La Smithsonian associe des artistes et l’intelligence artificielle pour créer les installations de son exposition «FUTURES»

Partager :

Présentée de novembre 2021 à juillet 2022, «FUTURES» rouvrira pour la première fois l’espace historique Arts and Industries Building (AIB), le premier musée national des États-Unis, où la lumière électrique a fait ses débuts publics à Washington, DC en 1881. Pour la première fois depuis près de deux décennies, le public y sera invité pour célébrer le 175e anniversaire de la Smithsonian Institution. Avec plus de 150 objets, prototypes et installations, «FUTURES» « fusionnera l’art, la technologie, le design et l’histoire pour inviter les visiteurs à rêver en grand et à imaginer non seulement un avenir, mais de nombreux futurs possibles à l’horizon ». Une exposition majeure qui associera étroitement les artistes, l’intelligence artificielle et des entreprises mécènes.

  • L’exposition «FUTURES»

Conçu par l’architecte David Rockwell et sa société Rockwell Group, «FUTURES» présentera près de 3 000 mètres carrés de nouvelles installations artistiques immersives spécifiques au site, interactives, expériences de travail, inventions, conceptions spéculatives et «objets du futur», ainsi que des objets historiques et des découvertes de 23 des musées et centres de recherche du Smithsonian.

«FUTURES» proposera également « des histoires de créateurs du futur qui travaillent sans relâche pour un monde plus équitable, pacifique et durable – inventeurs et créateurs, activistes et organisateurs – avec un accent particulier sur les communautés qui n’ont peut-être pas toujours eu voix au chapitre dans le futur ».

Les visiteurs pourront entrevoir « comment les visions passées ont façonné le monde dans lequel nous sommes aujourd’hui, afin de façonner leur propre version du prochain chapitre de l’humanité ». Au lieu de simplement demander dans quel genre d’avenir nous voulons vivre, les visiteurs seront également mis au défi de se demander pourquoi.

Un guide mobile «FUTURES», développé par la société Goodby Silverstein & Partners, sera lancé à la fin de l’été 2021 avant l’ouverture de l’exposition. Une liste complète des performances artistiques, des événements pop-ups ou virtuels, des ateliers et expériences nocturnes y sera également annoncée.

«FUTURES» est rendu possible par des partenaires tels que Amazon Web Services, Autodesk, SoftBank Group Corp, Accenture, la Fondation Annenberg, Bloomberg Philanthropies et plusieurs autres fondations.

Gratuite jusqu’en juillet 2022, l’exposition «FUTURES» associe des artistes, l’intelligence artificielle et des entreprises mécènes.

  • Intelligence artificielle et sculpture lumineuse

En novembre 2021, l’artiste et architecte de renommée mondiale Suchi Reddy dévoilera une nouvelle installation inédite associant intelligence artificielle (IA) et sculpture lumineuse comme pièce maîtresse de « FUTURES », la première grande exploration du futur par la Smithsonian Institution à l’échelle de son bâtiment historique AIB.

Intitulée «moi + toi», l’installation de deux étages de Suchi Reddy veut évoquer « la sagesse humaine et la technologie intelligente, formant un monument miroir reflétant les visions futures collectives des visiteurs ».

« Je crois que le pouvoir de l’art réside dans sa capacité à nous montrer de nouvelles informations sur nous-mêmes et à nous amener à réfléchir sur la condition humaine, nos cultures et nos communautés », a déclaré Suchi Reddy. « L’art est une forme de sagesse qui ravit, éclaire et suscite l’engagement. La connexion humaine et l’interaction humaine font partie intégrante de «moi + toi», et la sculpture encourage les visiteurs à explorer leur voix individuelle ainsi qu’à reconnaître notre pouvoir collectif ».

Cette création artistique sera la première grande commande d’art contemporain de la société Amazon Web Services (AWS), qui l’apportera à l’exposition, dans le cadre d’un mécénat. « Son flou de lumière, de couleur et d’intelligence artificielle réactives, fusionnant sous une forme centrée sur l’humain, est révolutionnaire dans une œuvre d’art publique ».

« Cette installation à couper le souffle est une attraction centrale puissante et appropriée pour ‘FUTURES’, alliant humanité et technologie », a déclaré Rachel Goslins, directrice d’AIB. « Nous sommes reconnaissants aux partenaires d’AWS pour leur vision et leur soutien dès les premières étapes de ce projet. »

«Me + you» sera installée au cœur de la rotonde centrale de 27 mètres de haut de l’historique Arts and Industries Building (AIB).

  • Interaction avec les visiteurs

Suchi Reddy invitera les visiteurs à activer «moi + toi» en exprimant leur «vision future»L’œuvre traduira ensuite leur signification, leur ton et leurs sentiments à travers une série de messages artistiques, reflétant leurs paroles « comme un mandala cinétique unique de couleur et de lumière ».

La «vision future» de chaque personne s’écoulera ensuite vers le haut dans un totem central, changeant subtilement le motif et la couleur de l’installation numérique et de de la sculpture des «futurs collectifs». Le travail évoluera ainsi continuellement tout au long du déroulé de l’exposition.

Pour ceux qui ne peuvent pas se joindre en personne, une application Web parallèle permettra à n’importe qui, n’importe où, de contribuer par sa voix, ou de suivre à distance ce que le monde dit à un moment donné.

