Le Science Museum Group se fixe l’objectif zéro émission d’ici 2033 et intensifie sa programmation sur la crise climatique

Partager :

Un objectif d’émissions nettes de carbone à zéro d’ici 2033 a été annoncé le 15 avril 2021 par le Science Museum Group. L’organisation muséale britannique confirme également que sa programmation intègrera de plus en plus le changement climatique comme le « plus grand défi auquel l’humanité est confrontée ». Cette engagement intervient dans la perspective de la COP26, organisée à Glasgow en novembre 2021

Science Museum Group estime qu’il est suffisamment ambitieux en visant à atteindre l’objectif environnemental Net Zero en 2033, soit 17 ans plus tôt que l’objectif 2050 fixé par le gouvernement britannique. Cette décision intervient après que l’institution ait adhérée à la Science Based Targets Initiative qui encourage les signataires à lutter à la fois contre les émissions directes et celles dans leurs chaînes d’approvisionnement.

Cet objectif rigoureux de zéro net « place la durabilité environnementale au cœur de l’organisation et l’engage à aller plus loin, plus vite, pour réduire son impact en changeant son mode de fonctionnement ».

« Alors que nous sortons progressivement de la pandémie du coronavirus, le changement climatique est le plus grand défi auquel l’humanité est confrontée », a déclaré Sir Ian Blatchford, directeur du Science Museum Group. « En plus d’impliquer notre public face à cette grave menace, nous devons faire plus pour réduire notre propre impact environnemental, c’est pourquoi nous nous engageons aujourd’hui à atteindre le net zéro d’ici 2033. Cette année extraordinaire a montré la pertinence de la science pour tous nos vit ainsi, alors que nous envisageons la réouverture de nos musées à la mi-mai, nous sommes impatients d’inspirer à nouveau notre public avec les idées et les innovations qui continuent de façonner notre monde et de trouver des solutions pour un avenir meilleur ».

  • Durabilité dans l’ensemble des projets du Science Museum Group

Dix ans après l’ouverture par le Musée des sciences de sa galerie de sciences du climat Atmosphère, qui a aujourd’hui été visitée par plus de 5 millions de personnes, explorer les solutions aux défis posés par un monde en réchauffement sera un thème central de la prochaine décennie de transformation du Groupe, de la décarbonation à des engagements renforcés en faveur de la biodiversité.

. Au Centre national des collections dans le Wiltshire, la construction du bâtiment le plus écoénergétique du groupe à ce jour est maintenant terminée, une installation de gestion de collection accessible au public qui abritera plus de 300 000 objets de la collection du Science Museum Group.

Le National Collections Center joue un rôle essentiel dans les activités de développement durable du Groupe. La plantation d’arbres en cours s’ajoutera aux 30 hectares de forêts naturelles du site, avec des voitures à hydrogène et électriques (et des vélos) utilisées par le personnel pour se déplacer sur le site, qui abrite également l’une des plus grandes fermes solaires du Royaume-Uni. (le développement durable à la CCN.

Plantation d’arbres par les équipes © Science Museum Group

Les pratiques durables guideront la conception et la construction de nouvelles expositions et les projets du plan directeur du Groupe, y compris ses projets ambitieux pour le Musée national des chemins de fer et Locomotion (York) et le Musée des sciences et de l’industrie (Manchester).

. À York, le nouveau Central Hall – au cœur du programme de transformation Vision 2025 de 55 millions de livres sterling – réduira considérablement la dépendance au béton et à l’acier en créant une structure à ossature bois. Une combinaison de nouveaux principes de construction et du choix des matériaux réduira de 80 % l’empreinte carbone opérationnelle du National Railway Museum. En savoir plus ICI .

. À Manchester, le Science and Industry Museum a reçu 4,3 millions de livres sterling du programme de décarbonisation du secteur public lancé par le gouvernement pour transformer la durabilité environnementale du musée et placer la technologie zéro carbone au cœur de l’expérience des visiteurs du musée. Le financement permettra une réduction annuelle des émissions de CO2 pour le musée de 515 tonnes (équivalent aux émissions moyennes de CO2 de plus de 30 foyers britanniques par an) à la fin des travaux, s’améliorant chaque année à mesure que le réseau électrique se décarbone grâce à une production zéro carbone accrue. En savoir plus ICI ,

  • Une programmation de plus en plus verte

En plus de placer la durabilité au cœur du travail de l’organisation, le Science Museum Group se concentre sur la durabilité et le changement climatique dans son programme public tout au long de 2021, à l’occasion de la COP26. 

L’accent sera mis par le Science Museum Group sur l’environnement à travers sa programmation de différentes manières.

. Le Science Museum se prépare à rouvrir ses portes au public le 19 mai 2021 (si les directives du gouvernement le permettent), avec la première exposition importante du Royaume-Uni sur le thème du captage et du stockage du carbone : « Our Future Planet ». L’exposition explore les dernières techniques en cours de développement pour éliminer le dioxyde de carbone de l’atmosphère – une partie petite mais importante dans la lutte contre le changement climatique. Les visiteurs pourront découvrir une gamme d’approches pour éliminer le carbone. La durabilité a été au cœur du développement de l’exposition : la majorité des objets ont été achetés localement et l’exposition réutilise des décors, des vitrines et du matériel audiovisuel d’expositions précédentes au musée. Plus d’informations ICI.

