Le British Museum utilise le web sémantique pour valoriser ses collections en ligne

Partager :

De la forme au fonds. Le web sémantique est très certainement l’évolution majeure du web et web 2.0. Pour simplifier, le web sémantique est une version qui s’attache au fonds des contenus publiés en rendant le web « intelligent ». Actuellement les moteurs de recherche s’attachent à la syntaxe et aux mots clefs, qui remontent dans les réponses. La version sémantique permettrait de répondre à une question, analyser une demande et d’apporter des contenus spécifiques et connexes. Par exemple en tapant : Quelle est la première insitution anglaise à utiliser le web sémantique pour diffuser ses collections ? La réponse serait : Le British Museum.

Nouveau degré d’accessibilité pour oeuvres en ligne

Le British Museum vient de lancer une version « web sémantique » de sa base de données en ligne qui complète l’actuel moteur de recherche. Première sur le terrain, l’institution entre ainsi dans l’univers des « données liées » et permet aux développeurs de logiciels de créer leur propre application en manipulant et réutilisant les données du musée. Ce nouveau degré de recherche permet également aux chercheurs ou étudiants d’interroger la base et trouver plus précisément des données. Cette nouvelle version facilite enfin les mises à jours automatiques.

Cette version sémantique a été améliorée en appliquant l’ISO CIDOC-CRM (Conceptuel Reference Model) et peut également s’harmoniser, selon le British Museum, plus facilement avec d’autres institutions. La mutualisation des données à différentes échelles, à l’extérieur même de l’institution, serait ainsi envisageable.

La mise en ligne des données du musée lancée en 2007 avait déjà favorisé l’accès aux collections pour le public. Notant une augmentation du trafic de 82 % depuis 2008, les collections en ligne sont un atout du site internet avec 17.8 millions de pages vues en 2010/11, selon Dominic Oldman, IS Development Manager du British Museum.

Cette conversion a été élaborée par the ResearchSpace Project, soutenu par the Andrex W. Mellon Foundation.

A notre connaissance, le Centre Pompidou développe actuellement une nouvelle version de son site web utilisant la technologie du web sémantique.

Retrouvez la collection en ligne du British Museum

Auteur : Simon Hübe

 

Partager :

Un commentaire

  1. Pingback: Le British Museum utilise le web sémantique pour valoriser ses ... | Museums on Mars | Scoop.it

Laisser un commentaire