Prix européen Art Explora – Académie des beaux-arts: les 30 finalistes de l’édition 2020

Art Explora et l’Académie des beaux-arts ont lancé un Prix européen, placé sous le patronage du ministère de la Culture, pour favoriser le partage des arts et de la culture avec chacun. De nombreuses initiatives existent pour favoriser la diffusion des arts et de la culture auprès de tous les publics. Ce sont à ces pratiques innovantes qu’Art Explora souhaite donner un véritable coup d’accélérateur. Pour sa première édition 2020, 350 candidatures ont été reçues de 20 pays européens. Parmi elles, une présélection de 30 projets a été réalisée par l’équipe Art Explora et des bénévoles de la Fondation.

La cérémonie de remise des prix aura lieu le 3 décembre 2020 à 11h45 (heure de Paris) en ligne sur les comptes Facebook et Linkedin d’Art Explora.

Dotée de 150 000 €, cette première édition 2020 du Prix européen Art Explora – Académie des beaux-arts récompensera 3 lauréats: 1er Prix : 80 000 €, 2ème Prix : 50 000 € et 3ème Prix : 20 000 €.

Le Prix s’adresse à toutes les institutions culturelles européennes, publiques ou privées, quelle que soit leur taille. Toutes les actions spécifiques ou les démarches globales sont les bienvenues : innovations numériques, actions hors les murs, inclusion des personnes en situation de handicap, lutte contre l’exclusion culturelle, nouvelles médiations, éveil culturel pour les plus jeunes, programmes pour des publics exclus ou empêchés… Une attention particulière a été portée aux projets faisant appel au numérique et maîtrisant leur impact environnemental.

Qui sont les candidats ? 

Les plus de 350 candidats sont majoritairement des institutions publiques et des petites structures, accueillant moins de 50 000 visiteurs par an.

Quatre pays sont particulièrement représentés parmi les candidats: la France, l’Italie, l’Epagne et le Royaume-Uni.

Parmi les 30 projets finalistes, neuf sont d’origine française. Ils ont été présentés par les institutions suivantes: Collection Lambert, Domaine et Château de Versailles, Fraeme, IMA / MAHJ, MUCEM, Musée des Beaux-Arts de Lyon, Palais des Beaux Arts de Lille, Paris Musées, RMN-GP.

Voici les 30 projets européens finalistes, classés par ordre alphabétique des institutions porteuses. 

  • British Museum (Londres)

Your Museum / Créer en ligne sa propre collection personnalisée du British Museum.

Le British Museum a été créé en 1753 par le Parlement britannique. Le musée favorise l’étude des sociétés humaines à travers le monde et les époques. Aujourd’hui, la collection du British Museum est accessible gratuitement à tous les visiteurs, physiquement comme en ligne.

Sur le projet:
Your Museum sera une nouvelle rubrique créée sur le site du British Museum qui répondra aux attentes de son public. Grâce à une technologie de personnalisation
et à travers le prisme de leurs propres intérêts, les visiteurs pourront découvrir la collection du musée, ainsi que des histoires retraçant l’histoire humaine. Il est à espérer que le projet inspirera de nouveaux publics, notamment les familles et les jeunes, grâce aux multiples regards sur le monde qui comblent les fossés sociaux et culturels, afin de créer un impact social et éducatif positif.

  • Centro Botin (Espagne)

SaludArte / Apprendre au personnel soignant à développer sa perception et sa créativité à travers les arts

Le Centro Botin (2017) est le projet phare de la Fondation Botìn créée en 1964. Centre d’art de renommée internationale, conçu par Renzo Piano, il poursuit une mission sociale : éveiller la créativité du public.

Sur le projet :
SaludArte est né d’une collaboration entre le Centro Botìn et l’hôpital Marqué de Valdecilla. À travers différentes activités artistiques et une formation de 8 séances créée en partenariat avec le centre d’intelligence émotionnelle de l’université de Yale, le personnel soignant de l’hôpital apprend à travers les arts à développer sa perception, sa compréhension, et à mieux gérer ses émotions ou d’éventuels conflits. L’objectif est, par la créativité, de leur donner les moyens de comprendre les défis auxquels ils sont confrontés dans leur environnement de travail et de trouver des solutions innovantes pour y faire face. En 2019, la formation a permis de soulager un certain épuisement professionnel grâce à l’organisation de concerts ou d’un concours de photos, réalisés par les soignants eux-mêmes et soutenus par le Centro Botìn. Une amélioration du bien-être au travail a été constatée, avec un impact positif sur les patients et leurs familles. Le Centro Botìn souhaite poursuivre ces formations et activités artistiques auprès du personnel de l’hôpital et proposer aux patients un accès à l’art par une chaîne de télévision interne et par les réseaux sociaux.

