Le Rijksmuseum met en ligne une photographie de 717 gigapixels de la Ronde de nuit de Rembrandt

Partager :

L’équipe de recherche « Operation Night Watch » du Rijksmuseum, le musée national des Pays-Bas, a réussi à créer une photographie très haute résolution du chef d’œuvre The Night Watch de Rembrandt. Cette image de 717 gigapixels est disponible depuis le 3 janvier 2022 sur le site Web du Rijksmuseum. 

Cette photographie de The Night Watch a une résolution de 717 gigapixels, ou 717 000 000 000 de pixels, ce qui en fait la plus grande image numérique d’une œuvre d’art jamais réalisée.

Chaque pixel représente une zone de 5 micromètres ou 0,005 mm carré, et l’image composite complète est composée de 8 430 photographies individuelles mesurant 5,5 cm x 4,1 cm.

L’intelligence artificielle a été utilisée pour assembler ces petites photographies pour former la grande image finale, avec une taille de fichier totale de 5,6 téraoctets.

La photographie a été réalisée dans le cadre des recherches menées par Operation Night Watch. Elle est disponible en ligne sur le site web du musée.

  • Quatre fois plus détaillée

Cette image est quatre fois plus nette que la photographie de The Night Watch que le Rijksmuseum a publiée sur son site Web en mai 2020. Cette image mesurait 44,8 gigapixels, chaque pixel représentant une zone de 20 micromètres ou 0,02 mm carré. (ARTICLE CLIC: A l’occasion de la relance des travaux de restauration, le Rijksmuseum publie en ligne la photographie la plus détaillée de « The Night Watch »)

La profondeur de champ pour chaque photographie individuelle n’était que de 125 micromètres, soit 0,125 mm. Pour s’assurer que chaque image était nette, il fallait d’abord scanner la surface du tableau à l’aide de lasers et calibrer très précisément la caméra. Après chaque photographie, un réseau de neurones a été utilisé pour vérifier la couleur et la netteté de l’image.

  • Un outil de recherche et de communication

Il est désormais possible de zoomer encore plus sur de minuscules particules de pigment dans The Night Watch.

« Faire cette image a été un grand défi. Il y avait beaucoup de gens qui pensaient que c’était impossible, et qui pensaient que l’équipe de l’Opération Night Watch était folle de même l’essayer. Nous nous sommes surpassés dans ce que l’on peut à juste titre décrire comme une réalisation de classe mondiale » se félicite Robert Erdmann, directeur scientifique du Rijksmuseum.

« Les chercheurs travaillant sur l’opération Night Watch ont une nouvelle fois réussi à repousser les limites de ce que l’on croyait possible » se réjouit le Rijksmuseum.

Cette réalisation exceptionnelle facilitera considérablement le travail sur The Night Watch.

Cette nouvelle image permet aux scientifiques impliqués dans l’opération Night Watch d’étudier la peinture à distance de manière encore plus détaillée.

Il permettra également de suivre les processus de vieillissement futurs avec encore plus de précision.

Cette photographie est si nette que les réseaux de neurones peuvent désormais être utilisés pour détecter rapidement des particules de pigment similaires ou identifier les savons au plomb, par exemple, ce qui n’était pas possible avec la photographie précédente.

« Janvier 2022 verra le début de la phase de conservation de l’opération Night Watch. Le recto du tableau ne sera pas visible pendant une courte période, mais grâce à cette image, le public pourra continuer à admirer le chef-d’œuvre de Rembrandt dans les moindres détails » explique Taco Dibbits, directeur général du Rijksmuseum.

  • Une nouvelle phase de conservation commence

La deuxième phase de l’opération Night Watch démarre le 19 janvier 2022, date à laquelle les premières interventions seront effectuées sur le tableau lui-même.

La première tâche sera de monter The Night Watch sur une nouvelle civière. Cela est nécessaire en raison des « déformations » de la toile, en particulier des ondulations clairement visibles dans le coin supérieur gauche. Bien que ce problème nécessite une attention immédiate, il n’aura pas d’impact sur l’avenir de la peinture.

Après cela, l’équipe du musée adoptera une approche étape par étape pour déterminer si d’autres traitements de conservation doivent être menés.

  • Un croquis retrouvé

Le 7 décembre 2021, le musée a annoncé qu’un croquis précédemment caché avait été découvert lors des examens de La Ronde de nuit de Rembrandt

Cette découverte permet de « regarder par-dessus l’épaule de l’artiste », pour ainsi dire, et de le voir faire les premiers pas dans la réalisation d’un chef-d’œuvre.

