Avec Outings Project, les oeuvres du musée d’art et d’histoire de Genève sortent dans la rue

Durant l’automne 2015, les œuvres du Musée d’art et d’histoire de Genève prennent leurs quartiers en ville. Avec le projet Outings Project, une soixantaine de personnages, tout droit sortis des salles beaux-arts, investissent divers bâtiments à Plainpalais, à la Jonction, à Saint-Jean, aux Grottes, aux Pâquis et aux Eaux-Vives.

(c) Outings Project
(c) Outings Project

Ces figures entament une seconde vie grâce à des élèves de 8e primaire qui sont venus au musée pour les photographier et qui les ont collés dans la rue, en compagnie de l’artiste français Julien de Casabianca, créateur du projet d’accrochage collaboratif intitulé Outings Project.

Une idée qui a déjà fait des émules dans le monde entier et dont une exposition au Musée d’art et d’histoire retrace le parcours, du 10 octobre au 29 novembre 2015.

(c) Outings Project
(c) Outings Project
(c) Outings Project
(c) Outings Project

Lancé par Julien de Casabianca, Outings Project est un concept participatif qui incite les amateurs d’art, les jeunes en particulier, à prendre en photo une œuvre de musée qui leur plaît, à l’imprimer, à en isoler un personnage puis à le coller dans la rue. L’idée est d’offrir à cette œuvre une vie nouvelle dans un contexte urbain et de la faire découvrir à d’autres publics. Les adolescents, qui visitent généralement peu les musées, constituent le public prioritaire du projet. L’objectif de l’opération est de les amener au musée pour leur faire découvrir l’art à travers l’émotion, la beauté, l’appropriation et la compréhension du processus créatif.

Pour Julien de Casabianca, « le savoir n’est pas au cœur de cette démarche. Ce qui compte, c’est l’appropriation par le jeune de l’œuvre qu’il décide d’emmener dehors et l’émotion qu’il y projette. La démarche du « street art » est fortement marquée par la notion de partage. Elle s’adresse à chacun, savant ou non, pauvre ou riche… La qualité du regard porté sur l’œuvre ne dépend plus du savoir ou de l’éducation, mais de la sensibilité, l’une des plus belles qualités de l’être humain ».

Le projet Outings, qui a démarré en août 2014, prend aujourd’hui ses quartiers à Genève avec les œuvres du Musée d’art et d’histoire.

(c) Outings Project
(c) Outings Project

Médiation et éducation

Encadrées par la médiation culturelle du MAH, plusieurs classes de 8e primaire des écoles Hugo-de-Senger, Mail/Carl-Vogt et Eaux-Vives ont participé à cette aventure. Elles sont d’abord venues explorer l’étage des beaux-arts du MAH en compagnie de Julien de Casabianca. Pendant plus de deux heures de visite, les élèves ont photographié des personnages et des animaux que l’artiste a ensuite détourés et imprimés, en grand format (hauteur moyenne 120/180 cm), sur du papier « affiche ».

(c) Outings Project
(c) Outings Project

Du 6 au 9 octobre 2015, les jeunes sont ensuite descendus dans leurs quartiers pour l’opération du collage. Une soixantaine de figures ont ainsi quitté leur tableau pour aller à la rencontre des Genevoises et des Genevois : Hodler, Liotard, Saint Pierre, un ange et une Vierge sortis du retable de Konrad Witz, les lutteurs de Baud-Bovy… et une multitude d’étonnants personnages dont la beauté ou l’aspect insolite, drôle ou captivant, a interpellé les élèves.

outings project geneve 2015 4outings project geneve 2015 3

Exposition Outings Project

Parallèlement, le Musée d’art et d’histoire présente du 10 octobre au 29 novembre 2015 une exposition de photographies de Julien de Casabianca, qui partage une sélection des clichés d’Outings réalisés à travers le monde.

Ce projet est également un projet collaboratif Web 2.0, auquel près de 200 personnes se sont déjà jointes sur les cinq continents en postant leurs Outings. C’est une communauté de plus de 16’000 fans sur Facebook avec, pour certaines images, entre 250 000 et 4 millions de vues.

Site Internet : www.outings-project.org / Facebook : www.facebook.com/outingsproject

Des photos de l’accrochage collaboratif à Genève sont présentées sur la page facebook d’Outings project.

Julien de Casabianca va également reproduire cette démarche d’accompagnement de publics scolaires dans les villes de Jacksonville (USA) en novembre 2015 et d’Ixelles (Belgique) en mars 2016, en parallèle d’une exposition du projet au musée.

(c) Outings Project
(c) Outings Project

Informations pratiques

Du 10 octobre 2015 au 10 janvier 2016

Outings Project. Les œuvres du MAH sortent dans la rue

Plan et informations : www.mah-geneve.ch

Du 10 octobre au 29 novembre 2015

Exposition Outings au MAH

Entrée libre Musée d’art et d’histoire Rue Charles-Galland 2 – 1206 Genève

Ouvert de 11 à 18 heures – Fermé le lundi

Entrée libre aux collections permanentes

Inauguration Samedi 10 octobre 2015, à 15 heures

Salle communale de Plainpalais avec discours officiel, visite inaugurale et réception

Entrée libre

Visites commentées par Julien de Casabianca le dimanche 11 octobre À 11 heures,

Jonction/Plainpalais – départ à la place des Volontaires À 14 heures, Grottes – départ devant le 5, rue des Grottes Gratuit, sans réservation

Balade à vélo street littérature Samedi 24 et dimanche 25 octobre, à 14 heures

La balade dure deux heures, suivie d’une visite de l’exposition Outings au MAH. Visite gratuite. Les cyclistes sont responsables de leur conduite et de la technique de leurs vélos, la guide n’engage aucune responsabilité les concernant. Renseignements et inscriptions : www.baladesavelo.ch

SUR LE WEB:

. Et les murs gris de notre ville s’habillent de figures peintes! (Tribune de Genève, 11/10/2015)

Outings project ou l’école buissonnière. Quand les enfants invitent les œuvres du MAH à prendre l’air (Blog des musées d’histoire de Genève, 17/11/2015)

SOURCE: Musée d’art et d’histoire de Genève (communiqué), Outings

Date de première publication: 10/10/2015

Photos: Outings Project

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Le projet outings veut afficher les peintures des musées du monde sur les murs des villes

Julien de Casabianca : »Quand on colle dans la rue, c’est s’exposer. C’est faire un acte engagé qui ressoude des gens séparés. »

La communauté CLIC France choisit les 6 innovations gagnantes du 2ème Prix Patrimoine & Innovation(s)

Laisser un commentaire