Le premier groupe touristique mondial rachète la start-up Musement, plateforme de l’expérience culturelle

Le premier groupe touristique mondial, l’allemand TUI Group vient d’annoncer l’acquisition de Musement, une start up italienne spécialiste numérique des expériences touristiques. Un nouveau signe de la convergence du monde du tourisme et de la culture.

Avec l’acquisition de la start-up technologique italienne Musement, TUI espère profiter de l’expertise de la jeune pousse afin d’être plus efficace en matière de personnalisation et de recommandations. L’allemand espère également renforcer sa position dans les activités d’excursions, de circuits et d’activités sur ses destinations.

Un marché de 150 milliards d’euros

Avec un chiffre d’affaires mondial de 150 milliards d’euros et une croissance annuelle de 7%, le marché des expériences est l’un des segments touristiques les plus attractifs.

TUI Group est déjà l’un des principaux fournisseurs sur ce marché grâce à sa filiale espagnole TUI Destination Experiences. L’acquisition permettra à TUI de poursuivre sa croissance dans ce segment à forte marge, d’élargir son portefeuille de produits d’expérience et de les personnaliser pour les 20 millions de clients annuels du groupe. Cette opération de croissance externe offre ainsi un moyen plus rapide de consolider son positionnement en matière « d’expériences ».

« Pour moi, la digitalisation et la personnalisation sont inextricablement liées et constituent les facteurs clés de réussite pour le futur du Tourisme. Avec le rachat de Musement, nous franchissons une étape cruciale dans cette direction. Nous visons à offrir les expériences les plus personnalisées possibles à nos 20 millions de clients. Cela nécessitera une digitalisation plus poussée de nos 
activités« , explique Fritz Joussen, CEO de TUI Group.

Grâce au travail de ses 130 employés, à ses dizaines de milliers d’activités et à son expertise en personnalisation, Musement est parvenue à réunir un million d’utilisateurs mensuels sur sa plateforme. La plateforme prétend couvrir 1 100 villes dans le monde entier et offrir 35 000 visites, activités et attractions. Son portefeuille va des billets d’entrée aux musées, aux événements et aux attractions, en passant par des visites guidées, des excursions en bateau et à vélo.

TUI affirme que la montée en puissance de ses services de gestion des destinations lui permettra d’offrir à ses clients une gamme plus large de produits, dont bon nombre dans le cadre de voyages sur mesure.

Le communiqué du Groupe explique: « Si un voyageur souhaite, par exemple, visiter les musées du Vatican à une date et une heure précises et être accompagné par un guide francophone, le souhait du vacancier doit correspondre à l’offre d’un guide avec compétences correspondantes – de manière entièrement automatisée et totalement transparente pour le client ».

Un portefeuille de 20 millions de voyageurs

En intégrant le groupe TUI, Musement va profiter de la notoriété d’une marque internationale forte et pouvoir développer son catalogue d’activités, tout en ayant désormais accès à un portefeuille de 20 millions de clients.

TUI va bénéficier de l’expertise technologique qui a notamment permis à Musement de mettre au point son système de recommandations et d’autres outils notamment btob.

En effet, en plus de son site et de son application, Musement a mis au point une multitude de solutions – une API (interface de programmation applicative), un outil de billetterie, un CMS – destinés à accompagner la transformation digitale du secteur du tourisme.

Plus de 15 millions déjà levés sur les marchés

Soutenu par des investisseurs internationaux tels que le fonds américain Interwest Capital, Musement a déjà levé 16.5 millions d’euros durant ses cinq premières années d’existence. Un succès qu’elle doit notamment à sa capacité à élaborer des technologies de pointes contribuant au développement de l’innovation dans l’industrie du Tourisme.

« Des services numériques dédiés aux fournisseurs, en passant par la création de billets sans impression jusqu’aux dernières implémentations dans le monde de l’apprentissage automatique et de l’intelligence artificielle, nous avons toujours essayé de créer un produit de pointe pour nos clients finaux tout en simplifiant les processus fournisseurs. Si je pense aux géants de la technologie basés en Asie ou à la Silicon Valley, nous sommes encore plus fiers d’avoir atteint cet objectif en Italie avec notre équipe internationale », commente Fabio Zecchini, CTO et cofondateur de Musement.

La compagnie italienne sera gérée en tant qu’organisation externe au sein de la marque TUI Destination Experiences, opérant dans 49 pays et segment considéré comme l’un des principaux « domaines de croissance » au sein du groupe.

Le montant de l’acquisition n’a pas été précisé, mais il s’agirait d’après un communiqué de la plus grosse acquisition réalisée dans le secteur de la Tech italienne depuis 10 ans.

TUI Group est le premier groupe touristique mondial opérant dans environ 180 destinations dans le monde. La société est basée en Allemagne. Au cours de l’exercice 2017, le groupe TUI a enregistré un chiffre d’affaires de 18,5 milliards d’euros et un résultat d’exploitation de 1,102 milliard d’euros. Le groupe emploie 67 000 personnes dans plus de 100 pays. TUI propose à ses plus de 20 millions de clients des services complets, couvrant toute la chaîne de valeur du tourisme. Cela comprend environ 380 hôtels et centres de loisirs, 16 navires de croisière, des marques internationales de tour-opérateurs telles que Nouvelles Frontières, 1 600 agences de voyages en Europe et cinq compagnies aériennes européennes avec environ 150 avions moyen-courriers et long-courriers.

SOURCES: TUI, Musement

Photos: TUI, Musement

Date de première publication: 20/09/2018

À-lire-sur-le-site-du-CLIC1

L’office du tourisme de Suède lance le Swedish Design Museum, un musée virtuel sur le design suédois

La région Ile de France soutient le tourisme francilien dans ses innovations numériques

Journée « Tourisme Culture et Numérique » au Château de Chambord, le jeudi 6 avril 2017, en partenariat avec le CLIC France

Laisser un commentaire