L’équipe de chercheurs d’Operation Night Watch travaille au Rijksmuseum depuis deux ans et demi, cartographiant méticuleusement The Night Watch en utilisant les techniques d’imagerie et la technologie informatique les plus avancées.

Leur travail a produit un volume de données sans précédent qui offre une compréhension considérablement améliorée du processus de création et de l’état actuel de la peinture.

L’opération Night Watch est le projet de recherche et de restauration le plus vaste et le plus vaste de l’histoire du chef-d’œuvre de Rembrandt. Son objectif est de conserver le tableau pour l’avenir de la manière la plus optimale possible. Les travaux ont débuté à l’été 2019 et se déroulent dans une chambre en verre transparent spécialement conçue, permettant au public visiteur de suivre le processusOperation Night Watch tire parti des technologies et techniques de recherche les plus récentes et les plus avancées disponibles, et implique des collaborations avec des experts d’AkzoNobel – le principal partenaire et mécène du Rijksmuseum pour Operation Night Watch – ainsi que des musées, des universités, des hôpitaux universitaires et des organismes de recherche aux Pays-Bas et à l’étranger.

Operation Night Watch est également rendu possible par d’autres partenaires tels que The Bennink Foundation, CL de Carvalho-Heineken, PACCAR Foundation, Piet van der Slikke & Sandra Swelheim, American Express Foundation, Familie De Rooij, Het AutoBinck Fonds, TBRM Engineering Solutions, Dina & Kjell Johnsen, Familie D. Ermia, Familie M. van Poecke, Bruker Nano Analytics, Henry M. Holterman Fonds, Irma Theodora Fonds, Luca Fonds, Piek-den Hartog Fonds, Stichting Zabawas, Cevat Fonds, Johanna Kast-Michel Fonds, Marjorie & Jeffrey A. Rosen, Stichting Thurkowfonds, The Night Watch Fund, Familie Van Ogtrop Fonds, la ville d’Amsterdam et le musée d’Amsterdam.

  • Un nouveau Rembrandt acheté par l’état néerlandais 

Le 8 décembre 2021, l’État néerlandais a annoncé son intention d’acheter Le porte-étendard de Rembrandt (1636) pour la collection nationale, avec le soutien de l’Association Rembrandt et du Rijksmuseum Fund. 

Pendant des siècles, ce chef-d’œuvre a appartenu à des collectionneurs privés, dont le roi d’Angleterre George IV et, depuis 1844, la famille Rothschild. Une proposition visant à modifier le budget de l’OCW (ministère néerlandais de l’Éducation, de la Culture et des Sciences) pour rendre l’achat possible a été envoyée à la Chambre des représentants.

Le porte-étendard est l’un des chefs-d’œuvre de Rembrandt et est inextricablement lié à l’histoire des Pays-Bas. Les porte-drapeaux étaient positionnés en première ligne au combat lors de la guerre de quatre-vingts ans, la guerre d’indépendance qui a conduit à la naissance des Pays-Bas en 1648. Dans ce grand autoportrait, Rembrandt se peint d’un air rebelle et plein de bravade. « C’est cette percée artistique qui mènera à The Night Watch »explique le Rijksmuseum.

Si l’acquisition réussit, The Standard Bearer fera une tournée aux Pays-Bas et sera exposé au public dans chacune des provinces. Il sera finalement placé dans la galerie d’honneur du Rijksmuseum.

L’achat de The Standard Bearer sera réalisé grâce à une combinaison de financements publics et privés. L’Association Rembrandt apportera 15 millions d’euros, en plus de la contribution du Rijksmuseum Fund de 10 millions d’euros. L’État néerlandais apportera le solde de 150 millions d’euros, dont 19 millions d’euros proviendront du Fonds d’achat du musée.

Rembrandt a réalisé environ 340 tableaux. La plupart d’entre eux se trouvent dans des musées étrangers et des collections privées. Il y a 44 tableaux de Rembrandt aux Pays-Bas, dont 22 au Rijksmuseum. La collection aux Pays-Bas, de son autoportrait précoce en tant que jeune homme à son autoportrait tardif au Mauritshuis de La Haye, donne un aperçu de sa vie. Le porte-étendard est l’une des premières peintures que Rembrandt a réalisées après s’être établi en tant qu’artiste indépendant à Amsterdam, et a jusqu’à présent été le chaînon manquant de cet aperçu. Le porte-étendard a été vu pour la dernière fois en 2019 à l’exposition Rembrandt-Velázquez au Rijksmuseum.

SOURCE: Rijksmuseum (CP)

PHOTOS: Rijksmuseum

Date de première publication: 07/01/2022

Partager :

Leave a Comment