Le 30 octobre 2012, le Prince Constantijn des Pays Bas a inauguré avec le directeur des collections du Rijksmuseum Taco Dibbits, le ‘Rijksstudio’, la nouvelle plateforme de collection en ligne du musée qui propose d’ores et déjà 125 000 accessibles librement via le nouveau site web du musée d’Amsterdam. Une nouvelle fenêtre numérique s’ouvre ainsi, moins de 6 mois avant la réouverture (le 13 avril 2013) du musée dans ses locaux en rénovation depuis 10 ans.

Le musée en a profité pour refondre le graphisme de son site web. Toujours en 2 langues (néerlandais et anglais), le nouveau site web du musée est extrèmement graphique et coloré. Sa navigation a été simplifiée avec 3 onglets en page d’accueil permettant d’accéder directement à 3 types de contenus: « préparer sa visite », « la collection » et « le musée ».

4 fois plus d’oeuvres en ligne et en haute définition

125 000 oeuvres en ligne c’est 4 fois plus que dans l’ancienne version du site et 1/8ème du million d’objets artistiques composant la collection du Rijksmuseum.

Cette collection en ligne enrichie sera mise en valeur via un nouvel outil du site web, le Rijks Studio. Celui-ci ne se contente pas de donner accès aux oeuvres via un moteur de recherche mais propose également des pré-sélections, sorte de « playlist » thématiques ou composées par des personnalités.

Un studio pour chacun

Les oeuvres numérisées en très haute définition peuvent être téléchargées, zoomées, partagées, et ajoutées à son studio personnel. Rijks Studio invite aussi le public à composer ses propres chef d’oeuvres en téléchargeant des « détails » des peintures et en les manipulant. Un vrai atelier d’artistes en ligne.

  

Une simple inscription gratuite permet d’ouvrir ce studio et de bénéficier d’autres services et avantages. Le musée suggère même d’imprimer les reproductions des oeuvres ou un détail pour « en faire un mur peint, pour décorer une voiture ou couvrir un iPad ».

Pour accompagner cette nouvelle étape numérique, le Rijksmuseum a demandé à des artistes internationaux de devenir des pionniers du studio, de choisir une ouvre dans la collection, et de la trasnformer en une nouvelle création qui sera présentée lors de la réouverture du musée. Une première re-création, signée par Droog Design, est un tatouage inspiré par des peintures de fleurs du 17ème siècle par Jan Davidszn. de Heem et Rachel Ruysch.

Selon Taco Dibbits, Director des collections du Musée: ”Rijksmuseum se veut un musée pour et par chacun. Avec le lancement du studio, nous sommes impatients de partager notre collection avec les amoureux de l’art d’où qu’ils soient dans le Monde. Nous avons conçu cet outil avec la croyance que notre collection appartient à chacun et doit inspirer tout le monde, chaque artiste en chacun de nous! ».

Né il y a plus de 200 ans, le musée d’Amsterdam prépare donc sa réouverture dans des locaux flambants neufs le 13 avril 2013. En attendant, ses oeuvres majeures sont visibles dans une aile de l’actuel musée et dans son annexe à l’aéroport d’Amsterdam.

Présentation vidéo du studio

Auteur: PY Lochon