Plus de 60 musées et organismes artistiques de renommée mondiale lanceront des sites dédiés sur le nouveau domaine .ART

L’Art Institute de Chicago, le Centre Pompidou, la Fondation Beyeler, la Fondation Cartier, le Musée Guggenheim, Hauser & Wirth, ICA Miami, LACMA, MAXXI, Tate and Walker Art Center, entre autres, seront les premiers à lancer des sites Web sur .ART

DotArt-Logo-Black-RGB Logo

Le 28 novembre 2016, .ART, le premier domaine créé exclusivement pour la communauté artistique internationale, a annoncé que plus de 60 musées et organismes artistiques de renommée mondiale avaient l’intention de lancer des sites dédiés sur le nouveau domaine de premier niveau. Parmi ces pionniers: l’Art Institute de Chicago, le Centre Pompidou, la Fondation Beyeler, la Fondation Cartier, le Musée Guggenheim, Hauser & Wirth, ICA Miami, LACMA, MAXXI, Tate and Walker Art Center, parmi d’autres.

En tant que premiers bénéficiaires du domaine .ART, ces organisations travaillent sur de nouveaux projets pour utiliser leurs nouveaux domaines. Certaines vont entièrement transférer ou consolider leurs sites Web existants sur .ART. D’autres lancent de nouveaux sites Web dédiés pour diffuser des contenus uniques consacrés à leurs artistes ou collections.

« Notre mission est de protéger l’héritage culturel de la communauté artistique internationale. Nous sommes honorés que tant de respectables institutions de partout dans le monde partagent notre vision et conviction que .ART va transformer la relation de la communauté artistique avec l’Internet en aidant à protéger leur patrimoine de marque en ligne », explique Ulvi Kasimov, fondateur de .ART.

John Matson, PDG de .ART a ajouté : « .ART fournit une nouvelle façon pour le monde de l’art de s’exprimer en ligne. Le nom de domaine est court, simple, mémorisable, et a une association immédiate avec les arts. Pour nos adhérents précoces, le domaine .ART est une expression naturelle de leur image de marque ».

Des bénéficiaires privilégiés avant un lancement public a l’été 2017

art-launch

Les institutions qui ont été choisies pour bénéficier d’un accès en priorité aux noms de domaine .ART, pourront donc lancer des contenus sur leurs sites Web respectifs avant que les domaines ne deviennent disponibles à l’achat par le grand public à l’été 2017.

Plusieurs de ces institutions bénéficiaires du .ART ont fait part de leur enthousiasme :

Ros Lawler, directeur numérique de Tate, dit que le musée est « ravi de prendre part au lancement de ce nouveau domaine, qui contribuera à promouvoir certains des plus grand(e)s collections, galeries et musées artistiques du monde ».

Benoît Parayre, directeur de la communication et des partenariats au Centre Pompidou explique : « Un nom de domaine dédié au monde de l’art n’a que trop tarder. Il va maintenant permettre à de nombreux responsables d’activités culturelles, ainsi qu’à des musées, centres d’art, galeries, collectionneurs, etc. d’utiliser des noms de domaine plus pertinents pour promouvoir leurs collections et programmation ».

« La Fondation Cartier pour l’art contemporain est heureuse de faire partie du nouvel environnement numérique de .ART afin d’améliorer la promotion de ses programmes », affirme son directeur numérique, David Desrimais.

Anton Vidokle, artiste et fondateur de e-flux, souligne : « L’internet offre un vaste potentiel éducatif, et un domaine fiable et informatif dédié à l’art fournira une source inestimable de connaissances. Le domaine de l’art va devenir une plateforme efficace qui ennoblit l’excellent travail des organisations d’art et des artistes de toutes les régions du monde aux yeux de tous ceux qui aiment et respectent les arts ».

Dominique Chevalier, président du Syndicat National des Antiquaires (SNA), qui organise la Biennale des Antiquaires au Grand Palais de Paris, explique : « Pour nous, et pour nos galeries, « .com » est trop commercial et « .fr » trop générique. Le problème avec la plupart des noms de domaine est qu’ils n’évoquent nullement l’activité que vous faites. « .ART » répond à cette question ».

Lélia Pissarro, copropriétaire de la Stern Pissarro Gallery et arrière petite-fille de l’artiste Camille Pissarro, ajoute : « L’Internet a eu un très grand impact sur le marché de l’art mondial. Il a répandu l’art dans tous les coins de la planète. La voie à suivre en termes de noms de domaine est clairement de catégoriser les industries. Nous pensons qu’avec ce que représentent les noms Pissarro, les associer à « .com » manquait d’élégance. Pouvoir utiliser maintenant « pissarro.art » est tout simplement la solution parfaite. Elle comble une lacune de longue durée dans notre stratégie de marketing et dans notre façon de communiquer ».

art-pompidou

Les premiers projets spécifiques en .ART

Plusieurs projets de grande envergure sont déjà annoncés.

Tate, LACMA, Multimedia Art Museum et le Solomon R. Guggenheim Museum vont créer des sites Web qui exposeront différents aspects de leurs collections, tandis que la Fondation Cartier utilisera le domaine pour rendre sa collection accessible au public pour la première fois. De son côté, le Centre Pompidou va lancer un site web dédié avec des informations utiles en anglais et d’autres langues pour ses visiteurs étrangers.

Hauser & Wirth va célébrer le 25e anniversaire de la galerie avec le lancement d’un site Web interactif qui présentera une chronologie visuelle détaillant les trois décennies d’existence de la galerie. En outre, la Canesso Gallery, la Galerie Meyer Oceanic & Eskimo Art, la Galerie Perrin, Tomasso Brothers Fine Art, la Stern Pissarro Gallery, et Vénus vont transférer l’entièreté de leurs sites Web existants vers leurs nouveaux domaines .ART.

À partir de février 2017, les professionnels du monde de l’art auront accès aux noms de domaine .ART pour les enregistrer. La société en charge de l’exploitation de ce domaine veillera « à ce que les principales parties prenantes puissent réserver en premier leurs domaines souhaités ».

Une liste complète des premiers bénéficiaires du domaine .ART est disponible sur le site http://www.art.art.

SOURCE: .ART

Date de première publication: 02/12/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Nouveaux sites web de musées, centres de sciences et lieux de patrimoine en France

Toulouse diffuse gratuitement sur le web 2 000 images d’oeuvres d’art des musées de la métropole

Harvard Art Museum publie la principale collection numérique consacrée à l’école Bauhaus

Le Cooper Hewit design museum met en ligne sa collection de plus de 200 000 objets, numérisés pendant 18 mois

Avec sa refonte, le site Rijksstudio se met à l’heure du web mobile et valorise les contributions de ses membres

Laisser un commentaire