Le nouveau site web « Patrimoine du Proche-Orient » veut faire mieux connaître les sites archéologiques menacés

Suite à la conférence internationale organisée par la France et des Emirats arabes unis les 2 et 3 décembre 2016 à Abu Dhabi sur la protection du patrimoine culturel en péril, le ministère de la Culture et de la Communication lance le site web patrimoineprocheorient.fr. Il a pour ambition de faire connaître, grâce aux outils numériques, les lieux inscrits dans l’histoire de l’humanité attaqués ou inaccessibles.

page-d-accueil-du-site1

Les recherches archéologiques françaises au Proche-Orient sont historiquement importantes. C’est pourquoi la France met en place depuis de nombreuses années des actions ayant pour objectif la préservation de la mémoire de ce patrimoine visé par les ravages du temps ou les destructions, telles les attaques de Daesh ou d’autres groupes terroristes.

Le site internet Patrimoine au Proche-Orient patrimoineprocheorient.fr s’appuie sur « des outils et technologies numériques au service du patrimoine, de sa connaissance et de sa préservation ». Il permet de poursuivre le travail des chercheurs et permet au grand public de voir et de comprendre les civilisations et les sites archéologiques aujourd’hui menacés ou détruits.

Le site offre des parcours et des contenus accessibles à tous, élaborés par les plus grands spécialistes, et présente les lieux historiques et monuments du Proche-Orient et notamment :

–      la ville antique de Palmyre en Syrie, devenue le symbole du patrimoine en péril et partiellement détruite et classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1980 ;

–       la ville antique de Mari sur les bords de l’Euphrate en Syrie ;

–       le site archéologique mésopotamien de Khorsabad en Irak ;

–       la mosquée des Omeyyades de Damas, classée au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979 ;

–      le Krak des Chevaliers, joyau de l’architecture militaire des XIIème et XIIIème siècles  et classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2006.

Relevé 3D de la mosquée des Omeyyades (8e siècle), à Damas, en Syrie © Iconem

Patrimoine au Proche-Orient s’appuie sur l’expertise du ministère et particulièrement sur sa collection numérique de référence, « Grands sites archéologiques », lauréate de plusieurs distinctions, notamment pour le site de la grotte Chauvet.

Les internautes peuvent contribuer à la sauvegarde du patrimoine

Afin de faciliter les contributions spontanées individuelles, le site offre également la possibilité de participer à la reconstitution numérique d’un site archéologique ou d’un objet, en envoyant ses propres photographies, comme l’a fait un aérophotographe avec ses vues aériennes de Palmyre, ou en faisant un don, grâce à un partenariat avec la plateforme de financement participative Commeon.

essai_palmyre

Patrimoine au Proche-Orient s’inscrit également dans le contexte de l’exposition « Sites éternels De Bâmiyân à Palmyre »  qui a lieu au Grand Palais jusqu’au 9 janvier 2017 et qui est consacrée à des sites archéologiques du Proche-Orient partiellement ou complètement détruits.

La richesse des collections du ministère a ainsi permis à la start-up Iconem, spécialisée dans ce domaine, de reconstituer un modèle 3D de l’arche de Palmyre grâce à la numérisation et à la mise à disposition de photos d’archives inédites, ainsi que sur la base de ses relevés 3D réalisés par drone.

Sources : Ministère de la Culture et de la Communication

Photos : Ministère de la Culture et de la Communication, Iconem, RMN-Grand Palais

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Détruite par Daech, l’arche de Palmyre sera bientôt reconstruite en 3D taille réelle et exposée à Londres et NY

La start up française Iconem numérise en 3D et publie sur le web les modélisations des sites archéologiques syriens menacés

Au Grand Palais, l’exposition immersive « Sites éternels » fait revivre des sites archéologiques en danger

La ville de Choisy-le-Roi redonne vie à son domaine royal grâce à la modélisation 3D

Week-end « Patrimoine(s) en immersion »: comment la réalité virtuelle et l’immersion peuvent-elles renouveler l’expérience muséale et patrimoniale ?

En 2016, l’appel à projets Services numériques innovants du Ministère de la Culture a retenu 19 projets

Le Ministère de la culture et l’INRAP produisent un site consacré à la 1ère Guerre Mondiale et à l’archéologie

Orange et le Ministère de la Culture tunisien lancent le guide de visite numérique du musée national du Bardo

Laisser un commentaire