Des outils innovants enrichissent la nouvelle exposition permanente du Palais de la découverte consacrée au numérique

Le 13 mars 2018, le Palais de la découverte à Paris inaugurait sa première exposition permanente consacrée au monde numérique. Les algorithmes, le big data ou encore la robotique font désormais partie intégrante du nouvel espace « informatique & sciences du numérique » du musée. Autant de thématiques illustrées et vulgarisées par une série d’outils et d’expériences numériques.

Ce nouvel espace du Palais de la découverte permet au public de découvrir ce que sont données, algorithmes, codes et machines, les quatre principaux constituants de l’informatique. On y aborde aussi les thèmes du Big Data, de l’apprentissage automatique, des robots et des réseaux, tous liés aux sciences du numérique qui reposent sur l’informatique.

« L’ouverture d’un espace permanent consacré à l’informatique et aux sciences du numérique marque l’importance qu’elles ont acquise. L’exposition conçue par le Palais de la découverte, en partenariat avec Inria et l’Agence du Numérique, permet d’entrer dans une discipline complexe de manière accessible. Chacun pourra ainsi mieux comprendre la révolution numérique qui façonne notre époque”, se réjouit Bruno Maquart, président d’Universcience.

« Rendre les gens plus à l’aise. Montrer comment ça marche, à quoi ça sert : ouvrir les boites noires. Ainsi sont les objectifs de ce nouvel espace », explique Vincent Blech, commissaire de l’exposition.

L’exposition s’organise en trois parties.

. Les fondamentaux

Dans la première partie, les visiteurs découvrent les quatre éléments qui fondent l’informatique, indispensables à la bonne compréhension de cette science et de son histoire. Il s’agit de l’information, traitée par des algorithmes qui sont exprimés dans un langage formel pour être exécutés par une machine.
Chaque dispositif interactif vise à montrer “comment ça marche ?” : la pensée algorithmique ? Le traitement de l’image ? Un programme ? Un ordinateur ? Chaque scénario propose plusieurs niveaux de complexité, afin de s’adresser à différents niveaux de compétence et d’appétence du grand public.

. Laboratoire

Dans la deuxième section de l’exposition, plus ludique, le public découvre et appréhende quelques exemples actuels d’aboutissements des sciences du numérique, dont le niveau de complexité paraît extraordinaire. Réseaux, apprentissage automatique, robotique et données massives (Big Data) conjuguent données, algorithmes, langages et machines à un très haut degré de sophistication.

Les visiteurs ont ici l’occasion de gérer le routage d’un réseau, collaborer avec un bras robotique, défier une intelligence artificielle, consulter une analyse big data, manipuler un robot collaboratif ou de s’essayer au « deep learning », à travers un algorithme de dessin.

. L’arène techno

Cette dernière zone questionne les usages en permettant de tester quelques dispositifs numériques innovants. L’arène techno sera renouvelée régulièrement au gré des avancées technologiques. Tous les dispositifs présentés, aident à répondre à la question : À quoi pourrait me servir toute cette science ?

La première thématique se concentre sur les interfaces homme-machine et les visiteurs pourront tester les technologies suivantes :
• la manipulation d’images médicales sans contact via le système “Fluid” de Therapixel,
• les écrans tactiles augmentés pour des sensations haptiques avec le système “Xplore Touch” de Hap2u,
• la transmission d’information par la lumière avec un spot led Li-Fi avec Lucibel.

L’ALGOGRAPHE, dessiner en codant

Le Palais de la découverte avait lancé le 16 octobre 2018 sa première campagne de financement participatif, via la plateforme Ulule, autour de l’Algographe. Élaboré à partir du langage de programmation “Context Free Art”, l’Algographe est un appareil multimédia qui permet aux visiteurs de créer des dessins spectaculaires à partir de lignes de code et de les projeter sur un mur de l’espace d’exposition.

Depuis le 13 mars 2018, l’Algographe, financé grâce à la générosité du public (20 730 euros collectés auprès de 235 donateurs, soit 120% de l’objectif initial), est présenté au cœur de l’espace informatique et peut être testé sur son propre navigateur, grâce à la version web qui a été développée !

« L’informatique n’est pas une science qui essaye decomprendre le monde comme la physique ou la biologie, c’est une science artisale : on construit des algorithmes pour résoudre des problèmes » conclut Vincent Blech.

L’exposition a été conçue par le Palais de la découverte, en partenariat avec Inria et l’Agence du Numérique.

Date de première publication: 23/03/2018

Sources: Palais de la Découverte / Universcience

Universcience est membre du CLIC France

. À l’occasion de l’exposition « Pasteur, l’expérimentateur », le Palais de la découverte offre quatre dispositifs numériques innovants

Avec l’exposition « Artistes et Robots », la RMN-GP associe art et intelligence artificielle au Grand Palais

. DOSSIER / Tour de France des expositions et de leurs dispositifs innovants en 2018 (05/04/2018)

Laisser un commentaire