Un jeu de piste via sms interactifs au coeur du Museum of London

Partez à la découverte du Museum of London grâce à un jeu de piste guidé par SMS ! Pour ce nouveau dispositif, le musée s’est associé à la société HiddenCity qui propose des parcours flêchés au Royaume Uni. Simple, ludique et familial ce dispositif propose de résoudre des énigmes sur le musée en répondant par SMS. Le Smartphone, terminal idéal du musée ?

Premier jeu de piste par SMS interactifs au UK

Avec ce jeu de piste, les utilisateurs, de tous les âges, sont amenés à parcourir toutes les galeries du musées et toutes les époques londoniennes, du médiéval à nos jours. Pour jouer il suffit de s’équiper de son portable et répondre par SMS aux énigmes. Les réponses sont à trouver dans l’environnemet des visiteurs… ouvrez l’oeil et le bon !
Des équipes entre les visiteurs peuvent même être créées. La course commence et des indices peuvent être donnés mais des pénalités de temps seront attribuées ! L’objectif est de répondre et finir le parcours avant l’autre équipe, même si chaque participant peut gagner un badge « certified londoner » à retirer à l’accueil après la course.

Dans un profil plus familial, le jeu de pistes est envisagé en deux heures avec un break au Café du musée.

Comment jouer ?

Avant tout, les participants doivent s’inscrire sur le site HiddenCity et peuvent à cette occasion constituer des équipes avec leurs amis. Le dispositif coûte £ 16 par équipe, sachant que l’on peut avoir autant de personnes que l’on souhaite dans son équipe. Une fois sur place (l’entrée du museum est gratuite !), les utilisateurs peuvent envoyer « START » et commencer le jeu de piste. Selon Vivky Lee, Responsable Marketing du Museum of London, ce jeu est avant tout destiné à un public familial.

« Le jeu de piste développé par HiddenCity permet de découvrir des espaces méconnus des galeries tout en apprenant l’histoire de la ville ».

Un moyen ludique de découvrir les nouveaux espaces qui ont été rénovés en 2010. Retrouvez le site du Museum of London.
Auteur : Simon Hübe