Un rapport analyse l’organisation et les lacunes des compétences numériques dans les musées britanniques

De nouvelles recherches visent à étudier la manière dont les musées du Royaume-Uni utilisent les technologies numériques pour partager leurs collections et attirer de nouveaux publics. Dans son premier rapport publié en avril 2018, le programme «One by One» suggère que la clé du succès réside dans l’amélioration de la culture numérique du personnel à tous les niveaux.

One by One est un projet national de formation en littératie numérique de 30 mois destiné aux musées britanniques de toutes tailles et de tous types. Il est financé par le Conseil de recherches en sciences humaines (CRHA) et dirigé par le Dr Ross Parry de l’Université de Leicester.

Intitulé cartographier l’écosystème des compétences numériques du musée, le rapport de la première phase décrit comment les responsabilités et les compétences numériques sont gérées et partagées par ceux qui travaillent dans les musées britanniques. 

La recherche a été menée par l’Institut de recherche sur l’emploi (IER) et l’Institut de recherche sur les économies culturelles et médiatiques (CAMEo) de l’Université de Leicester. L’équipe a visité plusieurs musées britanniques, analysé leurs développements numériques, et étudier comment la demande pour ces compétences évolue.

Selon le rapport, « il existe un grand potentiel pour créer une main-d’œuvre muséale numériquement confiante capable de s’adapter et d’évoluer avec la technologie ».

Les conclusions du rapport soulignent notamment que :

• Les musées ont adopté différentes approches pour développer et gérer les compétences numériques.

• Les musées explorent, apprennent et exigent de nouvelles compétences numériques pour les aider à innover et à créer avec le numérique.

• Bien que tous les rôles muséaux comportent maintenant une sorte d’élément numérique, les compétences numériques ne sont pas immédiatement disponibles dans tous les effectifs du musée.

• Les musées comptent généralement sur une formation interne et ponctuelle pour développer les compétences numériques de leur personnel et de leurs bénévoles.

• La nécessité d’une approche systématique pour évaluer et identifier les besoins en compétences est reconnue, mais les musées manquent de temps pour faire le travail.

« Les résultats de la première phase offrent aux musées et au secteur culturel l’occasion de réfléchir sur leurs propres compétences numériques et sur la façon de les utiliser pour tirer parti du numérique », a déclaré le Dr Sally-Anne Barnes, qui dirigeait l’équipe de l’IER. « Cette importante étude propose une nouvelle approche pour comprendre et développer la culture numérique dans le secteur des musées au Royaume-Uni. Le rapport de la première phase dresse la liste actuelle des compétences numériques actuellement acquises, développées et déployées dans le secteur des musées au Royaume-Uni et évalue la demande pour ces compétences. »

 

La deuxième phase de la recherche permettra d’aider à définir des prototypes et tester des activités pratiques qui aideront à améliorer la culture et les compétences numériques dans les équipes des musées.

« Il y a une opportunité excitante ici de tirer parti de la recherche pour apporter une contribution substantielle et poignante à cette priorité stratégique du gouvernement », a déclaré le Dr Ross Parry de l’École des études muséales de l’Université de Leicester et chef de projet« Notre recherche peut aider à apporter ce changement. »

Découvertes préliminaires déjà disponibles

Barnes, SA, Kispeter, E., Eikhof, D. et Parry, R. (2018). Cartographier l’écosystème des compétences numériques du musée Rapport de la phase 1. Leicester: Université de Leicester. ISBN 978-0-9933380-8-3.

Parry, R., Eikhof, D., Barnes, SA. et Kispeter, E. (2018). Développement, approvisionnement, déploiement, demande: Équilibrer l’écosystème des compétences numériques du musée. Premières conclusions du projet national d’alphabétisation numérique «One by One»MW18: conférence Museums & the Web april 2018 , Canada.

Le programme «One by One» 

«One by One» vise à aider les musées britanniques de toutes tailles à mieux définir, améliorer, mesurer et intégrer la culture numérique de leur personnel et de leurs bénévoles dans tous les rôles et à tous les niveaux. En introduisant une nouvelle approche de la compréhension et du développement de la culture numérique, ce projet vise à créer de nouvelles organisations dans les musées afin de soutenir leurs besoins de transformation numérique.

Le projet vise également à perfectionner pratiquement tous les employés et volontaires (pas seulement ceux qui occupent des postes techniques) avec des initiatives d’apprentissage numériques complètes, continues, formelles et informelles, couvrant une gamme d’alphabétisations numériques professionnelles et individuelles, permettant au personnel d’intégrer plus compétences numériques et connaissances dans leur travail.  Plus précisément, le projet One by One concevra et testera un programme d’alphabétisation numérique pour le secteur des musées du Royaume-Uni.