  • Collection Lambert (Avignon)

Inspire: Welcome children who have dropped out of school in a micro-school inside the museum.

La collection Lambert en Avignon est un musée d’art contemporain né en 2000 à l’initiative du galeriste Yvon Lambert, qui a fait don à l’État d’une collection d’œuvres majeures de la 2nde moitié du 20ème siècle et du début du 21ème siècle.

Sur le projet :

Le projet de micro-école est testé depuis janvier 2020. Il est né d’une rencontre entre la Collection Lambert et l’Education Nationale, au coeur d’un territoire où le taux de pauvreté atteint 31 %. Il accueille pour le moment 6 enfants et implique de nombreux élèves suivant une scolarité classique. L’apprentissage des fondamentaux, concentré sur la matinée, se fait en partie à partir des oeuvres du musée. Les après-midi sont dédiées à des ateliers menés par des artistes mais aussi des scientifiques. En 2020/2021 par exemple, un projet sera mené pour créer et aménagement un jardin de 500 m2 et près de 216 heures d’ateliers sont prévues. La micro-école Inspire, c’est : un projet pédagogique pilote alliant arts et sciences, un partenariat avec 3 écoles primaires et 2 collèges, plus de 160 élèves âgés de 8 à 15 ans impliqués dès la 1ère année, 4 institutions culturelles partenaires, 9 artistes en résidence sur 10 mois, 4 disciplines artistiques abordées.

  • Es Bular Museu (Espagne)

(Re)situacions / Favoriser l’inclusion et la promotion de l’identité de la communauté gitane locale en invitant 10 de ses membres au musée pour des ateliers de réflexion et de création artistique.

Es Baluard Museu est un musée d’art contemporain inauguré en 2004 et situé à Palma de Majorque. La collection du musée Es Baluard comprend plus de 780 œuvres datant de la fin du XIXe siècle à nos jours, mettant à l’honneur les principaux artistes et mouvements qui ont convergés ou convergent encore vers les îles Baléares, en relation avec le contexte artistique national et international.

Sur la projet :

(Re)situacions est un projet impliquant un groupe de 10 gitans pris en charge par l’Unité d’accueil et d’urgence de la mairie de Palma, dans un processus de réflexion sur l’histoire, la culture et l’identité gitanes et dans un projet de création artistique, pour favoriser leur inclusion et promouvoir l’identité de la communauté gitane locale. Les œuvres produites seront envoyées dans différents centres de l’île et/ou de la péninsule, pour être partagées avec d’autres communautés gitanes.

  • Fondazione Burri (Italie)

M-CASE / Une expérience sensorielle pour découvrir des oeuvres contemporaines dans un espace totalement obscur

La Fondazione Burri a été créé en 1978 par l’artiste Alberto Burri. Elle est divisée en deux musées monographiques : le Palazzo Albizzini et l’Ex Seccatoi del Tabacco, tous deux situés à Città di Castello. Elle possède la collection la plus exhaustive sur l’artiste.

Sur le projet :

M-CASE (Museum Contemporary Art Sensorial Experience) est né de l’expérience réussie de VIBE (Voyage Inside a Blind Experience), un couloir sensoriel plongé dans l’obscurité totale dans lequel les « voyants » pouvaient vivre l’expérience d’appréhender les oeuvres de de Josef et Anni Albers par d’autres sens que la vue.
M-CASE est un espace modulaire itinérant pouvant être placé à l’intérieur comme à l’extérieur du musée. Complètement obscur, il offre grâce à des éléments tactiles, des reproductions 3D et un système sonore une expérience sensorielle de découverte d’œuvres d’art contemporain. Accompagnés dans leur visite de médiateurs malvoyants ou non-voyants, les visiteurs feront l’expérience du musée comme d’un véritable lieu de rencontre et d’intégration.

