Avec sa nouvelle campagne #startdrawing, le Rijksmuseum encourage les visiteurs à dessiner les œuvres qu’ils admirent

Le samedi 24 Octobre 2015, le Rijksmuseum a lancé sa campagne #startdrawing à grande échelle. Par cette initiative unique, le musée des beaux arts d’Amsterdam invite son public à arpenter les galeries, à dessiner et ainsi  à apprendre à regarder de plus près la beauté de l’art. La campagne s’ouvre avec un week-end (le 24 et 25 Octobre 2015) consacré au dessin, durant lequel de nombreuses activités liées au dessin sont proposées aux visiteurs, grands et petits. Cet événement est largement relayé sur les réseaux sociaux via le #startdrawing.

rijksmuseum drawing campaign image visiteurs 2

Dans un monde dominé par le zapping et le selfie,  le Rijksmuseum a souhaité aider les visiteurs à découvrir et apprécier la beauté de l’art et l’histoire à travers le dessin. une manière de favoriser l’implication, l’interaction et l’attention des visiteurs face aux oeuvres.

Comme l’explique Wim Pijbes, directeur général du Rijksmuseum : « Dans nos vies trépidantes, nous ne comprenons plus comment quelque chose peut être beau. Nous oublions comment regarder de très près. Le dessin peut nous aider parce que l’on regarde avec plus cd’attention quand on dessine. Et les dessinateurs sont toujours les bienvenus dans le Rijksmuseum ».

Depuis le 22 Octobre 2015, l’initiative est soutenue par une nouvelle campagne de publicité, un film de 30 secondes qui invite les gens à venir s’inspirer du Rijksmuseum pour dessiner. Le film est diffusé sur la chaine TV commerciale partenaire RTL et en ligne. Une bannière a également été déployée sur la façade principale du musée.

rijksmuseum_drawing_campaign_image_banner resize

Campagne vidéo (en néerlandais):

Un week-end d’activités

Durant tout le week-end, à l’entrée du musée, un carnet de croquis et un crayon était donné gratuitement à chaque visiteur qui le demandait. Les visiteurs ont pu dessiner d’après leur propre idée ou copier des œuvres sélectionnées dans tout le musée, du Moyen Age au XXe siècle. Les petits et grands ont pu participer à des cours sur l’élaboration des natures mortes ou des portraits du XVIIe siècle, ou s’inspirer d’un artiste street art en 3D. Ils ont pu également contribuer ensemble à créer le dessin le plus long de l’histoire du Rijksmuseum. Sous les vitraux du le hall d’entrée, une longue feuille de papier a été déployée sur laquelle tout le monde a pu dessiner son « petit morceau des Pays-Bas ». A la fin du week-end, les visiteurs cvréateurs du musée ont ainsi créé un vaste panorama du pays. Ce week-end a fait l’objet d’un mécénat de la banque ING.

rijksmuseum drawing campaign image long dessin

Le samedi devient le jour du dessin

Après ce week-end spécial dessin, tout visiteur dessinateur restera le bienvenu au Rijksmuseum. Le musée a d’ailleurs décidé que le samedi deviendrait le jour du dessin. Et chaque samedi, les visiteurs qui le souhaitent se verront remettre gratuitement un carnet de croquis. Pendant toute l’année, durant certains samedis, les visiteurs pourront suivre des leçons publiques aux côtés du programme régulier à l’école de dessin du musée.

rijksmuseum drawing campaign image visiteurs

Cette initiative originale intervient au moment où des musées belges sont sous les feux des critiques parce qu’ils interdisent la pratique du dessin dans leurs galeries. A Bruxelles, au musée Magritte, mais aussi à celui de la Fin de Siècle ou au Palais des beaux-arts, sortir un crayon est en effet un motif d’expulsion. Et ce n’est pas une blague belge. Le règlement du musée Magritte stipule d’aillleurs « Il n’est pas autorisé de prendre des notes ni de dessiner dans le musée Magritte ni dans les expositions temporaires ». Comme le rapporte Télérama dans un article du 6 octobre 2015, « Plusieurs plaintes de visiteurs ont été enregistrées dans les différents musées royaux des Beaux-arts de Belgique, tandis qu’un dessinateur amateur de Van Gogh un peu opiniâtre se faisait plaquer au sol et menotter par la police au musée de Mons en avril dernier ».

En France l’autorisation du dessin dans les galeries des musées est la règle. Dans un article du 4 octobre 2015, le site Louvre pour tous n’a pas trouvé d’interdiction. L’article évoque même une initiative française de promotion du dessin. « Récemment à Lyon, le musée des Confluences en a fait un thème d’exposition, proposant à l’auteur de bande dessinée Boulet de croquer la vie de l’établissement. A cette occasion, les visiteurs ont eux-mêmes été invités à venir dessiner au musée, puis à partager leurs croquis sur Twitter, avec un dessin dédicacé par l’artiste à gagner ».

Vidéo du musée des Confluences:

SOURCE: Rijksmuseum, Telerama

Date de première diffusion: 25/10/2015

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Martijn Pronk (Rijksmuseum): «Le Rijksstudio a attiré quelques 15 millions de visites pour 200 000 comptes personnels créés»

Exposition du Rijksmuseum: le mécène KPN redonne vie aux toiles de Rembrandt

Des chefs d’oeuvres du Rijksmuseum s’animent dans le métro: retour sur une campagne inédite

Pour célèbrer son 1er anniversaire, le Rijksstudio organise le concours «Faites votre propre chef-d’œuvre»

Laisser un commentaire