Retrouvez dans ce dossier les principales innovations numériques proposées dans le cadre des expositions temporaires françaises depuis 2012. Ces expositions et leurs dispositifs numériques sont classés par région.

RÉGION AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

RÉGION HAUTS-DE-FRANCE

RÉGION NORMANDIE

RÉGION NOUVELLE-AQUITAINE

RÉGION PARIS ÎLE-DE-FRANCE

RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR

RÉGION PAYS DE LA LOIRE 

RÉGION AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

  • Exposition « Autoportraits, de Rembrandt au selfie », Musée des Beaux-Arts de Lyon, du 26 mars au 26 juin 2016 

L’exposition « Je suis là ! » rassemble cent-quarante autoportraits créés par une centaine d’artistes dans les six derniers siècles. Ce panorama est particulièrement diversifié puisqu’il inclut des œuvres sur des supports traditionnels et contemporains, des dessins intimistes aussi bien que des selfies publiés sur Internet, un autoportrait de Palma le Vieux et un autre d’Ai Weiwei. L’exposition est un événement trinational résultant de la coopération de trois grands musées européens : Musée des Beaux-Arts (Lyon), National Galleries of Scotland (Édimbourg) et Staatliche Kunsthalle (Karlsruhe).

Les expositions présentées à Karlsruhe, Lyon et Édimbourg abordent le sujet différemment et se distinguent par des titres eux aussi légèrement différents. C’est dû au fait que chaque musée porte un regard sur les œuvres qui lui est propre, ainsi qu’aux contraintes spatiales dans chacun des établissements. On peut donc parler d’une exposition en trois versions distinctes, que le visiteur peut apprécier dans son intégralité grâce au présent site Internet, en trois langues (allemand, français, anglais).

L’installation FLICK_EU

Cette installation permet aux visiteurs de faire des autoportraits venant enrichir l’exposition. Lorsqu’on introduit une pièce dans l’appareil, il fait une photo d’identité conventionnelle qui est d’une part imprimée et éjectée, d’autre part numérisée et publiée sur Internet. Dans les locaux de la Kunsthalle, la photo peut être affichée sur un écran ou projetée en grand. Comme il s’agit d’une image numérique, elle peut bien évidemment être vue en divers endroits simultanément. Les portraits faits à l’exposition de Lyon à partir du 26 mars seront ainsi visibles non seulement sur place, mais aussi à Karlsruhe et Édimbourg, de sorte que les visiteurs du Musée seront virtuellement présents dans les deux autres musées participant au projet.

csm_Linterman-Tesch_Flick_KAmirror_03_42716877c5

  • 13ème Biennale de Lyon, la vie moderne / du 10 septembre 2015 au 3 janvier 2016

biennale lyon 2015 bannerLa Biennale 2015 se compose de 2 sections:

. La vie moderne (commissaire invité Ralph Rugoff) à la Sucrière, au macLYON et dans la salle 15 du Musée des Confluences. « 60 artistes de 30 pays différents renouvellent notre représentation de la vie moderne tour à tour passionnée, inquiétante, solidaire et poétique : 60 manières d’écrire le monde qui nous entoure et d’en dessiner un paysage inattendu. La vie moderne est un dialogue inédit entre le présent que nous partageons tous et la réalité que nous imaginons autre« .

. Deux plateformes.

Veduta (directeur abdelkader damani) intervient dans 6 villes de la Métropole, organise 10 expositions, des résidences d’artistes, des ateliers, des parcours d’art contemporain dans des magasins et implique les habitants dans l’école de l’amateur.

Résonance (coordination nicolas garait) « est l’occasion pour la scène Rhône-Alpes de montrer le meilleur d’elle même ».

Trailer vidéo:

La Biennale propose un site web au design efficace et très complet, avec notamment une section photographies très riche et des vidéos régulièrement mises en ligne.

Vidéo Dans les coulisses du montage – 13e Biennale de Lyon « La vie moderne »:

biennale_d_art_contemporain_de_lyon

L’événement inclut de nombreuses utilisations des outils numériques:

. Pour la première fois, la Biennale de Lyon propose un catalogue numérique enrichi (interventions d’artistes, photos in situ, vidéos, photos des œuvres en cours de création et in situ, esquisses, galeries d’images, textes d’artistes, citations, documentations de travail, contributions spécifiques, archives…), soit plus de 500 documents multimédia. Disponible dès l’ouverture et mis à jour à l’issue de l’événement, le catalogue numérique est associé à un catalogue papier, destiné à accompagner les visiteurs. L’achat du catalogue papier donne accès gratuitement au catalogue numérique de la Biennale. Éditeur : Les presses du réel, Dijon — Conception : ABM Studio Avec le soutien du Centre national des arts plastiques (aide à l’édition numérique). Prix du catalogue: 5€ pour le catalogue papier + catalogue numérique et 3,99€ pour le catalogue numérique seul Disponible sur Apple, Androïd, réseaux classiques de diffusion.

biennale lyon 2015 catalogue

Capturez #laviemoderne sur Instagram. Du 10 sept. 2015 au 3 janv. 2016, La Biennale invite le public à capturer en photo sa vision de la vie moderne, et à la partager sur Instagram avec le hashtag #laviemoderne et le tag @biennaledelyon. Les photos seront diffusées sur le site biennaledelyon.com, à l’accueil de la Sucrière et du macLYON, dans les gares de Part-Dieu et Perrache et sur la chaine iTCL. La Biennale et les Inrocks sélectionneront les photos marquantes qui seront relayées sur leurs réseaux sociaux. Les 3 meilleures images sélectionnées par Ralph Rugoff, commissaire et Thierry Raspail, directeur artistique, figureront dans le catalogue numérique de la Biennale.

3e concours de nouvelles. Du 10 sept. au 16 oct, La vie moderne, Veduta et Télérama renouvellent leur concours de nouvelles. Le texte ne devra pas dépasser 2015 signes (espaces compris, titre non inclus) et être rédigé en français. Un jury composé de journalistes de Télérama, d’auteurs, de la direction du TNP Villeurbanne et de la direction artistique de la Biennale sélectionnera les meilleures nouvelles reçues. Les trois premières seront publiées dans le magazine Télérama. Les 10 meilleures nouvelles seront lues par les comédiens du TNP lors d’une soirée à la Sucrière le 11 déc. 2015.

Le Musée du 21e siècle Participez à la création d’une œuvre ! Dans le cadre de la plateforme Veduta, l’artiste Yona Friedman crée à la Fondation Bullukian un dispositif dans lequel le public est invité à exposer l’objet de son choix. Le public peut déposer son objet les ven 11, 18, 25 sept., le ven 2 oct., les sam 12, 19, 26 sept. et le sam 3 oct. Fondation Bullukian 26 place Bellecour, Lyon 2e.

Écouter la playlist «moderne» sur Deezer. Les artistes de La vie moderne partagent leurs morceaux préférés, en écoute sur biennaledelyon.com et sur Deezer

Qui nous aime nous suive ! La Biennale vit sur les réseaux sociaux Actus, coulisses, vidéos, bons plans, jeux concours… Facebook : La Biennale de Lyon/Art  Twitter: @BiennaleLyon  Instagram: @biennaledelyon

Pas d’application mobile cette année, mais l’audioguide permet de visiter l’expo à son rythme ! Commentaires et interviews du commissaire Disponible à la Sucrière et au macLYON.Location : 4€ pour les deux lieux.

L’art numérique est également présent dans cette biennale avec notamment l’installation « Before Memory »  au musée des Confluences. « Quatre murs, quatre écrans, une salle noire, et le public. Les images et les vidéos vous projettent dans différents lieux de la ville de Taipei (Taïwan), comme si vous y étiez. La caméra devient vos yeux. L’agencement de l’espace est tel que la vision 2D se transforme en une dimension 360° ».

Vidéo de l’installation: 

  • Exposition « Rétrospective Erró » / MAC (Lyon) (du 3 octobre 2014 au 20 février 2015)

mac lyon erro table

Le Musée d’art contemporain de Lyon propose deux outils numériques pour enrichir la communication et la médiation de cette exposition et des plus de 500 œuvres choisies dans les collections publiques et privées d’Europe.

Avant, après et pendant la visite, lexposition Erró s’accompagne d’un site web mobile dédié, consultable partout, sur tout appareil connecté : smartphones, tablettes… Riche en ressources visuelles et vidéos, cette webapp permet de mieux comprendre la technique employée par Erró, de décrypter certaines de ses œuvres, de comparer collages et peintures, etc. Elle donne également accès aux coulisses et aux préparatifs de l’exposition : reportage photo dans l’atelier d’Erró, montage de l’expo…

Le Musée met également à disposition des visiteurs une table tactile pour « expérimenter le jeu avec les images dont Erró est expert ! ». Ce dispositif participatif permet, à partir d’une banque d’images existantes, de copier/modifier/coller des motifs pour s’essayer à la composition à la manière d’Erró. Chacun peut ensuite sauvegarder sa réalisation et la partager sur les réseaux sociaux. Table en accès libre dans le hall.

Les deux outils ont été développés par la société lyonnaise Biin, dans le cadre d’un mécénat de compétence valorisée à hauteur de 10 500 euros HT.

Sur les plateformes vidéo, le musée propose en outre la bande annonce de l’expo ainsi qu’un reportage Erro dans son atelier.

Vidéo Erro dans son atelier:

Erró dans son atelier from Mac Lyon on Vimeo.

 

. Lyon / Exposition Robert Combas / Musée d’art contemporain de Lyon

24 fév – 15 juillet 2012

A l’occasion de l’exposition Robert Combas, Greatest Hits, Le Musée d’art contemporain de Lyon propose plusieurs outils innovants: une visite virtuelle de l’exposition, un guide multimédia sous la forme d’une application gratuite proposant plus d’une heure et demie de commentaires, interviews et vidéos, téléchargeable sur l’App Store et sur Android et réalisée par Antenna Audio, la bande son de l’expo à écouter sur Deezer, le blog avec des photos et des interviews, une chasse aux trésors Geocaching, pour gagner des invitations et un hashtag twitter spécial #CombasHitsLyon. Une première à saluer: le module basé sur la technologie tumblr. « Image Battle » invite le public à un ping pong visuel autour des œuvres de Robert Combas. En suivant le fil de leurs pensées, les internautes peuvent poster des images, des musiques, des commentaires ou des vidéos et échanger avec les autres participants.

RÉGION HAUTS-DE-FRANCE

  • Exposition « Amedeo Modigliani, l’œil intérieur », LaM de Villeneuve d’Ascq, du 27 février au 5 juin 2016 

Associées à des reproductions de l’appartement et des ouvrages annotés de la main de Roger Dutilleul, ami du peintre, deux bornes multimédia permettront au visiteur de plonger dans l’univers d’un collectionneur passionné par l’art d’avant-garde et par Modigliani en particulier. Se promenant dans son appartement à travers des photographies d’époque, il pourra accéder à l’ensemble des œuvres de Modigliani qui sont un jour passées entre les mains de Dutilleul et découvrir la personnalité de ce collectionneur discret. Un parcours pour les enfants entre 7 et 10 ans sera également proposé à partir de ces bornes. 

  • Joie De Vivre, Palais des Beaux Arts de Lille, du 26 septembre 2015 au 17 janvier 2016

« Partout où il y a joie, il y a création : plus riche est la création, plus profonde est la joie »
Henri Bergson, L’Énergie spirituelle

Exposition phare de la prochaine saison de Lille 3000, Renaissance, « Joie de vivre » abordera toutes les époques et tous les modes d’expression. De l’Arcadie, société idéale célébrée au temps de l’Antiquité, aux petits bonheurs de tous les jours (la famille, l’enfance, le jeu), sans oublier la musique, la danse et la fête, cette exposition nous rappelle toutes les raisons que nous avons de nous réjouir.

Ce sont ainsi plus de 120 œuvres réparties en 5 sections, qui dresseront un joyeux panorama des plaisirs de la vie. Des fêtes villageoises de Brueghel aux toiles solaires de Rothko, quelle que soit l’époque où la culture, l’art de vivre, l’art d’aimer et de s’amuser ont inspiré les plus grands artistes. Hals, Boucher, Tiepolo, Carpeaux, Monet, Picasso, Matisse, Dufy, Niki de Saint-Phalle, Baselitz et Murakami, feront aussi partie de la sélection.

L’application mobile

screen568x568L’application embarque au téléchargement des contenus gratuits, informatifs et des offres de parcours audioguidés.

Elle s’organise de la manière suivante :

1-« L’EXPOSITION » : une présentation de l’exposition, des informations pratiques et le programme des animations culturelles autour de l’exposition.

2-« AUDIOGUIDES » : propose une offre de parcours audioguidés de l’exposition
-un parcours audioguidé pour adulte en français,
-un parcours audioguidé pour enfant en français,
-un parcours audioguidé pour adulte en anglais,

3-« BILLETTERIE » donne un accès direct à la billetterie en ligne de l’exposition.

Google Play et iOs

Trailer:

  • Là où commence le jour, LAM, du 2 octobre 2015 au 10 janvier 2016

affiche_LOCLJ-LaM-2015L’exposition « Là où commence le jour, » présentée au LaM du 2 octobre 2015 au 10 janvier 2016 dans le cadre de lille3000 – Renaissance, prend la forme d’un parcours poétique ayant pour thème l’émancipation de l’individu par la (re)connaissance du monde qui l’entoure.

L’exposition est accompagnée d’un très beau mini-site qui permet d’explorer l’exposition chapitre par chapitre comme un roman.

  • Exposition « Sésostris III, Pharaon de légende » / Palais des Beaux Arts (Lille) (du 8 octobre 2014 au 25 janvier 2015) 

Pour cette première exposition au monde consacrée à ce grand roi d’Égypte, organisée en collaboration exceptionnelle avec le musée du Louvre, le Palais des Beaux Arts déploie comme il le fait toujours sa palette d’outils numériques.

Pour la première fois, et dans l’attente de la refonte complète de son site internet programmée en 2015, un mini-site d’exposition a été créé. Ce mini-site, en français et en anglais, propose une présentation détaillée du projet, un espace vidéo et un agenda. Ce site donne un accès direct à la nouvelle billetterie en ligne du musée, à la bande annonce de l’exposition et à une page téléchargement des applications.

PBA lille pharaon appli hpL’application gratuite de l’exposition Sésostris III, développée par Audiovisit, est d’ores et déjà téléchargeable sur l’AppStore et GooglePlay. D’un poids de 36 Mo, l’application en 2 langues (français, anglais) propose une vingtaine de commentaires des plus belles œuvres et cinq vidéos interviews des commissaires de l’exposition. Il existe également une application tout spécialement conçue pour les enfants (6-12 ans), en français, disponible sur Appstore et Google Play.