  • Fraeme (France)

Mission Musée / Un jeu en ligne pour découvrir l’art contemporain mais aussi les métiers et le fonctionnement d’un musée!

Basée à la Friche la Belle de Mai à Marseille, l’association Fræme y présente des expositions et développe des projets et des outils de médiation de l’art contemporain.

Sur le projet :

Le projet Mission Musée est conçu pour des enfants de 9 à 12 ans et pour accompagner les enseignants dans le cadre scolaire. Il est réalisé en adéquation avec les programmes pédagogiques. Les élèves ont pour mission de prendre en charge un corpus d’œuvres sauvées des eaux et leur trouver un nouveau musée d’accueil en différentes étapes de jeu :
– débloquer la base de données du musée
– remettre en ordre l’inventaire des œuvres
– réaliser des fiches techniques pour leur accrochage
– créer des corpus d’œuvres thématiques
– organiser leur transport, et bien plus encore..!
À travers une vingtaine de mini-jeux et d’ateliers à réaliser, les élèves sont amenés à découvrir la variété et la richesse des œuvres d’art contemporaines, les métiers du monde de l’art, ainsi que le vocabulaire sensible et scientifique qui permet de les appréhender.

  • IMA / MAHJ (France)

Mallette pédagogique / Un outil numérique pour favoriser le dialogue par les arts en rapprochant des oeuvres issues des 2 musées.

L’institut du Monde Arabe est un espace pluridisciplinaire, lieu d’élaboration de projets culturels souvent pensés en collaboration avec les institutions, les créateurs et les penseurs du monde arabe. Le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme conserve, étudie, diffuse et met en valeur les collections muséographiques se rapportant à l’art et à l’histoires des juifs. Les deux institutions travaillent ensemble depuis plusieurs années dans le cadre du programme « Culture(s) en partage ».

Sur le projet :

Une mallette pédagogique est mise à disposition des enseignants et des éducateurs sous un format numérique. Elle propose 10 couples d’œuvres issus des collections des 2 musées, sur des thématiques communes, permettant de comprendre concrètement les liens culturels étroits entre juifs et musulmans, dans les pays arabes.

  • La Caixa (Espagne)

Symphony / Une expérience immersive en réalité virtuelle pour découvrir la musique classique

La Fundacion «la Caixa» est une organisation d’intérêt général à but non lucratif, dont les missions principales sont la promotion et le développement d’œuvres sociales, caritatives, humanitaires, de recherche, éducatives et culturelles. L’activité de la fondation s’articule autour d’un axe majeur : construire un monde meilleur, plus solidaire et équitable.

Sur le projet :

Symphony est une expérience itinérante et immersive. 2 camions se déplacent de ville en ville pour proposer au visiteur, grâce à un casque de réalité virtuelle, de se mettre pour quelques instants à la place d’un musicien d’un orchestre symphonique, pour plonger à l’intérieur d’un instrument de musique ou pour vivre une expérience sensorielle au contact des sons. Sous la direction artistique d’Igor Cortadellas, la direction musicale de Gustavo Dudamel et avec les musiciens du Mahler Chamber Orchestra, ce projet itinérant offre aux visiteurs une véritable immersion, rythmée par les compositions de Beethoven, Mahler et Bernstein

  • MUCEM (France)

Destination MUCEM / Mise en place tous les dimanches d’un bus gratuit pour favoriser l’accès au MUCEM depuis des quartiers excentrés

Le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEM) est pensé comme une cité
culturelle au cœur de Marseille. Il représente le foisonnement culturel social, scientifique et politique
du monde méditerranéen et propose de grandes expositions artistiques, historiques et thématiques et de nombreux rendez-vous à destination de tous.

Sur le projet :

Destination Mucem est un dispositif inédit de mobilité des publics éloignés : tous les dimanches, un
bus gratuit est mis en place depuis des quartiers excentrés, permettant à de nouveaux publics de
créer un lien privilégié avec le musée. Une médiation personnalisée et ludique est proposée pendant
le trajet et prépare la visite, dans une ambiance conviviale. La remise de billets gratuits à l’arrivée
permet au public de visiter les expositions et de découvrir l’offre culturelle du musée. Le bus
desservira 4 itinéraires différents, à l’échelle du territoire étendu de la ville, et son passage sera
préparé par une large campagne de communication auprès des acteurs locaux et structures sociales
de chaque quartier.

