Pour contourner la censure de Facebook et Instagram, l’Office du tourisme de Vienne publie des nus des musées sur OnlyFans

Partager :

Afin de contourner la censure des réseaux sociaux à l’égard des œuvres « déshabillées » des musées, l’Office du tourisme de Vienne vient d’ouvrir son compte sur la plateforme OnlyFans, célèbre pour ses contenus pornos. Et l’organisme est bien décidé à le faire savoir. Depuis le 29 septembre 2021, l’office du tourisme a déjà téléchargé des photos de muses nues peintes par Modigliani, des dessins de Schiele et des tableaux de Rubens et le Titien, dans le but de promouvoir son offre muséale et d’attirer plus de visiteurs réels, de dénoncer la puissance de facebook, twitter et instagram mais également d’affirmer la place de l’art « nu » dans la culture occidentale.

En lançant sa nouvelle campagne « Vienna Strips on OnlyFans », l’office du tourisme a expliqué que ses musées et galeries d’art ont été victimes à plusieurs reprises des règles strictes de censure de Facebook et Instagram au sujet de la nudité humaine.

L’organisme de promotion de la capitale autrichienne ajoute que la plateforme OnlyFans est « peut-être le seul réseau de médias sociaux où l’Office du tourisme de Vienne peut afficher ses œuvres d’art nues sans censure ».

« Dans les médias sociaux, les algorithmes déterminent la quantité de nudité pouvant être montrée et censurent souvent des œuvres d’art de renommée mondiale » critique Norbert Kettner, directeur de l’Office du tourisme de Vienne. « Nous nous demandons combien de nudité nous pouvons tolérer et qui peut déterminer ce que nous trouvons offensant. Dans la métropole culturelle de Vienne, on peut répondre à la question : l’art nu est une partie socio-politique et artistique de l’histoire culturelle. »

Site web de l’Office du Tourisme de Vienne
  • Campagne marketing audacieuse

L’Office du Tourisme a embaqué dans son initiative très audacieuse les plus grandes institutions artistiques de Vienne.

. Le musée Albertina qui propose actuellement une exposition d’œuvres d’Amedeo Modigliani, le peintre italien du XXe siècle célèbre pour ses portraits de femmes allongés et uniques. Des tableaux qui présentent  souvent des nus et qui ne sont donc pas diffusés sur les réseaux sociaux.

. Le Musée Léopold, qui abrite la plus grande collection mondiale des œuvres d’art de l’expressionniste Egon Schiele, est également partenaire. L’art de l’Autrichien « irrite et provoque notoirement l’attention des censeurs cent ans après sa mort », précise l’Office du tourisme de Vienne dans un communiqué.

Vénus de Willendorf © NHM Wien/Alice Schumacher

. Le Kunsthistorisches Museum, qui abrite l’une des plus grandes galeries d’art au monde, contribue également à la campagne en apportant ses nombreux chefs-d’œuvre « dénudés » de Rubens et Titien.

. Le Musée d’histoire naturelle de Vienne, dont plusieurs reproductions d’objets anciens ont récemment été considérées comme pornographiques par la société de Mark Zuckerberg et donc supprimées. A plusieurs reprises, une figurine de 11,1 centimètres de haut réalisée il y a 25 000 ans, la Vénus de Willendorf, a été refusée par Facebook.

Avec un simple abonnement, les utilisateurs peuvent accéder à la chaîne de l’Office du Tourisme sur OnlyFans et y découvrir le contenu classé X des musées de la capitale d’Autriche.

Les abonnés « ouverts d’esprit » à la chaine OnlyFans de l’Office ont droit à une carte Vienna City gratuite ou à un billet gratuit pour les musées partenaires (Leopold Museum, Kunsthistorisches Museum Vienna, Naturhistorisches Museum Vienna et Albertina ) pour aller admirer « en chair et en os » les œuvres d’art « non censurées ».

  • Facebook, Instagram et Twitter résistent

Depuis son lancement, la promotion de cette campagne sur les réseaux sociaux s’avère bien difficile.

Twitter a d’abord interdit un lien vers une page du site officiel de l’Office car il contenait un lien vers OnlyFans. Facebook et Instagram ont rejeté un post incluant une oeuvre de Schiele et Rubens au motif de « nudité excessive ». Mais ils ont autorisé temporairement un autre post avec la Vénus de Willendorf et un tableau de Modigliani, expliquant le contexte de la campagne, avant qu’il ne soir supprimé.

La chaîne Vienna sur OnlyFans est toujours promue sur Twitter, réseau sur lesquels les 13 900 abonnés peuvent trouver des teasers vidéos de la campagne. Mais la campagne a disparu du comptes Facebook (plus de 290 000 abonnés) et Instagram (près de 290 000 abonnés)de l’Office.

Victimes de la censure des réseaux sociaux mondiaux, les œuvres d’art « dénudés » des musées de Vienne , disposent désormais d’un espace privilégié pour être admirées. Un beau pied de nez à la superpuissance et à la pudibonderie des plus grands réseaux sociaux.

SOURCES: Office du Tourisme de Vienne, presse

PHOTOS: Office du Tourisme de Vienne, musées

Date de première publication: 18/10/2021

Partager :

Laisser un commentaire