Une seconde œuvre historique de Banksy bientôt vendue en édition NFT fractionnée

Partager :

Une fresque unique de l’artiste britannique Banksy sera bientôt disponible en version NFT. L’œuvre, communément appelée « Gorilla in a Pink Mask », a été exécutée il y a vingt ans à Bristol, la ville où Banksy a grandi et fait ses armes en tant que graffeur au début des années 1990. L’édition NFT serait vendue en 10 000 lots à partir du 12 janvier 2022. Selon la presse, chaque NFT pourrait coûter environ 750 $. Cet achat permettra de participer à un tirage au sort pour devenir le propriétaire unique d’une autre œuvre de l’artiste.

[EVENT CLIC] Le jeudi 13 janvier 2022, de 15.00 à 17.00, le CLIC France invite ses membres à participer à un webinaire sur le thème des NFT dans le contexte muséal et artistique. Webinaire CLIC France sur le thème des « NFT et art »

La société à l’origine de l’initiative, Exposed Walls est spécialisée dans la préservation et la rénovation des créations du street art.

  • Une vente fractionnée de l’œuvre originale

Le NFT « Gorilla in a Pink Mask » sera fractionné et les propriétaires recevront un certificat d’authentification indiquant le segment de la peinture murale sur lequel l’œuvre d’art apparaît.

Le concept est d’offrir la propriété d’une partie d’une œuvre historique de l’artiste, contrairement à d’autres plateformes qui permettent uniquement d’acheter des « parts » dans des œuvres d’art.

L’accent est mis sur la collection plutôt que sur l’investissement, bien que, comme tout autre NFT, le NFT « Gorilla in a Pink Mask » pourra être revendu sur des plateformes telles qu’Opensea.

Toute personne souhaitant acquérir le NFT « Gorilla » est invitée à manifester son intérêt sur un site internet dédié à la vente. Les candidats acheteurs seront informés de la plateforme sur laquelle le NFT sera vendu, ainsi que le nombre d’exemplaires, le prix et le jour de la vente.

La société prévoit de proposer prochainement une série d’autres œuvres de Banksy en tant que NFT.

  • L’oeuvre originale 

« Gorilla in a Pink Mask » est apparu pour la première fois sur le mur de l’ancien North Bristol Social Club à Fishponds Road, Eastville, Bristol. Celui-ci est devenu plus tard le centre culturel (mosquée) de Jalalabad, où il a été repeint en 2011. En septembre 2020, il a été retiré du centre avec l’autorisation de la société de restauration d’art Exposed Walls, qui possède désormais l’œuvre

Les peintures murales de rue de Banksy sont distinctes des impressions et des toiles supervisées par la société de l’artiste, Pest Control. Depuis le début des années 90, Banbsy aurait réalisé plus de 500 peintures murales sous la forme de pièces uniques.

  • Les primates dans l’œuvre de Banksy

Datant de 2001, « Gorilla in a Pink Mask » est considéré comme la première fois que Banksy a dépeint un primate dans son travail et peut être considéré comme un précurseur de ‘Devolved Parliament’, 2009, qui dépeint des chimpanzés et des orangs-outans débattant dans la Chambre des Chambre des communes. L’œuvre a été vendue en octobre 2019 par Sothebys pour un montant de 12 millions de dollars américains.

Depuis, les singes sont devenus un motif récurrent dans le travail de l’artiste. On peut les trouver en train d’écouter de la musique avec des écouteurs, se préparer à faire exploser une
bombe ou remplacer la reine Elizabeth II. L’artiste les utilise régulièrement pour établir des parallèles entre les humains et leurs plus proches parents dans le règne animal, les utilisant pour critiquer le pouvoir, la corruption et le consumérisme. 

  • Une œuvre en bonus

La vente NFT de « Gorilla in a Pink Mask » ouverte le 12 janvier 2022, offre donc également aux détenteurs du NFT la possibilité de posséder eux-mêmes une autre œuvre unique de Banksy d’une valeur potentielle de 1 million de dollars. 

Cette œuvre sera attribuée par tirage au sort à l’un des détenteurs des NFT du « Gorilla », à l’issue de la vente.

L’œuvre offerte « Refugees » est une peinture murale unique de Banksy qui est apparue sur un mur à Glasgow en 2001 au même moment où Banksy a organisé son exposition « Peace is Tough ». L’artiste a exécuté deux autres peintures murales alors qu’il était dans la ville : l’une représentant trois hélicoptères et l’autre un singe armé d’une arme en tutu à côté de la Joconde. Les deux créations ont été restaurées et le travail sur l’hélicoptère a récemment été mis en vente pour 1,6 million de livres sterling.

Le propriétaire de cette œuvre aura le choix de prendre possession de l’œuvre matérielle ou d’un NFT unique. Exposed Walls prendra en charge les travaux lorsque la décision sera prise. Les frais de transport et d’assurance seront pris en charge par son nouveau propriétaire.

  • Une partie des recettes reversée à deux ONG

Un porte-parole de l’entreprise Exposed Walls a expliqué: « Exposed Walls a tendance à se concentrer sur des œuvres qui sont sur le point d’être perdues dans l’histoire, comme ce fut le cas avec Gorilla in a Pink Mask. Notre intention est que cette pièce soit un jour conservée dans un musée ».

Une partie du produit de la vente (estimée par la presse anglaise à 6.6 millions d’euros) sera reversée à The Gorilla Organization, qui aide à la protection des Orang Outans et Developing Heath and Independence (DHI), une organisation caritative qui aide les personnes défavorisées et qui vivent en marge de la société à changer de vie.

La vente NFT de « Gorilla in a Pink Mask » intervient au même moment que l’offre de revente aux anchères de « Love Is in the Air » également de Banksy, qui permet aux collectionneurs d’acheter une « particule » de l’œuvre pour environ 1 500 $, du 10 au 14 janvier 2021. (ARTICLE CLIC: « Love Is in the Air », de Banksy, va être revendu aux enchères sous la forme de 10 000 NFT)

SOURCE: Exposed Walls

PHOTOS: Exposed Walls

Date de première publication: 11/01/2022

Partager :

Leave a Comment