  • Mumok (Autriche)

Mumok Digital Learning / Faire découvrir aux enfants l’art et l’informatique, grâce à des ateliers de codages à partir des oeuvres du musée.

Le Mumok- Museum Moderner Kunst Stiftung Ludwig- est le plus grand musée d’art en Autriche depuis le XXe siècle. Il offre à tous ceux qui s’intéressent aux arts la possibilité de découvrir les différents aspects de l’avant-garde internationale et autrichienne.

Sur le projet : 

Mumok digital learning permet aux enfants et aux jeunes de découvrir l’art moderne de manière innovante et numérique. En visitant régulièrement des expositions, en découvrant les œuvres et en élaborant des programmes collaboratifs, les participants peuvent associer l’art moderne à un programme informatique créatif. Les ateliers permettent de mettre en œuvre toutes les idées des jeunes participants. Les images, la musique et le texte peuvent facilement être intégrés à l’aide d’un ordinateur. Le mélange de l’apprentissage des arts et des nouvelles technologies est utilisé ici comme un outil pour encourager les enfants à développer leur créativité, leur goût pour l’art et leurs connaissances. La candidature du mumok au Prix vise à ouvrir ces ateliers à tous les jeunes visiteurs et à les rendre gratuits.

  • Munch Museum (Autriche)

Munch Munch / Une application mobile didactique et ludique à destination des jeunes publics.

Le musée Munch situé à Oslo, se consacre au travail et à la vie du peintre Edvard Munch. Il rassemble 1.100 peintures, 3.000 dessins et 18.000 gravures de l’artiste. En 2021, le musée ré-ouvrira dans un nouveau bâtiment le long du front de mer d’Oslo.

Le projet :

Munch Munch est une application mobile didactique et ludique à destination des écoliers norvégiens âgés de 9 à 11 ans. Elle propose trois étapes : une découverte de l’œuvre d’Edvard Munch et un travail sur les émotions, un atelier de dessin inspiré de ses œuvres et la transposition en réalité augmentée de ce dessin dans l’espace. Les enfants pourront visualiser et interagir avec les œuvres réalisées par d’autres élèves.

  • Musée des beaux-arts de Lyon (France)

L’oeil est la voix / Des capsules audio lues et enregistrées par des jeunes en décrochage scolaire pour permettre à des personnes malvoyantes et non-voyantes de découvrir 10 œuvres du musée.

Le musée des Beaux-Arts de Lyon, établissement municipal de la Ville de Lyon, présente des collections couvrant plus de 4000 ans d’histoire de l’art, de l’Égypte antique au XXIe siècle.

Le projet : 

Le projet associe l’entreprise culturelle et solidaire Ce Que Mes Yeux Ont Vu, des associations et le musée autour d’un projet collaboratif. Des jeunes en difficulté ou en décrochage scolaire seront invités à enregistrer des descriptions audio de 10 œuvres du musée, rédigées par Ce Que Mes Yeux Ont Vu, mais ils seront aussi invités à enregistrer des textes plus personnels qu’ils auront eux-mêmes rédigés lors d’ateliers d’écriture. Les enregistrements se feront dans le musée, face aux œuvres, avec l’aide d’un comédien. Ces enregistrements seront mis à disposition des publics malvoyants et non-voyants.

  • National Gallery London (Royaume-Uni)

National Gallery: Jan van Huysum Visits… / Exposer un tableau de la National Gallery hors du musée, au contact direct du public.

La National Gallery est l’un des plus grands musées d’art au monde. Fondé par le Parlement en 1824, la National Gallery abrite l’une des plus grandes collections de peintures au monde, qui emmène les visiteurs dans un voyage à travers l’art d’Europe occidentale sur sept siècles, du XIIIe au XXe siècle(Léonard de Vinci, Michel-Ange, Velàzquez, Titien, Rembrandt, Turner, Monet, Van Gogh…). Les principaux objectifs du musée sont l’enrichissement de la collection, sa conservation et son accessibilité à tous les visiteurs.

