Robots et drone au service des visiteurs au Musée d’Art moderne du Luxembourg

Dans le cadre de l’exposition « Eppur si muove (Et pourtant elle tourne). Art et technique, un espace partagé » organisée au Mudam, le musée d’art moderne du Luxembourg, ce ne sont pas moins de quatre robots et drones qui évolueront autour des visiteurs L’objectif, sensibiliser le public aux nouvelles possibilités que les robots offriront à l’avenir en les faisant interagir avec les visiteurs au sein du musée.

Guido le robot guide © P.Granjon et A.Désaubliaux
Guido le robot guide © P.Granjon et A.Désaubliaux

Suivez Guido

Jusqu’au 16 janvier 2016, il sera possible aux visiteurs du Mudam du Luxembourg de suivre un médiateur un peu particulier. Guido, robot humanoïde, anime des visites de l’exposition « Eppur si muove. Art et technique, un espace partagé », une exposition conçue en partenariat avec le musée des Arts et Métiers.

L’artiste français Paul Granjon, de l’Université de Cardiff, a conçu Guido avec Patrick Hénaff, chercheur au Loria (Laboratoire lorrain de recherche en informatique) et une quizaine d’étudiants de l’Alliance Artem. Ces derniers de l’École des Mines ont géré tout l’aspect informatique, « en partant de zéro », ceux de l’École des Beaux-arts ont travaillé l’esthétique, les scripts et la partie artistique des œuvres à présenter, et enfin les étudiants de l’ICN ont développé la communication et se sont chargés de trouver les budgets nécessaires auprès de partenaires comme le Grand Nancy, la Fondation Mines, Artem Entreprises…

Composé d’une moitié de robot Nao et d’une base mobile sur roues, le robot est programmé pour guider avec humour des groupes d’amateurs d’art moderne. Deux étudiants vont, pendant tout l’été, accompagner sur place le robot Guido. Lequel, s’il est autonome, peut également être piloté à distance grâce à des capteurs, un micro d’ambiance…

Des visites guidées robotiques, gratuites et en français sont organisées chaque vendredi durant 45 minutes.

Trailer des visites robotiques au Mudam:

Des robots collaboratifs

Dans une pièce spécialement réservée à la présentation, juste au-dessus du hall d’entrée du MUDAM, une équipe de chercheurs dirigée par le Dr Patrice Caire du SnT, l’Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust de l’Université du Luxembourg mène le projet CoRobots. Celui-ci propose au visiteur de rencontrer deux robots humanoïdes de type Nao – c’est-à-dire d’apparence humaine – et d’un drone, qui communiquent entre eux pour mieux aider leur interlocuteur.

Pour familiariser le public avec la robotique et l’Intelligence Artificielle, l’équipe a scénarisé l’animation. Dans la première partie, le robot Nao dévoile ses compétences d’assistant, en aidant le visiteur à trouver son chemin à l’aide du Drone. Dans une autre partir de l’animation le robot propose des jeux au public. Ce dernier est par exemple invité à deviner des sports que le robot mime.

Des démonstrations menées par l’équipe universitaire sont aussi prévues chaque vendredi après-midi pendant les six mois de l’exposition. Une partie de l’équipe a même transféré même son lieu de travail au MUDAM pour cette période afin de permettre aux visiteurs intéressés de leur poser leurs questions sur la robotique chaque mercredi, jeudi et vendredi après-midi.

maxresdefault

« Le MUDAM et la Ville de Luxembourg ont souhaité un projet où la robotique est au service du public et des équipe du musée. Au premier abord, il s’agit de deux mondes différents qui ne se croisent jamais. Les équipes, cependant, ont tout de suite réussi à travailler ensemble, » explique le Dr Patrice Caire, responsable du projet CoRobots« CoRobots est avant tout là pour aider les équipes du musée en place. C’est une première approche de coopération robots + robots mais aussi robots + humains qui amène la recherche vers le public. L’équipe qui assure la démonstration est présente peut répondre aux questions et faciliter l’interaction avec le public »

Présentation vidéo du projet co-robots:

Pour mettre en place ce projet, une quinzaine de personnes, des chercheurs scientifiques bien sûr, mais aussi des professionnels du film et du théâtre ont œuvré de concert avec les équipes du musée.

CoRobots continuera à l’avenir d’évoluer pour proposer plus de jeux interactifs au public et prépare encore quelques surprises pour la Nuit des Musées qui aura lieu le 10 octobre 2015. D’autre part, une enquête est en cours par l’équipe de muséologie pour analyser le retour du public sur la présence des robots.

Exposition « Eppur si muove (Et pourtant elle tourne). Art et technique, un espace partagé

Mudam, le musée d’art moderne du Luxembourg

Du 9/07/2015 au 17/01/2016

Site web de l’exposition

L’exposition sur Tumblr

SOURCES: Itnation.lu, Université du Luxembourg, L’Est républicain

Date de première publication: 05/09/2015

Clic-separateur(A LIRE SUR LE SITE DU CLIC) (3)

Robots et patrimoine: panorama des usages en France et dans le Monde (22/04/2015)

Au musée des Sciences émergentes de Tokyo, des robots humanoïdes guident les visiteurs

Avec Awabot et le Clic, des robots passent la nuit des musées … à la Cité des sciences, au Grand Palais et au Musée Gallo Romain de Lyon

Des robots télécommandés permettront bientôt de visiter la Tate Britain de nuit

Bientôt des robots pour l’accueil et la médiation dans les musées ?

Laisser un commentaire