Depuis le 27 novembre 2017, grâce au soutien de son mécène historique Telefónica, le Museo del Prado est le premier musée espagnol et l’un des rares au monde à mettre l’ensemble de ses archives historiques en ligne. Il ouvre ainsi la voie au libre accès à l’information en permettant de consulter à la fois sa collection d’œuvres d’art et le contenu de ses archives en ligne. Cette initiative offre l’accès gratuit à près de 12 000 documents numérisés.

archive1

Pour marquer la célébration du bicentenaire du Musée, en 2018, le Museo del Prado, en collaboration avec Telefónica, a mis à la disposition du public ses fonds documentaires numérisés sur un site web dédié.

Les archives incluent des documents datant de 1814 sur la création du nouveau musée à des archives récentes du musée; la documentation générée par le Museo de la Trinidad qui offre un compte rendu de ses activités de 1839 à sa fusion avec le Prado en 1872; et des lettres, de la documentation personnelle et professionnelle concernant des personnalités culturelles éminentes ayant des liens étroits avec le Musée, telles que la famille Madrazo, les plans au sol et les esquisses architecturale du Musée; la liste des peintures exposées dans la Sala Francesa en 1887; la nomination de Pablo Picasso comme directeur du Prado en 1936; et les archives personnelles de Valentín Carderera, l’une des figures marquantes du monde artistique espagnol du XIXe siècle, et de Salvador Viniegra, directeur adjoint du Musée entre 1890 et 1898. Pris dans son ensemble, cette base documentaire permet d’étudier les presque 200 ans d’existence du Museo del Prado et, par extension, l’histoire de la culture espagnole aux XIXe et XXe siècles.

Les archives du Prado conservent les documents créés et reçus par l’institution dans le cadre de ses activités, depuis 1819, connue sous le nom de Real Museo de Pintura, jusqu’à nos jours; les archives du Museo Nacional de Pinturas, plus connu sous le nom de Museo de la Trinidad; et une série d’archives personnelles, y compris la documentation reçue par le biais de dons ou d’acquisitions.

archive5

La possibilité de consulter les archives sur le site officiel du Musée donnera d’abord accès aux chercheurs et aux millions d’utilisateurs qui ne peuvent pas venir au Musée et permettra à certains chapitres de l’histoire du Prado d’être explicités voire réécrits.

Comme on peut le lire sur le communiqué de presse du musée: « Le Museo del Prado s’engage à être un leader dans la diffusion gratuite de l’information en offrant une consultation en ligne de sa collection d’œuvres d’art et des fonds de ses archives. Le Prado est aujourd’hui le premier musée espagnol et l’un des pionniers dans le monde à mettre à disposition de ses archives historiques près de 12 000 documents numérisés. Le nombre de documents augmentera graduellement à mesure que le processus de catalogage et de numérisation des collections du Musée avance. »

Ce projet s’appuie sur le travail entrepris par les services d’archives et de documentation et de développement du département du développement numérique du Musée.

La collaboration entre Telefónica et le Musée pour rendre ses archives historiques accessibles complète d’autres projets qui ont permis de mettre le Museo del Prado à disposition des visiteurs et aux amateurs d’art du monde entier. Parmi les projets les plus récents figurent le site web du Prado, le site web «Goya in the Prado» et le cours en ligne sur Velázquez.

Les archives du Museo del Prado

Les premiers documents de ce nouveau site d’archives datent de 1814, quelques années avant l’inauguration du Musée. Son contenu se concentre sur les origines de la collection et les peintures qui étaient à l’origine destinées à un nouveau musée à créer pour ressembler aux grands musées d’art d’Europe. Cette archive comprend également de la documentation sur l’organisation de la Galerie des Peintures et la nomination du personnel de la nouvelle institution. Les archives se sont enrichies avec l’ajout d’autres documents sous la direction du Duc de Hijar et plus tard sous la direction de José de Madrazo et des directeurs qui se sont succédés à la tête des activités du Musée. Les archives reflètent ainsi l’augmentation continuelle du nombre d’œuvres dans la collection, la création de nouvelles galeries, l’arrivée de nouvelles acquisitions et les dépôts effectués auprès d’autres institutions.

archive8

Les principales séries de documents consultables sur le site sont:

  •  les correspondance générées par les différents directeurs;
  •  les acquisitions;
  •  les dons et legs;
  •  les travaux de restauration;
  •  les projets de construction et de maintenance;
  •  la muséographie;
  •  et la guerre civile espagnole.