Pour créer cette oeuvre numérique, une équipe d’ingénieurs d’AWS, la division cloud computing d’Amazon, a travaillé en étroite collaboration avec Reddy pendant deux ans, investissant plus de 1 200 heures pour construire l’infrastructure technologique cloud et AI sous-jacente qui alimentera à la fois la sculpture et la plate-forme Web.

  • Une nouvelle expérience avec Autodesk invitera les visiteurs à co-créer leur future ville idéale

Les visiteurs de l’exposition révolutionnaire «FUTURES» seront parmi les premiers à tester une nouvelle façon expérimentale de concevoir des villes futures durables et inclusives en les construisant ensemble, grâce à l’intelligence artificielle.

«The Co-Lab», une expérience de conception collaborative unique en son genre développée avec Autodesk, l’un des principaux fournisseurs de logiciels de conception 3D, invitera le public à apporter sa créativité et son sens du jeu pour co-concevoir des communautés meilleures et plus vertes en temps réel, en introduisant une puissante intelligence artificielle générative (IA) comme nouveau partenaire de conception.

« Cette nouvelle expérience muséale audacieuse fusionnera l’art, la technologie, le design et l’histoire pour inviter les visiteurs à rêver en grand et à imaginer non seulement un avenir, mais de nombreux futurs possibles à l’horizon ». 

Créée par une équipe de chercheurs Autodesk et de conservateurs de l’AIB, l’expérience comprendra «The Co-Lab», une structure unique de 7 mètres de hauteur.

«Le Co-Lab» sera une destination centrale de la salle « Futures that Unite » de l’exposition, qui explore les façons dont « les gens peuvent être plus connectés et inclusifs, en travaillant plus étroitement ensemble pour atteindre des objectifs communs ».

A la base de la structure, un outil numérique interactif appelé «Future Communities» invitera des amis et des étrangers à collaborer les uns avec les autres et une puissante IA les aidera à concevoir leur future maisons idéale.

Chaque visiteur pourra incarner une «personnalité» différente avec des objectifs sociaux, climatiques et économiques uniques et des besoins différents. Les visiteurs pourront « débattre, se réjouir et travailler ensemble, motivés par les idées et les suggestions de l’IA, pour construire des gratte-ciel et des parcs, améliorer le bien-être de la communauté, réduire l’empreinte carbone et plus encore ».

Au fil des «FUTURES», les visiteurs donneront vie collectivement à des milliers de communautés idéales différentes, chacune étant unique au groupe qui a co-créé cet avenir particulier.

« Depuis son ouverture en 1881, le bâtiment des arts et des industries est un endroit où l’on peut penser en grand et rêver plus grand », a déclaré Rachel Goslins. « Avec« FUTURES », nous faisons littéralement équipe avec nos visiteurs pour imaginer et créer un avenir dans lequel nous prospérons tous. »

« ‘FUTURES’ nous permet d’explorer de nouveaux outils comme la conception générative qui ont le pouvoir de stimuler l’imagination humaine et de s’attaquer aux problèmes de plus en plus complexes du 21e siècle », a déclaré Brad MacDonald, directeur des médias créatifs chez AIB. «Ce que nous avons créé avec Autodesk sera aussi attrayant qu’un jeu, et installé dans un design époustouflant. Le moment «ouahou» pour les visiteurs. »

A propos de Suchi Reddy

Né et élevé à Chennai, en Inde, l’artiste et architecte Suchi Reddy a immigré aux États-Unis à 18 ans. Voyageant dans le pays et vivant et travaillant dans huit États, Reddy a développé un sens aigu des similitudes et des différences qui unissent les communautés. Sa pratique artistique prend racine dans sa formation architecturale avec son expression comme sculpture publique et travail expérientiel. Elle aborde les questions d’engagement sociétal en utilisant l’art et l’expérience pour créer un discours autour de sujets ayant une pertinence à la fois locale et mondiale. ‘me + you’ est sa première installation sculpturale à grande échelle commandée pour un musée, s’appuyant sur son travail de plusieurs décennies en neuro-esthétique, sur « la façon dont l’art peut influencer positivement le bien-être, la créativité et la connexion ».

En 2002, elle a fondé son entreprise primée basée à New York, Reddymade, avec une approche du design centrée sur l’humain, vouée à célébrer la diversité et l’égalité, ainsi qu’à aborder les impacts économiques, sociaux, environnementaux et culturels de son travail sur à la fois l’utilisateur et la planète. Les projets récents et à venir incluent des collaborations avec Google («A Space For Being»), Johns Hopkins et Muuto. En 2019, «X», son œuvre d’art publique à grande échelle célébrant l’égalité, la diversité et l’amour, a été installée à Times Square à New York.

À propos du bâtiment des arts et des industries

Le bâtiment des arts et des industries (AIB) a ouvert ses portes en 1881 en tant que premier musée national du pays, une icône architecturale au cœur du National Mall. Ses galeries ont fait découvrir à des millions d’Américains des merveilles sur le point de changer le monde: l’ampoule d’Edison, le premier téléphone, les fusées Apollo. Surnommé «Palais des merveilles» et «Mère des musées», l’AIB a incubé de nouveaux musées Smithsonian pendant plus de 120 ans avant de fermer définitivement au public en 2004. L’exposition « FUTURES » est une première étape importante dans le plan à long terme de rénovation et de réouverture permanente de cet espace historique.

SOURCES: Smithsonian Institution (CP)

PHOTOS: Smithsonian Institution

Date de première publication: 17/05/2021

Partager :

Laisser un commentaire