Exposition « Our Future Planet » © Science Museum Group

. En complément de « Our Future Planet », des activités, des spectacles et des démonstrations seront proposées pour engager tous les âges avec la science du climat et la durabilité durant les week-ends et les vacances scolaires

. Les dernières conférences de la série d’événements mondiaux du Science Museum Group, Climate Talks, sont disponibles à la réservation à partir d’aujourd’hui. Elles visent à stimuler l’engagement du public avec la science du climat dans la perspective de la COP26, organisé à Glasgow en novembre 2021.

Depuis son lancement en janvier, plus de 20 000 personnes dans le monde ont réservé un billet gratuit ou regardé un événement en ligne, e ainsi pu écouter les interventions de la légendaire écologiste Dr Jane Goodall, de l’astronaute Tim Peake, du musicien Brian Eno et de la star de Bollywood Dia Mirza. Diffusées en ligne pour se connecter avec un public mondial en expansion, les conférences accueillent une gamme diversifiée d’orateurs internationaux et abordent les problèmes les plus urgents autour de la science du climat. Tous les détails ICI.

. Tout au long de 2021, de nouvelles histoires en ligne exploreront l’environnement et la durabilité à travers le prisme de la collection du Science Museum Group. De l’observation du climat dans l’espace aux solutions de transport écologiques et à la science de nos océans, ces articles richement illustrés associent des objets historiques, des événements transformateurs et des individus incroyables à l’origine de l’innovation environnementale.

. Suite au succès populaire des ressources d’apprentissage du SMG, une nouvelle page rassemblant les ressources d’apprentissage sur le climat a été lancée, avec des vidéos, des activités et des objets 3D. Elle sera enrichie tout au long de l’année à venir.

. la salle de cinéma IMAX fraîchement rénové, le Ronson Theatre, rouvrira ses portes avec le film Antarctique en 3D de BBC Earth.

  • Le Science Museum Group et la durabilité

Le Science Museum Group (SMG) a été un leader dans la sensibilisation au climat par le biais de son programme public, tandis que l’approche du Groupe en matière de durabilité a transformé ses pratiques de travail et le soin des collections. 

Les faits saillants de la dernière décennie comprennent :

. Depuis 2011/12, SMG a réduit de 69 % les émissions directes de carbone de ses opérations malgré une augmentation de la surface au sol de 24 % à la suite des fusions et des développements du Masterplan, et achète toute son électricité à partir de sources renouvelables;

. En 2005, le Musée des sciences est devenu le premier musée national à installer des panneaux solaires sur son toit ;

. Le site du Centre national des collections à Wroughton abrite une entreprise de ferme solaire qui génère près de quatre fois la quantité totale d’énergie utilisée par l’ensemble de SMG. Le Centre national des collections utilise deux prototypes de voitures à pile à combustible à hydrogène ;

. La galerie Atmosphère explorant la science du changement climatique, ouverte en 2010, a été visitée par plus de 5 millions de personnes ;

. En 2019, le Science Museum Group a annoncé de nouveaux engagements en faveur de la biodiversité, notamment la plantation d’au moins 1 000 arbres d’origine locale par an sur son domaine tout au long de cette décennie, rejoignant ainsi 43 000 arbres déjà plantés au Centre des collections nationales ;

. La biodiversité a également été encouragée par l’ajout de ruches au Science Museum, l’installation de plus d’une centaine de nichoirs pour oiseaux et chauves-souris ainsi que des tas de bûches et des hibernacles pour les reptiles et les insectes au Centre des collections nationales, la plantation de fleurs sauvages à Locomotion dans le comté de Durham ;

. Le changement climatique a été un thème récurrent dans le programme public de SMG, avec des expositions dont : Unlocking LovelockThe Rubbish Collection, une installation artistique faite de déchets; l’œuvre spectaculaire Gaia de Luke Jerram, dans le cadre de l’ exposition Hello Universe du National Science and Media Museum ; et les commissions artistiques Lovelock pour le Manchester Science Festival.

The Rubbish Collection © Katherine Leedale

A propos du Science Museum Group

Le Science Museum Group est le premier groupe mondial de musées scientifiques, accueillant plus de cinq millions de visiteurs chaque année sur cinq sites : le Science Museum de Londres ; le Musée national des chemins de fer à York; le Musée des Sciences et de l’Industrie de Manchester ; le Musée national des sciences et des médias à Bradford ; et Locomotion à Shildon. sciencemuseumgroup.org.uk .

Le programme environnement du Science Museum Group

SOURCE: Science Museum Group (CP)

PHOTOS: Science Museum Group

Date de première publication: 17/04/2021

Partager :

Laisser un commentaire

Club Innovation et Culture France

Bonjour

A l’occasion de ses 10 ans, le CLIC France vous propose une nouvelle version de son site web.

Celui-ci sera prochainement enrichi de nouveaux contenus et services.

Si vous souhaitez être tenu informé de l’actualité du CLIC France et des futures évolutions de son site web, nous vous invitons à vous inscrire à notre newsletter.

L’équipe du CLIC France