Plateforme 10 de Lausanne: le Musée cantonal des Beaux-Arts ouvre ses portes en attendant les 2 autres

Plateforme 10 est un projet muséal mené par la ville vaudoise de Lausanne, dans le Canton de Vaud, en Suisse. Le projet Plateforme 10 doit permettre de regrouper sur un site unique le Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne (mcba), le Musée de design et d’arts appliqués contemporains (mudac), le Musée cantonal de la photographie / Musée de l’Élysée ainsi que les collections de la Fondation Toms Pauli et de la Fondation Felix Vallotton. Le premier des 3 musées, le Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne a ouvert ses portes le 5 octobre 2019.

En complément à ces trois musées, l’aménagement d’arcades et un programme complémentaire a pour objectif de « développer une zone de promotion culturelle et de services donnant vie à un véritable quartier de la culture ».

Plateforme10 – Une nouvelle plateforme des arts from Plateforme10 on Vimeo.

 

Une histoire chaotique

Le 30 novembre 2008, les habitants du Canton refusent un crédit d’étude de 390 000 CHF (354 millions d’euros) destiné à finaliser un projet de Musée cantonal des Beaux-Arts à Bellerive (Lausanne), mettant ainsi fin à ce projet visant à créer un nouveau Musée cantonal des Beaux-Arts (mcb-a). À la suite de ce refus, trois conseillers d’État mettent en place une nouvelle procédure de consultation afin de choisir un nouveau site pour le mcb-a. Le 30 septembre 2009, après avoir examiné 11 candidatures recevables, le Conseil d’État annonce avoir retenu le site des halles CFF aux locomotives, un emplacement de 25 000 m2 situé à côté de la gare de Lausanne, comme site d’implantation du futur musée. Le nouveau site accueillera d’abord le nouveau Musée cantonal des Beaux-Arts puis, à terme, le Musée de design et d’arts appliqués contemporains (mudac) ainsi que le Musée de l’Élysée.

18 bureaux sont sélectionnés pour participer au concours. Le lauréat de ce concours, annoncé le 9 juin 2011, est le studio d’architecture Estudio Barozzi Veiga, constitué par l’italien Fabrizio Barozzi et l’espagnol Alberto Veiga.

Le chantier du mcb-a démarre en février 2016. La cérémonie de pose de la première pierre du bâtiment a eu lieu le 6 octobre 2016.

L’appel à candidature pour le concours d’architecture concernant la deuxième phase du projet de pôle muséal s’ouvre le 9 janvier 2015. 149 bureaux d’architecture montrent leur intérêt pour concevoir les futurs bâtiments du mudac et du Musée de l’Élysée. Le 5 octobre 2015, le jury du concours désigne comme lauréat le projet « Un musée, deux musées », des architectes portugais Manuel et Francisco Aires Mateus13.

Le 8 février 2017, le Conseil d’État (Vaud) adopte et transmet au Grand-Conseil du Canton de Vaud un exposé des motifs accordant un crédit d’ouvrage de 51,8 millions CHF pour la construction du bâtiment abritant le mudac et le Musée de l’Élysée ainsi que pour le programme complémentaire, et instituant le Conseil de direction de Plateforme 10.

Le chantier du bâtiment abritant le mudac et le Musée de l’Élysée a démarré le 1er juin 2018.

Les investissements totaux pour les trois musées et le programme complémentaire est de près de 183,5 millions CHF, 166 millions d’euros (83,5 millions CHF phase 1 + 100 millions CHF phase 2). Le financement du projet est basé sur un partenariat public-privé. Ces investissements se répartissent entre le Canton de Vaud, la Ville de Lausanne et une part importante de mécènes et sponsors.

Le Musée cantonal des Beaux-Arts

Le projet lauréat pour le MCBA, conçu par les architectes Estudio Barozzi Veiga (Barcelone), reprend l’emplacement des anciennes halles CFF aux locomotives, tout en maintenant le pignon de la nef centrale de ce bâtiment historique. Il intègre certains éléments patrimoniaux du site comme les rails et l’ancienne plaque tournante, et ouvre une perspective conduisant de la gare, à l’est, au bâtiment du mudac et du Musée de l’Élysée à l’ouest.

