Avec sa refonte, le site Rijksstudio se met à l’heure du web mobile et valorise les contributions de ses membres

Le 14 juin 2016, le Rijksstudio a dévoilé sa nouvelle version. Ainsi redessiné, le site web de la collection du Rijks Museum d’Amsterdam est plus facile à utiliser, encore plus visuel et complètement adapté aux nouveaux usages du web mobile.

rijks site 06 16 hp

Trois ans et demi après son lancement,  le Rijksstudio compte aujourd’hui plus de 260.000 utilisateurs et a généré plus de 1.500.000 téléchargements gratuits et 200.000 collections personnelles. En 2014, le Rijksmuseum a organisé le premier concours créatif basé sur sa collection d’oeuvres d’art sous le nom d’Award Rijksstudio. La seconde édition en 2015 a attiré 892 projets de très haut niveau. La troisième édition internationale du Prix Rijksstudio sera lancée en Septembre 2016.

rijks site studio 06 16

Mobile d’abord

La première version totalement mobile du Rijksstudio permet aux mobinautes de tirer le meilleur parti de la riche collection d’œuvres d’art du musée, quand ils le souhaitent, où qu’ils soient et sur ​​tout terminal. Le nouvel calibrage des pages à trois ou quatre colonnes d’affichage des œuvres d’art facilite notamment l’utilisation du site web sur tous les écrans.

rijks site 4 colonnes 06 16

Nous sommes tous des directeurs de musée !

Rijksstudio permet d’explorer la collection Rijksmuseum en choisissant et en personnalisant ses contenus. Pour simplifier cette promesse et cet objectif, le nouveau site offre deux points d’accès: Explorer Rijksstudio et Recherche. Comme l’explique le musée: « il n’y a plus de distinction entre la collection et le Rijksstudio ».

Explorez Rijksstudio emmène le visiteur dans une histoire visuelle inspirée des oeuvres du musée, y compris les moins célèbres. Cette section présente les collections personnelles compilées par les utilisateurs, ainsi que des histoires du Rijksmuseum dans le même modèle visuel.

Et le musée de poursuivre: « La publication des collections des utilisateurs de la même manière et dans le même espace que le contenu produit par le Rijksmuseum est notre façon de montrer que nous sommes OUVERTS. L’Internet nous permet déjà d’être photographes (Instagram), hommes d’ affaires (E-bay) ou gérants d’hôtel (Airbnb), mais maintenant chacun peut aussi devenir un directeur de musée ! Le Rijksmuseum était déjà un bien commun, mais à partir de maintenant, nous allons le prouver chaque jour sur notre site web ».

La nouvelle section Recherche permet d’accéder à tout élément simple (oeuvre) ou composé (albums) de la collection, mais également des collections personnelles.

rijks site search 06 16

Rijksstudio présente plus de 230.000 œuvres d’art qui peuvent être zoomés, partagées, découpées, téléchargées gratuitement, réinterprétées et intégrées dans collections personnalisées. Avec le Rijksstudio, le rijksmuseum a été l’un des pionniers de l’Open Content muséal en permettant notamment aux internautes du monde entier d’utiliser les images de sa collection librement, à des fins privées et même commerciales.

SOURCE: Rijksmuseum

Date de première publication: 15/06/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Le musée Albert Kahn offre ses « archives de la Planète » en open content sur la toile

42 000 oeuvres des musées d’angers désormais consultables sur le portail internet musees.angers.fr

Sur une nouvelle plateforme web, le musée Nicéphore Niépce met en ligne 20 000 photographies libres de droit

Le Getty Trust et le Rijksmuseum concluent un accord de coopération pour développer l’innovation numérique

La National Gallery of Denmark SMK reçoit un don de 1.6 millions d’euros pour lancer un vaste programme de diffusion libre de sa collection

Le Yale Center for British Art enrichit sa collection en ligne de 22.000 images haute résolution supplémentaires

Avec sa nouvelle campagne #startdrawing, le Rijksmuseum encourage les visiteurs à dessiner les œuvres qu’ils admirent

Martijn Pronk (Rijksmuseum): «Le Rijksstudio a attiré quelques 15 millions de visites pour 200 000 comptes personnels créés»

La bibliothèque publique de New York met en ligne 180.000 images libres de droit et incite à leur réutilisation créative

Roei Amit (RMN-GP): « Durant sa première semaine, la plateforme images d’art a attiré plus de 42 000 visiteurs »

Le MKG Hambourg rend une partie de sa collection disponible en ligne pour un téléchargement gratuit

Laisser un commentaire