Le visioguide (sur iPod Touch) propose les mêmes contenus que l’application et sa location est incluse dans le billet d’entrée à l’exposition. Le parcours adultes est proposé en français et en anglais tandis que le parcours enfants (6-12 ans) est seulement en français.

Un parcours jeu en format PDF est également téléchargeable gratuitement.

Pour la deuxième fois, après une première expérience avec l’exposition Illuminations (2013-2014), le musée propose une version numérique du catalogue condensé, produite par Snoeck, disponible en version bilingue français/anglais et téléchargeable sur iBookstore (à venir), Amazon Kindle Store et Google Play, 6.56 €. Le catalogue numérique est disponible sur d’autres sites : KbobooksScribdPayhip et Inktera.

Enfin, dans le cadre de sa programmation culturelle, le PBA propose également « Silent disco ». L’événement de clôture le jeudi 22 Janvier 2015 invitera plusieurs DJ électro influencés par les musiques d’Orient à mixer simultanément, permettant ainsi au public muni de casques d’écouter le DJ de son choix. En partenariat avec l’Aéronef.

Bande annonce de l’exposition:

Cette exposition du PBA de Lille s’inscrit dans le cadre d’une saison égyptienne au Palais des Beaux Arts de Lille et au musée du Louvre-Lens. L’exposition « Des animaux et des pharaons » (musée du Louvre-Lens) se déroulera du 3 décembre 2014 au 9 mars 2015. Billet combiné 14 €.

  • Nuit des Arts de Roubaix, La Piscine, 5 décembre 2015

Pendant la dernière Nuit des Arts, la scène du Combat de Coqs en Flandre, pièce maîtresse de La Piscine, a revécu avec une application développée par la start-up Artenpik, incubée à la Plaine Image. Présentée pendant la Nuit des Arts, cette expérience a montré l’intérêt d’utiliser la réalité augmentée pour animer les tableaux du musée.

Artenpik anime un tableau de La Piscine grâce à… par lavoixdunord

En l’observant de face, il y a la fumée qui monte, la main qui tente d’attraper le billet du parieur, les personnages qui bougent, les coqs qui volent… En le regardant de côté, il y a aussi ces plumes qui sortent du tableau. La scène du Combat de Coqs en Flandre revit sur la tablette qu’on a en main.

La start-up Artenpik vient de développer une application pour animer par la réalité augmentée la pièce maîtresse du musée La Piscine peinte en 1889 par Rémy Cogghe. Au-delà du côté ludique, elle permet aussi d’obtenir des informations rapides sur l’artiste, la tradition du combat de coqs ou la vie roubaisienne au 19e siècle. La démonstration a rencontré un certain succès lors de la Nuit des Arts, début décembre. « On a vu que ça fonctionnait. Les enfants essayaient même d’attraper les coqs… », rapporte-t-on à La Piscine.

. Exposition « Babel » / Palais des Beaux Arts de Lille jusqu’au 14 janvier 2013

Pour sa nouvelle exposition consacré au mythe architectural de la tour de Babel, le Palais des Beaux Arts de Lille a développé sa première application d’exposition. L’application pour iPhone ou Android est téléchargeable gratuitement sur place, depuis la borne Wifi du musée mais également en dehors du musée, sur Appstore ou encore Google Play.

L’application, développée par Audiovisit, propose entre autres des vidéos d’artistes ou du commissaire de l’exposition et des commentaires audio sur 30 oeuvre présentées. La navigation est facilités par des sections thématiques et les mobinautes peuvent aller plus loin en explorant la section 10 questions/réponses autour du thème de Babel.

Article sur le site du CLIC France

 

. Exposition « Delacroix et l’aube de l’orientalisme. De Decamps à Fromentin, peintures et dessins. » / Domaine de Chantilly

29 septembre 2012 – 7 janvier 2013
Salle du Jeu de Paume

L’Orientalisme est un des temps forts des collections du musée Condé L ‘exposition présente vingt-deux tableaux et plus d’une centaine de dessins, acquis par le duc d’Aumale, fils du roi Louis-Philippe, qui combattit et vécut en Algérie dont il fut le gouverneur général en 1848. De nombreux autres artistes, célèbres à leur époque, côtoieront les oeuvres de Delacroix: Decamps, Marilhat, Dauzats, Vernet, Fromentin, etc. L’exposition réalisée avec le concours exceptionnel du musée du Louvre fait l’objet d’une application mobile officielle « Eugène Delacroix: Voyage au Maroc 1832 – conservé à Chantilly », disponible sur iTunes. Cette application en français, dédiée au carnet de voyage au Maroc de Delacroix, conservé à Chantilly, propose de très belles aquarelles. Version mixte iPad+iPhone en Ultra Haute Définition qui permet de voir les détails de chaque page du carnet avec une profondeur de zoom exceptionnelle. (52.9 Mo, Français, Fondation pour la sauvegarde et le developpement du domaine de Chantilly / smArtapps.fr)

RÉGION NORMANDIE

  • Exposition « Sienne, aux origines de la Renaissance », musée des Beaux-Arts (Rouen) / du 21 mars au 7 septembre 2015

sienne-afficheL’exposition « Sienne, aux origines de la Renaissance », labellisée d’intérêt national, dévoile plus de 70 œuvres, sorties d’Italie pour la première fois. L’occasion de découvrir cet art siennois avant-gardiste raffiné et grand rival méconnu de Florence.

Pourtant méconnus du grand public, des peintres siennois, comme Ducio, Simone Martini ou les frères Lorenzetti ont révolutionné la peinture entre le XIVe et le XVe siècle. Alors que la Renaissance florentine a souvent été mise à l’honneur par les musées français, jamais une rétrospective de l’art siennois n’a eu de tel hommage.

C’est chose faite avec cette restrospective consacrées aux maitres de Sienne. L’occasion pour le public de découvrir la spécificité de cet art avec 70 oeuvres de la fin du XIIIe à la fin du XVe. L’exposition réalisée en partenariat avec la Pinacothèque Nationale de Sienne et le musée des Beaux-Arts de Bruxelles, revient sur l’incroyable production artistique de Sienne.

L’exposition bénéficie d’un site internet dédié qui permet aux visiteurs d’avoir toutes les informations sur la programmation et les activités et de découvrir en HD plusieurs œuvres de l’exposition.

A cela s’ajoute une application mobile disponible en français et en anglais qui reprend les thèmes de l’exposition et présente des œuvres avec des anecdotes et des commentaires audio et vidéo réalisés par des étudiants. application audioguide, 39.6 Mo, Français / Anglais Appstore / GooglePlay (Musée des Beaux-Arts de Rouen / Sycomore) (16 avr. 2015)

RÉGION NOUVELLE-AQUITAINE

  • bordeaux appli passé augmentéExposition « Bordeaux passé augmenté » / Centre d’interprétation de l’architecture et du Patrimoine de Bordeaux / du 12 juin au 20 septembre 2015

Les Archives municipales, Bordeaux Patrimoine Mondial et lestudio 2roqs proposent une immersion en 3D dans la ville de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle, à travers une sélection de photographies issues des fonds municipaux.

Ces quelques «fenêtres» ouvertes sur le passé invitent les visiteurs à réfléchir, aujourd’hui, sur les permanences et les mutations de ces espaces publics.

Ce projet, initié par le Studio 2roqs, a obtenu le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, dans le cadre de l’appel à projets 2014 Services numériques culturels innovants.

Grâce à l’application «le passé augmenté» disponible en téléchargement gratuit sur l’AppStore, le public peut placer le smartphone devant l’image et découvrir la photographie en 3D.

Cette technologie nouvelle de médiation fait donc l’objet d’une première exposition dans la ville de Bordeaux, regroupant 9 photographies grand format déployées sur la place de la Bourse ainsi que 3 œuvres accrochées dans les musées de la ville (musée des Beaux-Arts, au musée d’Aquitaine ou au musée des Arts Décoratifs et du Design), visibles du 12 juin au 20 septembre 2015.

RÉGION PARIS ÎLE-DE-FRANCE

  • « Persona, étrangement humain », Musée du Quai Branly, du 26 janvier 2016 au 13 novembre 2016

L’exposition mêle l’art occidental ou non occidental, l’art populaire ou contemporain, des objets empruntés aux domaines des nouvelles technologies, du design ou de la robotique, pour rendre compte de l’extraordinaire hétérogénéité des supports, des formes ou des “fréquences” au moyen desquels des effets de personne se rendent identifiables.

MQB. Apprentissage collaboratif du robot Berenson. 16 avril 2012.

Par exemple, le dernier temps de l’exposition plonge le visiteur à travers une maison-témoin, dans laquelle ont été installés et mis en interaction une profusion d’interfaces et de créatures artificielles, souvent aux marges de la robotique officielle (animaux artificiels, robots d’interaction, robots de communication, de divination, etc.). Il s’agit de se confronter à des métissages possibles, des familles de quasi-personnes en posant cette question finale : « Avec qui voulons-nous faire famille ? » Cette expérience inédite proposée par cette maison-témoin rend visibles des relations d’attachement méconnues ou inédites ainsi que la diversité des types de rapports que les hommes peuvent entretenir avec de telles créatures. Entre les artefacts disposés au sein de cette maison-témoin, habitée par des tensions singulières, avec des créatures plus ou moins invasives, le visiteur pourra faire son choix et composer sa propre maison, sa propre famille, pour en découvrir davantage sur lui-même.

  • « Anatomie d’une collection », Palais Galliera, du 14 mai au 23 octobre 2016 

Paris Musées et le Palais Galliera proposent un petit journal enrichi, téléchargeable sur tablette. À partir de quinze œuvres phare de l’exposition, le lecteur peut découvrir des thématiques développées avec de nombreuses illustrations et documents d’archives lui permettant d’explorer les collections du Palais Galliera et d’approfondir sa visite.

Cette application est disponible sur Apple store et Play Store au prix de 4€99. « Elle s’inscrit dans une politique générale menée par Paris Musées visant à accueillir ses visiteurs dans un environnement technologique répondant aux enjeux contemporains de l’information et de la médiation culturelle » (Paris Musées).

Lien vers le site internet de l’exposition

petit-journal-numerique-menu-haute-couture petit-journal-numerique-focus-souliers

  • « Frédéric Bazille, la jeunesse de l’impressionnisme », Musée Fabre, 20 juin 2016 – 16 octobre 2016

Le musée Fabre est à l’initiative d’une rétrospective internationale consacrée à l’une des figures majeures du pré-impressionnisme:Frédéric Bazille (1841-1870).

L’exposition Frédéric Bazille, la jeunesse de l’impressionnisme, est organisée avec le musée d’Orsay à Paris et la National Gallery of Art de Washington.

A cette occasion, la majorité des œuvres de l’artiste seront rassemblées, événement majeur compte tenu de leur dispersion à travers le monde (New-York, Washington, Chicago, Berlin,Tokyo Paris…).

L’exposition présente les travaux de ses contemporains (Delacroix, Courbet, Corot, Manet, Monet, Renoir, Sisley…) en même temps qu’elle insiste sur l’évolution et l’originalité de sa peinture.

Une application géo-localisée gratuite proposant une découverte de Montpellier en lien avec le peintre (1841-1870)

L’application offre une visite de la ville de Montpellier en lien avec le peintre Frédéric Bazille (1841-1870). Des textes richement illustrés permettent d’explorer le Montpellier du Seconde Empire, en découvrant les lieux de vie du peintre et de sa famille, ainsi que ceux qui évoquent sa mémoire. Découvrez ainsi de nombreuses anecdotes sur la vie du peintre et sur la ville de Montpellier. Cette application géo localisée vous permet notamment de visiter en autonomie le centre historique piéton de la ville ainsi que ses plus beaux jardins publics.

Durée estimée pour le parcours complet : 2h30, 1h15 pour le centre-ville uniquement. Elle est réalisée par Opixido et le service multimédia du musée Fabre.

Disponible sur Android et iOs

screen640x640

Des lettres numérisées à télécharger sur le site internet du musée

Un ensemble de lettres de Frédéric Bazille, acquises par le musée Fabre dans les années 1990, est disponible sur le site du musée. Les fichiers contiennent les facs similés des originaux et les transcriptions. Ces documents sont un témoignage émouvant de la vie de Frédéric Bazille à Paris, de ses conditions de vie, de ses premiers tableaux, mais aussi de son amitié avec Monet.

Des tableaux réputés perdus visibles grâce à une table tactile

À l’occasion de l’exposition, les trois institutions partenaires (Musée Fabre, Musée d’Orsay et National Gallery of Art de Washington) ont mené conjointement une campagne de restauration inédite accompagnée d’un volet scientifique mené par le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France (C2RMF) et les laboratoires de la National Gallery of Art de Washington. Ce fut l’opportunité de redécouvrir de nombreux détails, d’en connaître davantage sur les techniques utilisées par Frédéric Bazille et même de révéler des tableaux jusqu’alors réputés perdus. En effet, Bazille réemployait régulièrement des toiles déjà peintes pour les recouvrir par une nouvelle composition. Pour la première fois, seront mis en valeur des tableaux connus par le biais de la correspondance de l’artiste mais considérés comme disparus.

Grâce à une table tactile dont la conception, écriture et réalisation multimédia ont été assurées par l’agence Fleur de Papier, le public pourra lui aussi avoir accès à ces tableaux inédits, et notamment Une jeune fille joue du piano et un jeune homme l’écoute, la première composition que Bazille présenta au Jury du Salon en 1866.

FleurDePapier-MuseeFabre-MultimediaBazille

  • « Globes en 3D », BnF, du 5 juillet 2016 au 18 septembre 2016 

La BnF abrite l’une des plus riches collections de globes terrestres et célestes au monde. Parmi ceux-ci, cinquante-cinq ont été numérisés en 3D par l’entreprise japonaise Dai Nippon Printing Co., Ltd. (DNP) dans le cadre d’un mécénat de compétence, et avec le mécénat de la Fondation d’entreprise Total. Ce programme a permis l’arrivée de la 3D dans la bibliothèque numérique Gallica, où les globes sont d’ores et déjà accessibles.

Le fruit de cette opération d’envergure sera montré à la BnF sur le site François-Mitterrand, à travers l’exposition de six globes présentés en regard des images numériques développées par DNP, du 5 juillet 2016 au 18 septembre 2016 dans la Galerie des donateurs. A cette occasion, le CLIC France a posé quelques questions à Claire Chemel, conservateur chargée de la numérisation au département des Cartes et plans et co-commissaire de l’exposition « Globes en 3D » à la BnF.

