Renaissance très numérique pour le Musée Olympique de Lausanne

Après 23 mois de travaux, le Musée Olympique de Lausanne, inauguré en 1993, à rouvert ses portes en décembre sous le signe du numérique. A l’occasion du démarrage des JO d’Hiver de Sotchi, petit visite guidée.

Olympic museum exterieur 1

Le musée, consacré à l’histoire des Jeux olympiques, a été entièrement rénové et modernisé, avec un parcours qui se déploie désormais sur une surface presque doublée de 3 000 m2 et une exposition permanente sur trois niveaux.

Le budget de rénovation d’environ 55 millions de francs suisses (45 millions d’euros) a été entièrement financé par le Comité international olympique (CIO).

Comme l’explique le communiqué de presse, « Le nouveau musée, entièrement repensé, intégrera les dernières innovations technologiques et une nouvelle approche muséographique thématique. Une expérience unique sera proposée aux visiteurs, une invitation à plonger dans l’histoire, l’héritage, les rêves, les défis et les valeurs qui ont contribué à faire du Mouvement olympique ce qu’il est aujourd’hui ».

Le projet de rénovation est ambitieux. Il vise à « placer l’institution parmi les grands musées du XXIe siècle, grâce à une muséographie moderne, où numérique et objets originaux se complètent », avancent les responsables du musée.

Pour accéder au musée, le visiteur doit d’abord gravir les 97 marches du grand escalier reliant le quai d’Ouchy au parvis d’entrée. Chaque marche porte le nom du dernier relayeur ayant allumé la flamme olympique, des Jeux de 1936 à ceux de Londres. La liste s’enrichira au fil des futurs Jeux. Après cette montée des marches, « une sorte d’ascension ver le Mont Olympe », estime le musée, le visiteur plonge dans une histoire des JO très numérique.

Olympic museum photo intérieur grand ecran interactif3

Musée à 360°

A l’intérieur, les nouvelles technologies sont omniprésentes. Tablettes, écrans tactiles, interactivité, projections sur un écran de 180 degrés : l’Institution Lausannoise la plus visitée, avec quelques 200.000 visiteurs par an, utilise tous les moyens interactifs d’aujourd’hui.

Ce musée à 360 degrés, offre au visiteur quelque 1 500 objets liés aux Jeux olympiques (sur les 40 000 que compte la collection ) et des présentations interactives sur plus de 150 dispositifs audiovisuels et interactifs et notamment 50 écrans interactifs, au long de l’exposition et 53 projecteurs vidéo, installés dans l’espace pour agrémenter l’exposition.

. Le premier étage aborde le thème du monde olympique, des Jeux antiques aux Jeux actuels, en passant par la rénovation de l’Olympisme par Pierre de Coubertin en 1894. Une maquette interactive de la ville d’Olympie côtoie celle des stades ultramodernes de Pékin.

. L’étage inférieur met à l’honneur la compétition sportive, présentant les reliques d’équipements de toutes les époques, présentées à grand renfort d’écrans tactiles ainsi que les grands moments des différentes épreuves olympiques. « Toute la dramaturgie et l’intensité de ces moments exceptionnels est supportée par les dernières techniques d’immersion audiovisuelle et une base de données de plus de 1 000 séquences vidéo. »  On y découvre également une autre nouveauté : un écran immersif de 180 degrés, sur lequel on peut voir un film, donnant ainsi au spectateur l’impression d’être assis dans un stade.

Enfin, la dernière partie aborde l’esprit olympique, permettant de se familiariser avec les compétiteurs. On y apprend leur vie dans un village olympique, où la nutrition, le travail sur soi-même, la camaraderie, ou encore l’esprit sportif tiennent une place importante. Des outils interactifs permet au public de tester son équilibre au curling ou bien sa dextérité au tir, ou encore de suivre un entraînement mental.

Olympic museum photo intérieur grand ecran interactif2

Partenariat avec Panasonic

Pour déployer les dispositifs audiovisuels et notamment les écrans d’immersion, le musée de Lausanne a reçu le soutien de Panasonic.

L’industriel japonais, partenaire historique du musée, a ainsi déployé plus de cinquante projecteurs vidéo professionnels, plus de trente écrans, cinq caméras de télévision et plus de trente caméras de sécurité installées à travers les expositions, la galerie d’art, les zones d’éducation et les zones d’accueil du bâtiment.

Comme l’explique Panasonic , « le déploiement des technologies audiovisuelles de pointe vient compléter le patrimoine de Jeux Olympiques en ouvrant tout un univers de connaissances et d’émotions pour les visiteurs, rendue possible grâce aux dernières technologies interactives et multimédia. »

Olympic museum photo intérieur grand ecran interactif
(c) dauphine.com

Le parc de 8000 m² qui entoure le musée a également été réhabilité et bénéficie désormais d’une piste d’athlétisme de 100 m où un système lumineux permet au visiteur de comparer sa performance à celles réalisées dans cette discipline. Le parc est également équipé d’une installation de saut en hauteur et d’une aire de lancer du poids.

Sur son site web (en français et anglais) totalement remanié, le visiteur peut accéder à l’actualité du musée mais également à celle des JO et de l’olympisme en temps réel.

Le musée est également présent sur twitter (même s’il n’a que 87 abonnés) et sur facebook avec 2406 amis. Une page facebook régulièrement enrichie par des photos des riches archives du musée et du CIO.

Le Musée Olympique à Lausanne a été inauguré le 23 juin 1993. Il a accueilli plus de 3 millions de visiteurs en un peu moins de vingt ans d’existence et produit plus de 200 expositions temporaires dont une cinquantaine d’expositions extra muros.

SOURCES : Musée Olympique de Lausanne, 24heures.ch, ledauphine.com, Panasonic

Auteur: Aurélie Weigel

Date de première publication: 08/02/2014

Laisser un commentaire