Le projet incorpore l’ensemble des fonctions d’un musée. Le sous-sol abritera les réserves, les locaux techniques et les espaces de stockage. Au rez-de-chaussée, ouvert sur la nouvelle place publique, seront distribués tous les services tels que restaurant, auditorium, librairie-boutique, espace de médiation, bibliothèque et espace « projets ». Le hall d’entrée intègre la nef de la halle historique et permettra de distribuer les flux des visiteurs tant horizontalement que verticalement.

Les espaces dédiés aux œuvres seront sur deux niveaux. La salle d’exposition permanente de 1 750 m2, et celle des expositions temporaires sur 1 470 m2, sont superposées de manière à pouvoir disposer tant de salles « basses » que de salles « hautes », respectivement à 4,5 et 5,5 mètres de hauteur de plafond.

Le chantier du MCBA en 1 minute from mcb-a Lausanne on Vimeo.

 

Le Mudac et le Musée de l’Élysée

Le lauréat du projet « Un musée, deux musées », destiné à accueillir le mudac et le Musée de l’Élysée, est l’agence portugaise Aires Mateus. Le projet réunit en un seul volume les deux musées répartis de part et d’autre de l’entre deux lumineux signalant l’entrée commune.

Un espace d’accueil prolongeant la place publique marquera le point de départ des accès respectifs au Musée de l’Élysée et au mudac. Il comprendra également la billetterie, la librairie et le restaurant communs aux deux musées.

Les deux plateaux d’exposition permettront de doubler les espaces actuellement à disposition de chacun des musées dans leurs sites historiques. De même dimension pour les deux institutions (1 500 m2), ils offriront des espaces permettant de déployer les présentations des collections et des expositions temporaires. Dépôts et services techniques, en sous-sol, garantiront une conservation optimale des collections alors que les bureaux des collaborateurs entoureront, au nord et à l’ouest, le bâtiment central entièrement dévolu au public.

Le bâtiment du Musée de l’Élysée et du mudac ouvrira ses portes en 2021. 

Une intervention artistique d’Olivier Mosset et Xavier Veilhan

Le Règlement concernant l’intervention artistique sur les bâtiments de l’État de Vaud (RIABE), prévoit que pour tous les bâtiments construits par l’État, un montant proportionnel au coût de construction est réservé pour une intervention artistique, un concours a donc été organisé pour l’intervention artistique sur le site de Plateforme 10. Le 9 décembre 2016, un jury présidé par l’architecte cantonal Emmanuel Ventura et vice-présidé par la cheffe des affaires culturelles du canton de Vaud Nicole Minder, a annoncé les 21 candidatures retenues (parmi 73 candidatures déposées) pour imaginer l’intervention artistique qui incarnera Plateforme 10.

Le 10 mai 2017, les artistes Olivier Mosset et Xavier Veilhan ont été désignés lauréats du concours avec le projet « Crocodile ». Il s’agit une sculpture monumentale en métal peint inspirée de la mythique locomotive Crocodile. La sculpture cheminera sur le site au gré de l’évolution du chantier et de l’ouverture du mcb-a puis du bâtiment qui abritera le Musée de l’Élysée et le mudacL’oeuvre a été inaugurée le 1er avril 2019.

Une nouvelle fondation

En septembre 2019, un mois avant l’ouverture du Musée cantonal des Beaux-Arts, un nouveau crédit a été soumis au Grand Conseil vaudois pour répondre, entre autres, des questions de sécurité et de mise en valeur numérique du patrimoine.

Le Conseil d’Etat a donc décidé de soumettre au Grand Conseil un projet de loi instituant une nouvelle gouvernance de ce site et une demande de crédits de 7,6 millions de francs suisses.

Plateforme 10 regroupe le Musée cantonal des Beaux-Arts, le Musée de l’Élysée et le Mudac en un seul et même lieu. Ce rapprochement entre les trois musées devrait permettre la mutualisation de certaines prestations.

Afin de gérer au mieux ces trois entités, le Conseil d’Etat propose la création d’une Fondation Plateforme 10. Sa mission sera de faciliter la gestion de l’ensemble du site, en assurer la promotion et fédérer certaines forces et compétences des trois musées. Le calendrier de mise en œuvre prévoit la constitution de la fondation courant 2020 et l’intégration du personnel des musées au sein de cette nouvelle entité en 2021.