Lire sur le site du CLIC: C.Chemel (BnF): « Nous avons été bluffés par les outils numériques développés par DNP autour des globes numérisés en 3D »

bnf-globe-3-575x392

  • « Guitar ON/OFF », Cité de la Musique, du 18 juin au 4 septembre 2016

Du 18 juin au 4 septembre 2016, la Cité de la Musique accueille l’exposition itinérante Guitar ON/OFF. Conçue à une échelle européenne, l’exposition gratuite consacrée à un des plus célèbre instrument de musique du monde propose plusieurs dispositifs numériques interactifs au sein d’une structure en forme de guitare.

Lire sur le site du CLIC: L’exposition Guitar ON/OFF et ses dispositifs numériques interactifs partent en tournée en France, en Espagne et au Danemark

carre-rue-musicale-guitar-on-off

 

  • « La franc-maçonnerie », Bibliothèque nationale de France, du 12 avril 2016 au 24 juillet 2016 

À l’occasion de l’exposition ouverte lundi jusqu’au 24 juillet 2016, la BnF a ouvert un site d’exposition virtuelle.

L’exposition virtuelle revient sur les origines de la franc-maçonnerie, tente de faire percevoir la richesse de la démarche symbolique et retrace le rôle majeur des franc-maçons dans les avancées démocratiques de notre société. Le site est divisé en plusieurs modules:

  • Le mystère des origines tente de retracer l’histoire encore mystérieuse de la franc-maçonnerie.
  • Ici tout est symbole: l’initiation maçonnique est le parcours symbolique en trois grades, (apprenti, compagnon, maître), destiné à transformer le nouveau reçu en initié. 
  • Franc-maçonnerie et société : la franc-maçonnerie s’est impliquée, très tôt, dans les débats de société, de la promotion de la tolérance religieuse à la défense des valeurs de Liberté, d’Égalité et de Fraternité.
  • Des albums permettent de feuilleter les carnets de Villard de Honnecourt, les représentations des loges du XVIIIe siècle du frère Gabanon ou les œuvres exceptionnelles inspirées par le symbolisme maçonnique, parmi lesquelles Les Figures secrètes des Rose-Croix. D’autres rassembleront les portraits de ceux qui ont œuvré en maçonnerie : de Benjamin Franklin à Gambetta, de Voltaire à Jules Ferry, d’Auguste Bartholdi à Hugo Pratt en passant par Goethe ou Mozart
  • Des documents à explorer : les commentaires sur chaque symbole d’un tapis de loge, sur le rôle des officiants dans une cérémonie d’initiation, sur les symboles d’un document ésotérique ou les espaces du temple de Salomon, introduisent le profane dans la symbolique maçonnique.
  • Des entretiens  témoignent de la maçonnerie d’aujourd’hui, de ce qui motive ceux qui s’y engagent, de ce qui anime ceux et celles qui la font vivre.

FireShot Screen Capture #193 - 'BnF - La Franc-maçonnerie' - expositions_bnf_fr_franc-maconnerie

  • « Napoléon à Sainte-Hélène, la conquête de la mémoire », Musée de l’Armée, du 6 avril au 24 juillet 2016 

Tout au long du parcours de l’exposition, de nombreux programmes multimédias sont à la disposition des visiteurs. Une série de dispositifs s’attache en particulier à restituer les espaces de la maison de Longwood. En regard des mobiliers présentés dans l’exposition, des films proposent une immersion dans les pièces de la maison, agrémentées de leurs mobiliers modélisés en 3D. Le visiteur prend ainsi la place de l’empereur déchu dans son environnement : salle à manger, chambre à coucher, salle de billard, cabinet de travail… ainsi que les jardins alentours.

Par ailleurs, une carte animée permet de retracer le voyage de Napoléon jusqu’à l’île de Sainte-Hélène et un dispositif tactile offre une sélection de textes commentés, issue de l’ouvrage Le Mémorial de Sainte-Hélène, récit écrit par Emmanuel de Las Cases dans le cadre de ses entretiens quotidiens avec Napoléon.

L’application musée de l’Armée se fait également le relais de l’exposition avec une rubrique qui lui est spécialement consacrée, accessible dès le menu d’accueil. Découverte du parcours, agenda des événements proposés en écho à l’exposition (concerts, animations destinées aux familles, colloque, conférences et séances cinéma), teaser, bande-annonce de l’exposition, films de reconstitution viendront régulièrement informer le mobinaute connecté.

Site web de l’exposition

  • « Amadeo de Souza-Cardoso », Grand Palais, du 20 avril au 18 juillet 2016 

L’application de l’exposition contient des contenus gratuits et informatifs. Elle propose en in-app un parcours audioguidé pour adulte, en français et en anglais, et un parcours audioguidé pour enfant, en français.

Elle s’organise de la manière suivante :

1-« L’EXPOSITION » présente l’œuvre d’Amadeo ainsi que des informations pratiques et le programme des animations culturelles organisées autour de l’exposition.

2-« BILLETTERIE » permet d’accéder à la billetterie en ligne de l’exposition pour réserver un créneau de visite, une visite conférence ou une visite-atelier (adulte ou enfant).

3- « AUDIOGUIDES » propose deux types de parcours audioguidés : l’un pour adulte et l’autre pour enfant:

-le parcours audioguidé pour adulte est téléchargeable en français et en anglais. Il présente trente-et-une œuvres incontournables,

-le parcours audioguidé pour enfant de 20 œuvres est téléchargeable en français. Il se présente sous la forme d’un dialogue entre Amadeo et un enfant.

Téléchargez-la sur l’AppStore et sur Google Play

appliamadeo

 

  • « Dans l’atelier, l’artiste photographié d’Ingres à Jeff Koons », Petit Palais, du 5 avril au 17 juillet 2016 

Situé dans le salon de la deuxième section de l’exposition, un dispositif accessible sur deux écrans tactiles de 24 pouces invite le visiteur à devenir lui aussi commissaire d’exposition.

unnamed (3)

L’interface permet au public d’explorer 100 photographies non exposées et issues des collections de la Ville de Paris. Chaque visiteur pourra en sélectionner et en commenter 5. Les photographies, disponibles en haute définition, sont commentées par les commissaires de l’exposition. Le public, imprégné de son expérience de visite, devient alors acteur et décideur en commentant à son tour sa sélection de photographies.

unnamed (4)

Une sélection mise en ligne

A la fin de l’exposition et de la période de vote, les 25 œuvres plébiscitées par le public ont été réorganisées en section par les commissaires pour compléter le processus collaboratif. En rendant accessible à tous le résultat de cette co-curation via le site danslatelier.paris.fr c’est avant tout le goût et le regard du public sur ces ateliers d’artistes qui trouve une voie d’expression, pour continuer à faire vivre cette exposition, au sein de laquelle le regard, qu’il soit artiste ou amateur, demeure la clef.

L’exposition virtuelle “Dans l’atelier” est le premier outil participatif déployé in situ et en ligne mis en place dans les musées de la Ville de Paris. Il donne la part belle au public dont le vote et le commentaire le placent au cœur du processus de curation, aux côtés des commissaires de l’exposition.

Un dispositif qui n’est pas sans rappeler celui conçu pour l’exposition « De Chagall à Malévitch, la révolution des avant-gardes » au Grimaldi Forum. Voir l’article du CLIC France: Pour son exposition d’art russe, le Grimaldi Forum propose aux visiteurs de composer et partager leur accrochage numérique

FireShot Screen Capture #357 - 'Dans l’atelier' - danslatelier_paris_fr_fr#introduction

  • Exposition Seydou Keïta, Grand Palais, du 31 Mars au 11 Juillet 2016
. L’application

coques_seydouL’application de l’exposition « Seydou Keïta», présentée du 31 mars 2016 au 11 juillet 2016, au Grand Palais, à Paris, est l’application officielle de l’exposition. Elle vous propose des informations sur l’exposition et la  programmation culturelle et les activités pédagogiques autour de Seydou Keïta.

Elle se télécharge gratuitement.  Elle s’organise de la manière suivante :

1- L’EXPOSITION : une présentation de l’exposition, des informations pratiques et le programme des animations culturelles autour de l’exposition.

2 – INFORMATIONS PRATIQUES  : Horaires et jours d’ouverture de l’exposition et accès à la billeterie

3 – PROGRAMMATION CULTURELLE : information sur toute la programmation de l’auditorium autour de l’exposition

4 – ACTIVITES PEDAGOGIQUES : visites guidées

Téléchargez-la sur l’AppStore et Google Play

. L’e-catalogue

Un catalogue d’exposition spécialement conçue pour l’iPad ! 200 photos en haute résolution : l’intégrité de l’exposition.
Et pour aller plus loin dans la découverte de l’artiste, 5 essais des meilleurs spécialistes.

Téléchargez le sur l’AppStore

  • Exposition Les chefs-d’oeuvre de Budapest, Grand Palais, du 9 mars au 10 juillet 2016

E-Album

Ce livre d’art spécialement conçu pour les tablettes numériques vous propose de découvrir deux points de vue complémentaires sur 50 chefs-d’œuvre du musée des Beaux-Arts de Budapest.

Orientez votre tablette dans le sens horizontal et parcourez 600 ans d’histoire de l’art européen. Les chefs-d’œuvre d’Albrecht Dürer, de Tintoret, de Claude Monet ou de Paul Gauguin y sont replacés dans la perspective des grands courants artistiques qui ont marqué l’histoire du continent.
Orientez votre tablette dans le sens vertical et c’est une autre histoire qui apparaît, celle de la passion pour l’art. Passion que lui ont vouée d’illustres collectionneurs et conservateurs inspirés qui, chacun, ont contribué par des dons et des achats à enrichir progressivement la collection du musée de Budapest qui compte parmi les plus célèbres d’Europe centrale.

Dans l’un ou l’autre récit, chaque œuvre est accompagnée d’un commentaire que le lecteur peut faire apparaître pour approfondir sa découverte.

Cette édition numérique, pensée dès son origine pour les tablettes numérique, est bien plus que l’adaptation d’un livre d’art papier, il s’agit d’une expérience de lecture inédite que seules les technologies numériques permettent.

Téléchargez sur l’AppStore

screen480x480 (2) screen480x480 (1)

  • Exposition Carambolages, Grand Palais, du 2 mars au 4 juillet 2016

tumblr_o17mz9ShGk1v58c1io1_500« Carambolages » est une exposition inédite au concept novateur : décloisonner notre approche traditionnelle de l’art, dépasser les frontières des genres ou des époques et parler à l’imaginaire collectif. Plus de cent cinquante œuvres d’art sont ainsi regroupées selon leurs affinités formelles ou mentales. Dans un parcours laissant place à la poésie visuelle, la pédagogie du sensible et les surprises de l’art, le visiteur déambule parmi les œuvres de Boucher, Giacometti, Rembrandt, Man Ray ou encore Annette Messager.

L’application embarque au téléchargement des contenus gratuits, informatifs, un parcours sonore pour accompagner votre visite et un accès aux sites ludiques associés à l’exposition.

Elle s’organise de la manière suivante :

1-« L’EXPOSITION » : une présentation de l’exposition, des informations pratiques et le programme des animations culturelles autour de l’exposition.

2-« BILLETTERIE » donne un accès direct à la billetterie en ligne de l’exposition pour réserver son créneau de visite, sa visite conférence ou la visite-atelier pour votre ou vos enfants.

3- « CARAMBOLEZ ! » vous relie à un jeu participatif.

4- « PARCOURS SONORE » composé par Jean-Jacques Birgé avec la participation de Antonin-Tri Hoang et Vincent Segal est une composition sonore et musicale de 27 ambiances. Il s’appuie sur la mise en espace des œuvres. Chaque ensemble d’œuvres bénéficie d’une ambiance sonore qui lui est propre.

5- « EFFET DOMINOS » vous relie à un jeu pour les jeune public: un jeu de dominos en images.

Téléchargez gratuitement l’application sur l’AppStore et Google Play

  • Exposition « Jean-Baptiste Huet, le plaisir de la nature », Musée Cognacq-Jay, du 6 février 2016 au 5 juin 2016

Paris Musées et le musée Cognacq-Jay proposent un mini site ludique spécialement développé en complément de l’exposition « Jean-Baptiste Huet, le plaisir de la nature ». Il permet à partir d’une bibliothèque d’une quarantaine d’images, toutes issues de l’exposition, de créer son propre motif inspiré de la toile de Jouy, en clin d’œil au travail de Jean-Baptiste Huet, contributeur de renom auprès de la fameuse manufacture.

Mythologie, représentations champêtres et pastorales mais aussi faune et flore exotiques  sont autant de thématiques dans lesquelles l’utilisateur peut puiser afin de créer un ensemble personnalisé.

Au-delà du choix des motifs, il est également possible de définir leur positionnement et la couleur d’habillement de son canevas pour ensuite appliquer un effet mosaïque, au plus proche du rendu de la toile de Jouy.

Le résultat est ensuite enregistrable pour impression, mais aussi partageable sur Facebook et Twitter. Avec les hashtag #ExpoHuet, les plus belles réalisations seront sélectionnées par le musée pour figurer sur son site internet.

Rendez-vous sans plus tarder sur le site expohuet.paris.fr

FireShot Screen Capture #067 - 'Jean-Baptiste Huet, le plaisir de la nature I Musée Cognacq-Jay' - expohuet_paris_fr_dashboard

Pour réaliser votre canevas :

  1. Choisissez la couleur de vos motifs.
  2. Sélectionnez un motif parmi les quatre catégories proposées.
  3. Glissez le motif de votre choix à l’aide de votre souris depuis la zone de sélection jusqu’à l’emplacement désiré sur la toile.
  4. Répétez l’opération jusqu’à obtenir la création voulue.
  5. Cliquez sur « Aperçu » pour obtenir un effet mosaïque et visualiser le rendu de votre canevas.
  6. Vous pouvez ensuite enregistrer ou partager votre réalisation. Si la fenêtre de partage ne s’ouvre pas automatiquement, vérifiez que votre navigateur n’a pas bloqué celle-ci dans la barre de recherche.

Le site a été nommé aux CSS Design Awards, récompensant la créativité, la recherche de nouvelles fonctionnalités et d’usages innovant sur le web. Si vous avez apprécié votre expérience, dites-le en votant !

http://www.cssdesignawards.com/sites/create-your-own-toile-de-jouy/27874/

  • Exposition « Frontières », Musée de l’Histoire de l’Immigration, du 10 novembre 2015 au 29 Mai 2016

expofrontieres_visuel1L’exposition dispose de contenus proposés sur le site internet du musée afin de préparer sa visite et la prolonger.

