Twitter sur un air d’opéra

Partager :

L’opéra est-il élitiste ?

roh

La directrice du Royal Opéra House 2, Alison Duthie, va à l’encontre de ce prujugé et utilise le réseau social Twitter comme nouvelle source d’inspiration pour créer un nouvel opéra. « Notre objectif est d’associer le public à la création d’un opéra, en vue de sortir des sentiers battus » affirme-t-elle.

Les internautes peuvent ainsi apporter leur contribution, limitée à 140 caractères, qui seront repris par les professionnels de l’art lyrique qui vont créer par la suite un livret. Si les sujets restent les mêmes qu’un opéra classique, la composition s’avère une tâche complexe ! Aujourd’hui, deux actes sont terminés et ce sont deux chanteurs, un baryton et une soprano, qui interpréteront les meilleurs morceaux de cet « opéra citoyen« .

Cette initiative surprenante mais très originale a pour objectif de toucher un public plus vaste mais également plus jeune. Cette expérimentation s’inscrit dans la logique impulsée par Tony Hall arrivé à la direction en 2001, qui a passé un accord avec le tabloïd The Sun (premier tirage de la presse quotidienne populaire) pour offrir à ses lecteurs des billets à prix réduit.

Institution : Royal Opera House

Lieu : Londres, Royaume-Uni

Site

Partager :

Laisser un commentaire