Pris dans son ensemble, ce matériel permettra une étude de l’histoire du Musée et par extension de l’histoire culturelle de l’Espagne aux XIXe et XXe siècles. Il s’agit de la plus grande collection d’archives artistiques en Espagne qui, avec la documentation historique, inclut également la documentation qui lui a été transférée par les différents départements du Musée dans les délais fixés par la loi.

Museo Nacional de Pinturas – Musée de la Trinité

Le Musée Nacional de Pintura, plus connu sous le nom de Museo de la Trinidad, a été fondé à la suite du démantèlement des maisons religieuses espagnoles de Mendizábal (1835-1837), en tant qu’institution pour abriter des œuvres d’art des couvents et des monastères de Madrid. et d’autres provinces du centre de l’Espagne. La Trinité existait entre 1837 et 1872, date à laquelle elle a été fermée et ses fonds ont été envoyés au Prado.

MuseodelPrado

Les archives contiennent une petite partie de la documentation générée par le Museo de la Trinidad, qui dépend directement du ministère des Travaux publics et de la Real Academia de Bellas Artes de San Fernando où une grande partie de ses archives est maintenant logé. Le Prado ne dispose que de quelques documents, mais ils offrent un compte rendu des activités de Trinidad de 1839 à sa fusion avec le Prado en 1872. Elles consistent principalement en des correspondances du bureau du directeur, des dossiers personnels, des informations de restauration et des comptes financiers. Ils couvrent les années 1839 à 1872.

Les archives personnelles

La section des archives personnelles comprend des documents personnels et professionnels relatifs à des personnalités culturelles importantes associées au Museo del Prado. Cette documentation est de type similaire à ce qui précède: correspondance, documents personnels et autres concernant des questions professionnelles.

Les archives personnelles de la famille Madrazo. La famille Madrazo est associée non seulement à la vie culturelle et artistique de l’Espagne au XIXe siècle, mais aussi à la direction du musée. José de Madrazo et son fils Federico ont été les deux directeurs du Prado à des moments importants de son histoire. Une grande partie de cette documentation a été acquise auprès de leurs héritiers. Cette collection comprend des documents personnels tels que des arbres généalogiques, des agendas, des preuves de noblesse, des photos de famille, des listes de legs, des héritages, la répartition des biens, des inventaires de peintures, des correspondances personnelles et familiales et une importante collection de lettres.

archive3

Les archives personnelles et la correspondance de Valentín Carderera. Valentín Carderera y Solano fut l’un des plus importants collectionneurs d’Espagne du XIXe siècle. Avec ses autres facettes d’écrivain, de peintre et d’archéologue, il est l’une des figures les plus importantes du monde artistique espagnol de cette époque. Son travail en tant qu’artiste est représenté dans la collection du Prado par un ensemble de dessins et d’albums acquis par le Musée des Ducs de Villahermosa en 2005. L’archive se compose d’une importante collection de documents relatifs à sa vie personnelle et professionnelle, ses inventaires, évaluation de sa bibliothèque importante et d’une partie de sa correspondance personnelle de 1837 à 1868.

Les archives personnelles de Salvador Viniegra. En plus d’être peintre, Salvador Viniegra fut directeur adjoint du Museo del Prado de 1890 à 1898 et membre de la Real Academia de Bellas Artes à Cadix. Il a participé à de nombreuses expositions et compétitions et a reçu une médaille du premier prix à l’Exposition nationale en 1887, un statut de première classe au même événement en 1901 et un prix dans l’édition de 1904. Il a également obtenu la médaille du premier prix à l’Exposition régionale de Cadix en 1885, la médaille d’État de première classe à l’Exposition universelle de Vienne en 1888 et la médaille d’or de première classe au même événement à Munich en 1894. Les archives du Prado comprennent 139 lettres personnelles datant de 1892 à 1894 qui mettent en lumière la vie privée et les activités professionnelles de Viniegra.