- Présentation du parcours de l’exposition

- « Des mots et des définitions » : pour aider à comprendre l’actualité autour des frontières et les différentes séquences de l’exposition, des synthèses permettant de suivre les débats en cours sont proposés sous la forme de questions/réponses ou de définitions

- Témoignages : il s’agit d’une version longue des vidéos présentées dans l’exposition

- Entretiens: publiés dans le magazine en ligne, il s’agit d’entretiens en lien avec la thématique de l’exposition : chercheurs, membres d’associations, migrants, photographes, reviennent sur la réalité des frontières à l’heure actuelle.

- Débats : captations vidéo des débats d’actualité organisés par le musée

Collections: sélection de photographies, œuvres et documents issus des collections du musée sur la thématique de la frontière

- Diaporama : Franchir la frontière des Pyrénées : la Retirada

Pour aller plus loin : bibliographies, podcast et articles en ligne (dossier thématique et articles de la revue Hommes & Migrations) autour des frontières et des problématiques qu’elles soulèvent

- Les films du Grec : dans le cadre de l’exposition Frontières le musée et son partenaire, Le Grec (Groupe de recherches et d’essais cinématographiques), s’associent pour proposer chaque mois un nouveau film diffusé en exclusivité sur le site Internet du musée

- Les ressources à destination des enseignants

  • Exposition « Réinventer Paris », Pavillons de l’Arsenal, du 4 février au 8 mai 2016

Architectes, paysagistes, urbanistes, acteurs de l’immobilier ou ingénieurs mais aussi starts-up, agriculteurs, chefs cuisinier, anthropologues, artistes, philosophes, créateurs de mode, industriels, énergéticiens, incubateurs, associatifs, riverains, habitants … ont ensemble repensé la manière de créer un projet urbain dans le cadre de cet appel à projets urbains innovants, première mondiale pour imaginer et construire autrement la ville de demain.

Imaginée par l’agence Peaks architectes, la scénographie, construite au fil des délibérations des jurys, développe un système ouvert et évolutif. Ces « archives vivantes » révèlent sur plus de 900 m2 au travers de maquettes, perspectives, animations 3D, films, interviews et témoignages des experts membres des jurys internationaux, les potentiels développés ainsi que la capacité de réinventer la ville sur elle-même.

Afin d’accompagner chacun dans ce nouveau langage de l’innovation urbaine et architectural, le Pavillon de l’Arsenal a développé avec la start-up My Blue Wall un mur interactif qui permet simultanément à plusieurs visiteurs de naviguer dans tous les projets en fonction des sites, des palmarès ou de l’abécédaire des innovations réalisé avec Algoé consultants, l’ensemble dans une ergonomie proche de celle d’un smartphone !

L’exposition s’est dotée d’un site internet d’exploration des 358 projets d’urbanisme

FireShot Screen Capture #119 - 'Réinventer_Paris - 358 Projets' - reinventerparis_pavillon-arsenal_com

  • Exposition Renaud Monfourny, « Sui Generis », Maison Européenne de la Photographie, du 3 février 2016 au 27 mars 2016

Téléchargez ce support (4.99€) sur votre smartphone (téléchargez sur Iphone) ou votre tablette (téléchargez sur Ipad) et parcourez l’exposition de portraits intimistes d’icônes du rock, « Sui Generis ».

A chaque photo, grâce à une interface très simple, vous entendrez la voix de Renaud Monfourny vous raconter ses rencontres singulières avec chacun des artistes : son attente de cinq heures pour photographier Courtney Love qui attendait ses nouveaux bas résille, son entêtement à emmener le groupe Nirvana dans la rue malgré les interdictions de l’attaché de presse ou le plaisir d’une journée passée avec Léonard Cohen…

unknown-tt-width-567-height-391-lazyload-1-bgcolor-000000

Renaud Monfourny a sorti de ses archives des documents originaux qu’il donne à voir dans ce catalogue : des couvertures de magazine, des planches-contacts ou encore des photos inédites… Parmi ces bonus, deux vidéos montrent le photographe au travail.

De courtes biographies permettent également de resituer chaque artiste dans l’histoire du rock.

Plus qu’un audio-guide, ce support innovant est un véritable livre numérique à voir et revoir à volonté.

  • Exposition La Belle boucle de la Seine, Musée Français de la Carte à Jouer d’Issy-les-Moulineaux, du 16 décembre 2015 au 20 mars 2016

[VISITE-DEMO CLIC] Le Musée Français de la Carte à Jouer d’Issy adopte le LiFi pour un nouveau guide de visite d’expo

 Capture plein écran 18022016 154454

  • Exposition Gerard Rancinan « A small man in a big world », galerie Marcel Strouk, du 12 février au 13 mars 2016

Un voyage interactif et ludique à travers les différentes œuvres de l’artiste est proposé par l’agence Fixioneers au sein de cette exposition. Le visiteur peut interagir avec le “petit homme”. Il peut l’aider à s’échapper de cette condition humaine dans laquelle il semble être le prisonnier. On peut le bousculer, le toucher, le taper, danser avec lui et même essayer de l’effacer. Mais ce petit homme nous amène inéluctablement vers sa réflexion finale : suis-je réel ?

RancinanApp from Anne-Marie van Dongen on Vimeo.

Une aperçu de l’application interactive pour l’exposition A Small Man in a Big World de Gérard Rancinan.

App bientôt disponible sur l’Appstore.

  • Picasso-mania, Grand Palais, du 7 octobre 2015 au 29 février 2016 

Afficher l'image d'origine. Un site internet Quizz

Pour tester ses connaissances sur les créations de Picasso: site internet

. Une liste de lecture Soundcloud

Retrouvez toutes les conférences autour de l’exposition Picasso.mania (7 octobre 2015 – 29 évrier 2016) au Grand Palais: lien

 . Picasso.mania, l’e-album de l’exposition (e-album)

Didier Ottinger, commissaire de l’exposition, met en lumière, à travers dix huit face-à-face saisissants, l’hommage filial et quelquefois impertinent des grands noms de l’art contemporain à leur « maître » Picasso.

- 44 illustrations en très haute résolution : jusqu’à 35 MegaPixels
- Un design spécialement conçu pour l’iPad
- 18 artistes contemporains face au maître : Colescott, Condo, Corpet, Golub, Dijkstra, Golub, Hamilton, Hockney, Hazoumé, Johns, Kippenberger, Lavier, Lichtenstein, Morley, Oldenburg, Ringgold, Samba, Saura, Warhol

. Le MOOC Picasso

7 séquences pour explorer les multiples chemins de la création chez Picasso, qui continue d’inspirer nombre d’artistes contemporains.

Dans l’histoire de l’art, il y a un « avant » et un « après » Picasso.

Au travers de productions vidéos originales et de nombreuses ressources complémentaires en ligne, le MOOC Picasso vous permettra également d’entrer dans le processus créatif de l’artiste : chaque séquence vous proposera une analyse d’œuvres et un exposé montrant le dialogue permanent entre la vie et l’environnement de Picasso d’une part, son activité artistique d’autre part.

La RMN – Grand Palais, le Musée national Picasso-Paris, le Centre Pompidou et Orange se sont associés pour vous proposer ce MOOC qui, nous l’espérons, accueillera au moins autant de participants enthousiastes que le MOOC sur l’Impressionnisme produit par la RMN-Grand Palais et Orange en 2014.

Le MOOC se déroulera du 12 octobre 2015 au 29 février 2016. Il est composé de 7 séquences :

THEMES DES SÉQUENCES
1. Picasso, un siècle de peinture
2. Picasso, artiste total
3. Picasso et l’amitié
4. L’engagement politique
5. Picasso et le spectacle
6. Picasso intime
7. La légende Picasso

. « Picasso.mania » (application)

L’Application de l’exposition « Picasso.mania », présentée du 7 octobre 2015 au 29 février 2016, au Grand Palais est l’application officielle de l’exposition.
Elle vous propose des informations sur l’exposition et des outils de visite, comme des parcours audioguidés en différentes langues (français, anglais, espagnol et pour enfant en français). Elle se télécharge gratuitement. Des parcours audioguidés payants sont proposés. Ils sont téléchargeables à la demande.

L’application embarque au téléchargement des contenus gratuits, informatifs et des offres de parcours audioguidés payants, en achats intégrés. Elle s’organise de la manière suivante :

1- L’EXPOSITION : une présentation de l’exposition, des informations pratiques et le programme des animations culturelles autour de l’exposition.

2- AUDIOGUIDES : propose une offre de parcours audioguidés de l’exposition (français, anglais, espagnol et pour enfant en français)
Chacun de ces parcours audioguidés est proposé en achat intégré.

3- L’ATELIER PICASSO donne un accès direct au téléchargement gratuit de l’application ludique associée sur le store.

4- BILLETTERIE donne un accès direct à la billetterie en ligne de l’exposition pour réserver son créneau de visite, sa visite conférence ou la visite-atelier pour votre ou vos enfants.

Téléchargez l’application sur l’AppStore et GooglePlay

. Picasso expliqué aux enfants (application)

Cette application pour tablette, destinée aux enfants de 8 à 12 ans, dévoile quelques-uns de ses principaux chefs-d’œuvre. Il raconte aussi comment d’autres artistes se sont inspirés de lui. L’enfant traverse un parcours chronologique de 24 tableaux qui ponctuent la découverte de l’artiste et sont accompagnés d’un texte court écrit par Elisabeth de Lambilly, auteur de nombreux ouvrages de découverte de l’art.

Il interagit avec les œuvres, soit librement en plongeant de le zoom haute définition, soit guidé en tirant sur une languette qui fait apparaître des détails commentés. À travers un quizz, il pourra valider ses acquis de connaissance mais aussi aiguiser son regard en jouant au Cherche et Trouve, au jeu des Sept Erreurs ou au jeu de mémoire.

Cette application est une façon ludique de s’initier à l’art et donnera envie à votre enfant d’aller à la rencontre de l’artiste dans un musée.

Téléchargez sur l’App Store l’application pour iPad

. La visite en lunettes connectées 

Il est possible de visiter l’exposition Picasso.mania avec des lunettes connectées  : novatrice, cette expérience digitale favorise une approche originale des œuvres. Par la vidéo, de nombreux visuels et des commentaires adaptés, enrichissez votre parcours tout en préservant un contact direct avec les œuvres (peut-être inconfortable pour les personnes portant des lunettes).

Tarif de location des lunettes connectées (parcours uniquement adulte, en français) : 8€ (hors billet d’entrée à l’exposition), payables sur place, au comptoir audioguides.
Frais internet : 1€ par réservation.
La remise des lunettes connectées nécessite un dépôt de caution de 300€ (par carte bancaire) et de pièce d’identité.

Trailer:

  • L’Art dans le Jeu Vidéo, l’inspiration Française, Arts Ludiques, du 25 septembre 2015 au 6 mars 2016 

art ludique

Point final du parcours: une immersion dans les rues du Paris de 1789 grâce à un spectaculaire écran semi-sphérique et l’incroyable reconstitution par les créateurs d’Assassin’s Creed Unity.

Vidéo de présentation de l’exposition

Art-2

Photo DailyMars

  • Marc Chagall, le triomphe de la musique, Philharmonie de Paris, du 13 octobre 2015 au 31 janvier 2016 
  • plafond marc chagallEn partenariat avec l’Opéra de Paris, le Lab de l’Institut Culturel de Google à Paris a numérisé en ultra haute définition le plafond peint par Marc Chagall. Véritable défi technologique, ces images permettent de redécouvrir la splendeur de la matière et la minutie de détails jusqu’alors invisibles à l’oeil nu. Le visiteur de l’exposition pénètre ainsi au coeur de cette oeuvre à la fois personnelle, moderne et monumentale.Au sein de « La boîte à Chagall« , espace pédagogique pour les jeunes publics, le visiteur joue avec Le Violoniste vert grâce à un dispositif interactif. Il change les couleurs du tableau, modifie les échelles des personnages. Quand le tableau est terminé, le visiteur écoute une sélection de musiques klezmer.Photo installation Camille ScherrerL’atelier Le rêve du peintre consiste en une grande table rétro-éclairée, pour composer et décomposer son propre tableau. Des personnages, des animaux, des monuments et des aplats de couleurs sont détourés et imprimés sur des transparents. Le visiteur manipule, agence, superpose les éléments pour créer des œuvres éphémères.Dans Le bestiaire de Chagall, une installation numérique et ludique, où des masques d’animaux extraordinaires se mêlent à l’ombre du visiteur, en créant une sorte de fable où son ombre ne lui appartient plus. L’installation In the Woods de Camille Scherrer est « chagallisée » à cette occasion.
    • Osiris, mystères engloutis d’Égypte, Institut du Monde Arabe (Paris) / du 08 septembre 2015 au 31 janvier 2016 NOUVEAU

    ima osiris

    Exposition événement de la rentrée, « Osiris, mystères engloutis d’Égypte » dévoilera 250 objets retrouvés lors de fouilles sous-marines, dont les découvertes récentes de ces 10 dernières années dirigées par Franck Goddio. Viendront s’y ajouter une quarantaine d’œuvres provenant des musées du Caire et d’Alexandrie dont certaines sortiront d’Égypte pour la première fois. Ces découvertes, à la signification historique hors du commun, permettront d’illustrer la « légende d’Osiris », l’un des mythes fondateurs de la civilisation égyptienne. La célébration des « Mystères d’Osiris », grande cérémonie de l’Égypte antique commémorait, perpétuait et renouvelait annuellement cette légende divine.

    Médiation numérique sur internet

    . Un site web très complet (www.exposition-osiris.com), en français et en anglais, accompagne l’exposition. il comprend notamment une description précise et très illustrée du parcours, des informations sur les fouilles et un jeu pour les enfants.

    . Un serious game

    . Un blog fictionnel sur Tumblr

    . Une page facebook dédiée ainsi qu’un compte twitter

    . Un mur de réseaux sociaux

    Osiris Le jeu : un Jeu d’aventure sur twitter

    Un jeu qui permet aux joueurs de découvrir l’identité de leur dieu protecteur dans la mythologie égyptienne. Il est constitué d’un réseau de 60 comptes Twitter qui forment une arborescence.  Chaque compte propose des contenus texte et invite les joueurs à faire des choix sous la forme de questions. Les choix s’opèrent par des clics sur des liens vers différents profils Twitter. En navigant de profils en profils, les joueurs vont finalement être invités à découvrir l’identité de leur Divinité protectrice dans la mythologie égyptienne. En retwittant le message de ce dernier profil les joueurs reçoivent une « social card » personnalisée qui représente cette divinité et qui est postée en temps sur le social wall de l’exposition.

