A quoi ressemblait le port artificiel d’Arromanches en juin 1944 ? Dassault Systèmes l’a reconstitué en 3D pour l’émission Thalassa et la Cité de la Mer de Cherbourg.

dday dassault 1

le port artificiel d’Arromanches reconstitué par Dassault Systèmes © Dassault Systèmes

70 ans après le débarquement des troupes alliées en Normandie, Dassault Systèmes et ses partenaires rendent hommage aux ingénieurs, acteurs de premier plan dans ce qui reste la plus grande opération militaire et logistique de l’histoire. L’éditeur de logiciels français a reconstitué dans les moindres détails le port artificiel d’Arromanches mais aussi deux engins décisifs dans l’opération : une barge de débarquement et un planeur. Une modélisation 3D inédite et spectaculaire, à l’image du Jour J.

Préserver le patrimoine industriel et technique pour fournir aux ingénieurs et aux historiens des outils pour leurs travaux ou leurs recherches. C’est l’une des motivations qui a conduit Dassault Systèmes à reconstituer de cette manière des témoignages du débarquement allié en Normandie en juin 1944.

« Reconstituer virtuellement le port artificiel d’Arromanches, la barge de transport LCVP et le planeur Waco, c’est à la fois faire revivre au plus grand nombre l’un des épisodes les plus passionnants de l’histoire du XXème siècle, conserver un patrimoine technique qui tend à disparaître et donner aux historiens comme aux ingénieurs des outils utiles pour leurs travaux ou leurs recherches. C’est reconstruire une passerelle entre les ingénieurs d’hier et ceux d’aujourd’hui, en préservant la mémoire des innovations technologiques », explique Dassault Systèmes sur son site.

Le port d’Arromanches au détail près

dday dassault 2L’éditeur de logiciel français a fidèlement reconstitué le port artificiel d’Arromanches, premier port en eaux profondes jamais réalisé et véritable tête de pont pour l’acheminement des troupes et des véhicules des alliés en Normandie.

Alors que seulement quelques vestiges sont encore visibles, Dassault Systèmes a modélisé l’ensemble des éléments qui composaient cette merveille d’ingénierie en faisant notamment appel à Tim Beckett, fils de l’un de ses concepteurs, le britannique Alan Beckett.

En s’appuyant sur cette mémoire, les équipes de Dassault Systèmes ont pu ainsi modéliser les passerelles métalliques reposant sur des flotteurs qui reliaient le rivage à d’impressionnantes plates-formes de déchargement où les navires accostaient. La 3D permet également de découvrir les ancres sous-marines qui fixaient les ponts flottants au fond de la mer, conçues pour s’enfoncer de plus en plus pour répondre aux fortes tractions des câbles. Durant ses cent jours de fonctionnement, où il devint le plus grand port du monde en termes de trafic, près de 400 000 hommes, 100 000 véhicules et 700 000 tonnes d’équipement y débarquèrent.

« On a voulu rendre hommage aux ingénieurs d’autrefois, explique Nicolas Sérikoff, responsable du projet chez Dassault Systèmes. Ce port fait parti de notre patrimoine industriel et on en perd pourtant lentement la mémoire ».

dday dassault 4

Une barge et un planeur, autres héros du Débarquement

En plus du port artificiel d’Arromanches, les ingénieurs ont également et aussi fidèlement reconstitué deux engins décisifs dans le débarquement et la Bataille de Normandie : la barge de débarquement LCVP (« Landing, Craft, Vehicle and Personnel ») et le planeur Waco.

« Notre idée était d’adopter un point de vue original sur le Débarquement tout en contribuant à la préservation du patrimoine industriel », explique Nicolas Serikoff« Mais aucun modèle ayant participé à l’opération n’a été conservé car les deux engins étaient principalement fabriqués en bois et les plans d’origine ont été difficiles à obtenir », résume Nicolas Serikoff.

La principale difficulté pour modéliser la barge de débarquement et le planeur Waco dans leurs moindres détails a donc été l’absence de données fiables. Dassault et ses partenaires ont réuni les informations nécessaires en sollicitant notamment des musées anglosaxons et notamment le Royal Engineers Museum de Londres. Il a également fallu étudier les photographies aériennes de l’époque et même scanner la baie d’Arromanches pour faire l’inventaire des tanks et des barges peuplant encore le fond marin.

« On est allé jusqu’à la Nouvelle Orléans pour récupérer les plans de cette barge. On a aussi scanné une réplique construite en Normandie », raconte Nicolas Sérikoff.

Scan laser et modélisation 3D

Une quarantaine d’ingénieurs de Dassault Systèmes ont reconstitué numériquement le port artificiel d’Arromanches, sorti des flots dans les jours qui suivirent l’arrivée des troupes alliées le 6 juin 1944 et les deux engins.

Ils ont scanné intégralement au laser des répliques de la barge et du planeur réalisées par des passionnés de la Seconde Guerre mondiale. Ces captures laser ont permis d’affiner la précision des plans d’origine et de réaliser une modélisation extrêmement précise.

Grâce aux outils logiciels de l’industriel et à ces modélisations, « il devient possible de reconstruire des répliques de ces engins, une manière également d’ériger une passerelle entre ingénieurs d’hier et d’aujourd’hui », souligne Dassault Systèmes.

Reconstitution 3D de la barge LCVP avec les plans d’origine:

dday dassault 3

Emission TV et médiation muséale

L’ensemble des modélisations 3D ont été intégrées dans un documentaire baptisé « D-Day, ils ont inventé le Débarquement », produit par MC4 et qui a été diffusé sur France 3 le vendredi 30 mai à 20h45.

Cette modélisation 3D est également consultable sur une grande table tactile installée à la Cité de la Mer de Cherbourg, jusqu’au 19 septembre 2014.

« La première fois que j’ai vu cette reconstitution 3D, ça m’a transporté dans la peau de mon père 70 ans en arrière », a confié Timothy Beckett.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du programme « Passion pour l’innovation » lancé en 2005 par Dassault Systèmes, qui a également réalisé le projet Paris 3D ou modélisé la pyramide de Gyzeh.

Présentation du projet DDay sur le site de Dassault Systèmes

Site web du documentaire sur france3.fr

Vidéo d’explication du projet:


Thalassa D-Day – Le port artificiel d… par france3

Vidéo de présentation de la modélisation 3D du port d’Arromanches:

Trailer vidéo du documentaire:

SOURCES: Dassault Systèmes, L’usine Nouvelle 

Date de première publication: 5/06/2014