Le projet :

National Gallery : Jan Van Huysum Visits… est la suite du projet très réussi de 2019 Artemisia Visits…
Pour Artemisia Visits… L’Autoportrait en sainte Catherine d’Alexandrie (vers 1615-1617) d’Artemisia a été présenté dans cinq lieux inhabituels et inattendus non muséaux à travers le Royaume -Uni : un cabinet médical, une école de filles, une prison pour femmes et deux bibliothèques. Un tableau du XVIIe, provenant d’une collection nationale n’avait jamais été exposé de cette façon auparavant, ce qui en fait un projet unique. En 2021, la National Gallery fera la tournée de Flowers in a Terracotta Vase (1736-1737) de Jan van Huysum. Ce tableau du XVIIIe siècle fera son apparition dans six nouveaux lieux insolites du Royaume-Uni. L’objectif est de promouvoir le bien-être et de sensibiliser des communautés intergénérationnelles, notamment celles qui sont les plus touchées par la COVID 19 comme les jeunes défavorisés et les adultes socialement isolés.
La National Gallery travaillera avec des partenaires culturels et communautaires locaux.

  • National Museum of Military History (Bulgarie)

Art M Back / Une application de réalité virtuelle qui combine visite et créativité

Le National Museum of Military History situé à Sofia est l’une des institutions patrimoniales les plus anciennes et les plus visitées de Bulgarie. Ses collections incluent armes, peintures, uniformes, décorations, emblèmes ainsi qu’un grand nombre d’engins motorisés : avions, hélicoptères, chars et autres véhicules terrestres.

Sur le projet :

Art M Back est un projet pilote qui combine une visite classique d’un musée et la créativité du visiteur. Muni d’un casque de réalité virtuelle, le visiteur déambule dans les couloirs d’un espace virtuel où sont exposées les collections du musée. Le visiteur choisit une œuvre ou un objet qui lui est présentée en détail. Après avoir pris connaissance de toutes les informations, il déverrouille une « boîte à outil » contenant l’ensemble des matériaux qui composent l’oeuvre ou l’objet, et est invité à re-créer virtuellement une oeuvre. Ce projet serait l’une des premières propositions en réalité virtuelle dans un musée bulgare.

  • Palais des Beaux-Arts de Lille (France)

Musée emportable / Une expérience numérique et décalée de découverte du musée en compagnie des dessins de Zep, célèbre auteur français de bande-dessinée.

Le Palais des beaux-arts de Lille est un musée à l’architecture palatiale 19ème siècle constitué d’une collection encyclopédique entre Flandres (Rubens, Van Dyck), Espagne (Goya), Italie (Donatello, Raphaël) et France (Delacroix, Monet, Rodin). Très engagé envers la conquête de nouveaux publics, il a lancé en 2014 le programme Open Museum : une invitation faite à une personnalité artistique inattendue et célèbre afin d’établir un dialogue nouveau avec les œuvres et les espaces du musée.

Le projet :

Le Musée emportable est né d’une rencontre avec l’association des Blouses Roses qui intervient auprès des enfants hospitalisés et des personnes en soin pour apporter de la joie dans un quotidien de solitude et de difficulté. Une vingtaine d’épisodes permettra de découvrir une histoire de l’art humoristique, dessinée par l’auteur de bande-dessinée Zep, grâce à l’intermédiaire d’un casque de réalité virtuelle ou à l’aide d’un système de projection plus classique, en fonction du lieu de diffusion et du public concerné. Une médiation humaine et des ateliers de pratique seront proposés en complément de cette visite virtuelle, chaque fois que cela sera possible.

 

  • Paris Musées MOOC Sculpture (France)

Musée emportable / Des cours en ligne proposant un panorama de l’histoire de la sculpture à travers les 14 musées et sites patrimoniaux de la Ville de Paris.

Paris Musées est un établissement public local chargé de la gestion des 12 musées et 2 sites patrimoniaux de la Ville de Paris (Petit Palais, Musée d’Art Moderne, Catacombes, Palais Galliera, Maisons de Victor Hugo, Musée Bourdelle, Musée Carnavalet, etc). Il contribue à leur rayonnement national et international et renforce leur mission d’équipement culturel de premier plan au service des citoyens et des visiteurs. Les collections des 14 sites reflètent la diversité culturelle de la capitale française et la richesse de son histoire (beaux-arts, art moderne, arts décoratifs, arts de l’Asie, histoire, littérature, mode…).