    Médiation numérique In situ

    . En prélude de l’exposition l’IMA a organisé le dimanche 7 septembre 2015 une chasse au trésor destinée aux enfants.

    . Le Supraguide Touch Tonwelt a été déployé pour la première fois en France : contenus vidéos, contenus audio, contenus transversaux (dont lexique), plan de l’exposition, version enfant, récolte des mails pour recontacter les visiteurs

    . Un Social Wall physique dans l’expo : 2 écrans portraits à l’entrée de l’exposition et 1 grand écran paysage en sortie d’exposition

    ima bandeau site expo vaffiche_osiris_520x115__image_cliquable_site

    Un média-guidage est proposé dans cinq langues, ainsi que pour les jeunes publics.

    Trailer de l’exposition (Youtube):

    L’exposition doit ensuite circuler dans les musées de grandes villes européennes.

  • Le dauphin, l’artiste et le philosophe, Château de Fontainebleau, du 17 octobre 2015 au 25 janvier 2016

L’agence SISSO a mis en place deux dispositifs immersifs dans le cadre de l’exposition Le dauphin, l’artiste et le philosophe au Château de Fontainebleau : une œuvre gigapixel de l’Allégorie à la mort du dauphin de Louis Lagrenée, ainsi qu’un objet 360° autour du Tombeau du dauphin, accessibles depuis deux bornes tactiles disposées dans le circuit de l’exposition.

Œuvre gigapixel Allégorie à la mort du Dauphin (1)

Avec le dispositif mis en place par l’agence SISSO, l’œuvre majeure de l’exposition, l’Allégorie à la mort du Dauphin de Louis Lagrenée, dit l’Aîné, apparaît sous une nouvelle dimension, celle de la très haute définition, c’est à dire la prise de vue en gigapixels. Grâce à une technique spécifique d’assemblage de photographies, cette très haute définition permet au public d’accéder aux moindres détails de l’œuvre, même ceux échappant parfois à l’œil humain. Certains points ou éléments emblématiques de l’Allégorie à la mort du dauphin sont cliquables et permettent aux visiteurs d’obtenir des informations complémentaires, facilitant la compréhension de l’œuvre. Les visiteurs peuvent donc découvrir l’œuvre sous un angle nouveau, de manière ludique, interactive et pédagogique.

Lien vers l’oeuvreObjet 360° Le Tombeau du dauphin

L’objet 360° mis en place par l’agence SISSO permet de montrer le Tombeau du dauphin, qui se situe dans l’abside de la cathédrale de Sens, de façon interactive depuis une borne tactile disposée dans le circuit de l’exposition au Château de Fontainebleau. Il permet d’offrir au public une vue inédite et privilégiée du mausolée en lui donnant la possibilité de tourner autour. Cette visite interactive autour du tombeau à 360° est enrichie d’explications accessibles grâce à des points d’informations cliquables.

Lien vers l’oeuvre 

  • Fragonard Amoureux, Musée du Luxembourg / du 16 Septembre 2015 au 24 Janvier 2016

Réunissant peintures, dessins et ouvrages illustrés, au contenu érotique parfois explicite, l’exposition du Musée du Luxembourg met pour la première fois en lumière l’œuvre de Fragonard à travers ce prisme amoureux, la resituant à la croisée des préoccupations esthétiques et morales du siècle des Lumières.

Pour cette exposition, la RMN-GP a commandé à la société Les Chinois une bande-annonce audacieuse (à l’image de la ba de l’expo Sade, également produite par les Chinois).

Bande-annonce:

Présentation vidéo de l’exposition par son commissaire:

Playlist des vidéos de l’expo Fragonard sur Youtube

Vous ne pouvez pas vous rendre à l’exposition « Fragonard amoureux. Galant et libertin » ? Alors l’exposition viendra à vous !

Le Musée du Luxembourg et la Rmn-Grand Palais, aidés de ses partenaires techniques TéléSavoirs, le Pôle de Visioconférence du Rectorat de Montpellier et AVER vous proposent une visite guidée gratuite à distance, en streaming !

Cette visite hors du commun, également retransmise dans les auditoriums des musées d’Angers et de Grasse aura lieu le mardi 3 novembre à 19h et durera 1h30.

Vous souhaitez la regarder ? Rien de plus simple, transmettez-nous votre adresse e-mail en écrivant à webmaster@rmngp.fr avec pour objet du mail « Inscription visio-conférence ». (inscription gratuite dans la limite des places disponibles).
Quelques heures avant la conférence, nous vous communiquerons alors un code personnel de connexion pour regarder la web-visite sur Internet.

. Fragonard amoureux : le Dictionnaire libertin est sur iPad. Lire Fragonard en 16 plaisirs !

rmn appli fragonard

La RMN propose une expérience (typo)graphique qui plonge son utilisateur au cœur de Fragonard galant et libertin. Du simple « Bonheur de s’aimer » à l’équivocité d’un « Verrou », en passant par des « Jeux de mains » parfois libertins, c’est à travers le prisme de l’érotisme sous toutes ses acceptions que le Dictionnaire libertin vous invite à effeuiller l’œuvre audacieuce de Fragonard. Affranchi de toute contrainte biographique, J. Goulemot, spécialiste du XVIIIe siècle, recompose autour de l’artiste une nébuleuse amoureuse en 16 mots, comme autant de portes (à la dérobée) pour s’immiscer dans le secret de l’art de Fragonard. L’e-album peut être téléchargé sur l’AppStore au prix de 4.99 euros (300 Mo, en Français et Anglais).

Page web de l’exposition sur le site de la RMN

Exposition organisée par la Réunion des musées nationaux – Grand Palais en collaboration avec le Musée du Louvre.

  • Chevaliers et Bombardes, d’Azincourt à Marignan 1415-1515, musée de l’Armée NOUVEAU

L’exposition montre combien les deux batailles d’Azincourt et de Marignan marquent les bornes d’un siècle en pleine mutation. Pour accompagner le visiteur dans sa découverte de la société militaire médiévale, de nombreux dispositifs multimédias sont intégrés au parcours afin d’aider à mieux comprendre le contexte historique. Constitués de cartes animées, de reconstitutions en 3D et de documents associés à un commentaire sonore, ils permettent aussi d’explorer page à page les manuscrits des traités d’ingénieurs du XVe siècle provenant de la Bibliothèque nationale de France, des ouvrages rarement présentés au public.

À l’issue du parcours, deux jeux interactifs À la découverte du harnois et Désordre au musée invitent le visiteur à pénétrer au coeur de l’univers médiéval en devenant, l’espace d’un instant, le page d’un valeureux chevalier.

Bande-annonce de l’exposition

  • Florence, Portraits à la cour des Médicis, musée Jacquemart-Andrée / du 11 septembre 2015 au 25 janvier 2016

visuels_homev2. Visite commentée sur iphone/ipad et android. Cette application, disponible en français et en anglais, propose une vidéo de présentation de l’exposition, une sélection d’une vingtaine d’œuvres commentées, ainsi que les informations pratiques. La variété des contenus (vidéo, audio, image) et la navigation fluide grâce à la présentation de type « cover flow » en font l’outil indispensable pour une visite approfondie de l’exposition.

Avec la version iPad, le visiteur profite d’une visite en très haute définition avec une profondeur de zoom exceptionnelle.

Le Musée Jacquemart-André propose le téléchargement sur place et sans nécessité d’une connexion 3G grâce à un accès Wi-Fi exclusivement dédié au téléchargement sur l’AppleStore ou sur Google Play. Ce téléchargement in situ sera également accessible aux possesseurs d’iPod Touch ainsi qu’aux visiteurs étrangers sans surcoût de roaming data. L’application est au prix de 1,99 € pour la basse définition et de 3,99 € pour la haute définition.

. Un mini site permet d’introduire l’exposition, ses oeuvres et son parcours ainsi que d’acheter par avance son billet.

Trailer: 

  • Elisabeth Louise Vigée Le Brun, Grand Palais, du 23 septembre 2015 au 11 janvier 2016

L’Application officielle de l’exposition « Élisabeth Louise Vigée Lebrun », présentée du 23 septembre 2015 au 11 janvier 2016, au Grand Palais, à Paris, vous propose des informations sur l’exposition et des outils de visite.
Elle se télécharge gratuitement. Vous y trouverez des parcours audioguidés pour adulte en différentes langues (français, anglais et espagnol) et un parcours pour les enfants, chacun au prix de 2,99 €. Ils sont téléchargeables à la demande (en achats intégrés).

Que contient l’application ?

Elle s’organise de la manière suivante :

1- « L’EXPOSITION » : une présentation de l’exposition, des informations pratiques et le programme des animations culturelles autour de l’exposition.

2- « AUDIOGUIDES » : propose une offre de parcours audioguidés de l’exposition
-un parcours audioguidé pour adulte en français,
-un parcours audioguidé pour enfant en français,
-un parcours audioguidé pour adulte en anglais,
-un parcours audioguidé pour adulte en espagnol.
Chaque parcours audioguidé est proposé en achat intégré à 2,99 €.

3- « BILLETTERIE » donne un accès direct à la billetterie en ligne de l’exposition pour réserver son créneau de visite, sa visite conférence ou la visite-atelier pour votre ou vos enfants.

Google Play  Itunes

Trailer:

  • Exposition Fantastique ! Kuniyoshi, le démon de l’estampe, Petit Palais, du 1er octobre 2015 au 17 janvier 2016


Teaser expositions Fantastique ! | Petit Palais par paris_musees


Fantastique ! La double exposition | Petit Palaispar paris_musees

Une brève histoire de l’avenir, Musée du Louvre, du 24 Septembre 2015 au 4 Janvier 2016

screen568x568Événement majeur de la programmation du Louvre en 2015, cette exposition est inspirée du livre de Jacques Attali Une brève histoire de l’avenir, paru en 2006. Pluridisciplinaire, elle fait dialoguer des oeuvres insignes du passé avec des créations contemporaines spécifiques afin de retracer au présent un récit du passé susceptible d’éclairer notre regard sur l’avenir.

. L’application mobile

• Enrichissez votre visite de l’exposition grâce à l’application mobile !

• Découvrez les secrets passionnants des chefs-d’œuvre de l’exposition!

• Repérez-vous grâce au plan interactif.

• Retrouvez toutes les informations pratiques liées à la vie du musée et à son activité.

Disponible en français, anglais et espagnol…

. sur Google Play pour 1.07€ (poids: 16Mo)

. et sur Itunes pour 0.99€ (poids: 29.2Mo)

screen322x572 (2)screen322x572 (1)screen322x572

 . Le Regard explorateur, une expérimentation numérique au sein de l’exposition

Le Louvre propose à des volontaires de tester un nouvel outil commandé par le regard pour une immersion sensorielle inédite au sein de l’exposition, en association avec la start-up SuriCog.

Grâce au système interactif regard-environnement développé par la société SuriCog, le visiteur « sélectionne » un élément d’une œuvre par le regard, et quand il le désire, déclenche le contenu audio qui lui est associé. Libéré du poids des équipements traditionnels de type audioguide, il choisit lui-même les détails de l’œuvre qu’il souhaite explorer, selon le parcours de son regard.

L’œuvre choisie pour tester ce nouvel outil est un papier-peint de 17 mètres issu des collections des Arts décoratifs, intitulé Les Zones terrestres. Il a été créé par la Manufacture Zuber & Cie pour  l’Exposition universelle de Paris de 1855. Et c’est l’expérience d’un voyage à travers ces « zones » que le visiteur va vivre. Après une introduction à l’œuvre par l’un des commissaires de l’exposition, une immersion sonore vient compléter l’exploration visuelle des Zones terrestres, afin de créer une expérience sensorielle totale.

Les Zones terrestres représentent cinq régions du monde – les mers glaciales, le Canada, l’Algérie, le Bengale, la Suisse – chacune illustrée par une ambiance sonore particulière. Durant son « voyage » de contrée en contrée, le visiteur peut s’arrêter sur certains détails, les cibler par le regard et déclencher le moment voulu le son qui leur est associé. Cris d’animaux, résonances de la nature, sonorités étonnantes émergent alors pendant quelques instants de l’ambiance de fond.

  • Exposition Take me I am yours / Monnaie de Paris / du 16 septembre au 8 novembre 2015
(c) Monnaie de Paris

(c) Monnaie de Paris

Vingt ans après son immense succès à la Serpentine Gallery, l’exposition conçue par Christian Boltanski et Hans Ulrich Obrist, Take Me (I’m Yours) est récréée. Ainsi chaque visiteur sera invité, pour ne pas dire encouragé, à toucher, utiliser ou emporter avec lui les projets et les idées des artistes invités. Dans les murs de la dernière manufacture dans le centre de Paris, l’exposition permet de revenir sur le mythe de l’unicité de l’œuvre d’art et de questionner ses modes de production. A l’image des monnaies, les œuvres sont vouées à la dispersion. Lieu d’interaction entre les visiteurs et les artistes, cette exposition se caractérise par sa forme ouverte et évolutive avec, au moment du finissage, la disparition des œuvres due à leur dissémination totale. Au-delà des circuits économiques habituels, Take Me (I’m Yours) propose un modèle basé sur l’échange et le partage, et soulève ainsi la question de la valeur d’échange de l’art, chère à la Monnaie de Paris. L’exposition se transforme jour après jour grâce à son public.

Trailer vidéo:

Elle déborde le cadre des salons d’exposition avec les artistes qui s’emparent de l’application Google pour proposer une visite virtuelle mêlant le passé de l’exposition à la Serpentine à Londres en 1995, le présent à la Monnaie de Paris en 2015, le futur avec les prochaines versions de cette exposition amenée à voyager. Dès l’ouverture, en parallèle de ces événements, l’écrivain Federico Nicolao propose une chronique quotidienne de l’exposition sur Instagram (#kikerikidide).

  • Exposition Trésors de Sable et de Feu, Verre et Cristal aux Arts Décoratifs, XIVe-XXIe siècle / Les Arts décoratifs Paris / du 9 avril au 15 novembre 2015

arts décoratifs expo tresors de sable appli 2Présentée dans les galeries Rivoli du musée des Arts Décoratifs, l’exposition réunit un ensemble exceptionnel de plus de 600 pièces de verre issues des réserves de l’institution. À travers un parcours chronologique allant de la Renaissance à nos jours, l’événement retrace les différents savoir-faire et métiers d’art, en révélant une collection riche et variée. Cet ensemble offre un regard étendu sur les styles, les techniques et les goûts propres à chaque époque, tout en rendant hommage aux écoles et foyers créatifs européens, orientaux et américains. La chronologie des douze salles évoque aussi l’histoire de la construction de ce patrimoine au travers des achats et surtout des dons et legs de collectionneurs éclairés.