La collection José María Cervelló Grande. En 2003, une formule mixte de donation et d’achat a permis au Prado d’acquérir la bibliothèque de José María Cervelló Grande, comprenant près de 9 000 livres et documents sur l’histoire et la théorie de l’art. Les archives du musée renferment le don de la collection de documents de Cervello, qui présente un grand intérêt pour l’histoire de l’art et représente un enrichissement significatif pour les fonds documentaires du Prado. Ces documents datent de 1516 à 1923.

Les fonctionnalités du site des archives numériques du Museo Nacional del Prado

Le site de l’archive a une fonction de recherche générale avec laquelle les utilisateurs peuvent entrer du texte libre pour accéder à n’importe quel fichier ou document relatif à leur recherche.

Afin de présenter le contenu général des archives du Musée, il présente les principaux ouvrages publiés: correspondance des directeurs; Direction financière; Projets muséographiques; la guerre civile espagnole; Madrazo et Cervelló.

La fonction de recherche avancée permet des recherches spécialisées et combinées selon le type d’exploitation, la section, la série, les dates, les critères descriptifs tels que les matériaux, les personnes, les lieux et les institutions, et la marque de presse.

archive4

Les résultats des recherches sont présentés résumés et classés en fonction du type de document, des personnes et des institutions connexes, ainsi que du contenu et du matériel.

Parallèlement à la navigation hiérarchique par catégorie, il est également possible de naviguer par entité ou par étiquettes relationnelles qui fournissent des informations contextuelles sur le fichier ou le document présenté.

Chaque document dispose d’une fonction de zoom pour faciliter la lecture du document, que les utilisateurs intéressés peuvent également télécharger en format PDF.

Le site web sémantique du Museo del Prado

En décembre 2015, le Museo Nacional del Prado a lancé la nouvelle version de son site Web sémantique en collaboration avec Telefónica. Ce site constitue la première utilisation d’un Knowledge Graph, conçu par le Prado à partir de l’intégration des principes du web sémantique avec la totalité des contenus du Musée. (Lire l’article du CLIC France: Le Museo del Prado lance un nouveau site personnalisé et sémantique pour « transformer complètement l’expérience numérique du musée »)

Sans titre7

Cette nouvelle approche de l’information, désormais structurée sémantiquement, a permis le développement de l’une des fonctionnalités les plus significatives du projet: la fonction de recherche à facettes. Grâce à cette fonction de recherche nouvelle et puissante, les utilisateurs du site Web du Musée peuvent accéder à toutes les informations qu’il contient en appliquant des modèles personnels et des séquences de raisonnement et de recherche. De plus, les systèmes de recommandation de contenu, qui découlent également de cette structuration des données, ont facilité l’approfondissement de l’information demandée grâce à un étiquetage complet des œuvres et des artistes composant la collection du Musée.

Le site Web est devenu l’un des projets prioritaires du Musée dans le cadre de son plan d’action biennal 2013-2016. Après son lancement, il a été reconnu comme le meilleur site web d’une institution culturelle, remportant deux prix Webby 2016 (jury et prix publics).

SOURCES:Prado Museum (communiqué de presse), Telefonica

Date de première publication: 04/12/2017

À-lire-sur-le-site-du-CLIC133

. Les Webby Awards 2016 récompensent le Museo del Prado, le LACMA, le MET, la Smithsonian et l’expérience Dreams of Dali

. Le Museo del Prado lance un nouveau site personnalisé et sémantique pour « transformer complètement l’expérience numérique du musée »

. Le Museo del Prado offre une nouvelle façon de découvrir et de partager l’art sur les appareils mobiles

. Le Museo Nacional del Prado lance sa première application officielle pour iPad

. Le musée du Prado lance son premier MOOC sur Velasquez, en collaboration avec son mécène numérique Telefonica