Quand le numérique fait rimer histoire et mémoire

Partager :

Témoignages d’une époque, marqueurs d’évènements historiques,  les archives des musées sont appelées à être mises en ligne. Les campagnes de numérisation des collections, des fonds et ressources (article à lire) se multiplient. Trois nouveaux exemples viennent nous démontrer l’utilité, voire la nécessité, de cette transposition numérique.

Recherches actives au Musée mémorial de l’Holocauste de Washington

Avec la numérisation de ses fonds, le Musée espère rendre disponibles des ressources aidant certaines familles à retrouver, retracer leur passé. Ancestry.com s’associe à cette initiative et annonce avec le Musée Mémorial de l’Holocauste la création de la plus grande base de données en ligne sur les victimes de l’Holocauste. Concrètement, le projet World Memory Project, entend rendre plus de 170 millions de documents consultables gratuitement en ligne. Les conservateurs du musée estiment que les rapports d’époque détiennent des informations sur au moins 17 millions de personnes, ciblées par les Nazis. Malgré la mise en ligne actuelle de 50 000 rapports, Lisa Yavni Directrice du musée, a conscience du lourd de travail de numérisation à effectuer sur plusieurs années.

wmp

Le musée entend faire appel aux survivants, professeurs, étudiants et visiteurs volontaires pour participer à ce projet de très grande envergure. Tous ces documents une fois mis en ligne marqueront le témoignage d’une époque et pourront aider de nombreuses recherches.

Une politique de numérisation est aussi en cours avec des archives conservées par the American Jewish Joint Distribution Committee et  Yad Vashem, le mémorial de l’Holocauste à Jérusalem.

Atlas Gallery à Londres

Suite à l’exposition de la Galerie Atlas « les Visages de nos Temps »  en mai 2010, une galerie 2.0 présente des photographies rares capturant les événements historiques clés des cent dernières années.

Reprenant beaucoup de photographies représentées lors de l’exposition, certaines sont désormais devenues des icônes de reportages photo. La photographie de Robert Capa, potographe Magnum, D-Day, Omaha Beach, Normandy, 6th June, 1944 reste ainsi aujourd’hui encrée dans l’esprit de chacun.

atlas1

Les Archives de Louis Shotridge numérsiées

Louis Shotridge (1882 – 1937), ethnologue,  était expert dans ​​les traditions de son peuple du sud-est de l’Alaska, les Tlingits. Population méconnue mais passionnante, Les Tlingits ont fait l’objet de nombreux travaux de Louis Shotridge. Le Musée d ‘archéologie et anthropologie de l’université de Pennsylvanie (Penn Museum) a collecté et rassemblé ces informations sur une nouvelle base de données en ligne.

penn-museum

Pour la première fois, savants, étudiants ou curieux peuvent découvrir l’histoire natale de l’Alaska du Sud-Est et ses cultures. La collection Shotridge mise en ligne est l’une des plus détaillées et documentées.  Ces archives numériques contiennent 570 objets, 2600 documents écrits, 500 photographies noires et blanches et huit enregistrements sonores.

Retrouvez tous ces documents d’archives sur les galeries 2.0 et bases de données :
World Memory Project
Atlas Gallery de Londres
Penn Museum et Shotridge collection

Auteur : Simon HÜBE

Partager :

Laisser un commentaire