Visite connectée et géolocalisée avec une appli et des beacons. Pour cette exposition, le musée des Arts décoratifs a mis en place avec Mosquito une application mobile et un réseau de 20 bornes bluetooth dans les espaces dédiés à l’événement. Chaque visiteur peut ainsi se connecter à l’aide de son smartphone pour accéder à un guide numérique. Grâce à des Beacons (boîtier installé sous vitrine) une cinquante d’œuvres sont connectées à ce système qui permet d’éclairer le parcours du visiteur. Les objets numérisés sont observables sous plusieurs angles de vues inédits, tandis que des indexes et textes détaillés viennent compléter la dimension pédagogique de l’exposition. Cette application, téléchargeable sur AppStore, été réalisée grâce au mécénat de la Fondation Bettencourt Schueller.

Catalogue en ligne. À l’occasion de l’exposition, le musée numérise et met en ligne sa collection de verres. Les 693 pièces présentées sur le site officiel de l’institution, offrent au visiteur l’opportunité de voir et revoir l’ensemble des œuvres issues du fonds des Arts Décoratifs. Ce catalogue virtuel répertorie les objets aujourd’hui rendus public, tout en respectant la trame chronologique du parcours de l’exposition.

  • Quel Moyen Âge pour Chateaubriand ? / Maison de Chateaubriand / du 6 octobre – 13 décembre 2015 

Chateaubriand. Le webdocumentaire

Disponible en ligne à l’adresse et sur tablette au musée, ce nouvel outil innovant, accompagné d’une sélection d’œuvres exposées sur place, cherchera à définir ce qu’était le Moyen Âge de Chateaubriand et quelle place cette période tient dans l’œuvre et la pensée de celui-ci. Avec la parution du « Génie du Christianisme » en 1802, Chateaubriand étant devenu aux yeux du public le restaurateur de « la vieille église gothique » et l’un des initiateurs du retour vers le Moyen Âge qui fleurira tout au long du XIXe siècle.

80 illustrations d’œuvres contemporaines de l’époque de Chateaubriand viennent illustrer des articles, commentaires et citations de l’auteur. Ces œuvres sont issues des collections de la BnF, de la RMN, d’autres musées (Saint-Malo, Rennes, Bourg-en-Bresse, Grenoble, Saint-Lô, Cherbourg), du Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups et du musée du Domaine départemental de Sceaux.  Les oeuvres exposées bénéficient d’une signalétique particulière pour inviter à découvrir leur commentaire dans le web documentaire.

Trois parcours de visite sont proposés :
un parcours linéaire présenté sous la forme d’une vidéo interactive. L’internaute peut interagir à tout moment pour découvrir les œuvres et leur commentaire.
un parcours chronologique où l’internaute sélectionne des articles ou des œuvres commentées sur une frise chronologique réalisée à partir de repères clés de la vie et l’œuvre de Chateaubriand ;
un parcours thématique permettant d’explorer le web-documentaire à travers un thème politique, littéraire ou historique.

. La campagne de financement participatif

PORTRAIT DE CHATEAUBRIANDLa Maison de Chateaubriand vient d’acquérir un tableau inédit d’Anne-Louis Girodet pour les collections du musée. Le site internet jaimechateaubriand.fr propose aux internautes d’aider à financer cet achat par quatre biais:

. Faire un don par chèque en imprimant et en remplissant le coupon-réponse accessible en ligne ICI et en l’envoyant par voie postale (vous trouverez l’ordre et l’adresse dans le coupon) ;

. Faire un don par virement bancaire en imprimant et en remplissant le coupon-réponse accessible en ligne ICI à envoyer par voie postale (l’adresse est indiquée dans le coupon)

. Acquérir un billet d’entrée au prix majoré de 10 € dans l’un des trois musées départementaux (Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups – Maison de Chateaubriand,Domaine départemental de Sceaux, Albert-Kahn, musée et jardin) ; dans ce cas, la totalité du prix du billet sera reversée au bénéfice de l’opération ;

. Acheter un objet dédié dans la boutique d’un des musées départementaux. La totalité des recettes sera reversée à l’opération ;

  • Exposition «François Ier, pouvoir et image» / BNF (Paris) (du 24 mars au 21 juin 2015) 

bnf francois 1er ipadQue sait-on vraiment de François Ier ? Parce qu’il fut vaincu à Pavie, on fit rétrospectivement de Marignan une victoire mémorable entre toutes ; parce qu’il encouragea la Renaissance, on l’a imaginé recueillant les derniers soupirs de Léonard de Vinci. Mais se souvient-on qu’il a fait du français la langue nationale ou qu’il a bâti ou restauré plus de onze châteaux et rassemblé une somptueuse bibliothèque ?

Dans cette exposition, le visiteur peut découvrir le manuscrit enluminé de la Description des Douze Césars avec leurs figures, Trésor national récemment acquis par la BnF. Mais aussi la spectaculaire armure prêtée par le musée de l’Armée et présentée pour la première fois en pied, permettant d’apprécier la haute stature du souverain, qui a marqué ses contemporains.

L’exposition François 1er offre deux outils numériques:

. une application e-album qui invite à la découverte de la vie de ce roi, de sa passion pour l’Italie, de ses châteaux somptueux et de son amour de l’art, à travers la présentation de documents d’exception. Disponible gratuitement sur l’AppStore pour iPad et iPhone.

. une version en ligne de l’application sous la forme d’une « visite virtuelle », offrant notamment une série de séquences audiovisuelles.

Les jeunes visiteurs peuvent également télécharger un livret-jeux enfants (7-11 ans) autour de l’exposition François Ier : pouvoir et image (fichier .pdf – 1924 Ko), un livret également disponible gratuitement à l’entrée de l’exposition. Un parcours équipé de stations audiotactiles et de plusieurs points sonores permet au public déficient visuel d’appréhender différentes représentations de François Ier.

Pour préparer ou prolonger la visite de l’exposition, les visiteurs déficient visuel peuvent écouter sur le site internet de la bnf les commentaires du parcours ou télécharger l’archive comprenant les fichiers audios des six stations audiotactiles.

  • Exposition « Velasquez » / Grand-Palais (Paris)  / du 25 mars au 13 juillet 2015

Figure majeure de l’histoire de l’art, Diego Velázquez (1599- 1660) est sans conteste le plus célèbre des peintres de l’âge d’or espagnol. L’exposition met son oeuvre en dialogue avec de nombreuses toiles d’artistes de son temps qu’il a pu connaître, admirer ou influencer.

(c) Acoustiguide

(c) Acoustiguide

Visite avec des lunettes connectées. La Rmn-Grand Palais et Acoustiguide s’associent afin de proposer aux visiteurs de l’exposition Velázquez une offre de médiation inédite utilisant des lunettes connectées grace à la technologie développée par la société GuidiGo. Cette première mondiale favorise une approche originale des œuvres et de leur contexte de création. Par la musique, la vidéo, de nombreux visuels et des commentaires adaptés, les participants enrichissent leur parcours tout préservant un contact direct avec les toiles originales. Par exemple, lorsque le visiteur se penche sur la Toilette de Vénus (National Gallery), il est en mesure de comparer la peinture de Velázquez avec d’autres célèbres Vénus comme celle du Titien, de Giorgione, des antiquités grecques, ou encore des œuvres impressionnistes. Le commentaire expliquent les liens et les influences, les détails et la spécificité des choix de Velázquez. Dans un autre tableau du maître, le Paysage avec Saint Paul Ermite (musée du Prado), de petites scènes intrigantes constituent l’arrière-plan de l’œuvre. Elles illustrent des moments importants de la vie du Saint, mais sont à peine visibles à l’œil nu. Les porteurs de lunettes peuvent facilement les identifier, en comprendre le sens grace au commentaire, mais aussi bien sûr, les observer en détail grâce aux zooms affichés sur l’écran de lunettes. Parcours uniquement adulte, en français. 2 créneaux de visite quotidiens du mercredi au samedi : 12h et 19h ; dimanche et lundi : 11h et 17h. Les lunettes sont louées 8€ (hors billet d’entrée à l’exposition), payables sur place, au comptoir audioguides.

Les Q&Art du Grand Palais. Chaque mois, la RMN-GP offre sur Facebook un rendez-vous exclusif avec les acteurs principaux de ses expositions! Les internautes et mobinautes peuvent leur poser des questions sur l’exposition, ses coulisses, sa production, mais également leur métier et leur passion.

  • Exposition «Piaf» / BNF François-Mitterrand (Paris) (du 14 avril au 23 août 2015) 
Affiche de Gaston Girbal, Édith Piaf pour la maison de disques Columbia, 1951 Droits Réservés | BnF, Estampes et photographie

Affiche de Gaston Girbal, Édith Piaf pour la maison de disques Columbia, 1951
Droits Réservés | BnF, Estampes et photographie

Le visiteur retrouve les visages et les moments importants de la vie et la carrière de la chanteuse. Il est également invité à la voir sous différents angles. L’exposition Piaf montre également quels rôles ont joués la radio, le disque et la presse dans l’émergence du talent de PIAF, jusqu’au jour où l’art et les médias, le cinéma et la télévision, se sont emparés d’elle et en ont fait une légende.

L’exposition puise principalement dans les collections de la BnF, grenier encore trop méconnu de la culture populaire, et présente au public aussi bien des photographies, lettres, affiches, disques, enregistrements sonores et extraits de films, magazines, objets souvenirs tels que la célèbre petite robe noire. Ces documents sont complétés par des ressources provenant notamment de l’Institut national de l’Audiovisuel et de l’Association des amis d’Édith Piaf.

Vinyles, paroles, enregistrements, les éléments de l’exposition nous font revivre l’épopée d’Edith Piaf, depuis ses débuts jusqu’aujourd’hui.

Drôle de clin d’oeil, l’exposition nous propose de découvrir la page facebook de l’artiste, qui rassemble près de 785.000 fans de la môme, pourtant décédée en 1963.

Dans un espace de l’exposition, un karaoké permet aux visiteurs d’interpréter l’une des 10 chansons mémorables de la môme et de repartir avec son enregistrement.

. la BnF a créé un parcours dans Paris retraçant la vie d’Édith Piaf qui propose une véritable traversée de Paris, des quartiers populaires de sa jeunesse à l’Est, aux quartiers plus cosy de l’Ouest, où amour et succès s’entremêlent. Parcours en français et en anglais téléchargeable: Le parcours de l’exposition – Sur les trace d’Édith Piaf (fichier .pdf – 2144 Ko) et  In the footsteps of Édith Piaf (.pdf file – 1455 Ko). les livrets sont disponibles gratuitement à l’entrée de l’exposition

. Pour découvrir la vie d’Édith Piaf en s’amusant, un livret-jeux pour enfants (7-11 ans) a été spécialement conçu. Pour une visite ludique et interactive de l’exposition PIAF ! Le Livret-jeux enfants (7-11 ans) autour de l’exposition PIAF (fichier .pdf – 2144 Ko) peut être téléchargé et est  également disponible gratuitement à l’entrée de l’exposition.

. Un audioguide universel avec boucle magnétique est accessible au public malentendant appareillé et certaines pièces exposées bénéficient d’une audiodescription en direction du public déficient visuel.

Bande-annonce de l’exposition:

  • Exposition « Jeanne Lanvin » / Musée Galliéra (Paris) / du 8 mars au 25 août 2015

musée galliera appli lanvinParis Musées et le Palais Galliera, en collaboration étroite avec la maison Lanvin, proposent une application gratuite richement illustrée pour compléter la visite de l’exposition «Jeanne Lanvin». Accessible sur smartphone ou tablette, en français et anglais, cette application permet d’accéder à des contenus additionnels qui viennent enrichir les thématiques développées dans l’exposition et apporte un complément aux œuvres présentées.

Les utilisateurs ont ainsi accès à des contenus audios, vidéos, des textes et plus de deux cents images d’archives provenant du Patrimoine Lanvin et du Palais Galliera. Dessins de la maison Lanvin, vêtements et accessoires, vidéos, photographies des robes, images d’archives, dépôts de modèles, cartons d’invitations, affiches, extraits de magazines et échantillons de tissus sont présentés afin d’illustrer les thématiques et les vêtements et de faire des rapprochements avec d’autres créations, présentées ou non dans l’exposition. L’application propose une biographie de Jeanne Lanvin mise en image grâce à des documents d’archives, un accès vers des contenus liés aux 13 thématiques de l’exposition et des focus sur 18 créations emblématiques de Jeanne Lanvin. Son graphisme épuré et son ergonomie simplifiée, contribuent à mettre en valeur les images qui peuvent être vues en plein écran.

musée galliera appli lanvin 2La consultation se fait en trois parties distinctes et accessibles à tout moment :

  • La partie  PORTRAIT  reprend la biographie de Jeanne Lanvin en l’illustrant de documents d’archives, de photographies de son appartement et de tableaux la représentant.
  • La partie  VISITE  est le cœur de l’application. Ce contenu permet d’accéder, soit en liste soit via le plan de l’exposition, aux grandes thématiques qui font la spécificité du style Lanvin. Dans chacune des thématiques un focus sur un à deux vêtements permet, grâce à des documents d’archives et des photographies des détails, de montrer les différentes facettes et étapes de conception d’une même création.
  • Enfin, la partie  INFOS  permet de consulter les informations pratiques du musée et de l’exposition et les crédits de l’application. Cet onglet comporte également un accès direct vers les comptes Twitter et Facebook du Palais Galliera.

L’application gratuite est disponible sur Apple store et Play Store et peut être téléchargée directement dans le hall du musée. Elle s’inscrit dans une politique générale menée par Paris Musées visant à accueillir ses visiteurs dans un environnement technologique répondant aux enjeux contemporains de l’information et de la médiation culturelle.

L’hashtag #JeanneLanvin a été créé pour relayer l’exposition sur les réseaux sociaux.

  • Exposition « Napoléon et Paris, rêves d’une capitale » / Musée Carnavalet (Paris) / du 8 avril au 30 août 2015

Principal théâtre politique de l’épopée napoléonienne, Paris fut aussi une des préoccupations majeures du premier consul puis de l’empereur. Le propos de cette exposition est d’illustrer les rapports complexes entretenus par Napoléon Bonaparte avec la capitale.