Une partie du nouveau crédit devrait servir à l’installation sécuritaire du site et au confort des visiteurs. Les aménagements extérieurs ainsi que des voies d’accès doivent être créés. Une collaboration avec des musées et jardins botaniques cantonaux permettra la création d’un parcours didactique botanique le long de la rampe de mobilité douce, ainsi que la construction d’un restaurant de 80 places.

Numérisation en 5D

Face aux défis du numérique, 2 millions de francs suisses seront utilisés pour assurer l’autonomisation informatique et la transition numérique des musées.

« Le succès d’un musée dépend aujourd’hui de son infrastructure technologique. Il faut garantir un accès fiable à un réseau capable d’absorber un flux important de demandes. De la gestion des collections à la mise en œuvre de projets innovants permettant un accès facilité à celles-ci, les défis digitaux sont multiples pour la future Fondation et nécessitent des investissements importants » explique l’exécutif« Il s’agit d’abord d’offrir au public une nouvelle manière d’appréhender les œuvres ».

Numérisation des oeuvres

Sur le site web PLateforme 10, le mcb-a, le mudac et le Musée de l’Elysée présentent déjà la diversité de leurs collections respectives sous un angle innovant.

Ce projet pionnier, initié grâce au fonds de soutien Engagement Migros, vise à tester et développer de nouvelles solutions de numérisation et de présentation interactive accompagné de programmes de médiation.

Pour la première phase, les trois musées présentent des œuvres de leurs collections numérisées en 5D par la start-up Artmyn.

L’oeuvre d’Henri Matisse, « Nature morte au couteau noir » (Huile sur toile, 59 × 81 cm) de la collection du Musée cantonal des Beaux-Arts peut être explorée en 5D

Nouvelle application mobile

Une première pour le MCBA: une appli pour accompagner la visite par des contenus audiovisuels. Dans ce projet, le musée a fait un double choix: respecter l’expérience des   visiteurs face à l’original et miser sur l’audio pour inciter à ne pas quitter les œuvres des yeux !

Plusieurs parcours sont mis à disposition

. Commentaires d’artistes, inédits: Emmanuelle Antille, Caroline Bachmann, Stefan Banz, Sylvain Croci-Torti, Sylvie Defraoui, Thomas Hirschorn, Alain Huck, Vincent Kohler, Olivier Mosset, Sandrine Pelletier, Pierre Schwerzmann

. Commentaires de Bernard Fibicher, directeur du MCBA et commissaire de l’exposition

. Extraits d’archives radiophoniques en lien avec chaque salle d’exposition

. Atmosphères musicales : les playlists thématiques des programmateurs de la RTS – Radio Télévision Suisse.

L’application a été développée par SmartApps.

Disponible gratuitement en français, allemand, anglais. Autre originalité, les contenus audio ont été réalisés en partenariat avec la Radio Télévision Suisse.

AppStore / Google Play

Le MCBA a ouvert ses portes le 5 octobre 2019, avec l’exposition inaugurale « Atlas. Cartographie du don ».

19 000 personnes ont célébré l’inauguration du nouveau Musée cantonal des Beaux-Arts/Lausanne à PLATEFORME10, durant le week-end des 5 et 6 octobre 2019.

Site web du MCBA

Site web PLateforme 10

Page wikipédia sur Plateforme 10

SOURCES: Plateforme 10, wikipédia, presse

Photos: Plateforme 10

Date de première publication: 8/10/2019

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

. DOSSIER / Tour du monde des projets d’ouverture ou d’extension de lieux culturels (2020-2022)

DOSSIER / Tour du monde des ouvertures et réouvertures de musées et lieux culturels en 2019 (03/01/2019)

Avec l’ArtLab, l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne marie les arts et la science et espère inventer les musées de demain

Le musée de l’Elysée (Lausanne) offre des photos en relief et en braille pour ses visiteurs malvoyants

La Fondation Gandur pour l’Art soutient la création d’une chaire de recherche sur le musée de demain à l’école polytechnique de Lausanne

Renaissance très numérique pour le Musée Olympique de Lausanne

Laisser un commentaire