Le Louvre Lens s’implante dans les écoles du Nord avec 20 futurs centres numériques

Une nouvelle convention numérique spécifique a été signée entre la Région Nord, l’académie de Lille, la Caisse des dépôts et Euralens. L’objectif ? Créer vingt espaces numériques qui seront en lien direct avec le centre de ressources du Louvre Lens. Un nouveau partenariat qui lie des écoles à une institution culturelle,  des projets numériques universitaires d’aide à la visite : l’effet Louvre-Lens ?

Créer un lien vers le Louvre Lens dès l’école

Vingt espaces numériques dédiés vont être installés dans les communes du bassin minier. Six d’entre elles sont déjà candidates pour accueillir un site. Le projet vise à permettre aux enfants des écoles d’avoir un accès internet dédié au centre de ressources du Louvre-Lens. L’enjeu vise à toucher un maximum d’élèves et de les inciter à travailler en direct avec le musée. L’effet Louvre-Lens joue à plein.

La communauté d’agglomération maître d’oeuvre, devait trouver un partenaire financier pour accompagner l’initiative et retenir l’attention de l’Éducation nationale. C’est chose faite dans les deux cas. C’est finalement la Caisse des dépôts et de consignations qui mettra principalement la main à la poche pour 1 million d’euros au total.

Un prochain pôle culturel et numérique

L’université Jean Perrin et son centre de recherche en informatique de Lens (CRIL) développe d’ores et déjà de futurs outils de médiation tel qu’un « configurateur de parcours de visites ». Les concepteurs, Pierre Marquis et Stéphanie Roussel experts en informatique et en intelligence artificielle, élaborent un dispositif pour faciliter les visites des futurs touristes du secteur.

« Au lieu de vous proposer un parcours prédéfini, de type statique, le logiciel doit pouvoir construire le parcours en prenant en compte les contraintes du visiteur. On privilégie le côté dynamique ».

Un visiteur entre ces préférences dans le configurateur qui va lui définir le parcours le plus proche de ses attentes. Il faudra ensuite développer le logiciel sur différents prototypes, un site web, une application de smartphone ou une borne pour le musée Louvre Lens et tout le territoire.

Source : www.lavoixdunord.fr