Un projet essentiel pour le secteur des musées

Ce projet est destiné à pallier le manque de compétences numériques dans les musées et autres organismes culturels, comme le soulignent de nombreuses études et rapports récents (p. Ex. Digital Culture Report 2015, NMC Horizon Report 2016 Museum Edition, 2015). Value) comme un obstacle majeur pour les organisations culturelles et leurs ambitions numériques.

Alors que les études et discussions récentes identifient les compétences numériques et les lacunes en matière d’alphabétisation au sein des musées, aucune ne définit ce que sont ces derniers, ni quelles pourraient être les interventions les plus efficaces pour les réaliser. Cela représente un important «déficit de capacité» que le projet «Un par un» vise à combler.

Déroulement du projet

Le projet poursuivra les étapes suivantes:

  • S’intéresser aux besoins des musées, en recherchant des compétences numériques existantes dans les musées.
  • Définir quelles compétences numériques sont nécessaires pour répondre aux besoins des musées.
  • Imaginer et prototyper un modèle pratique d’éducation numérique au sein des musées.
  • Tester le prototype dans des musées partenaires, dans différentes fonctions, tailles et services.
  • Partager le cadre final proposé avec les autres musées.

Le programme est géré comme un partenariat entre l’Université de Leicester (École d’études muséales), Culture24 et six musées, dont:

  • Musée national Pays de Galles
  • Musées nationaux Écosse
  • Musée national de l’armée
  • Musée de Londres
  • Musées de Derby
  • Pavillon Royal et musées, Brighton et Hove

Les recherches sont conduites par Cameo, l’Institut de recherche pour les économies culturelles et les médias, de l’Université de Leicester; et l’Institut de recherche sur l’emploi, de l’Université de Warwick.

En outre, le projet a associé plusieurs institutions: Conseil des arts d’Angleterre, Association des musées, Association des musées indépendants, Réseau de développement des musées, Heritage Lottery Fund, Conseil des directeurs des musées nationaux, Collections Trust et Nesta.

Le projet est également conseillé par deux experts internationaux renommés dans le domaine du patrimoine numérique, à savoir Phyllis Hecht (directrice du programme d’études muséales MA, Université John Hopkins, États-Unis) et Vince Dzeikan (directeur de recherche en design, Université Monash, Australie).

Déroulement de la Phase 1

En collaboration avec Dr Doris Eikhof (CAMEo, Université de Leicester), l’IER a interviewé plus de 50 personnes travaillant dans le secteur des musées et a visité six musées en Angleterre, au Pays de Galles et en Écosse. Cette recherche a permis de cartographier les façons dont les compétences numériques sont actuellement fournies, développées et déployées dans le secteur des musées au Royaume-Uni et a également mis en évidence des changements importants dans la demande actuelle pour ces compétences.

Les résultats soulignent comment les responsabilités et les compétences numériques sont gérées et partagées par ceux qui travaillent dans les musées.

L’étude intervient à un moment où les musées évoluent et utilisent des compétences numériques pour co-créer, partager et raconter des histoires sur leurs objets et collections afin d’améliorer l’engagement avec les visiteurs physiques et en ligne.

Les résultats de la première phase offrent aux musées et au secteur culturel l’occasion de réfléchir sur leurs propres compétences numériques et sur la façon de les utiliser pour tirer parti du numérique. Les prochaines phases du projet commenceront à définir, à prototyper et à tester des activités pratiques qui aideront à construire des compétences numériques.

Le rapport de phase 1 est disponible au téléchargement .

Le site Web du projet One by One contient des informations actualisées sur le projet.

SOURCES: one-by-one.uk, warwick.ac.uk, lra.le.ac.uk, leisureopportunities.co.uk, 

Date de première publication: 02/05/2018

Images: Cleveland Museum of Art

. Le museum d’histoire naturelle de Londres accélère la numérisation des 80 millions d’objets de sa collection

. Le British Museum et Google proposent une exploration en ligne des sites et des trésors de la civilisation Maya

. La British Library lance un projet de crowdsourcing pour enrichir sa collection d’affiches de théâtre

. Le British Museum publie en accès libre la modélisation 3D et VR de la pierre de Rosette

. Nouvelle expérience numérique autour de la nouvelle baleine bleue du Natural History Museum de Londres

. Nouvelles salles, nouveaux accrochages, nouveaux outils numériques … le British Museum lève le voile sur son plan de transformation à 10 ans 

Laisser un commentaire