OPINION / « L’audioguide et ses fantasmes », le fantasme #3, selon Guillaume Ducongé, fondateur d’Audiovisit

Fondateur d’Audiovisit en 2002, Guillaume Ducongé est un témoin privilégié et engagé des évolutions technologiques au musée. Il se présente avec humour comme « le chien de garde de l’audioguide ». Il réagit ici à un constat : de nombreuses innovations ont régulièrement annoncé la disparition de l’audioguide.

« On le dit condamné depuis 15 ans, mais il survit à toutes les innovations ! »

J’inaugurais en septembre 2018 une série intitulée « L’audioguide et ses fantasmes » avec un premier billet dans lequel je réagissais à deux a priori répandus au sujet de l’audioguide :

  • Fantasme #1 : l’utilisateur d’audioguide est un individualiste patenté !
  • Fantasme #2 : l’audioguide ce n’est pas pour les enfants !

Ce nouveau billet est consacré à un fantasme particulièrement intemporel, le fantasme #3 : « l’audioguide va bientôt disparaître ! »

Après le fameux « A la place de l’encombrant audioguide, des applications téléchargeables sur les téléphones portables » voici venir un nouveau marronnier potentiel : « Le podcast va remplacer l’audioguide », inauguré par un article de Sonovision du 9 mai 2019.

Aucun texte alternatif pour cette image

Loin de moi l’idée de reprocher à la journaliste de ne pas avoir connu l’époque où nous diffusions tous nos audioguides en podcast. C’était une autre époque, celle où l’on rêvait de s’offrir le tout nouvel iPod nano à la place du lecteur mp3 en forme de suppositoire qu’on avait reçu à Noël. Audiovisit était alors encore une start-up, qui s’était lancée dès 2002 sur une idée (disruptive dirait-on aujourd’hui) : le mp3 allait sonner le glas des audioguides.

Le téléchargement de mp3 ou l’abonnement à un podcast permettait alors de visiter une exposition, une ville ou un monument sans louer l’audioguide. La pratique s’est développée et a perduré plusieurs années. A ma surprise, je viens de constater dans mes archives qu’en octobre 2008 je présentais un exposé lors d’un atelier professionnel du CLIC France sur la manière de créer un podcast dans iTunes !

Si nous avons connu quelques beaux succès de téléchargement (il faut rappeler qu’à l’époque le lecteur mp3 a remplacé l’ensemble des walkmans dans les foyers français), nous sommes pourtant devenus, au fil des ans, un acteur classique de… l’audioguide !

15 ans plus tard, les serveurs téléphoniques (les 0-800 qu’on appelait pour écouter un audioguide), le téléchargement mp3, les podcasts, le téléchargement Bluetooth, les QR codes, les applications smartphones, les web App, les serious games ou encore les offres en RA ou en RV n’ont toujours pas grignoté la part de marché des audioguides, ni la cote d’amour de ce dispositif chez un bon tiers des visiteurs de musée.

Nous avons testé quasiment la totalité de ces nouvelles propositions. Pour mémoire, il y a exactement 10 ans, nous étions même les premiers au monde à lancer une application smartphone de visite d’un musée pour le Musée national du Moyen-Âge pour le compte de la RMN !

Chaque nouvelle offre n’a fait que compléter l’offre d’audioguides… et pour un temps seulement.

L’audioguide, on le dit condamné depuis 15 ans, mais il survit à toutes les innovations !

2009 : notre borne de téléchargement Bluetootth au Grand Palais

Il y a des raisons évidentes à cela, sur lesquelles notre dernière étude** nous éclaire.

Si je dénonce ici cette facilité de vouloir toujours « remplacer l’audioguide », je ne conteste pas le fait qu’il faut élargir les canaux de diffusion des contenus de médiation.

Tirant les conclusions du relatif échec d’audience des App de musées, nous proposons depuis quelques mois à nos clients un accompagnement dans la diffusion dématérialisée de leur audioguide. Nous signerons prochainement notre retour sur les plateformes de podcast. Retour vers le futur annoncé ! Mais pas sur walkman évidemment…

Guillaume Ducongé, fondateur d’Audiovisit

Compte Linkedin personnel

_________________________________________________________

Quelques liens pour aller plus loin :

Premier article de cette série « L’audioguide et ses fantasmes »

* Pour ceux qui n’ont pas lu ma réaction sur ce thème, intitulée « L’audioguide est mort, vive l’audioguide !»

** L‘article du Journal des Arts du 16/02/2018 au sujet de l’étude réalisée par Audiovisit

 

Audiovisit vous invite à assister à l’un des séminaires gratuits organisé sur ce thème un peu partout en France. Le prochain aura lieu à Nice le 29 mai 2019.

SOURCE: Audiovisit (article paru initialement sur le compte linkedin de Guillaume Ducongé)

Photos: Audiovisit

Date de première publication: 14/05/2019

Audiovisit est membre du CLIC France

À-lire-sur-le-site-du-CLIC13

Après un week-end test avec le public, l’application « Mμ : plongée au coeur du Mucem » est lancée le 20 octobre 2018

Le Hirshhorn Museum lance une nouvelle génération de guide vidéo mobile sans application

Le musée Jean Lurçat de la ville d’Angers lance son visioguide en langue des signes française

Le musée d’art asiatique Freer / Sackler, de la Smithsonian, lance une nouvelle application de visite audio et une série podcast

Laisser un commentaire