Le projet :

Cette première expérience de MOOC (Massive Online Open Courses) pour Paris permettra de découvrir toutes les facettes de sa riche collection de sculptures, de la diversité des matériaux, origines et époques, à la fonction sociale, ornementale ou commémorative des œuvres. Des vidéos originales et des outils de médiation spécifiques (frise chronologique interactive, carte des sculptures dans Paris…) seront proposés, ainsi qu’une certification finale.

  • RMN (France)

Hyperexpo / Une application gratuite pour créer sa propre exposition à partir des 500 000 images d’oeuvres dont dispose la Réunion des Musées Nationaux.

La Réunion des musées nationaux-Grand Palais est un opérateur culturel européen dont la mission est de favoriser l’accès à la culture sur l’ensemble du territoire national. Elle regroupe un ensemble de savoir-faire qui lui permet de porter un regard transversal sur les enjeux et les besoins des musées. La Rmn – Grand Palais détient un ensemble d’expertises reconnues, dans le domaine artistique et culturel : organisation d’exposition, accueil des publics, médiation, édition, gestion de boutiques de musées, ateliers d’art, agence photographique, acquisitions d’œuvres d’art pour les collections nationales, ingénierie culturelle… Celles-ci lui permettent de jouer un rôle singulier sur l’échiquier muséal avec une ambition : favoriser la rencontre du plus grand nombre avec l‘art, l’art de toutes les cultures, de toutes les époques et sous toutes ses formes.

Le projet :

Dans cet objectif, la Rmn – Grand Palais et l’artiste multimédia Pierre GINER proposent le projet HYPER EXPO, un projet d’application gratuite, disponible en anglais et en français, sur ordinateur ou téléphone. Elle permettra à l’utilisateur de créer sa propre exposition avec les œuvres de son choix parmi une photothèque de 500 000 images, en les plaçant sur les murs d’un espace imaginaire 3D et en visitant ensuite cette exposition grâce à un avatar.

  • Southbank (Royaume-Uni)

Art By Post / Une fois par mois, un livret créatif conçu par un artiste est envoyé à des personnes isolées, par voie postale ou par mail.

Le Southbank Centre est le plus grand centre multiartistique du Royaume-Uni, comprenant trois lieux historiques (Royal Festival Hall, Queen Elizabeth Hall, The Hayward Gallery). Chaque année, il organise plus de 5 000 événements couvrant un large éventail de formes d’art, dont les arts visuels, la musique contemporaine et classique, les performances, la comédie et la danse. 50 % de ces événements sont accessibles gratuitement au public. Le Southbank Centre propose également de nombreux projets d’éducation et de sensibilisation autour de son programme afin de garantir un maximum d’avantages sociaux à ses activités culturelles et créatives.

Le projet :

Né pendant le premier confinement au printemps 2020, Art by Post envoie gratuitement aux personnes les plus isolées des livrets mensuels d’activités créatives (dessins, poésie…) réalisés par des artistes professionnels. Les activités sont conçues pour toute personne ayant des troubles de santé physique et mentale. L’objectif est d’aider les personnes à se sentir connectées aux autres et contribuer à l’amélioration de leur santé mentale et leur bien-être. Les livrets comprennent des enveloppes affranchies qui encouragent les participants à renvoyer leurs œuvres créatives au Southbank Centre en vue d’une exposition itinérante pour l’été 2021. Plus de 4,500 participants à travers tout le Royaume-Uni ont à ce jour participé au projet. Le Southbank Centre a récemment établi des partenariats avec diverses organisations caritatives et artistiques régionales afin de développer une « communauté » nationale autour du projet.

  • Stadtmuseum Aarau (Suisse)

games@museums / Trois prototypes de jeux numériques conçus pour les musées.

Le Stadtmuseum Aarau est un musée situé à Aarau en Suisse. Il transmet l’histoire de la ville et explore les questions sociales contemporaines. La photographie et l’imagerie numérique sont au centre d’expositions, d’événements et de collaborations.

Le projet :

Games@museums est un projet initié par Engagement Migros de jeux numériques pour les musées, créés en collaboration avec les étudiants de la Haute école des arts de Zurich et de la Haute école d’art et de design de Genève. Trois prototypes de jeux ont été développés : « Meurtre au musée » : le visiteur mène l’enquête pour retrouver l’assassin d’une œuvre d’art, « Art Lover » : un chatbot permettant aux oeuvres d’art de flirter avec les visiteurs et « Alchemy » : une chasse aux objets qui permet de déclencher le récit d’une légende. Ces jeux peuvent être adaptés aux besoins des musées et seront bientôt mis à la disposition de tous les musées intéressés.