Afin de restituer le Paris dont rêvait Napoléon, l’exposition met à disposition des visiteurs deux écrans tactiles 32’ présentant une carte interactive de Paris «Le Paris de Napoléon». 53 lieux conçus sous l’impulsion de l’Empereur y figurent : monuments, fontaines, marchés, rues, hôtels, palais… Ces emplacements sont géolocalisés sur la carte et illustrés avec les collections d’arts graphiques du musée Carnavalet. La carte propose ainsi de revenir sur l’histoire d’un lieu, sa fonction, ses architectes. Chaque lieu est accompagné d’une notice qui revient sur l’histoire du lieu, sa fonction, ses architectes. Parmi ces lieux du paysage parisien napoléonien, une partie notable a été transformée, détruite voire parfois déplacée mais plus d’une vingtaine sont encore visibles à Paris. L’application a été développée par Opixido.

A l’occasion de l’exposition, Paris Musées met en place pour la première fois un visioguide à destination des visiteurs adultes. Commentaires en français et anglais, 5€ en plus du prix d’entrée à l’exposition.

Bande-annonce de l’exposition:


Teaser de l’exposition Napoléon et Paris… par paris_musees

Présentation de l’exposition:

Exposition Napoléon et Paris | Musée Carnavalet par paris_musees

Le Musée Carnavalet propose également le téléchargement d’un parcours jeune public et d’un dossier pédagogique (format PDF).

  • Exposition « Sade, attaquer le soleil » / Musée d’Orsay (Paris) (du 14 octobre 2014 au 25 janvier 2015) 

Pour cette exposition événement présentant l’influence du Marquis et des ses écrits sur la peinture et la sculture, le Musée d’Orsay ne propose aucun outil numérique innovant. En revanche, le teaser vidéo (réalisé par la société L’OGRE) -audacieux à l’image de l’artiste- fait déjà le buzz sur les réseaux sociaux.

Teaser vidéo de l’exposition :

  • Exposition « Mayas, révélation d’un temps sans fin » / Musée du Quai Branly (Paris) (du 7 octobre 2014 au 8 février 2015) 

mqb mayas enfantPour cette nouvelle exposition, le MQB ne propose pas d’application mobile téléchargeable.

En plus de l’audioguide disponible à la location au prix de 5€ (tarif plein) et 3€ (tarif réduit) et proposant un parcours en français, anglais et espagnol, le musée à surtout mis l’accent sur l’accessibilité. Plusieurs dispositifs de médiation sont proposés: vidéo de synthèse en LSF, synthèses des textes en gros caractères et en Facile à lire et à comprendre, reproductions tactiles d’œuvres avec commentaire audio. Ces outils ont été réalisés grâce au mécénat de Mikli Diffusion France et du Fonds Handicap & Société.

Pour le jeune public, le musée propose plusieurs contenus à télécharger gratuitement. Avec le livret jeu, les jeunes visiteurs pourront suivre « les aventures de Yaxté, une petite fille maya qui se rend à Palenque à la recherche du dresseur d’oiseaux. Au fil du parcours, ils rencontreront les personnages les plus emblématiques de la ville ! Le livret est disponible gratuitement à l’accueil du musée, mais également en téléchargement (page par page – pdf ou plateau de jeu et notice). Un dossier pédagogique décrit le propos et le parcours de l’exposition, il propose des pistes de recherche pour les élèves et des activités à conduire en classe autour de certaines des œuvres exposées et en lien avec les programmes. Dossier à télécharger (pdf – 4.6 Mo)

Pendant toute la durée de l’exposition, le musée incitera le public à partager son expérience de visite avec #Mayas sur Twitter.

  • Exposition « Paul Durand-Ruel. Le pari de l’impressionnisme » / Musée du Luxembourg (Paris) (du 9 octobre 2014 au 8 février 2015) 

RMN MOOC impressionisme longPour cette nouvelle exposition du Musée du Luxembourg, la RMN-GP ne propose pas d’application mobile mais d’autres outils numériques.

. un e-album pour préparer ou revivre l’exposition. Manet, Monet, Degas, Renoir, Pissarro… : à partir d’archives inédites et de sources familiales, Caroline, Paul-Louis, Claire et Flavie Durand-Ruel racontent l’invention de l’Impressionnisme. En 15 chapitres, 46 illustrations en très haute résolution, découvrez les artistes et œuvres majeures de l’Impressionnisme à travers cette application au design spécialement pensé pour la lecture sur tablette. Disponible sur iPad pour 4,49 €

. des jeux pour enfants sont proposés sur le site web : 7 différences, « recolle les morceaux des oeuvres de Renoir » …

Mais l’innovation numérique principale est le MOOC (cours en ligne gratuit) conçu par la RMN-GP et Orange. Le Mooc « L’Impressionnisme : du scandale à la consécration » est proposé du 20 octobre au 14 décembre 2014. Ce cours en ligne -auquel se sont inscrits plus de 6 000 personne- « plonge dans l’aventure tumultueuse de la naissance de l’Impressionnisme et de l’émergence du marché de l’art moderne ». Ce cours est accessible depuis un navigateur Internet, sans équipement particulier et 8 thématiques sont proposées. Ce MOOC peut être suivi sur le compte @MoocCulture et le hashtag #moocImpress.

Teaser vidéo de l’exposition:

Un audioguide (avec des commentaires adultes et enfants) est également en location.

 

Pour cette exposition événement, le CMN présente 130 œuvres d’art « d’une qualité artistique exceptionnelle » installées la salle des gardes de la Conciergerie et propose plusieurs innovations numériques:

gédéon programme arte saint louis. projection dans le parcours d’extraits du documentaire « Saint Louis, à la lumière de la Sainte-Chapelle » (Le documentaire complet, produit par Gédéon Programmes, est diffusé le 12 octobre sur Arte)

. table interactive avec la reconstitution en 3D de l’architecture du Palais de la Cité et de certains éléments disparus aujourd’hui. Ces dispositifs sont présentés en fin d’exposition et à la Sainte-Chapelle. Ce dispositif de 3D a été réalisé dans le cadre d’un partenariat entre l’Institut Passion for Innovation de Dassault Systèmes et le Centre des monuments nationaux. Ces animations viendront enrichir l’application Paris 3D.

Pendant la durée de l’exposition, les visiteurs sont également invités à participer à la sauvegarde des cuisines médiévales de la Conciergerie avec l’opération « devenez mécène pour un euro de plus« .

L’exposition fait également l’objet d’un teaser vidéo (real: Potiok) et d’un relai sur les réseaux sociaux avec le mot-dièse #ExpoSaintLouis et en suivant le compte @leCMN.

Teaser video de l’exposition:

culturespaces application perugin

  • Exposition « Le Pérugin, Maître de Raphaël » / Musée Jacquemart-André (Paris) (du 12 septembre 2014 au 19 janvier 2015) 

CulturEspaces propose un site web dédié à l’exposition pour mieux connaitre le maître italien (biographie), admirer ses plus belles œuvres et comprendre le parcours de l’exposition.

Le teaser vidéo de l’exposition (real: Potiok) visible sur le site et sur les réseaux sociaux permet de plonger dans « l’art délicat du Pérugin ».

Une application smartphones et tablettes offre une visite complète de l’exposition et permet de découvrir les plus belles œuvres de l’exposition grâce à des commentaires audio et des vidéos. Ce guide de visite, disponible en français et en anglais, contient une sélection d’une vingtaine d’œuvres commentées, des contenus variés (vidéo, audio, image, texte)  ainsi que des informations pratiques. Elle est disponible sur iPhone/iPad et Android. Avec la version HD, les visiteurs peuvent profiter d’une visite en très haute définition avec une profondeur de zoom importante. Le Musée Jacquemart-André propose le téléchargement sur place et sans nécessité d’une connexion 3G grâce à un accès Wi-Fi exclusivement dédié au téléchargement sur l’AppStore ou sur l’Android Market. Ce téléchargement in situ est également accessible aux possesseurs d’iPod Touch.

Application d’ores et déjà disponible sur l’App Store: application / application HD.

. Exposition « Aux sources de la peinture Aborigène », Musée du Quai Branly 

09/10/2012 – 20/01/2013

Les pages du site web du musée dédiées à l’exposition présente le parcours, quelques illustrations, la bande annonce de l’exposition (également diffusée sur Youtube) et propose également le téléchargement d’un dépliant d’exposition (en français et anglais) et d’un livret jeu (pour les enfants à partir de 7 ans) en PDF. Comme de coutume, le Quai Branly propose un parcours audioguide qui permet de « comprendre le « temps du rêve », découvrir comment ces artistes aborigènes se sont rassemblé pour peindre et ont changé l’histoire de l’art contemporain, et surtout, apprendre à décrypter ces paysages vus du ciel grâce à des images animées inédites ». Ces audioguides sont disponibles sur place (5 € pour une personne, 2 € par personne supplémentaire), mais également en téléchargement au format mp3 (3 €) et sous la forme d’une application iPhone (3,59€), sur l’App Store et d’une application Android (2,99 €), sur Google Play. Pendant toute la durée de l’exposition, le musée invite le public à partager son expérience de visite sur Twitter avec le hashtag #peintureAborigene et sur la page Facebook.

. Exposition « Raphaël, les dernières années », Musée du Louvre, Paris 

jusqu’au 14 janvier 2013

En partenariat avec le musée du Prado, le Louvre réunit les œuvres réalisées par Raphaël à Rome durant les dernières années de sa vie. Cette période du plein épanouissement stylistique de Raphaël constitue le sommet de la Renaissance italienne. Raphaël, qui n’est pas un génie solitaire, travaille avec l’aide d’un important atelier et de nombreux élèves à la réalisation des commandes qui lui sont passées. La confrontation inédite des tableaux du maître et de ceux de ses élèves éclaire enfin le fonctionnement de l’atelier du génie d’Urbino. A cette occasion, Le Louvre propose une application mobile, qui propose de découvrir les secrets passionnants des chefs-d’œuvre de l’exposition, grâce à la participation de Vincent Delieuvin, conservateur au département des Peintures du musée du Louvre et commissaire de l’exposition. A travers ses commentaires décrivant une quinzaine d’œuvres phares, Vincent Delieuvin évoque les thèmes forts de l’exposition, tels que Raphaël à Rome et l’apogée de son œuvre, l’importance de l’atelier et le rôle déterminant de ses principaux assistants, Giulio Romano et Gian Francesco Penni. L’application propose également un plan interactif. (2,99 €, 11 oct. 2012, 21.6 Mo, Français, Anglais, Italien, Musée du Louvre, Tristan Interactive Inc., et Espro Acoustiguide) iPhone, iPod touch et iPad bientôt disponible pour Android

. Exposition Chloé.Attitudes, au Palais de Tokyo, Paris

du 28 septembre au 18 novembre 2012,

Chloé.Attitudes est la première exposition consacrée à Chloé, en hommage aux 60 années de contribution de la maison à la culture de la mode. Le Palais de Tokyo a invité Chloé à inaugurer un cycle d’expositions intitulé “Fashion Program”, célébrant les moments importants ou les personnalités marquantes de l’histoire de la mode. L’exposition est pensée et conçue par la célèbre créatrice d’expositions Judith Clark et installée dans les galeries récemment rénovées du Palais de Tokyo. A l’occasion de cette exposition, la maison Chloé a produit le site évènementiel L’Alphabet qui raconte l’histoire de la marque en photos et en vidéo.

. Exposition « Canaletto-Guardi. Les deux maîtres de Venise », Musée Jacquemart André

du 14 septembre 2012 au 14 janvier 2013

Le Musée Jacquemart-André consacre la première exposition, en France, entièrement dédiée à la peinture vénitienne de veduta au XVIIIème siècle et célèbre l’art des grands maîtres vénitiens, de Canaletto à Guardi, avec Luca Carlevarijs, Bernardo Bellotto et Michele Marieschi notamment. L’exposition offre une place maîtresse à Canaletto, figure emblématique de ce genre, en dévoilant plus de vingt-cinq oeuvres remarquables du maître, issues des plus grands musées et collections, la National Gallery de Londres, les Collections royales britanniques, le Musée Thyssen-Bornemisza de Madrid, le Musée du Louvre, la Frick Collection de New York, la Galleria Nazionale de Parme et le Szépmúvészeti Múseum de Budapest…

Un site évènementiel, en français et anglais, propose un parcours riche en reproductions d’oeuvres et un accès à la billeterie en ligne. Un audioguide d’exposition sera proposé au prix de 3 €. Une Application iPhone/iPad et Android complètera le dispositif numérique. Cette application fera découvrir les plus belles œuvres de l’exposition grâce à des commentaires audio et vidéo. La version iPad offrira une visite en très haute définition avec une profondeur de zoom exceptionnelle. Ce guide de visite, disponible en français et en anglais, contient une introduction générale, une vidéo de présentation de l’exposition, la sélection d’une vingtaine d’œuvres commentées et des bonus inédits. Le Musée Jacquemart-André proposera le téléchargement sur place et sans nécessité d’une connexion 3G grâce à un accès Wi-Fi exclusivement dédié au téléchargement sur l’AppStore ou sur l’Android Market. Ce téléchargement in situ sera également accessible aux possesseurs d’iPod Touch ainsi qu’aux visiteurs étrangers sans surcoût de roaming data.

. Exposition « Phares » / Musée de la Marine

Jusqu’au 4 novembre 2012

Pour sa nouvelle exposition, le Musée de la Marine propose un site évènementiel avec notamment  des contenus vidéos produits par le musée. Le musée propose également au public de poster sur sa page flickr des photos des phares du monde qui sont ensuite localisées sur une carte interactive. L’exposition dispose également de sa page dédiée sur Pinterest.

. Exposition « Joana Vasconcelos  » / Château de Versailles

19 juin 2012 – 30 septembre 2012

Pour sa nouvelle exposition art contemporain consacrée à Vasconcelos, le Château de Versailles a conçu un site dédié qui présente chaque oeuvre, la décrit et la situe dans le domaine via une carte.

. Paris / Exposition « Artemisia » / Musée Maillol

14 mars – 15 juillet 2012

Le site du Musée Maillol ne propose pas de site dédié mais une simple galerie de photos. En revanche, le musée a développé avec SmartApps une application mobile proposant une visite guidée de l’exposition à travers les commentaires audios exclusifs de 23 œuvres d’art, accompagnées de leur reproduction en ultra-haute-définition (zoom x10). Cette application est spécialement adaptée pour iPhone et iPad et vendue 3.99 euros, en français et en anglais (41,4 Mo).

. Paris / Exposition « Matisse, paires et séries » / Centre Pompidou

7 mars – 18 juin 2012

Le CP propose un nouvel e-album consacré à l’artiste. L’album « Henri Matisse » est vendu sur iTunes au prix de 3,99 euros. Cet e-album est un parcours en images d’une sélection d’oeuvres de l’exposition, étoffé de nombreux courts textes et notices.

