Grâce à la technologie numérique de numérisation et de modélisation 3D, les significations cachées d’un chef-d’œuvre de la sculpture antique chinoise du VIème siècle après J-C peuvent désormais être explorées par les visiteurs du musée, les étudiants et les chercheurs.

freer buddha digital

Depuis le 30 janvier 2016, une nouvelle installation interactive présente l’oeuvre originale du VIe ​​siècle à côté des nouvelles méthodes de photographies utilisées pour l’étudier. « Body of Devotion: Le Bouddha cosmique en 3D » est présentée dans la Arthur M. Sackler Gallery de la Smithsonian Institution.

« Le Bouddha cosmique », un des chefs d’oeuvres de la collection d’art asiatique de la Freer Gallery (Smithsonian Institution) a fait l’objet d’une modélisation 3D réalisée par le Bureau du programme de numérisation de la Smithsonian Institution, qui utilise une variété d’outils pour conserver et partager des trésors uniques de la Smithsonian.

Présentation vidéo de la statue:

L’exposition comprend la sculpture antique elle-même, une carte numérique de la surface et un des écrans tactiles qui permettent aux visiteurs de manipuler les images numériques de l’objet et d’explorer les informations à ce sujet. « Body of Devotion » offre ainsi une occasion unique de comprendre la sculpture antique et ses méthodes de recherche.

« Le balayage et la numérisation 3-D est un processus étonnant qui met en lumière de nouveaux détails de l’oeuvre », a déclaré Keith Wilson, commissaire de l’exposition à la Freer | Sackler. « Je peux continuer à ajouter des conclusions à la maquette numérique et facilement partager des informations avec d’autres chercheurs. L’exposition offre une grande opportunité de présenter ce travail convaincant et de montrer comment les progrès de la technologie numérique ouvre des voies à de nouvelles recherches. »

FireShot Screen Capture #065 - 'Freer and Sackler Galleries sur Instagram _ _3D scanning is an #amazing process th_' - www_instagram_com_p_BBS6-W_ruE9

La sculpture

Dans l’art bouddhique chinois, le sixième siècle fut un moment charnière avec à la fois un débat théologique et une transformation artistique. Au cours de cette période dynamique, la religion était appréciée et pratiquée à la fois par le monde impérial et le peuple. « Le Bouddha cosmique » ou « Vairochana », sculpture calcaire de taille humaine mais sans tête, est enveloppé dans une simple robe de moine, mais le vêtement est recouvert d’incroyables illustrations complexes des histoires bouddhistes. Ces images en bas-relief représentent une carte symbolique du monde bouddhiste, y compris des tortures de l’enfer et de l’illumination du paradis. Lors de sa création en Chine du nord, les scènes ont probablement été embellies avec de la peinture. « Le Bouddha cosmique » a été acquis en 1923 par Carl Whiting Bishop, premier conservateur d’art chinois du musée, à Pékin la veille de Noël. Depuis son arrivée à Washington, la statue constitue l’un des objets emblématiques des collections du musée.

freer cosmic-buddha-banner

Evolution des méthodes de recherche

La richesse et la fragilité des illustrations narratives des bas-reliefs ont rendu le travail d’étude difficile à travers les âges. Avant d’être acquis par la Freer, les chercheurs avaient procédé à des frottements de la surface de la sculpture avec de l’encre sur papier. Une technique qui risquait de laisser des taches d’encre sur la surface de l’œuvre d’art.

freer buddha digital 4Maintenant, la numérisation 3-D et le recours à une grande variété d’outils numériques, peut être utilisé pour analyser l’oeuvre et imaginer son processus de conception. Par l’utilisation d’un scanner laser, la sculpture antique a été numérisée et ses couleurs reconstituée à travers plus de 300 photographies de l’œuvre.

La surface et les données sur la couleur créent un modèle 3-D en 20 millions de triangles.

Ce modèle numérique maintenant disponible sur le site Web « Smithsonian X 3D » offre aux utilisateurs la possibilité d’étudier le travail en détail et donne accès à ces informations à toute personne intéressée par ce chef-d’œuvre de la sculpture bouddhique.

freer buddha digital 5Le site Web permet aux conservateurs et restaurateurs de la Freer | Sackler d’utiliser les données 3-D comme point de départ pour explorer les divers aspects de cette sculpture, y compris des informations sur son apparence lors de sa création et sur sa conservation. Ces données numériques peuvent également être utilisés pour reproduire la sculpture grâce à l’impression 3-D.

« L’imagerie 3-D est une méthode non-invasive, et a les avantages supplémentaires d’une grande profondeur de collecte de l’information sans risque de préjudice pour l’objet « , a déclaré Günter Waibel, directeur du bureau du programme de numérisation, en charge de la numérisation des 138 millions d’objets et de spécimens, et 2 millions de volumes de la bibliothèque des 19 musées et neuf centres de recherche de la Smithsonian Institution.

Une stratégie numérique en pointe

« Le Bouddha cosmique » est à la pointe de la stratégie numérique d’avant-garde en cours de déploiement aux galeries Freer et Sackler. Des images numériques de l’ensemble de la collection sont disponibles en ligne depuis janvier 2015 fournissant ainsi un accès sans précédent à l’une des plus riches collections du monde de l’art asiatique et américain. Cette ressource, en accès libre sous le titre « Open F | S » peut être consultée sur le site open.asia.si.edu. Ce site permet à quiconque d’explorer et de créer sa freer open websitepropre collectionà partir des 40 632 objets numérisés. La grande majorité de ces plus de 40.000 oeuvres d’art n’a jamais été vue par le public, et plus de 90% des images sont proposées en haute résolution et sans restrictions de droits d’auteur pour l’utilisation non-commerciale.

Les galeries Freer et Sackler sont les premières institutions de la Smithsonian et le seul musée d’art asiatique américain à numériser et libérer l’usage pour la totalité de leurs collections.

La Freer Gallery de la Smithsonian Institution et la galerie Arthur M. Sackler, situés sur le National Mall à Washington, DC, disposent de l’une des plus importantes collections d’art asiatique dans le monde. La Freer Gallery of Art, est actuellement fermée pour travaux et ne réouvrira ses portes qu’au printemps 2017 avec des galerie rénovées, de nouveaux espaces pour le public, un auditorium modernisé et le déploiement de nouveaux équipements numériques.

SOURCE: Freer Gallery of Art

Date de première publication: 09/02/2016

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

La Cité interdite de Pékin lance une galerie numérique pour explorer l’histoire et la riche collection du Musée et Palais

Le Musée Van Gogh rend accessible en ligne sa collection unique sur l’estampe parisienne

Le Yale Center for British Art enrichit sa collection en ligne de 22.000 images haute résolution supplémentaires

La bibliothèque publique de New York met en ligne 180.000 images libres de droit et incite à leur réutilisation créative

Roei Amit (RMN-GP): « Durant sa première semaine, la plateforme images d’art a attiré plus de 42 000 visiteurs »

Le site Images d’art et ses 500 000 images d’oeuvres inauguré par la ministre Fleur Pellerin