  • Tate (Royaume-Uni)

Digital Audio Description Library / Une bibliothèque de description audio numérique pour rendre 25 oeuvres de la collection accessibles aux publics non-voyants et malvoyants

La Tate est une organisation britannique qui regroupe 4 galeries à Londres, à Liverpool et à St.Ives. Elle est chargée d’exposer la collection nationale d’art britannique qui comprend plus de 70 000 œuvres, ainsi que les collections nationales d’art moderne et contemporain.

Le projet :

Digital Audio Library est un projet de bibliothèque audio-numérique destinée à un public malvoyant, non-voyant, malentendant et à un public plus large. Cette bibliothèque réunit 25 films : les oeuvres décrites sont choisies pour les liens qu’elles permettent de faire avec des questions de société très actuelles.

  • Thyssen-Bornemisza (Espagne)

#VersionaThyssen / Appeler les 16-35 ans à réinterpréter à leur manière les œuvres du musée et à poster cette réinterprétation sur les réseaux sociaux avec le #VersionaThyssen.

Le Musée national Thyssen-Bornemisza abrite au Palais de Villahermosa à Madrid, la collection Thyssen-Bornemisza, propriété de l’État espagnol avec près de neuf cents œuvres d’art allant du XIIIe au XXe siècle.

Le projet :

Ce projet a déjà connu 7 éditions et une 8ème est en cours. Lors de chaque édition, le musée propose à des jeunes de réinterpréter librement une ou plusieurs œuvres de ses collections, et de poster le résultat sur les réseaux sociaux avec le hashtag #VersionaThyssen. Un jury composé d’artistes professionnels désigne les lauréats. Les créations sont valorisées lors de soirées festives au musée ou lors de cérémonies numériques avec la COVID-19. Plus de 5 000 réinterprétations ont déjà été proposées.

  • Van Gogh Museum (Pays-Bas)

A new view on Van Gogh / Une (re)découverte des œuvres de Vincent Van Gogh en réalité virtuelle pour les personnes âgées en maison de retraite.

Le Van Gogh Museum abrite la plus grande collection d’œuvres de Van Gogh au monde : 205 peintures, 500 dessins et plus de 800 lettres. Sa mission est de rendre la vie et l’œuvre de Vincent van Gogh ainsi que l’art de son temps accessibles au plus grand nombre.

A new view on Van Gogh propose des ateliers de découverte des œuvres de Vincent Van Gogh en réalité virtuelle pour les personnes âgées en maisons de retraites. Munis d’un casque de réalité virtuelle, les participants pourront visiter le musée et zoomer sur leurs œuvres favorites. Les ateliers, animés par un expert du musée, par de jeunes étudiants spécialement formés, initieront des relations intergénérationnelles.

  • Versailles (France)

Versailles VR le château est à vous à l’APHP / Une exploration virtuelle du célèbre Château proposée à des personnes hospitalisées.

L’établissement public de Versailles est composé des châteaux de Versailles et de Trianon, des jardins et du parc, du domaine de Marly, de la salle du Jeu de Paume, du musée des Carrosses et de la galerie des moulages. Il présente chaque année des expositions, conduit des restaurations, et poursuit sa politique à destination de tous les publics.

Le projet :

Versailles s’est associé à Google Arts & Culture en 2019 pour lancer une application de réalité virtuelle proposant une exploration inédite et interactive des lieux emblématiques du Château, avec un grand niveau de détail. L’objectif est aujourd’hui de diffuser cette application dans 8 hôpitaux de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris auprès des malades et de leurs familles, en s’installant pendant 1 mois dans chaque hôpital et en proposant un accompagnement humain pour l’utilisation des casques de réalité virtuelle, dans le respect des gestes barrières.

Édition 2020 du Prix européen Art Explora – Académie des beaux-arts

SOURCES: Art Explora

PHOTOS: site web Art Explora

Date de première publication: 19/11/2020

Art Explora, la RMN-GP, le PBA de Lille sont membres du Clic France

Laisser un commentaire