. Paris / Exposition « Tim Burton » / Cinémathèque Française

Du 7 mars au 5 août 2012

A l’occasion de l’arrivée à Paris de cette exposition majeure produite par le MOMA de NY, la Cinémathèque Française propose de nombreux contenus sur son site internet. Et notamment des contenus vidéo enrichis: entretien exclusif entre Tim Burton et Matthieu Orléan, enregistré le dimanche 19 Février 2012, la master class donnée par Tim Burton, lundi à Paris, en VO et en VF doublée. Nous aimons particulièrement la « timeline » qui raconte la vie et l’oeuvre de Burton de manière interactive.

. Paris / Exposition « Rochers de Lettrés » / Musée Guimet

Jusqu’au 25 juin 2012

Pour cette exposition, le Musée Guimet propose un site internet dédié à l’exposition temporaire mais surtout son premier web documentaire. A l’image de l’univers minimaliste et harmonieux de l’exposition, le web documentaire est doté d’un graphisme et d’une illustration sonore zen. il propose des interviews vidéo sur l’exposition et ses coulisses, des commentaires d’oeuvres et une visite virtuelle de l’exposition. Le web documentaire a été réalisé par Ancre Noire et les vidéos ont été produites par le Studio LWA.

. Paris / Exposition « Degas et le nu » / Musée d’Orsay

Jusqu’au 1er juillet 2012

Première grande exposition monographique consacrée à Edgar Degas (1834-1917) à Paris depuis la rétrospective de 1988 au Grand Palais, « Degas et le nu » explore l’évolution de Degas dans la pratique du nu, de l’approche académique et historique de ses débuts à l’inscription du corps dans la modernité au cours de sa longue carrière. Organisée avec le Museum of Fine Arts, Boston, l’exposition bénéficie du très riche fonds d’oeuvres graphiques du musée d’Orsay, rarement montré pour des raisons de conservation, auxquels s’adjoignent des prêts exceptionnels des plus grandes collections, comme celles du Philadelphia Museum of Art, de l’Art Institute de Chicago ou du Metropolitan Museum of Art de New York. Le site de l’exposition propose essentiellement un texte et quelques illustrations sur « Degas et le nu » mais le site internet du musée propose dans son espace vidéo une série de 8 clips thématiques consacrés à la baignoire, aux mains, à la nuque, aux cheveux, aux pieds et aux seins ainsi qu’une bande annonce vidéo. Ces contenus vidéo sont également proposés sur la page Dailymotion du musée d’Orsay. L’exposition fait également l’objet d’un documentaire de 52 min, réalisé par Sandra Paugam et coproduit par les films du Tambour de Soie, la RMN-Grand Palais, le Musée et France Télévisions. Il sera diffusé par France 5 et distribué en dvd et vod. (Edition vidéo RMN-Grand Palais/ France Télévisions Distribution)

  • Paris, Bibliothèque nationale de France

« Casanova, la passion de la liberté » jusqu’au 19 février 2012

Comme souvent, la BNF propose un site événementiel de l’exposition riche en explications et en illustrations sur Casanova, sa vie, son œuvre. Avec notamment un zoom sur le manuscrit acquis par la BNF en février 2010.

RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR

  • « L’Art des Origines révélé par la 3D… de la Grotte Chauvet, à la Caverne du Pont d’Arc », Musée de Tautavel, du 9 avril au 29 août 2016 

unnamedCette exposition multimédia et interactive grand public est consacrée à la fabuleuse grotte Chauvet-Pont d’Arc, en Ardèche, classée sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 2014, qui contient les plus vieux dessins de l’humanité, réalisés il y a 36 000 ans et parvenus intacts jusqu’à leur découverte en 1994.

Grâce à des images exclusives somptueuses issues du relevé 3D de la cavité originale, les bisons, chevaux et félins du sanctuaire aurignacien sont révélés dans leurs moindres détails, et les découvertes des scientifiques sont partagées.

L’exposition dévoile également les secrets de fabrication du fac-similé de la grotte Chauvet-Pont d’Arc, baptisé Caverne du Pont d’Arc, qui remporte depuis son ouverture en avril 2015 un immense succès populaire.

L’exposition «L’art des origines révélé par la 3D» est enrichie de contenus multimédia (photographies, interviews de chercheurs, reportage vidéo, immersion 3D dans la grotte Chauvet-Pont d’Arc) accessibles via notre l’appli SynApps pour smartphone et tablettes ou diffusés sur écran.

Cette exposition est complétée par une présentation des autres formes d’art préhistorique du paléolithique supérieur (gravure, sculpture…).

  • Exposition « Les Collections du Prince de Liechtenstein », Caumont Centre d’Art, du 7 novembre 2015 au 20 mars 2016

L’application officielle de l’exposition « Les Collections du Prince de Liechtenstein », présentée à Caumont Centre d’Art du 7 novembre 2015 au 20 mars 2016, vous propose une visite guidée grâce aux commentaires audio d’une vingtaine d’œuvres reproduites en plein écran ainsi que la bande-annonce de l’exposition.
Cette version en très haute définition vous permet d’apprécier chaque détail des œuvres grâce à une profondeur de zoom exceptionnelle.

Grands amateurs d’art depuis le XVIe siècle, les Princes de Liechtenstein ont récemment présenté le meilleur de leur collection au Japon, à Singapour, en Chine et à Moscou. A l’automne 2015, c’est à Aix-en-Provence que les chefs-d’œuvre de Cranach, Raphaël, Rubens, Van Dyck, Rembrandt, Vernet, Hubert Robert ou encore Vigée-Lebrun feront une halte, le temps d’une exposition de prestige.

Application réalisée par smArtapps.fr
Réalisation des contenus audio : Sycomore

screen322x572screen322x572 (1)

  • Sport 2.0, Musée National du Sport, du 23 octobre 2015 au 23 février 2016

L’exposition permet d’explorer tous les liens entre le sport et le numérique. S’appuyant sur les entreprises innovantes du secteur du sport numérique, l’exposition « Sport 2.0 » vient dépoussiérer l’image des musées et présenter toute la richesse et la diversité de l’offre numérique en relation avec les pratiques sportives. Sur plus de 500 m2, l’accent sera mis sur le ludique et l’expérimentation à travers des simulations, des jeux et des tests, en partenariat avec Orange et IBM.

L-exposition-Sport-2.0-a-ouvert-ses-portes-au-Musee-National-du-Sport-a-Nice_large_apimobile

  • Reconstitution d’un espace « cuisine » et d’un espace « chambre » pour replacer les objets connectés permettant de collecter des données physiologiques pour encourager l’activité physique du quotidien dans leurs contextes d’utilisation.
  • Reconstitution d’un espace fitness avec animation par un coach virtuel
  • Espace de test « A la recherche du geste parfait » avec objets connectés : Golf et Tennis.
  • Reconstitution d’un studio d’enregistrement télé avec accumulation d’écrans
  • Présentation de dispositifs « multi-écrans »
  • Cabine de commentateur mise à disposition du public pour commenter un match sportif
  • Présentation de la maquette du stade de Nice avec les dispositifs numériques développés depuis sa création
  • Installation d’un écran géant pour tweeter sur le match et découvrir les applications disponibles dans les grands stades français
  • Bataille digitale de supporters

musee du sport

  • Jeux Playstation et Xbox avec kinect
  • Dispositif de réalité virtuelle avec un occulus rift
  • Simulateurs sportifs

Le Musée National du Sport invite ceux qui le souhaitent à tester leurs capacités et à mesurer leurs propres données par le biais d’une plate-forme sportive et ludique et récolter ses propres données numériques. Il sera par exemple possible se confronter aux plus grands joueurs et joueuses de tennis en mesurant la vitesse de son service à l’aide d’un radar à effet Doppler proposé par IBM et utilisé lors des plus grands tournois du Grand Chelem.

Vers le site du musée

  • Exposition « Canaletto, Rome-Londres-Venise » / Villa Caumont (Aix en Provence) / du 6 mai au 30 septembre 2015

Giovanni Antonio Canal, dit Canaletto (1697-1768), est reconnu comme la figure emblématique du genre de la veduta, création artistique du XVIIIe siècle vénitien la plus admirée en Europe. L’exposition inaugurale de l’Hôtel de Caumont entend apporter un éclairage nouveau sur l’ensemble de l’oeuvre de Canaletto, avec un intérêt particulier pour le traitement de la lumière dans la peinture du maître vénitien. Une cinquantaine de tableaux et dessins issus de collections publiques et privées internationales va permettre de présenter la figure de Canaletto et les différentes phases de sa carrière artistique, à Rome, Londres et Venise.

caumont caneletto immersion AMIEXUne exposition immersive. Au Centre d’Art de l’Hôtel de Caumont, Culturespacesexpérimente un nouveau type d’exposition immersive. En complément des œuvres des plus grands maîtres classiques, l’espace d’exposition fait la part belle aux supports numériques et multimédia pour enrichir l’expérience du visiteur. Dès l’entrée de l’exposition, un dispositif sonore subtil, à la pointe de la technologie,oriente le visiteur vers une approche musicale des premiers Caprices de Canaletto. Le visiteur se trouve en effet plongé aux premières sources d’inspiration du maître vénitien, baigné dans l’opéra et le travail de décorateur de théâtre de son père Bernardo Canal.

À mi-parcours, une installation numérique de l’artiste vénitien Gianfranco Iannuzzi, spécialiste du multimédia, invite le visiteur à un moment de rêverie au cœur des vedute de Canaletto et du Grand Canal en particulier. Cette merveilleuse immersion visuelle et sonore offre une façon novatrice de découvrir l’univers pictural du maître, grâce au concept AMIEX® développé par Culturespaces.Projetées à grande échelle, les images des tableaux numérisés s’animent. Venise prend vie sous les yeux du spectateur. Le clapotis de l’eau, le son des cloches de l’église Santa Croce le transportent dans un temps et un lieu différents. À travers cette installation numérique contemporaine, « c’est le regard du maître Canaletto sur Venise qui est ainsi revisité, comme un vibrant hommage à son œuvre ».

En complément de son audioguide (commentaire d’une vingtaine d’œuvres majeures de l’exposition, en 5 langues : français, anglais, allemand, italien et espagnol. Tarif : 3 €), l’exposition propose également une série d’applications mobiles. Ces applications font découvrir les plus belles œuvres de l’exposition grâce à des commentaires audio et vidéo. La qualité du zoom de la version HD permet de découvrir les plus petits détails de chaque oeuvre. L’application « Canaletto. Rome, Londres, Venise » est disponible sur l’AppStore application /  application HD et sur Google Play.

RÉGION PAYS DE LA LOIRE

  • « Du Clos Lucé au Louvre, les trois chefs-d’oeuvre de Léonard de Vinci », Clos Lucé, du 18 juin au 15 novembre 2016

Cette exposition a pour objectif de rappeler et de mettre en exergue le cinquième centenaire (1516-2016) d’un événement crucial de la vie de Léonard de Vinci : l’artiste-savant quitte Rome pour Amboise et s’installe au manoir du Cloux, aujourd’hui appelé Clos Lucé. Cet événement décisif pour l’histoire de l’art a eu des répercussions sur l’architecture, le théâtre, la science ou encore la technologie.

. Créé après guerre et aujourd’hui dirigé par Isabelle Pallot-Frossard, le C2RMF est aujourd’hui l’un des meilleurs laboratoires au monde pour l’étude des oeuvres d’art. Réparti sur plus de 5000 mètres carrés dans les sous-sols du Louvre, il reçoit, diagnostique et expertise des oeuvres de tous les musées de France. L’exposition présente plusieurs des clichés et analyses réalisés sur les oeuvres de Léonard de Vinci grâce à un arsenal technologique au service des oeuvres :
• Les ultraviolets : ils révèlent les couches de vernis incolore posés sur une oeuvre pour la protéger et témoignent d’éventuels accidents ou retouches.
• Les infrarouges : ces ondes électromagnétiques dévoilent des repentirs, voire des signatures cachées, invisibles à l’oeil nu.
• Les rayons X : elles permettent de mieux comprendre la structure des matériaux employés et de déceler craquelures ou fissures imperceptibles.
• Les scanners 3D : cette caméra ultra puissante évalue l’épaisseur de chaque coup de pinceau et permet un éclairage sur la technique de l’artiste

. La Living Mona Lisa est la figure de proue d’une nouvelle discipline artistique émergeante, le « living art ». Il s’applique à des oeuvres numériques dotées de comportements autonomes animés par l’intelligence artificielle qui suscite une relation sensible avec le spectateur.  Son format d’oeuvre numérique ouvre la voie à une nouvelle forme d’expression artistique. Avec la Living Mona Lisa, l’exposition du Clos Lucé donne « vie » à La Joconde.

iim-futur-en-seine-living-joconde

. Les Clips Culture Drone de Gonzague Saint Bris « La traversée des Alpes de Léonard de Vinci » et celui dédié au Clos Lucé sont projetés en avant-première dans l’exposition. L’écrivain, historien et vidéaste, refait, cinq cents ans après, à dos de mulet dans les mêmes conditions et accompagné de sa version de la Mona Lisa, « La Joconde bleue », le périple alpin du maître toscan. Ce clip appartient à la collection des 40 clips Culture Drone : « Les châteaux qui font la France » traitant aussi des maisons d’écrivains et d’artistes.

  • Exposition « Saint Louis, Roi de France en Anjou » / Château d’Angers (du 9 octobre 2014 au 25 janvier 2015) 

CMN angers expo saint louis

Le Centre des monuments nationaux célèbre le 8ème centenaire de la naissance de saint Louis dans sept monuments de son réseau et présente cette exposition au château d’Angers en partenariat avec le Conseil Général Maine-et-Loire.

Un site web dédié à l’exposition a été conçu par le département et propose notamment des informations et contenus sur Saint Louis.

. Pour la première fois, le CMN et le Château d’Angers proposent une application mobile gratuite et téléchargeable sur GooglePlay et sur l’AppStore. Le public peut également télécharger l’application à l’entrée au château d’Angers, grâce à un borne wifi dédiée. L’application propose deux types de contenus: des commentaires audio présentant les différents points d’intérêts et des informations enrichies accessibles via le scan des QR codes présents sur les panneaux explicatifs des œuvres.

. Le jeune public peut également découvrir Saint Louis en téléchargeant gratuitement un numéro spécial de « Mon Quotidien ».

Archives /  Tour de France des expositions et de leurs dispositifs numériques

Dispositifs numériques d’expositions dans les Musées et lieux culturels étrangers,