Interagir avec des animaux préhistoriques c’est le serious game culturel que proposera le site préhistorique Thot espace cro-magnon au printemps 2014, une expérience numérique inédite en Aquitaine. Un moyen ludique de faire revivre et découvrir des espèces animales éteintes.

Situé en Dordogne, Thot est un des nombreux sites préhistoriques du département, avec la célèbre grotte de Lascaux implantée à moins de 10 km. Au sein d’un site naturel remarquable, Thot propose à ses 70 000 visiteurs annuels la découverte d’un centre d’interprétation de la préhistoire et d’un parc animalier. Ensemble, ces deux espaces proposent ainsi une découverte originale de l’art pariétal via le fac-similé de la grotte de Lascaux mais également le parc et ses animaux descendant de ceux que l’on peut voir sur les parois de la grotte.

Mais «il manquait quelque chose autour des animaux disparus», selon André Barbé, le directeur général de Sémitour Périgord, première entreprise touristique de la Dordogne, gestionnaire du Thot et d’autres sites culturels comme Lascaux.

Ce manque sera bientôt comblé par le lancement d’un serious game culturel. Principe de ce jeu : offrir une approche ludique et interactive d’un patrimoine culturel.

Une rencontre virtuelle comme principe de médiation immersive et scénarisée

Sur le site de Thot, les visiteurs seront projetés sur un écran aux côtés d’un animal virtuel, grâce à la technique de la réalité augmentée.

Description synthétique de l’application par Thot: Contre un mur, un grand écran de projection est installé. Devant l’écran, une zone scénographiée délimite l’expérience interactive d’un simple trait au sol. Attirés par la projection sur l’écran, les visiteurs peuvent s’en approcher jusqu’au trait au sol. Une caméra les filme, ils se voient donc à l’écran approcher de la délimitation. Lorsqu’un visiteur s’immobilise pendant un temps court, mais suffisant, l’application envoie à sa rencontre un animal virtuel. Celui-ci est visible sur l’écran à côté du visiteur. Dans le même temps, une fiche d’identité de l’animal apparaît à l’écran. L’animal s’approche du visiteur, qui s’en aperçoit en regardant l’écran. Arrivé à la hauteur du visiteur, et après l’avoir regardé avec circonspection, l’animal adopte un comportement précis. Que va-t-il faire ? Tel animal aura-t-il peur ? Tel autre sera-t-il curieux ? Se couchera-t-il devant le visiteur ? 

Comme l’explique la Semitour: « il s’agit de proposer un socle technologique qui permette d’illustrer l’évolution des animaux de Lascaux dans le temps, de façon scénarisée et immersive, de façon à maintenir un intérêt narratif. »

C’est bien l’interaction entre les attitudes du public et les comportements des animaux qui est au cœur de ce serious game culturel. «Le tout avec la validation d’informations scientifiques apportées par un médiateur qui sera présent aux côtés des visiteurs.» explique André Barbé. Fuite ou rencontre, comportement docile ou menaçant, les visiteurs pourront expérimenter ces différents scénarios, dont l’émotion suscitée constituera un moteur fort de mémorisation des espèces rencontrées.

C’est une première application de la réalité augmentée dans un tel contexte muséal. La telle a déjà été utilisée par le monde culturel et patrimonial pour ses potentialités de reconstitution historique et de médiation interactive.

Renforcer la complémentarité avec Lascaux II et Lascaux IV

«Cette nouveauté participe à l’évolution naturelle du circuit du Thot», pour André Barbé.

Une évolution numérique déjà amorcée par la grotte de Lascaux gérée également par Sémitour et qui n’a pas été sans influence sur le projet multimédia du Thot.

La grotte a effectivement été modélisée en 3D, une modélisation qui constitue l’attraction centrale de Lascaux III, exposition itinérante offrant à tous l’accès et la connaissance de cette grotte.

Ce n’est d’ailleurs pas anodin si la réalisation du serious game du Thot a été confiée, avec Heritage Prod, à la société « La prod est dans le pré » dont le créateur a travaillé sur le projet de Lascaux III. Cette conversion numérique se poursuit aujourd’hui avec Lascaux IV, fac-similé complet de la grotte basé sur la technologie de la réalité virtuelle qui sera inauguré en 2015.

Pour mener à bien ces projets, la Semitour Périgord a engagé une stratégie partenariale avec les sociétés La Prod est dans le Pré, Ersya, Axyz, Amak, ainsi qu’avec l’Ecole Nationale Supérieure de Cognitique de Bordeaux, pour se garantir d’une utilisation performante d’un dispositif totalement inédit en matière de réalité augmentée.

Thot étant promu comme le complément indispensable de la visite de Lascaux, son serious game constituera un atout majeur pour maintenir l’attractivité de ce site préhistorique et renforcer sa complémentarité avec Lascaux II et Lascaux IV, tournés vers le virtuel.

Une stratégie numérique pour se singulariser comme destination touristique

Bien plus, c’est un atout pour le département de la Dordogne et la région Aquitaine, qui finance à près de 50% cette initiative estimée à 400 000 euros.

Comme l’affirme André Barbé, «aujourd’hui, il faut trouver de nouvelles méthodes pour séduire un public qui voyage, qui voit d’autres choses ailleurs».

Le gestionnaire ambitionne d’ailleurs que les visiteurs deviennent « des ambassadeurs de la préhistoire… et de la Dordogne » !

Rendez-vous donc en avril 2014 pour le premier volet de ce jeu !

Sources : Sud Ouest, Conseil Régional d’Aquitaine

Auteur: Laura Dubosc

Date de première publication: 27/08/2013

Cloître de Cadouin: la Semitour Dordogne lance un audioguide pour aveugles et malvoyants