La ville de Québec et le Canada renouvellent leur Entente de développement culturel et financent de nouveaux projets numériques culturels

Le 26 août 2015, la Ville de Québec et le ministère de la Culture et des Communications ont annoncé le renouvellement de leur entente de développement culturel pour l’année 2015-2016 avec un investissement conjoint de 7M$ canadiens (4 M Euros). Un montant de 400 000$ s’ajoute pour soutenir le développement de projets culturels numériques.

quebec entente aout 2015

Dans cette entente, 3,5M$ seront fournis aux activités de diffusion de la culture, alors qu’un peu plus de 2M$ sont réservés à des programmes de préservation et de mise en valeur de bâtiments patrimoniaux. Dans le volet numérique, six projets seront soutenus par le budget de 400 000$ (270 000 euros) de l’entente réservé à ces fins.

L’investissement de 400 000 $ dans des projets numériques a pour objectif de « favoriser le rayonnement des artistes de Québec à l’international et une plus grande accessibilité à la culture pour les jeunes ».

« Les projets mis sur pied en culture numérique permettront de susciter l’intérêt des jeunes qui sont branchés et qui recherchent l’innovation », a affirmé Julie Lemieux, responsable de la culture, du patrimoine et de l’aménagement du territoire à la Ville de Québec.

À l’instar du maire Régis Labeaume, qui dit que ces projets font de Québec « la ville pilote pour le déploiement de projets numériques culturels », la ministre de la Culture, Hélène David, souligne que la Ville « accomplit un geste exemplaire ». La ministre d’ajouter: « Les Ententes de développement culturel mettent de l’avant un modèle d’affaires performant en vertu duquel le Ministère affirme aux municipalités leur statut d’intervenantes de première ligne auprès de la population et d’acteurs clés dans le rapprochement de la culture du citoyen. Celle-ci permettra de mettre en valeur les couleurs patrimoniales qui font la renommée de la grande ville de Québec ».

« Cette entente entre notre gouvernement et la Ville de Québec vient renforcer le dynamisme créatif de notre capitale. Cela contribue au fait que Québec se distingue comme une ville vivante et vibrante sur le plan culturel », a affirmé le ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. Sam Hamad.

« Ancrer notre ville patrimoniale à l’ère du numérique »

Laboratoire de création numérique, graffitis et tags virtuels, présence d’organismes culturels sur les médias sociaux : 4 des 6 projets numériques financés avec le montant de 400 000 $ sont des appels d’offres s’adressant principalement aux organismes culturels professionnels admissibles dans le cadre de l’Entente de développement culturel.

« Le développement des projets culturels numériques prévu dans cette entente permettra de faire valoir le talent d’ici, a souligné Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif responsable de la culture, du patrimoine et de l’aménagement du territoire. Nous avons dans notre ville une communauté artistique avant-gardiste, plusieurs entreprises de nouvelles technologies et en arts numériques, de même qu’une pléiade de concepteurs dynamiques. « Ce nouveau volet de l’entente permettra d’ancrer notre ville patrimoniale à l’ère du numérique ».

Quatre projets numériques culturels devant faire l’objet d’un appel d’offres

4 projets numériques culturels ont été retenus:

– Graffitis et tags virtuels: ce projet vise la création de graffitis et de tags virtuels sur des façades architecturales, patrimoniales et inusitées de la ville de Québec (70 000$)

– Patrimoine et numérique: ce projet vise à faire connaître les richesses patrimoniales de la ville de Québec de manière originale et audacieuse (60 000$)

– Numérique sans frontière: les organismes culturels sont invités à proposer des idées pour faire rayonner la ville à l’extérieur du Québec (60 000$)

– Médias sociaux: le projet vise à dynamiser la présence des organismes culturels sur les médias sociaux et, ainsi, rejoindre davantage les jeunes (40 000$).

Deux projets de culture numérique

2 autres projets visent développer l’usage du numérique:

– Laboratoire de création numérique: Installés dans les bibliothèques Félix-Leclerc et Paul-Aimé-Paiement, les laboratoires de création permettront aux jeunes de s’exprimer à l’aide des outils à leur disposition. les laboratoires de création numérique ciblent les jeunes de 13 à 17 ans. Invités à se rendre dans l’une des deux bibliothèques équipées d’un laboratoire, les jeunes pourront s’exprimer en réalisant, sur support numérique, des romans, des bandes dessinées, des courts métrages, des chansons, du mixage de musique, etc. (140 000$)

– Plateforme numérique: Répertorier les lieux et les équipements culturels de la région sur une plateforme numérique (30 000$).

SOURCES: Ministère de la Culture, Laboratoire de création numérique, Ville de Québec

Date de première publication: 28/08/2015

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Le Musée national des beaux arts du Québec veut acheter plus de 220 iPads

Le gouvernement du Québec investira 78 millions d’euros sur 7 ans dans son plan culturel numérique

Panoramas à 360° en ligne et visite mobile pour la Place-Royale à Québec

Laisser un commentaire