau de Géricault, le Radeau de La Méduse.

« On espère vraiment piquer la curiosité des habitants, sourit Franck Misson, directeur de la maison de quartier Marcelle-Paul. Et afin de toucher le plus de monde possible, nous délocaliserons les cafés Louvre dès cet été« .

Un musée ouvert à tous

Ce jumelage est le fruit de la volonté conjointe du Louvre et des collectivités d’Aulnay-sous-Bois et de Sevran de rendre l’art accessible au plus grand nombre et d’oeuvrer à la démocratisation culturelle.

Partenaire privilégié du département de Seine-Saint-Denis depuis 2015, le musée bénéficie d’un lien fort avec les deux quartiers de Gros Saule et de Beaudottes via son réseau actif de relais du champ social.

Les chiffres clefs du projet

200 oeuvres seront progressivement reproduites :

67 chefs-d’oeuvre à partir d’avril 2017 

– environ 65 oeuvres sur le thème du corps à partir de septembre 2017

– environ 65 oeuvres sur le thème des femmes à  partir de janvier 2018

20 structures partenaires : associations sportives ou culturelles, centres d’insertion, centres périscolaires, etc.

30 projets culturels en construction.

En deux ans, un objectif d’environ 5 000 personnes touchées.

Source: Musée du Louvre, Le Parisien

Source images: Musée du Louvre, Le Parisien

Date de publication: 27/04/2017

a-lire-sur-le-site-du-clic.

Avec Ikonikat, le CNRS et le musée du Louvre-Lens s’associent pour étudier la perception des œuvres par les visiteurs d’une exposition

Le Théâtre de l’Aquarium, le Musée du Louvre et La Colline – Théâtre National s’associent pour rendre les Mythes plus accessibles

« L’Instant figé », le nouveau MOOC culturel coproduit par le Musée du Louvre et Orange

3ème Prix Patrimoine & Innovation(s) : Nîmes, Rouen, Le Louvre et la RMN récompensés

Laisser un commentaire